Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

 ORIGINE DU NOM ALLANCHE

L'accord ne règne pas parmi les écrivains qui se sont occupés de notre histoire locale, sur l'étymologie du mot Allanche, les anciens titres nomment le bourg Albantia; d'autres Alantia, et ceux en langue romane Alenche.

Chabrol, dans sa coutume d'Auvergne, sur la foi d'Aymar de Piganiol de la Force, historien ,mort à Paris en 1753, admet, pour racine de la désignation de ce lieu, le mot Alantia, Allanche, dénomination tirée d'un os de la hanche de saint Jean-Baptiste, qui aurait été conservé dans la localité.

M. Jules Benoid, qui a écrit en 1843 une notice sur la fête patronale de cette ville, accompagnée de quelques notes historiques, et à laquelle nous emprunterons quelques détails, pense que le nom d'Albantia est le plus rationnel. Cette dénomination romaine, dit-il, s'approprie très bien au manteau de neige qui couvre longtemps ce pays, et dont le séjour, aux dires traditionnels des anciens, a progressivement diminué ; loca albantia, lieux blancs, et plus tard Allanche, du mot avalanche, chute de neiges, masses de neiges.

M. Benoid combat la supposition de Piganiol relative à l'os de la hanche de saint Jean. A son sentiment, elle n'a aucun sens local, ne s'accorde pas avec les restes d'usage chez les Romains pour désigner les lieux, et ne rapproche nullement le mot Alantia des termes latins Anea, Coxa, Coxendis, qui signifient Banche.

Quelque difficile qu'il soit de suivre, faute de documents certains, la dégénérescence survenue dans une appellation, et l'altération progressive que les changements opérés dans les langues ont dû produire, il est probable que Piganiol ne s'est pas éloigné de la vérité. Les dénominations des Romains s'effaçaient partout avec leur empire ; le langage aussi se modifiait.

Les Croisés, d'autre part, rapportèrent avec eux de l'Orient une infinité de reliques. Ce dut être l'origine de celle d'Allanche. Nos bons aïeux, pleins de foi, s'empressaient d'accourir en pèlerinage vers les églises dépositaires des précieux restes. Dans cette partie des montagnes, le nom du pèlerinage à Enche (terme de la langue romane désignant l'ossement du saint), dût être consacré dans le vulgaire. D'Albantia, Alentia, expressions romaines, à Alenche, modification romane, la transition était facile. Enche ayant été francisé dans le mot Hanche, sans trop de difficulté le nom d'Allanche passa dans la langue usuelle, et resta celui de la ville. Ainsi, ce serait postérieurement à la domination romaine, et à l'époque de la naissance, au Moyen-Âge, de la langue romane, que l'on doit reporter l'étymologie du nom actuel de cette cité. Quant à son nom d'Albantia, à l'époque de la période romaine, aucun document ne vient le contredire, et l'étymologie du jour n'exclut en rien la dénomination antique.