Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Une astuce, regarder de côté

Quand on fixe des yeux le point lumineux d'un astre, sa vision correspond à l'information transmise par le  point de la rétine qui est touché par le rayonnement lumineux que cet astre a envoyé.

Voir un objet, c'est capter à l'aide de la rétine de nos yeux la lumière qu'il envoie, puis l'interpréter en images par notre cerveau.

Il existe, dans la rétine, 2 sortes de capteurs de cette énergie lumineuse  :

- Ceux qui captent les rayonnements traduits en couleurs. Ils sont les seuls présents sur la partie de la rétine qui reçoit la lumière des objets qu'on fixe.

 Mais il leur faut une intensité suffisante. Elle l'est quand on fixe Vega, Antarès, Sirius; c'est pour ça qu'on peut voir leur éclat blanc, orangé, bleuté.

Par contre, depuis les étoiles qui nous paraissent très petites, il ne nous parvient pas une énergie lumineuse suffisante pour activer ces capteurs rétiniens; on ne les voit pas. C'est alors qu'il faut solliciter l'autre catégorie !

- Ceux qui captent les rayonnements lumineux de faible intensité. S'ils sont absents de la zone de la rétine où arrivent les ondes lumineuses du point qu'on fixe,  ils sont de plus en plus abondants vers les parties latérales de la rétine.

Il faut donc amener les faibles rayons lumineux sur ces parties latérales de la rétine. Pour cela, il suffit de fixer une zone juste à côté de celle qu'on veut mieux voir. Les rayons provenant de celle-ci iront stimuler un point plus latéral de la rétine; ils pourront alors être perçus s'ils sont suffisamment énergétiques !

De la même façon, on pourra percevoir dans l'obscurité tout objet faiblement lumineux, alors qu'on ne verra rien en fixant son regard dans sa direction.

La contrepartie de la performance de ces capteurs : Notre cerveau ne traduira leurs informations qu'en images "noir et blanc" !

Sans éclairage, la nuit tout semble gris ...

G.S.