Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

 VILLAGES ET HAMEAUX DE 1A COMMUNE D'AURILLAC.

1° Anjony, hameau qui tire son nom d'une ancienne famille de la  bourgeoisie d'Aurillac. Un de ses membres a fait construire le joli château de ce nom sur le plateau et près du bourg de Tournemire. Il appartient aujourd'hui à M. Manhès, ancien avoué, frère du général de division comte Manhès.

2°Aron, hameau et jolie maison proche de l'hippodrome, à droite de la route n° 122. Il a appartenu successivement aux familles d'Aymeric, de La Roque, de Malvezin et Rochery.

3° Baradel, hameau et autrefois petit château qui servait de limite à la châtellenie de Conros, à celle de Belbex et au territoire des habitants d'Aurillac. 11 y a eu une famille de Baradel à Aurillac. Plus tard ce petit château appartenait à la famille de Féliquier. Il est aujourd'hui aux messieurs Charmes.

A° Belbex, village sur le chemin d'Ytrac. C'était autrefois un château, siége d'une des châtellenies. de l'abbaye d'Aurillac. L'abbé y entretenait un baile et une petite garnison. Plus tard il fut donné en fief à la famille de Caissac. En 1569 les protestants commirent les plus grands dégâts non seulement dans le château de Belhex, mais dans toutes les propriétés qui en dépendaient : ils en abattirent tous les arbres, détruisirent l'étang, renversèrent les clôtures, en sorte que lorsqu'ils procédèrent ensuite à l'adjudication, ils n'en trouvèrent que 6,000 liv. Cette somme ayant paru minime au Sr Lamire, il nomma des experts pour en faire l'estimation. Ceux-ci déclarèrent, dans leur rapport, que, dans l'état où l'on avait mis la châtellenie, elle pouvait bien ne pas valoir davantage. En conséquence, elle fut adjugée au seigneur de Malras.

Le domaine de Belhex appartient aujourd'hui a M. Bonnefons, président du tribunal civil.

5° Berthou, village près la route n° 122. C'était là qu'autrefois les Astorg d'Aurillac percevaient le péage dont il est parlé dans la première Paix de 1280. Le chemiu qui unissait la croix du Vialenc à celle de Ste-Anne ou de Couissy passait au-dessous de Berthou et s'y croisait avec le chemin qui conduisait au gué de Belmont dans la châtellenie de Conros.

6° Boudieu, village au sud-ouest d'Aurillac, qui a longtemps appartenu à la famille de La Roque. M. de Lentilhac y a aujourd'hui un beau domaine. Les six localités que nous venons de désigner sont toutes du canton sud.

7° Braqueville, jolie propriété à mi-coteau, sur la rive droite de la Jordane et près du chemin d'Aurillac à St-Simon, canton nord. Elle était autrefois à la famille Fabriques, et aujourd'hui elle appartient à Mme de Maumont.

8° Ureisse, hameau à gauche de la route n° 122. Il appartenait à une famille. Daudin de Breisse, ennoblie sous Louis XIV, et plus tard à la famille Esquirou, qui se l'est divisé : une partie a été vendue à l'hospice, une autre appartient encore à M. Esquirou de Parieu, représentant du peuple, et, il y a peu de temps, ministre de l'instruction publique.

9° Brouzac, hameau sur la rive droite de la Jordane, à coté des Camps-Migières. C'est la propriété de M. Fontête, banquier.

10° Cantuel, hameau sur la rive gauche de la Jordane, au-dessus d'Aurillac. Il appartient en ce moment à M. Laborie, avocat.

11° Cap-Blanc, moulin sur la rive droite de la Jordane et le chemin d'Aurillac à St-Simon, appartient à M. Couderc-de-St-Chamant, ancien receveur général.

12° Caustac, hameau au-dessus du faubourg du Buis sur l'ancienne route d'Aurillac a St-Flour; il appartient à Mme Delzangle, femme de M. Lathelize, avocat.

13° Collet, hameau près d'Aron, qui appartenait, en 1721, à François de Malvezin. ^

14° Conthe, hameau sur la rive gauche de la Jordane, au-dessus d'Aurillac, appartient a M de Sarrazin.

15° Coissy, hameau aussi sur la rive gauche de la rivière, mais au-dessous de la ville. M. Majonenc aîné, à qui ce domaine appartient, y a fait, depuis dix ans, de grands travaux, tant en construction que pour en augmenter les produits.

16° Croizet, village à mi-coteau dans le vallon de Giou-de-Mamou; la route royale y passait autrefois. On pense que l'une des quatre croix qui circonscrivaient le territoire libre de la ville était placée, près de ce village, au point culminant qu'on appelle le Pas-de-l'Etang. J'ai vu encore, au Croizet, une pierre portant une triple effigie de J.-C. crucifié, d'où je eonclus que le nom primitif devait être feu Croizet et, et que l'ancienne croix aura donné son nom au village construit au dessous.

17° Cuelhe, hameau sur le chemin d'Ytrac; il a pris son nom d'une ancienne famille de la bourgeoisie d'Aurillac qui y avait fondé plusieurs chapellenies ; il passa ensuite à la famille Chanut dont le dernier membre en fit don à l'hospice, ainsi que je l'ai déjà dit.

18° Dtconquans, moulin et foulon au-dessus d'Aurillac, sur la rive droite de la Jordane.

19° Escanis, hameau sur le nouveau chemin d'Ytrac, entre Lascanaux et Rreisse.

20° Fabrègues, château mentionné dans le testament de saint Géraud et où demeurait, de son temps, Raymond, son neveu. Cette belle propriété, sise sur le chemin d'Aurillac à St-Simon, sur la rive droite de la Jordane, a longtemps appartenu à la famille de Pouzols, puis à celle de Sarret; aujourd'hui elle appartient à M. Esquirou de Parieu, maire d'Aurillac.

21e Fontrouge, hameau au-dessous du bois de Lafage, appartenait, en 1280, à Marine, veuve de Pons-de-Ville, bourgeois d'Aurillac, et épouse, en secondes noces, d'Eustache de Beaumarchais. Cette dame qui, clans son testament, lègue son corps à son premier mari en ordonnant qu'on l'ensevelisse dans son tombeau, et ses biens au second, fait plusieurs legs assis sur ce domaine de Fontrouge, qui appartient aujourd'hui à M. Marty, ancien négociant.

22° Guairguette, autrefois Grégori, hameau sur la nouvelle route du Pont-desEscures, appartient à M. Duclos, avoué.

23° Garric, hameau près de l'ancien chemin de Ganhac.

24° Gaubert, hameau au-dessus du Buis, près de l'ancienne route de St-Flour.

25° Gazard, hameau près du chemin d'Aurillac à Donne. Ce domaine, qui a longtemps appartenu à la famille de Pouzols, est aujourd'hui la propriété de M. Séguiniol, Maurice, frère de M. le docteur Séguiniol, adjoint à la mairie d'Aurillac.

26° Julien, hameau derrière l'hippodrome.

27° La Borie-Basse, hameau.

28° La Borie-Hautte, jolie propriété à mi-coteau, entre les chemins de Donne et de St-Simon; elle appartient à M. Deconquan-de-Lacan.

29° La Comlnmine-Basse, belle et riche propriété sur la grand'route d'Aurillac à Vic, dans le vallon de Mamou, appartenant à M. Chapsal, négociant.

30° La Cundamine-Haute ou Mirabel, hameau situé aussi dans le vallon de Mamou et au-dessous du bois de Lafage, que M. le général Higonct a réuni à son domaine de Veyrac.

31° La Moissetie hameau, autrefois petit fief dé l'abbaye, avec Castelet, dont il reste quelques parties. Il y a eu pendant longtemps, à Aurillac, une famille Moisseti qui tirait son nom de ce petit manoir. Plusieurs membres de cette famille ont été viguiers ou juges de l'abbé, et, en cette qualité, ils recherchaient et faisaient arrêter les malfaiteurs, et, lorsqu'ils avaient été condamnés par le jury, convoqué par eux pour les juger, ils exécutaient eux-mêmes la sentence, en pendant, mutilant ou fustigeant, de leur propre main, les coupables.

32° La Montade, hameau presque contigu à Berthou, où était autrefois La Maladrerie. Les héritages qui l'entourent sont encore désignés au cadastre sous le nom de Les Matamies. En 1628, pendant la maladie contagieuse qui fit à Aurillac tant de ravages, les consuls y firent établir des baraques pour loger les malades et les faire traiter par les médecins.

33° La Ponetie, hameau, aujourd'hui village, sur la route d'Aurillac à Arpajon et aux bords de la Jordane. Il y avait autrefois, à Aurillac, une famille Ponbeti qui se confondit avec la famille Fraissy; elles ont longtemps possédé ce vaste domaine, principalement composé de prairies; il est aujourd'hui divisé.

34° Las-Canaux, hameau sur la route d'Aurillac à Tulle et à Clermont, par Mauriac. En 1636 il appartenait à Jean Arigier, interprète de langue allemande à Soleure, où il mourut. En 1660 il était devenu la propriété de la famille Dulaurent; en 1678 il était à J.-Ble Lollier-de-Passefons, et aujourd'hui il appartient à M. Maisonobe, négociant.

35° Le Barrai, hameau sur la route d'Aurillac à Vic, aux portes mêmes de la ville. Il appartenait, en 1734, à M. Verdier-de-Puycastel, seigneur de Senezergues Il devint ensuite la propriété de M. Laval, ancien juge d'instruction au tribunal d'Aurillac, qui, par un rare et heureux privilège, a conservé, jusqu'à l'âge de 94 ans, toute la fraîcheur d'espiit, la mémoire, la propreté et la gaîté de la jeunesse. Il est possédé aujourd'hui par M. Marty, ancien négociant.

36° Le Cayla, hameau aux portes d'Aurillac, un peu au-dessus des routes réunies de Rodez et de Maurs.

57° Le Laurent, hameau près de la montagne de Marmiers, entre les routes de Rodez et de Maurs. Il appartient à M. Chibret, maître de postes.

58° Le Menut, usine à cuivre sur le chemin d'Aurillac à St-Simon.

59° Les Cudiliers, hameau entre les routes de Rodez et de Mauriac, belle propriété de M. Raulhac, docteur en médecine, fils aîné de M. Raulhac, ancien adjoint à la mairie d'Aurillac, à qui nous devons la restauration du collège d'Aurillac, la conservation de nos archives, et des recherches consciencieuses et fort étendues sur notre histoire locale. Sous le titre d'Annotations sur l'Histoire d'Aurillac, ce savant modeste et laborieux a réuni un si grand nombre de faits qu'on ne peut guères que glaner après lui.

40° Le Vialenc, hameau sur la route de Tulle, à l'embranchement de l'ancien chemin d'Ytrac. C'était l'emplacement d'une des quatre croix qui limitaient le territoire libre d'Aurillac.

41° L'Hippodrome. La race des chevaux d'Auvergne était autrefois renommée pour sa constitution robuste, son ardeur infatigable et sa légèreté. Depuis 30 ans aussi le Gouvernement a-t-il institué des courses annuelles à Aurillac ; ces courses ont nécessité le tracé d'un hippodrome sur la route de Maurs; un concierge y habite avec sa famille.

42° Limagne, joli village sur une colline entre Aurillac et Fabrègues, sur le chemin de St-Simon. Il a donné son nom à Pierre de Limagne, un de nos abbés. Une partie appartient à la famille Constrastin qui, depuis longtemps, est avantageusement connue à Aurillac; l'autre à M. Bayle, directeur de l'enregistrement et des domaines, qui s'est plu à embellir et orner, avec goût, un des sites les plus agréables que l'on puisse trouver autour d'Aurillac : une vue délicieuse d'un côté, sur la ville, et, de l'autre, sur les montagnes; de frais ombrages, et une eau toujours pure font, de son enclos, une retraite charmante.

43° Maison Dejou, hameau. On donnait ce nom à une auberge construite par le sieur Dejou sur la route de \ic, au-dessous du rocher de Couissy; mais il l'a cédée à M. Majonenc, dans les propriétés duquel elle était construite; aujourd'hui elle est réunie à son domaine de Couissy.

Dejou en a construit une autre au tournant du chemin des Carmes, et là il n'est déjà plus seul, et dans quelques années il s'y formera un village.

44° Maison Mondot, hameau sur la route de Maurs, un peu au-dessous de l'hippodrome. Là, comme au tournant des Carmes, nous verrons probablement se créer un village; déjà depuis quelques années on y a construit une usine à faïence dont les produits, excellents, sont recherchés à Aurillac et aux environs.

45° Maisons-Neuves des Prades, à la bifurcation des routes de Rodez et de Maurs, et, sur la première de ces routes, il existe déjà plusieurs maisons auxquelles on a donné le nom des Prades communs de la ville, sur l'emplacement desquelles elles sont construites.

 46° Maison-Neuve du Pont-de-la-Pierre. Le Pont-de-la-Pierre ayant été transporté, depuis peu, près de la Ponetie, par suite de la rectification de la route de Maurs, a néanmoins conservé son nom. Le sieur Castel, de la Ponetie, a construit, à peu de distance, une maison qui a pris aussi le nom du pont.

47° Marmiesse, jolie campagne sur la rive droite de la Cère, au-dessous d'Aurillac et proche le chemin du Bousquet. Elle a appartenu longtemps à la famille Canteloube, qui avait donné son nom au pont de bois, reconstruit en pierres en 1548, et appelé depuis ce temps Pont-de-la-Pierre.

M. Marmiers, dernier propriétaire, l'a vendu, il y a quelques années, à M. Conturîe, et s'est retiré auprès de ses enfants, mariés dans le département du Lot. C'est encore une ancienne famille que nous perdons.

48° Massigoux, hameau qui était, en 1735, à Louis Cortcz, aide-major du régiment d'Auvergne; il est situé au-dessus du nouveau cimetière.

49° Montroucou, hameau au-dessus de la Moissetie.

50° Morou, hameau près de Conthe, sur la rive gauche de la Jordane. C'est d'une terre de ce domaine, qui appartient à M. Milhau, que viennent les eaux de la fontaine dé la ville.

51° Noalhac, jolie campagne bien bàtie à mi-coteau, sur la rive gauche de la Jordane, entre Morou et Cantuel. Elle se cache au milieu des arbres et y forme une agréable retraite, rafraîchie par de belles eaux. Elle appartient à M. Leygonia de Pruns.

52° Patey, hameau et usine à cuivre sur la rive droite de la Jordane, au dessou de l'Ombrade.

53° Peyrolles, autre usine a cuivre sur la route d'Aurillac à St-Simon, appartenant à M. Delrieu.

54° Sistrières hameau dans la plaine, au-dessous de Couissy, appartenait autrefois à la famille Fraissy.

35° Soulerie, hameau dans la plaine, sur le chemin qui conduit d'Arpajon au Bousquet, et qui sert de limite aux deux communes d'Aurillac et d'Arpajon. Il y avait là autrefois un village qu'on appelait Carrofol, peut-être parce que le chemin dont je viens de parler y était coupé par un autre allant à la Peyrusse. J'en ai trouvé des vestiges en plantant des arbres. Mon grand-père l'a acheté, en 1782, de Mme de Cambefort.

56° Touloitsctie, hameau près du cimetière, à l'embranchement des anciennes routes de Naucelles et du Pontet.

57° Travades, hameau sur le chemin d'Aurillac au Bousquet. Il appartient aux héritiers de M. Carrier-Dangeny, ancien commissaire des guerres à Aurillac.

58° Tronquièrts, château à droite de la route de Maurs, au-dessus de l'hippodrome. C'était autrefois un village, dont Pierre Labroha était le principal propriétaire en 1624. Peu de temps avant la Révolution, M. d'Orinière, receveur des finances, en fit l'acquisition, et y dépensa des sommes considérables pour faire une campagne agréable dans un terrain plus que médiocre. Il se ruina et fut exproprié. Cependant, ses dépenses n'ont pas été perdues entièrement; il y a, à Tronquières, un beau parc planté avec goût et de vastes jardins. M Roger Ducos, à qui il appartient, en a le plus grand soin, et c'est un des beaux enclos du pays.

59° Ventareh, hameau près de Limagne.

60° Vergnots, petit château sur l'ancienne route d'Aurillac au Pontet, dans une très agréable position, cachée au milieu des arbres. Il a appartenu d'abord à une famille de ce nom, puis à la famille de Chanmeil, et fut porté, par mariage, dans la famille de Cambolas, de Toulouse; enfin, les religieuses de Notre-Dame en firent l'acquisition. Confisqué sur elles à la Révolution, il a été vendu, et appartient aujourd'hui au sieur Delmas.

61° Veyrac. Il y avait autrefois a Veyrac un village dont une maison appartenait à la famille Boaufeti, qui a donné un évêque à Paris et un bienfaiteur à Aurillac. Il y avait aussi un château qui appartenait, en 1-341, à Jean Crozet. Hélène, sa fille, épousa Durand Dumoulin, licencié ès-lois, qui devint ainsi seigneur de Veyrac. Plus tard, et par alliance aussi, Veyrac passa dans la famille de Laroque de Senezergues.

Marguerite de Senezergues ayant épousé Antoine de Fraissy de La Ponetie, il devint par suite seigneur de Veyrac. Louise de Fraissy ayant épousé Jean-François de Jugeal-de-Veillan, lui porta, à son four, la seigneurie de Veyrac; et, par son mariage avec M Augustine de Veillan, M. le général Higonet est aujourd'hui propriétaire de ce vaste et beau domaine.

Personne n'ignore les immenses services que M. le général Higonet a rendu à l'agriculture dans le département du Cantal et combien, par ses soins assidus, sa persévérance et les profondes connaissances théoriques et pratiques qu'il a acquises, et surtout par son exemple et les succès qu'il a obtenus, il a contribué, depuis vingt ans, à propager, chez les propriétaires et les fermiers, l'essai des nouvelles méthodes. Veyrac a été, sous ce rapport, une ferme-modèle véritable d'autant plus remarquable que, sans rien coûter au département ni à l'Etat, elle a réalisé et fait réaliser de notables améliorations.

62° Veyraguet, vaste et beau domaine sur la route n° 126 d'Aurillac à St-Flour, dans le joli vallon de Mamou. Il appartient, depuis plusieurs siècles, à la famille Destanne, dont plusieurs membres ont occupé, à diverses époques, les siéges de la magistrature à Aurillac. M. Destanne de Demis, qui le possède aujourd'hui, membre du Conseil général pour le canton de Laroquebrou, en a de beaucoup augmenté la valeur, par les acquisitions qu'il a faites et les soins continuels qu'il donne à la culture.