Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Après le 1er article, publié sur Cantalpassion, en fin d’hiver 2009 où on a fait l’inventaire des différents touristes et des lieux où ils étaient hébergés,  voyons aujourd’hui,  ce qu’on peut leur proposer, et quelles actions on peut entreprendre pour leur faire découvrir et mieux connaître notre département afin qu’ils y viennent, s’y plaisent  et y reviennent. Tachons de voir, au-delà des richesses naturelles du Cantal, ce que les professionnels et les responsables du développement touristique ont mis en place, pour donner une image attrayante et dynamique du Cantal .

Qu’est-ce qu’on a à offrir à nos touristes ?

D’abord, un Patrimoine  naturel :

Le relief extrêmement varié de notre département a de quoi séduire les visiteurs. Au dessus du vieux socle  érodé de l’ère primaire, avec ses gros blocs de granit, ont jailli des éruptions volcaniques , crachant pierres, cendres et laves par la gueule de multiples cratères.  Ces laves basaltiques, liquides ou plus visqueuses, ont coulé pour former nos immenses planèzes : de Saint FLour, de Salers, du Limon….

Bref, ce qui a fait du Cantal le plus haut et le plus massif des volcans d Europe…rassurez-vous, il est bien endormi , tous les spécialistes l’affirment.

Ces sommets  (Plomb du Cantal 1858 mètres d’altitude, Puy Griou, Puy violent, Elancèze…) ont été attaqués par l’érosion, par les glaciers qui ont creusé de larges vallées, enfin par de multiples rivières: la Santoire,la Maronne, la Cère ....qui s'épanouissent en étoile autour du Puy Mary et dont le cours est épicé de gorges et de cascades.

Le climat, ne souriez pas… Avec une altitude moyenne d’environ 1000 mètres, notre département connaît un climat où se mêlent les influences atlantiques et  montagnardes. Et bien qu’Aurillac , à la météo de la TV, soit citée comme une des villes la plus froides de France, il ne faut pas oublier  qu’elle est à une altitude bien plus élevée que les autres ( 611 m) et qu’elle bénéficie d’un ensoleillement annuel de plus de 2000 heures (c’est plus que Toulouse ! )

Le Cantal est donc un département convenablement arrosé  (1200 mm à Aurillac, 850 mm à Saint Flour )La neige y tombe abondamment sur ses sommets, l’herbe y croît facilement, les forêts de sapins, de hêtres, de chênes et de châtaigners y sont encore nombreuses ce qui a fait appeler notre pays : «  le pays vert » ce qui n’est pas rien après les périodes de canicule estivales que nous connaissons depuis plusieurs années.

Les Gens et leur Environnement.

Le Cantal, comme chacun le sait, est peu peuplé par environ 150.000 habitants. On ne compte que 26 h par kilomètre carré, vous pensez s’ils ont de la place ! De grands espaces, en effet, s’étendent  parfois à perte de vue audessus des monts et des planèzes.

L’air y est particulièrement pur et dégagé de toute pollution.

Aussi, «  Venez, ,regardez ces paysages exceptionnels, touchez les pierres de ce pays, sentez  les effluves des gentianes jaunes, et écoutez… le silence»

Ensuite un patrimoine culturel

Si les  hommes sont peu nombreux, aujourd’hui, à résider dans le Cantal , partout ils ont marqué leur occupation par l’édification de châteaux féodaux, tels ceux  d’Anjony , de Conros,  de Pesteil ou d’Apchon …qui dressent leur donjon dans les lieux les plus escarpés.

Les églises, souvent d’art roman, trapues et défensives, élèvent leur tour lanterne ou leur clocher à peigne  au cœur des villages. Celles de Dienne, de Jou- sous- Monjou, de Cheylade sont particulièrement typées, et celles de Riom-es-Montagne et de Mauriac, plus imposantes.

Certains villages, tels Salers ou Tournemire, et la Haute ville de Saint- Flour, ont conservé un teint marqué du temps passé, et beaucoup d’autres possèdent encore de nombreuses maisons  de caractère. (le vieil Aurillac)

Ajoutons à ce patrimoine culturel, de vieux ponts de pierre, des croix à la croisée des chemins, des fours et des moulins banals, des fontaines claires  sur les places et …le  célèbre Viaduc de Garabit qui enjambe la Truyère.

Maintenant il faut les faire connaître aux  « touristes » potentiels.Il faut les leur présenter par les moyens modernes de communication d’aujourd’hui : les  dépliants touristiques des Syndicats d’initiatives, les affiches et le bouche à oreille  ne suffisent plus. Utilisons les Journaux, les magazines spécialisés, la Radio, la Télévision, le Cinéma, les  Expositions, Internet et tout autre moyen de communication qui touche un public nombreux, actif  et éclairé :

En voici une, réalisation, qui m’avait frappé à la descente du train, à la gare de Lyon, à Paris. Il y avait une immense banderole sur toute la, façade où les milliers de voyageurs pouvaient lire

CANADA ? …..non    CANTAL!

Mais aujourd’hui, ils sont plus exigeants. Il ne suffit pas  de leur dire :  «   Venez vous reposer chez  Nous, c’est grand, c’est beau, c’est calme. »

- Oui, mais qu’est-ce qu’on y fait ?

- On y fait une quantité de choses, répondent les responsables départementaux du tourisme, à travers la publication de multiples articles et informations dans leurs revues Cantal tourisme

et sur leur site  internet  www.cantal-tourisme.fr

On peut :

- Se baigner dans les piscines des hôtels (rappelons que 27 % d’entre eux en ont une) ou dans les piscines communales, ou bien dans les étangs ou les lacs  (de St Etienne-cantales, de Grandval…),

- Faire du canoe ou du rafting (sur le Lot),

- Naviguer en Gabarre sur la Dordogne,

- S’adonner à la Pêche à la truite, au ver ou à la mouche,

- Se  remettre en forme dans des centres spécialisés (Lavigerie, Le Lioran…),

- Pratiquer à l’envi la marche et les randonnées pédestres  par des sentiers balisés, de tous niveaux pour aller surprendre les marmottes au Peyrarche, ou écouter bramer les cerfs à la Pinatelle…),

- Faire des balades à vélo (le Cantal est particulièrement prisé pour cette activité . Le Tour de France va encore y faire étape en 2011...1l y a vraiment des mordus de vélo dans le Cantal !

- Randonner en cyclotourisme sur tout un réseau de petites routes départementales peu fréquentées,

- Dévaler  en VTT les pentes de nos volcans. Récemment d’ailleurs, se sont déroulés au Lioran, les épreuves du MerrellOxygène-challenge ( marche, VTT, course d’orientation) qui a connu un grand succès dans des conditions climatiques à la hauteur des difficultés du terrain. (4000 personnes),

- Monter à cheval et se lancer dans des randonnées équestres à travers le Carlades par exemple, ou autour du lac du Pêcher,

- Swinguer sur le magnifique golf 18 trous de Haute  Auvergne  ou sur les fairways du Golf-club d’Aurillac-Vézac,

- Tester son sang froid et ses capacités à affronter l’imprévu en pratiquant le canioning dans les gorges de l’Allagnon, en escaladant les cascades de glaces du Puy Mary,en se lançant en parapente du sommet du Plomb du Cantal, en faisant le « singe » pour équilibrer son 4/4 dans la pente, en volant avec les oiseaux…

Et l’hiver, on peut : Au Lioran ( qui vient d’être parrainé  par la championne de ski Carole Montillet) ou dans les autres centres de ski nordiques

- Faire du ski, bien sûr, du ski de piste,du ski de fond, de la raquette, du patin à glace…ou des boules de neige !

- Mais Allez voir sur Cantalpassion : Le Lioran   Saison 2010/2011 et vous saurez tout sur la plus grande station de ski d’Auvergne.

Pour terminer, citons quelques unes des actions développées par les responsables  du tourisme cantalien qui « s’efforcent de créer l’évènement pour être visibles sur le marché » comme le souligne Bruno Faure, Président de Cantal Tourisme :

-«  le 15 gourmand » et « la Salers gourmande » en collaboration avec le réseau des Brasseries parisiennes.

-« Vous êtes les invités du Cantal» avec les Logis de France.

-Exposition, à la Tour Eiffel : " Viaduc de Garabit, l’œuvre de Gustave Eiffel dans le Cantal " 2 millions de visiteurs.

- Le Cantal, terre de séminaires d’entreprises :une dizaine déjà  réalisés notamment le séminaire rugby au lac des Graves avec V Boffelli et J.F Viars).

- L’organisation de « Tours opérators » pour toucher une clientèle de groupe pour quelques nuités.

- Et les divers salons : de la Presse, de l’Agriculture, des Toques show, du tourisme, évidemment, de l’Escapade,

- Du Grand Défi, avec Clés Vacances et Gîtes de France…

-- La mise en place d’un système de  gain de points qui permettra au touriste d’acheter des produits cantaliens avec une ristourne

La liste n’est pas exhaustive.

Bref, la saison d’hiver  va bientôt commencer. Espérons qu’elle sera aussi fructueuse que celles des 2 années précédentes.et que le Cantal connaîtra encore une dynamique augmentation de sa fréquentation touristique.

Louis