mondorHenry Mondor est né le 20 mai 1885 à Saint Cernin, en plein coeur de nos montagnes, premier fils d'Armand Mondor et de Johanna Vidal. Son père était né à Arpajon sur Cère le 6 septembre 1859 et enseigna comme instituteur à Saint Cernin où il décéda en 1906.
Sa mère naquit à Aurillac le 21 avril 1860 rue Marinie nommée aujourd'hui rue Victor Hugo. De retour à Aurillac après le décès de son mari elle y mourut en 1927.

Henry Mondor fit ses études au Lycée d'Aurillac où il excella dans toutes les disciplines. Il fit partie de l'équipe de rugby des francs joueurs.

Après le Lycée d'Aurillac, Mondor continue ses études à Paris à la faculté de médecine et dans les hôpitaux.

En 1914, il s'engage comme infirmier et est nommé médecin aide-major.

Il voue un véritable culte à Mallarmé et accumule pendant des années tout ce qui a trait au poète.

Mondor n'est pas seulement chirurgien, chercheur, découvreur, mais il est aussi artiste, homme de lettres, académicien, et... amoureux de l'Auvergne.

Il avait souhaité des obsèques discrètes. Elles eurent lieu dans la plus stricte intimité. Sa famille et quelques amis.

Le professeur Mondor était un trop grand esprit pour ne pas sentir que "tout est vanité".

Il connaissait ce qu'il y a de relatif et d'éphémère dans la réussite la plus brillante et le peu qui reste d'un homme lorsque sont évanouis ceux que l'on a connus.

Mais il savait aussi la solidité, la force, et la fidélité de cette vieille race arverne à laquelle il était si fier d'appartenir.

Extraits de la préface du Dr Pierre Vermenouze de l'hommage à Henry Mondor édité par la Société des Lettres, sciences et Arts " La Haute Auvergne, à Aurillac en 1963.

 


Quelques extraits parmi de nombreux autres des titres d'Henry Mondor


Professeur de clinique chirurgicale de 1941 à 1955

Médaille d'or de chirurgie des hôpitaux en 1920

Membre de l'académie française

Membre de l'académie des sciences en 1961

Cours de pathologie chirurgicale à la faculté (1939 1940 1941)

Codirecteur de la Presse médicale

Membre du comité National de la recherche scientifique

Membre du comité de lecture de la Comédie française

Auteur d'une monographie chirurgicale en onze volumes

Président de l'académie Mallarmé.

Plus d'articles...

Autres pages à voir