Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Presque polaires : la Grande Ourse et la Petite Ourse

la grande OURSE est une des constellations les plus connues du ciel boréal, grâce à ses sept étoiles les plus brillantes qui dessinent le "grand chariot" ( ou "grande casserole").  

Gd_ourse

 

La petite OURSE ressemble bien à sa mère; elle a aussi ses sept étoiles les plus brillantes qui forment ... un petit chariot (ou une petite "casserole") !

Zeus fut séduit par la princesse Callisto, ce qui déplût fortement à son épouse Héra ! Celle-ci, jalouse, la transforma en Ourse. Le malheur s'approcha le jour où, Arcas, fils de Callisto et chasseur d'ours, fallit tuer sa mère.

Zeus décida alors de le transformer également en ours et de l'installer avec Callisto dans les cieux ... en les tirant par la queue ! Qui maintenant sert de timon au chariot ou de ... queue à la casserole !

Pti_ourse

 

L'étoile qui termine le timon du petit chariot est très proche du pôle nord céleste : C'est l'étoile polaire. Sa direction indique la direction du pôle nord terrestre.

Le petit chariot est plus difficile à trouver que le grand. Pour localiser l'étoile polaire, il est préférable de prolonger la droite reliant les deux roues arrières du grand chariot de cinq fois sa longueur.

 

chariots

 

Le grand chariot et le petit chariot ne sont pas reconnus comme constellations. Ils sont la partie repérable des deux ourses.

A notre lattitude, on les voit toute l'année. Quand la plupart des autres constellations visibles "plongent" sous l'horizon ouest après avoir parcouru le ciel nocturne d'est en ouest, elles, passent "sous" l'étoile polaire; entre celle-ci et l'horizon nord. Cet horizon ne les dissimule qu'à l'occasion d'un relief ... On peut donc les voir toute l'année, en un mouvement apparent circulaire autour de l'étoile polaire.

Au printemps, elle est à chercher en début de nuit vers le nord-est; en été et automne vers le nord-ouest.

En hiver, la grande ourse se trouve en début de nuit entre l'étoile polaire et l'horizon nord.

Les baignades en mer étant (déjà !) très prisées par les hellènes, Héra implora Poséidon, le dieux de la mer, d'interdire à tout jamais les plaisirs du bain à Callisto et Arcas en les empêchant de plonger dans l'horizon ...

G.S.