Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Full premium theme for CMS

archives rugby intersaison 2006 2007

Блогът Web EKM Blog очаквайте скоро..

{slide=Inter saison 2006/2007}
Archives Inter saison 2006/2007

Calendrier Tournoi des 6 Nations 2007

Date Heure Rencontres Résultats Lieu
03/02/2007 14 h 30 Italie / France 03 - 39 Stadio Flaminio
03/02/2007 17 h 00 Angleterre / Ecosse 42 - 20 Twickenham
04/02/2007 16 h 00 Pays de Galles / Irlande 09 - 19 Millenium Stadium
10/02/2007 14 h 30 Angleterre / Italie 20 - 07 Twickenham
10/02/2007 16 h 30 Ecosse / Pays de Galles 21 - 09 Murrayfield
11/02/2007 16 h 00 Irlande / France 17 - 20 Croke Park
24/02/2007 16 h 00 Ecosse / Italie 17 - 37 Murrayfield
24/02/2007 18 h 30 Irlande / Angleterre 43 - 13 Croke Park
24/02/2007 21 h 00 France / Pays de Galles 32 - 21 Stade de france
10/03/2007 14 h 30 Ecosse / Irlande 18 - 19 Murrayfield
10/03/2007 16 h 30 Italie / Pays de Galles 23 - 20 Stadio Flaminio
11/03/2007 16 h 00 Angleterre / France 26 - 18 Twickenham
17/03/2007 14 h 30 Italie / Irlande 24 - 51 Stadio Flaminio
17/03/2007 16 h 30 France / Ecosse 46 - 19 Stade de france
17/03/2007 18 h 30 Pays de Galles / Angleterre 27 - 18 Millenium Stadium

à Blackeath samedi 10 mars 2007

Angleterre 46 / France 10

Ce dernier week-end, dans la banlieue de Londres, l'équipe de France amateur rencontrait son homologue Anglaise. Si, face à l'Espagne, les Français s'étaient nettement imposés ce ne fût pas le cas devant les Britaniques. Pire sur les 3 cantaliens du Stade Aurillacois 2 ont quitté leurs camarades sur blessure. Il s'agit du capitaine David Courteix et du demi de mêlée Stéphane Borel. Seul Franck Membrado semble être sorti indemne de cette confrontation.

à Aire sur l'Adour samedi 27 janvier 2007

France 47 / Espagne 0

Les trois Aurillacois sélectionnés faisaient partie du XV de départ. Ils ont ainsi apporté leur expérience et leur savoir-faire à la belle victoire de la France. David Courteix, capitaine de la sélection, a joué toute la partie alors que Stéphane Borel et Franck Membrado ont joué quasiment durant une heure.

22/01/2007

France amateur

Trois Aurillacois ont été retenus dans la sélection Française qui doit rencontrer l'Espagne samedi 27 janvier prochain à Aire sur l'Adour. David Courteix, qui aura l'honneur de commander cette sélection, sera accompagné par Franck Membrado et  Stéphane Borel. Le même jour l'équipe cantalienne disputera le quart de finale aller du challenge de l'espérance sur le terrain de Poitiers. Le match retour se jouera le 27 ou 28 février à Jean-Alric.

19/01/2007

Coupe de la Fédération

Vincent Caldayroux (forfait pour cause de blessure), Nicolas Pinaud, David Rouchouze, Franck Membrado, David Courteix, Mathieu Lescure, Stéphane Borel, Alex De Barros, Thomas Lacombe & Romain Rios ont été retenus dans la sélection d'Auvergne, pour le match qui doit les opposer à la sélection du Roussillon, sur le terrain de Pézenas dimanche 21 janvier 2007.

Carnet rose

Bienvenue dans la grande famille stadiste du petit Colin-Teufolau (54 cm pour 4.3 kg) dont le papa n'est autre que l'excellent troisième ligne Uéléni Fono. Cantalpassion félicite les heureux parents et souhaite un bon rétablissement à Laury, la maman .

Coupe de la Fédération 
des Cantaliens engagés sur deux fronts

Auvergne / Midi Pyrénées : 58 / 26 ( Dimanche 3 décembre à 14 h stade Jean-Alric - entrée gratuite)

Le groupe Auvergnat comporte 10 stadistes (Vincent Caldayroux, Ludovic Monier, Marc Laffon, Nicolas Pineau, Frédéric Boudon, Mathieu Lescure, Decros, Stéphane Borel, Alex De Baros, Thomas Lacombe. Par ailleurs d'autres joueurs ont porté le maillot "rouge & bleu" il s'agit des Montluçonnais Manuel Rodriguès et Mathieu Chabaud .
Dans l'équipe Midi-Pyrénées figure un visage familier des Aurillacois en la personne du talonneur Rémy Pagès qui porte aujourd'hui la tunique de Lavaurs après avoir porté celle de Poitiers, mais aussi celui, un peu moins connu, du seconde ligne Cadurcien Arnaud Ferreira qui portait, la saison dernière, le maillot Aurillacois.

Limousin / Côte Basque - Landes : 12 / 37 ( dimanche 3 décembre à Malemort)

Dans l'équipe du limousin figurent 5 Cantaliens : Alain Belguiral responsable technique (actuel entraîneur du Rugby Club Arpajon Veinasès) Il aura dans son groupe des joueurs qu'il connaît bien avec Jérome Barbet et Simon Tourdes (RCAV) ainsi que Nicolas Brousse et Yann Dufayet du Racing Club de Saint-Cernin)


Michel Peuchlestrade nommé Manager Sportif du CABCL

Connu pour sa passion et ses compétences en matière rugbystiques Michel Peuclestrade n'avait, jusqu'à ce jour, jamais franchi les frontières du département en tant que responsable technique d'un club de rugby. A 60 ans, libéré de ses obligations professionnelles (il a effectué sa carrière comme Professeur d'Education Physique et Sportive) "Le Sorcier", que l'on ne présente plus dans le milieu du rugby, Régional, National et même au delà des frontières, vient de franchir un nouveau pas.
Depuis 1978, (prenant de temps en temps quelques périodes de recul 1988 à 1993), il a  participé activement aux destinés du rugby cantalien et plus particulièrement à celles du stade Aurillacois. Comme tout individu responsable, il a connu quelques échecs, mais il a su transmettre sa passion et ses connaissances à plusieurs générations. Il serait sans doute difficile de trouver un seul joueur, passé entre ses "griffes", qui n'aurait pas été marqué par l'homme et le technicien.
Entre prendre le temps de vivre autre chose que cette passion intense, (mais non moins harassante lorsqu'on vit le rugby à 200 à l'heure), et accepter d'entraîner une équipe évoluant dans le "Top 14", Michel a beaucoup réfléchi avant de prendre cette importante décision. Après la révocation de Laurent Rodriguez et celle, plus récente, de Tim Lane, Michel Peuchlestrade devient donc le nouvel homme fort du rugby Corrézien. Un nouveau défi à relever.. Mais n'affectionne t-il pas ce type de challenge ?
Cantal Passion lui souhaite la meilleure réussite dans sa nouvelle entreprise.

Guy Batifoulier

Championnat de France de Fédérale 1
Saison 2006/2007 (mode d'emploi)

Ce championnat est composé de 48 équipes divisées en 6 poules de 8 - Il se déroule en deux phases - Après un premier brassage et 14 rencontres, le groupe sera scindé en deux. Débuteront ensuite deux nouveaux championnats distincts. Les 4 premiers de chaque poule (24 clubs) seront qualifiés pour disputer le Trophée "Jean Prat" - ils seront répartis en 6 poules de 4 clubs qui se rencontreront en match aller retour (6 matchs). Les points acquis lors de la première phase ne seront pas conservés. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés (12 clubs). Les 4 meilleurs seront qualifiés directement pour les quart de finale.  Les 8 autres disputeront  un  barrage. Les vainqueurs rencontreront les 4 qualifiés directs en match aller/retour,  puis les demi-finales en match aller/retour également. Les deux finalistes accèderont à la "Pro D2" Les 24 autres (classés en 4 poules de 6 géographiques et match aller / retour soit 10 rencontres)  conserveront les points acquis lors de la phase préliminaire. Ils disputeront le championnat de première division Fédérale (anciens  "Playdown"). Les 2 premiers de chaque poule (8 équipes) se rencontreront en quarts et demi sur un seul match. Les deux vainqueurs disputeront une finale pour l'honneur. Les 3 derniers de chaque poule (12 clubs) descendront en Fédérale 2.

Le calendrier de la Fédérale 1

Première phase (48 équipes)

Trophée "Jean Prat" (24 meilleurs)

Championnat de Fédérale 1 (24 autres)

Journées (poule 4) Date Journées Date Journées Date
Aurillac - Nimes 16/09/06 1 A 18/02/07 1 18/02/07
Graulhet - Aurillac 24/09/06 2 A 04/03/07 2 04/03/07
Aurillac - Argelès 01/10/06 3 A 18/03/07 3 18/03/07
Millau - Aurillac 15/10/06 1 R 25/03/07 4 25/03/07
Aurillac - Mazamet 22/10/06 2 R 01/04/07 5 01/04/07
Aurillac - Ceret 29/10/06 3 R 08/04/07 6 15/04/07
Marseille - Aurillac 12/11/06 Barrages 19/04/07 7 29/04/07
Nimes - Aurillac 19/11/06 8 06/05/07
Aurillac - Graulhet 26/11/06 9 13/05/07
Argelès - Aurillac 10/12/06 Quarts aller 13/05/07 10 27/05/07
Aurillac - Millau 17/12/06 Quarts retour 20/05/07
Mazamet - Aurillac 07/01/07 Demi aller 03/06/07 Quarts de finale 03/06/07
Ceret - Aurillac 14/01/07 Demi retour 10/06/07 Demi-finales 10/06/07
Aurillac - Marseille 04/02/07 Finale 17/06/07 Finale 17/06/07

28 octobre 2006

Ikapoté rejoint Uéléni

Ikapoté Fono a rejoint son frère Uéléni licencié au stade Aurillacois depuis près d'un an (il avait été recruté comme joker médical en remplacement de Fabien Domingo) bléssé. Uéléni faisait partie de l'équipe nationale du Tonga qui avait rencontré l'équipe de France en Novembre 2005. Si Ikapoté, 21 ans, présente un gabarit proche de celui de son aîné il évolue plutôt en seconde ligne. Avant de rejoindre le Cantal il jouait au sein du club de "Fanga-Pilolévu" (première division tongienne). Il va rejoindre le centre de formation cantalien ou il évoluera, dans un premier temps, avec le groupe jeunes (Fédérale 1B ou Reichel) avant d'être appelé, sans doute, à effectuer quelques "piges",  au sein de l'équipe fanion. La présence de son frère et de sa compagne Laurie, devrait lui permettre de s'adapter plus facilement à un monde nouveau pour lui. Nous souhaitons bonne chance au nouveau licencié du Stade Aurillacois Cantal Auvergne.


09 octobre 2006

Coupe du monde

La rencontre qui opposait l'équipe nationale de Roumanie à son homologue de Géorgie a vu la victoire des Roumains sur le score de 20 à 8. L'essai Roumain à été marqué, suite à un mouvement de grande envergure entre avants et trois quarts, par le trois quart centre du Stade Aurillacois, Roméo Gontinéac. Comme quoi le fait de jouer en "fédérale 1" n'a pas altéré le potentiel ni  les qualités du centre cantalien. Par ce résultat la Roumanie a fait un grand pas vers la qualification pour la coupe du monde 2007. Félicitation à Roméo pour son match, mais également pour sa réussite à l'examen qui lui a permis d'obtenir le "Brevet d'Etat" d'entraîneur.
Après la Géorgie l'équipe nationale Roumaine, toujours avec Roméo dans ses rangs, a rencontrée l'Espagne à Madrid. Une nouvelle victoire a confirmé la participation de la Roumanie à la coupe du monde de rugby en 2007.

30 septembre 2006

Du renfort en première ligne

Le stade vient de se renforcer avec la signature d' un solide pilier droit en la personne de Vitolo Manukula 23 ans - 1.76m - 117 kg en provenance de Sorgues "Fédérale 2" - Français d'outre-mer (Wallis et Futuna) il vit en France depuis 4 ans. La saison dernière il portait les couleurs de Sorgues qui a manqué de peu l'accession en "Fédérale 1". Second de la poule 4, à 1 point de Marseille, Sorgues a terminé avec 54 points (15 victoires, 2 nul, 5 défaites). L'équipe à souvent été citée pour la puissance de son pack et "Vito" l'a été à titre personnel à plusieurs reprises. Il a même marqué un essai lors de la 12e journée face à Martigues. Qualifié direct, Sorgues a échoué lors des 16e de finale en s'inclinant 11 à 7 face à Villefranche sur Saône. Souhaitons qu'il apporte toute sa puissance et sa tonicité au pack Cantalien qui en a bien besoin.

16 septembre 2006

Mark Sweeney à pied d'oeuvre

L'ouvreur buteur Australien Mark Sweeney , recruté à l'inter saison, est arrivé cette semaine à Aurillac. Il vient du club de Randwick (Australie) qui évolue en première division du championnat Australien. Agé de 24, ans mesurant 1.83 m pour 90 kg, il peut occuper quasiment tous les postes des lignes arrières. Il va retrouver dans le Cantal son compatriote Graydon Staniforth. Bienvenue à Mark et bonne chance au stade Aurillacois.

Objectif clairement affiché ..... Retrouver la "Pro D2" dés la saison prochaine

Personne ne doit s'imaginer que ce sera facile. Dirigeants, staff technique, joueurs le savent, les supporters doivent s'en persuader. La remontée doit se faire dés la première saison pour de multiples raisons. Les joueurs, qui ont connu le niveau supérieur, sont encore en possession des acquis, la relégation est présente dans toutes les mémoires, les partenaires sont prêts à accorder un sursis, les supporters (les vrais) ne lâchent pas leur équipe après un premier échec. Quelques clubs ont réussi tels: Colomiers, Limoges ou Grenoble, d'autres se sont cassé les dents. Nous retiendrons les propos du capitaine David Courteix " La Montagne du 13/09"qui se veulent très réalistes : "Mesurer l'ampleur de la tâche "
Les obstacles seront nombreux. Le stade Aurillacois sera l'équipe à battre et sera attendu partout. Chaque fois il y aura en face 15 garçons qui n'auront pas envie de s'en laisser conter. Il faudra s'habituer au jeu de la Fédérale 1 et à l'arbitrage. Pouvoir mettre en place sa technique, sa vitesse, son jeu vif et alerte afin de prendre l'adversaire de vitesse. La saison sera longue car s'il y a 48 appelés il n'y aura que 2 élus. Il faudra donc aller jusqu' au bout (finaliste) pour accéder à la "Pro D2" soit 25 ou 26 matchs avec pratiquement aucun droit à l'erreur.
Les points forts. Le club a pu conserver une bonne ossature. Quelques jeunes issus du centre de formation devraient pouvoir s'intégrer assez facilement, connaissant bien le jeu mis en place ainsi que les entraîneurs. Certaines recrues semblent disposer d'un bon niveau. Le staff technique est issu du club et devrait poursuivre dans la ligne tracée depuis plusieurs générations. Reste qu'il faudra, à partir d'individus de talent, mettre en place un collectif efficace et performant. Premier test sérieux, samedi prochain, face aux Nîmois autre favori pour l'accession.

Ils n'oublient pas leur ancien club

Le week-end dernier, lors de la venue de Périgueux, les supporters ont revu avec plaisir le nouveau Columérin Fabien Berneau Ce dernier week-end David Hunter et Denis Rouiller sont venus encourager leurs anciens partenaires.

Sélection d'Auvergne

La sélection d'Auvergne, dans laquelle figurent  5 Aurillacois (Franck Membrado, Frédérique Boudon, Mathieu Lescure, Thomas Lacombe & De Barros ) a rencontré samedi 26 une sélection de Bucarest. Les Auvergnats se sont imposés 65 à 5 . Mardi, juste avant leur retour en France, ils doivent livrer une nouvelle rencontre, sans doute plus difficile, face la l'équipe de Roumanie A .

TARIF DES ABONNEMENTS -Fédérale 1 - Saison 2006/2007

Tribune d'honneur :....................170.00 €
Tribune marathon central :..........125.00 €
Tribune marathon latérale :.........110.00 €
Entrée Générale: .........................
70.00 €

Pour 20.00 € de plus il est possible d'obtenir des cartes d'abonnement comprenant les entrées à l'extérieur.

Comme les années précédentes, remise de 50% sur les cartes d'abonnement pour les femmes

Lionel Vialard & Thiérry Peuchlestrade nouveaux entraîneurs du stade

Reprise de l'entraînement au stade Aurillacois

Lionel Vialard prodiguant ses conseils aux avants

Ce lundi 31 juillet un groupe d'une vingtaine de joueurs a effectué quelques footing sous la houlette du préparateur physique Sébastien Delpirou. Il manquait encore pas mal de monde, mais on pouvait reconnaître quelques visages familiers. David Courteix, David Gabin, Roméo Gontinéac, Valentin Maftéï, Mikaël Gracia, Mathieu Lescure, Jean Marc Ravanel , Antonny Martrette etc.... ou d'autres moins connus comme l'arrière buteur Australien GraydonStaniforth . Le groupe devrait s'étoffer dans les prochains jours avec l'arrivée de quelques joueurs (nouveaux ou anciens).

D'ici une quinzaine de jours ces joueurs devraient rejoindre le Cantal :  I Fono (2e ligne Tongien) - Victor Ntsama (3e ligne Camerounnais) - Mark Sweeney (ouvreur Australien) - François Xavier Seh Ambella (ailier Camerounnais)

Marc Brasquies entraîneur des réserves

18 juillet 2006

Recrutement pratiquement bouclé au Stade Aurillacois

4 ou 5 nouveaux joueurs devraient rejoindre les rangs du Stade Aurillacois, pour la saison 2006/2007( un troisième  ligne et un trois quart aile  Camerounais, un ouvreur-buteur Australien, un pilier doit Wallisien et peut-être le retour du troisième ligne Antony Martrette en cours de négociation) ce qui représente une quinzaine d'éléments nouveaux. A ce chiffre il faut rajouter les jeunes issues du centre de formation.  Quantitativement, l'effectif devrait être assez proche de celui de la saison passée. Qualitativement il faudra attendre un peu pour se faire une idée précise sur la valeur du nouveau groupe.

L'effectif 2006/2007poste par poste (44)

Pilier (7): Vincent Cadayroux, Franck Membrado, Ludovic Monier, Romain Lafon, Julien Ludier, Alain Mariallakis, Vitolo Manukula. Talonneur (4): Gabriel Maka, Nicolas Pinaud, Marc Laffon, Felgines.
Seconde ligne (6): David Courteix, David Gabin, Magnamé Koita, Harold Karélé, Ikapoté Fono, Olivier Genestoux.
Troisième ligne (8):Fayçal Boukanoucha, Uelini Fono, Mathieu Lescure, Frédéric Boudon, Nicolas Fau, Decros, Akram Rhaili, Victor NtsamaAntony Martrette .
Demi de mêlée (3): Stéphane Borel, Mikaël Gracia, Alex De Barros.
Demi d'ouverture (3): Delkeith Pottas, Mark Sweeney, Jean Marc Brugé.
Centre (5): Roméo Gontinéac, Valentin Maftéï, Thomas Lacombe, Gérald Ferracci, Jakobus Kemp
Ailier (5): Nicolas Carli, Walter Olombel, Romain Rios, Yann Constensou, François-Xavier Seh Ambella.
Arrière (3): Jean-François Viars, Jean-Marc Ravanel, Graydon Stanyforth.

12 juillet 2006

Deux nouvelles signatures au Stade Aurillacois

Les dirigeants stadistes viennent d'enregistrer l'adhésion de deux nouveaux joueurs. Il s'agit de deux Sud-Africains des lignes arrières Delkeith Pottas ouvreur-buteur et de Kobus Kemp trois-quart-centre.

Les mouvements de joueurs saison 2006/2007

Contrats prolongés (16) : Vincent Caldayroux - Franck Membrado - Ludovic MonierMagnamé Koita - David Courteix - David Gabin - Fayçal Boukanoucha - Mathieu Lescure - Uelini Fono - Stéphane Borel - Mikaël Gracia - Roméo Gontinéac - Valentin Mafteï - Nicolas Carli - Walter Olombel - Jean François Viars

Joueurs venant des espoirs ou issus du centre de formation (14) : Frédéric Boudon (3e ligne) - Yann Constensou (ailier) - Alex De Barros (1/2 de mêlée ou centre) - Decros (3e ligne) - Delage (talonneur) - Nicolas Fau (3e ligne) - Felgines (talonneur) - Gérald Ferracci (centre ou ailier) - Thomas Lacombe (centre)- Marc Laffon (pilier ou talonneur)- Julien Ludier (pilier) - Alain Mariallakis (pilier) Romain Rios (ailier) - Nicolas Pinaud (talonneur) -

Arrivées (15) : Gabriel Maka talonneur - 30 ans - 1.78m - 102 Kg (retour au club) après quelques saisons passées à Figeac et Maurs (Fédérale 3) - Romain Lafon pilier - 25 ans - 1.75 m - 118 kg vient de Saint-Cernin (Fédérale 2) - Harold Karélé seconde ligne - 35 ans (né le 29 juin 1971) - 1.97 m - 125 Kg il a déjà porté le maillot stadiste lors de la saison 2003/2004 avant de se blesser à une main. Il vient de passer 2 saison avec le RC Toulon (Top 14). Ikapoté Fono seconde ligne (jeune frère de Uelini) 21 ans - 1.95 m - 106 kg - Akram Rhaili 3e ligne - 23 ans - 1.90 m - 98 Kg - International Marocain vient de Clermont-Cournon (Fédérale 3) - Olivier Genestoux 3e ligne centre ou seconde ligne - 28 ans - 1.90 m - 108 Kg (retour au club) vient de Figeac (Fédérale 2) - Jean Marc Ravanel polyvalent des lignes arrières - 33 ans - 1.75 m - 82 Kg - (retour au club) vient de Maurs (Fédérale 3) -  Jean Marc Brugé ouvreur-centre-arrière - 26 ans - 1.75 m - 76 Kg (retour au club) vient de Figeac (Fédérale 2) - Graydon Stanyforth arrière-buteur Autralien - 33 ans - 1.91 m - 98 Kg - vient des Glasgow-Warriors (championnat Ligue Celte) - Delkeith Pottas ouvreur-buteur  Sud Africain  - 24 ans - 1.80 m - 89 Kg - vient des Criquas (Currie Cup) - Jakobus Kemp Sud Africain trois quart centre - 23 ans - 1.82 m - 88 Kg - vient de Figeac (Fédérale 2) - Victor Ntsama 3e ligne  & François-Xavier Seh Ambella ailier viennent du Cameroun - Mark Sweeney ouvreur-buteur  Australien - 1.82 m - 90 Kg  - Antony Martrette 3e ligne - 27 ans - 1.83 m - 98 Kg (retour au club ) vient de Poitiers.

Avec 16 renouvellements, 14 jeunes et 15 arrivées l'effectif  tournera autour d'une bonne quarantaine de joueurs susceptibles d'évoluer en équipe fanion.

Sur le départ (22) : Guillaume Ribes talonneur > Albi (Top 14 )- Roger Ripol talonneur > (?)- Benoit Bassoul talonneur > (Chalon sur Saône (Fédérale 1) - Bernard Nnomo pilier gauche > Gaillac (Pro D2)- Francisco Lecot pilier droit > Angleterre - Robins Tchalé-Watchou seconde ligne > Gaillac (Pro D2) - Sébastien Riou seconde ligne > Figeac (Fédérale 2) - David Payrat seconde ligne > Figeac (Fédérale 2) - Arnaud Ferreira seconde ligne > Cahors (Fédérale 1) - Fabien Domingo Troisième ligne centre > Brive (Top 14)- Fabien Berneau troisième ligne > Colomiers (Pro D2)- Olivier Missoup troisième ligne > Oyonnax (Pro D2)- Arnaud Delgado demi de mêlée > Cahors (Fédérale 1) - Monty Dumond ouvreur-buteur > Métro-Racing (Pro D2)- Guillaume Marque ouvreur-buteur > Chalon sur Saône (Fédérale 1) - Gareth Wright ouvreur-buteur (?) - Olivier Alquié Olivier Alquié (ouvreur-buteur > Millau (Fédérale 1) - Mariano Lecot centre > Argentine - Stéphane Robert centre > Oyonnax (Pro D2)) - Jaouad Eziyar ailier >Poitiers (Fédérale 1) - Manuel Rodriguez ailier > Montluçon (Fédérale 1) - Mathieu Chabaud arrière-buteur > Montluçon ( Fédérale 1) -

Soit : 12 titulaires à part entière et 10 joueurs ayant porté occasionnellement le maillot de l'équipe professionnelle.

Destination:
2 joueurs
vers le "Top 14" (Ribes & Domingo)
6
joueurs vers la "Pro D2" ( Nnomo, Tchalé-Watchou, Berneau, Missoup, DumondRobert)  
8 joueurs
vers la "Fédérale 1" (Bassoul, Ferreira, Delgado, Marque, Alquié, Eziyar, Rodriguès, Chabaud)
2 joueurs
vers l'étranger (F. Lecot & M. Lecot)
2 joueurs
vers la "Fédérale 2" (Riou & Peyrat)
2 joueurs vers destination inconnue à ce jour ( Ripol & Wright)


Championnat de France de Fédérale 1
Saison 2006/2007

Les équipes réserves (Nationale B)disputeront un première phase (calendrier jumelée avec l'équipe 1). Lors de la seconde phase ils conserveront leurs points et seront répartis en 12 poules de 4 (géographiques). Les 16 premiers seront qualifiés pour les 8e de finale.

Reichel A: 6 clubs amateurs joueront avec les 30 clubs pro ( 3 poules de 12) Poule 3 : Castres, Montpellier, Narbonne, Perpignan, Toulouse (Top 14) - Auch, Béziers, Colomiers, Gaillac, Tarbes (Pro D2) - Aurillac, Aix (Fédérale 1)

Crabos : championnat Elite 4 poules de 10 : Les 10 meilleures équipes amateurs seront intégrées aux 30 clubs professionnels.

Fédérale 1 - Poule 4

Aurillac : 15e du championnat de "Pro D2" - Relégué en Fédérale 1
Nimes
: Qualifié pour le challenge "Jean-Prat" - a joué et perdu, face à Grenoble, le match pour l' accession à la "Pro D2"
Graulhet
: Qualifié pour le challenge "Jean-Prat" - non qualifié pour disputer les barrages pour les quart
Millau
: Non qualifié pour le challenge "Jean-Prat", a donc joué les "Play-Down" termine premier de sa poule
Céret
: A joué les "Play-Down" termine second grâce à sa victoire sur le leader Lannemezan lors de la dernière journée
Argelès (ES Catalane) :a joué les "Play-Down" termine à la 3e place évitant, de justesse, la relégation en Fédérale 2
Mazamet
: Promu de Fédérale 2
Marseille : Promu de Fédérale 2

26 juin 2006

La fin d'une époque et un avenir très incertain

Après la défaite face à Béziers, qui condamnait le club à la "Fédérale1", nous écrivions ceci:

Et maintenant ..... Dirigeants joueurs et staff technique doivent se réunir pour envisager ce que sera l'avenir du club. Une période difficile à vivre qu'il va pourtant falloir aborder avec conviction, courage et lucidité. Soutenu par tout un département (simple citoyen, élus, tissus économique) le Stade Aurillacois doit rebondir sans attendre. La fédérale 1 n'est pas la fin du monde mais il faut en sortir au plus vite et si possible au terme de la  première saison.
Que faut-il faire ? : Définir un projet ambitieux et se donner les moyens de le réaliser - Essayer de conserver l'effectif dans sa globalité
(tout au moins les pièces maîtresses qui forment l'ossature de l'équipe). Recruter quelques bons joueurs susceptibles de couvrir les postes déficitaires. Eviter les erreurs du passé. Si tout est mis en oeuvre: dirigeants, joueurs et entraîneurs pourront compter sur le soutien, sans faille, de  leurs nombreux supporters.

Qu'en est-il aujourd'hui ?

Avec une vingtaine de départs, le quinze Cantalien connaît une véritable hémorragie. Si ceux et celles qui s'intéressent à la vie du stade aurillacois (ils sont nombreux) s'attendaient à voire quelques joueurs quitter le navire ils étaient loin d' imaginer un tel raz de marée !!!!! La déception est d'autant plus forte que ce groupe était largement du niveau de la "Pro D2" C'est tout simplement un énorme gâchis. Voire un garçon comme Fabien Domingo quasiment dans l'obligation de quitter un club, qui était une partie de sa vie, provoque un vrai malaise chez les supporters. Avec un recrutement, loin de défrayer la chronique (deux ou trois joueurs seulement viennent du niveau supérieur), c'est une saison difficile qui attend les "rouge et bleu" dans le rude et âpre combat du championnat de "Fédérale 1". Dans l'état actuel des choses envisager un retour en "Pro D2", dés la fin de la saison nous semble un peu présomptueux.  
Pour ne pas tomber dans le défaitisme, nous dirons que le club a tout de même conservé une bonne ossature. Il est exact que l'on pourra faire confiance à quelques joueurs, expérimentés, talentueux et chevronnés, capables de tirer le club vers le haut. Nos propos se veulent tout simplement réalistes ce qui n'est pas incompatible avec l'espoir de voir le Stade Aurillacois effectuer une excellente saison, encouragé par ses formidables supporters. Seul les bons résultats pourront faire oublier les déceptions passées.

Qui à l'ouverture ?

Grosse déception : L'ouvreur Sud Africain Monty Dumond qui avait d'abord accepté un nouvel engagement avec le stade Aurillacois a fait marche arrière et va rejoindre le Métro-Racing. Ceci est très regrettable, car il avait marqué le club par sa réussite et son talent, d'autant qu'aucun nom ne figure pour couvrir le poste, important et indispensable, d'ouvreur et buteur.
Les 5 joueurs ayant porté le n° 10,
lors de la précédente saison, quittent le club :  Monty Dumond, Gareth Wright
, Guillaume Marque, Olivier Alquié & Mathieu Chabaud sont en effet partis sous d'autres cieux ce qui ne manque pas de susciter des interrogations dans l'entourage du club !!!!!!!


Le Stade Aurillacois tourne une page

Après 8 saisons passées dans le rugby professionnel le Stade Aurillacois retrouve la Fédérale 1 élite du rugby amateur. (voir ci-dessous l'évolution du club lors des 15 dernières saisons)

Changements au sein du staff technique

Lionel Viallard & Thierry Peuchlestrade aux commandes de l'équipe fanion

Thierry Peuchlestrade faisait déjà partie du staff de l'équipe première et Lionel Viallard avait en charge les espoirs du stade. Comme leurs prédécesseurs ils ont porté le maillot "rouge et bleu". Ils connaissent donc bien le club et les joueurs actuels, ce qui devrait permettre de gagner du temps en début de saison. Lionel Viallard faisait partie de l'équipe juniors finalistes du championnat de France en 1982. Cette saison il a conduit les "Espoirs" en phase finale du championnat de France. Seule équipe de "Pro D2" qualifiée dans une poule très relevée qui comprenait 3 des 4 1/2 finalistes (Clermont, Brive & Toulon) Clermont (entraîné par Fabrice Ribeyrolles) étant le champion après avoir pris sa revanche, en quart, sur le Stade Toulousain. Lionel Viallard connaît donc bien les jeunes "Espoirs" du club qu'il pourra intégrer,selon les besoins, au sein de l'équipe fanion. Nous souhaitons bonne chance et réussite à la nouvelle équipe qui aura la lourde charge de faire remonter le club.

Victor Boffelli avait annoncé, en début de saison, qu'il ne ferait plus partie du groupe d'entraîneurs la saison prochaine. Il occupera une fonction importante au sein de l'équipe dirigeante. Il sera chargé des relations avec les instances nationales et internationales du rugby. D'autre part, au sein du club, il assumera une fonction dans les domaines de la communication, du sportif ainsi que du partenariat. 
Michel Peuchlestrade qui fut l'entraîneur de plusieurs générations de joueurs a décidé,également, de mettre un terme à ses fonctions. Il faut reconnaître que la tâche, qui fût la sienne durant plusieurs décennies, représente une charge lourde, éprouvante, de plus en plus difficile à assumer dans le rugby professionnel. C'est encore plus difficile lorsqu'on vit le rugby à 200 à l'heure comme le faisait Michel. Homme passionné, connaisseur, perfectionniste, exigeant ( surtout s'il avait détecté des qualités chez le joueur), reconnu par ses pairs, excessif parfois (souvent même) il s'est toujours "donné à fond" dans la mission qui lui était confiée. Il a commis des erreurs, certes (qui n'en fait pas ?) mais la grande majorité des joueurs qui sont passés "entre ses mains" ont reconnu ses compétences en matière de rugby. Il n'était pas toujours facile de dialoguer avec lui (surtout si on parlait rugby), la diplomatie n'était pas non plus son domaine de prédilection, mais en dehors des sujets qui fâchent il reste un joyeux luron et un personnage agréable à vivre. Même ses plus farouches détracteurs auront plaisir à le rencontrer au tour des stades pour parler "rugby" probablement. Salut "sorcier" et à bientôt.

Un petit retour sur les 15 dernières saisons

2005/2006 : 30 clubs professionnels : Top 14 : 14 clubs - Pro D2 : 16 clubs dont le Stade Aurillacois - Fédérale 1 : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuclestrade, Victor Boffelli, Thierry Peuchlestrade

2004/2005 : 32 clubs professionnels : Top 16 : 16 clubs - Pro D2 : 16 clubs dont le Stade Aurillacois - Fédérale 1 : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuclestrade, Victor Boffelli, Thierry Peuchlestrade

2003/2004 : 32 clubs professionnels : Top 16 : 16 clubs - Pro D2 : 16 clubs dont le Stade Aurillacois - Fédérale 1 : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuclestrade, Victor Boffelli, Thierry Peuchlestrade

2002/2003 : 32 clubs professionnels : Top 16 : 16 clubs - Pro D2 : 16 clubs dont le Stade Aurillacois - Fédérale 1 : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Victor Boffelli, Patrick Rocacher

2001/2002 : 32 clubs professionnels : Division 1: 16 clubs - Division 2 : 16 clubs dont le Stade Aurillacois - Fédérale 1 : 55 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Victor Boffelli, Patrick Rocacher

2000/2001 : 33 clubs en Elite : Division 1: 21 clubs dont le Stade Aurillacois - Division 2 : 12 clubs -  Promotion Nationale : 14 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout,  Patrick Rocacher & Alain Belguiral

1999/2000 : 44 clubs en Elite : Elite 1: 24 clubs dont le Stade Aurillacois - Elite 2 : 20 clubs -  Nationale 1: 44 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout,  Patrick Rocacher & Alain Belguiral

1998/1999 : 40 clubs en Elite : Elite 1: 24 clubs dont le Stade Aurillacois - Elite 2 : 16 clubs -  Nationale 1 : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout,  Patrick Rocacher & Alain Belguiral 
1997/1998 : 88 clubs en première division : Groupe A1 : 20 clubs - Groupe A2 : 20 clubs dont le Stade Aurillacois - Groupe B : 48 clubs
Président  Christian Millette - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout,  Patrick Rocacher & Alain Belguiral

1996/1997 : 88 clubs en première division : Groupe A1 : 20 clubs - Groupe A2 : 20 clubs dont le Stade Aurillacois - Groupe B : 48 clubs
Présidents Pierre Jean Flauraud, Christian Millette, Jean Noyer - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout  & Patrick Rocacher 
1995/1996 : 96 clubs en première division : Groupe A1 : 20 clubs - Groupe A2 : 20 clubs - Groupe B 56 clubs dont le Stade Aurillacois
Présidents Pierre Jean Flauraud, Christian Millette, Jean Noyer - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade, Yves Dulout  & Patrick Rocacher

1994/1995
: 96 clubs en première division : Groupe A : 32 clubs - Groupe B1 : 32 clubs dont le Stade Aurillacois - Groupe B2 : 32 clubs
Présidents Pierre Jean Flauraud, Christian Millette, Jean Noyer - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade & Claude Masseboeuf

1993/1994
: 96 clubs en première division : Groupe A : 32 clubs - Groupe B1: 32 clubs dont le Stade Aurillacois - Groupe B2 : 32 clubs
Présidents Pierre Jean Flauraud, Christian Millette, Jean Noyer - Entraîneurs : Michel Peuchlestrade & Claude Masseboeuf
1992/1993 : 96 clubs en première division : Groupe A : 32 clubs - Groupe B1: 32 clubs dont le Stade Aurillacois - Groupe B2 : 32 clubs Président Lucien Calmette - Entraîneurs : Rolland Destruel & Claude Dausset
1991/1992
: 80 clubs en première division : Groupe A : 40 clubs - Groupe B : 40 clubs dont le Stade Aurillacois Président Lucien Calmette - Entraîneurs : Rolland Destruel & Claude Dausset

Le Stade Aurillacois a donc passé 3 saisons en Elite 1 & 5 saisons en Pro D2
{/slide}


{slide=Septembre2006}
Archives matchs septembre 2006

30 septembre 2006

Stade Aurillacois 38 - Argelès 16

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. LACOMBE    12. GONTINEAC  11.  CONSTENSOU
10.  SWEENEY
9.  GRACIA 
7.
LESCURE 8.  FONO 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROU

ballon rugby

1. GROSHENS   2. PONCET (cap) 3.  J. BERGET 
4. GOZE  5. CARRERE 
6.  VIDAL
8.  ROUINA   7. JOLIX
9.  GILARD  10. B. DOMENECH 
11.  ARGENCE  12.  SABARDEIL
13. CAZANOVA 14.  JB. DOMENECH 
15. ROQUES
Argelès

Arbitre : Monsieur  MOREAU

En lever de rideau : Stade Aurillacois B 30 - Argelès B 14
Remplaçants à Aurillac : P. TOURDE >
Monier (74e) - R. LAFON> Caldayroux (62e)- KOITA > Gabin (70e) - MARTRETTE > Fono (40e) - BOREL > Gracia (74e)
Remplaçants Argelès : CHABRON > Poncet
(62e) C. BERGER >  Groshens (33e) - BOOLHMAS >  - SABATHIE > Vidal (78e) - DUNIACH > Gilard (67e) NOGUERA > Sabardeil (68e) BIZE > Roques .
Stade Jean-Alric : Stade Aurillacois bat Etoile Sportive Catalane 38 à 16 ( Mi-temps: 28 à 6)

Points marqués:
Aurillac. Quatre essais Fayçal. Boukanoucha (13e), David Courteix (18e), Yann Constensou (36e), Walter Olombel (73e). Trois transformations (13e, 18e, 73e) et quatre pénalités ( 3e, 8e, 33e, 48e), Grayton Staniforth (soit 7/9 = 78 % de réussite)
Points marqués: Argelès
: Un essai:  J.B Domenech (80e + 2) , une transformation et 3 pénalités  (15e, 40e & 44e) B. Domenech

Carton blanc : J. BERGET (11e/21e) pour Argelès - Fayçal BOUKANOUCHA ( 23e/33e), Mikaël GRACIA (40e/50e) Graydon STANIFORTH (80e)

Joueurs blessés :  F. MEMBRADO , G. MAKAJ. LUDIER, H. KARELE, V. MAFTEI N. CARLI , JM RAVANEL, JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles: N. PINEAU - A. MIRIALLAKIS - I. FONO - O. GENESTOUXF. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - D. POTTAS, J. KEMP, G. FERRACCI - R. RIOS

Une bonne première mi-temps.....

Après la "parodie" de Graulhet, le groupe avait le devoir de se racheter devant son public. C'est en partie fait, même s'il reste encore du chemin à parcourir avant d'atteindre l'objectif fixé.
D'entrée de jeu on a pu voir des joueurs concentrés, solidaires, et bien décidés à imposer leur jeu face à un adversaire fort respectable. Avec une bonne conquête, une mêlée plus stable avec le retour de Vincent Caldayroux, une meilleure organisation,  il est plus facile de jouer juste et de concrétiser au tableau d'affichage. Tout ne fût pas parfait pour autant. On constata encore du déchet devant la ligne adverse au moment de conclure. Durant cette première période les "rouge et blanc"  ne mirent quasiment jamais les pieds dans les 22 cantaliens. Le jeu au pied de Mark Sweeney à l'ouverture et de Graydon Staniforth à l'arrière furent précieux pour aider leurs partenaires à maintenir les Catalans dans leur camp. Même s'il manqua une pénalité facile ( 25 mètres face aux poteaux) Graydon Staniforth avec 18 points à son actif et sept réussites sur neuf tentatives, pris une part prépondérante dans le succès cantaliens. Avec un premier essai d'école signé Fayçal Boukanoucha, dés la 13e minute, les stadistes avaient pris la mesure de leur adversaire. Cinq minutes plus tard le capitaine David Courteix, en position d'ailier, signait le second essai. En réussissant la transformation difficile Graydon Staniforth donnait aux Aurillacois une confortable avance. Ce n'était pas fini...... Cinq minutes avant le repos Walter Olombel mettait le feu dans la défense Catalane avant de servir l'autre ailier, Yann Constenssou, pour un superbe essai en coin. Les visiteurs avaient l'honneur de clore la marque, dans les arrêts de jeu,  avec une seconde pénalité. On pourra seulement regretter que Monsieur Moreau ait usé du carton pour des fautes que beaucoup de ses collègues n'auraient pas sanctionné de cette manière. La seconde période va s'avérer beaucoup plus difficile pour les Cantaliens. Les fiers Catalans ont su montrer qu'ils n'étaient pas venus à Aurillac pour se faire plumer sans réagir. Pourtant, il s'en fallu de peu pour que les "rouge et bleu"  fassent évoluer le score, dès l'entame de la seconde période. Une superbe attaque sur l'aile gauche aurait du permettre au jeune ailier Yann Constensou de signer son deuxième essai s'il n'avait pas été bousculé en touche à quelques mètres de l'en-but. Cette seconde période sera beaucoup plus équilibrée que la première, les Catalans faisant jeu égal avec les Aurillacois. D'ailleurs le score est la pour le confirmer puisque chacune des équipes marquera le même nombre de points durant cette période. Walter Olombel se démenant comme un beau diable inscrira le quatrième essai stadiste. Dans les arrêts de jeu, en supériorité numérique suite au 3e carton infligé aux Cantaliens, les visiteurs inscriront leur seul essai, somme toute mérité au vu de leur seconde période, par leur ailier droit J.B. Domenech.
Maintenant il va falloir réaliser le même type de prestation à l'extérieur si les Auvergnats veulent justifier leur statut de favoris.


Uelini Fono troisième ligne centre


24 septembre 2006

Graulhet 29 - Stade Aurillacois 06

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  LACOMBE   13.  KEMP  12. GONTINEAC  11.  RIOS
10.  POTTAS
9.  BOREL 
7.
FONO 8.  KARELE 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1. FRAUDEAU   2. CIDRE  3.  ALQUIER
4. VAN OST  5. PANTELIMON  
6.  BARBARA
(cap) 8.   PAUTHE  7. VALETTE
9.   SEGUIER  10. GRATTON  
11.  LOPEZ 12.  ALIES
13. MORERE 14.  DE CASTRO 
15. BOUTIE
Graulhet

Arbitre : Monsieur Lamirand (Béarn)

En lever de rideau : Graulhet B 36 - Stade Aurillacois B 12 

Remplaçants Aurillac : PINEAU > Monier (52e) - ROUCHOUZE > Karélé (62e)- KOITA > Gabin (55e) - MARTRETTE > Boukanoucha (55e) - GRACIA - SWEENEY - OLOMBEL
Remplaçants Graulhet : KWARAZFELIA > Alquier
(40e) - DARROS > Fraudeau (40e) - MIATTO > Van Ost (40e) - BLEYS > Valette (50e) - KHATTOU > Aliès (40e) - BRAYETTE > De Castro (57e) .
Points marqués: Graulhet : Trois essais:  Mathieu Cidre (64e & 72e) , Julien Pauthe (78e) - une transformation (72e) trois pénalités Mathieu Gratton ( 2e, 16e, 40e+2, ) - un drop Hackym  Khattou (46e)
Points marqués: Aurillac. Deux pénalités, Delkeith Pottas (50e & 59e), (soit 2/3 = 66 % de réussite)
Carton jaune : David COURTEIX (75e)

Joueurs blessés : V. CALDAYROUX - F. MEMBRADO - R. LAFON - G. MAKA (tous des joueurs de première ligne) plus V. MAFTEI N. CARLI , JM RAVANEL, JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles:  - I. FONO - O. GENESTOUX - M. LESCURE - F. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - G. FERRACCI - Y. CONSTENSOU

Retour sur terre !!!!!!!

Après la belle victoire face à l'une des équipes favorite de la poule, le stade avait endossé le maillot de favori. Pourtant, lors de cette rencontre, les connaisseurs avaient décelés des signes de faiblesse assez inquiétants. Sur le terrain de Graulhet, (qui n'était pas particulièrement réputé au niveau de son pack) les Cantaliens ont essuyé un sérieux revers qui va sans doute donner confiance aux futurs adversaires. Les stadistes n'ont jamais été en mesure d'inquiéter les joueurs du Tarn. Ils ont été incapables de marquer lorsqu'ils se trouvaient près de la ligne. En fait ils ont encaissé une défaite des plus logiques. Pour ne rien arranger leur capitaine a été prié de rejoindre le banc avant le terme de la rencontre
Nous l'avions dit et redit : Attention à ce championnat de "Fédérale". Souvent, nous avons été agacés par certains propos beaucoup trop optimistes, voire irraisonnables, venant de certains inconditionnels ou même de quelques dirigeants persuadés d'un retour facile en "Pro D2". Les gens avertis savent que les choses ne sont pas aussi simples. C'est très bien de soutenir son club, de croire en lui, de faire preuve d'optimisme, mais il est des moments ou l'on se doit d'être réaliste si l'on ne veut pas perdre toute crédibilité. Hélas c'est ce qui est en train de se passer au Stade Aurillacois. Cette première sortie officielle était capitale. C'est une énorme déception tant par le résultat que par la manière. Et que l'on ne cherche pas des excuses qui n'en sont pas. Les Cantaliens et Cantaliennes ne sont pas aussi ignares pour croire tout ce qu'on  leur raconte. Ils sont capables de faire leur propre analyse sur les  vrais raisons de ces échecs. La saison dernière le budget du stade était loin d'être le plus faible. Cette saison, Le stade Aurillacois fait partie des plus gros budgets de "Fédérale 1".
Nous avions écrit qu'il fallait retrouver au plus vite la "Pro D2". Pour cela il fallait se donner les moyens. Nous ne sommes pas certains que cela ait été fait malgré certaines déclarations (voir "La Montagne du 18/06/2006"). " Avec un recrutement ciblé le groupe présentera un profil intéressant et largement susceptible de viser une finale synonyme de retour en Pro D2". Depuis plusieurs saisons on retrouve le même mal : la faiblesse des effectifs en première ligne. Pourtant chacun sait que cela fait partie des fondations d'une équipe de rugby. La façon dont le pack a été emporté par 7 Nîmois le week-end précédent le confirme. Face à Graulhet, qui avait souffert devant Millau, les mêmes causes ont produit les mêmes effets.
Certes la saison est loin d'être achevée. Néanmoins les points perdus manquent toujours à l'arrivée. On ne voit pas comment résoudre le problème, à court terme, même si les entraîneurs prétendent que c'est une question de réglage. Les retours de Vincent Caldayroux ( il a fait une apparition en réserve) et Franck Membrado seront-ils suffisants ? 
Après seulement deux rencontres, il va déjà falloir redescendre sur terre.

dimanche 24 septembre, en championnat de France "Junior Reichel" 
Stade Aurillacois 03 - Auch 26  
championnat de France "Juniors Crabos"
Brive 09 - Stade Aurillacois 11
(voir calendrier)


16 septembre 2006

Stade Aurillacois 28 - Nimes 14

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  CARLI   13.  KEMP  12. GONTINEAC  11.  MAFTEI
10.  POTTAS
9.  BOREL 
7.
FONO 8.  KARELE 6.  MARTRETTE 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1. MILLA   2. MOILOI  3.  TACCHELLA
4. FLEURY  5. GAONACH  
6.  O.  DUSSAUT  8.   MARTINEZ  7. 
9.   FOISSAC  10. J. WALLS
(cap)
11.  ROUX 12.  DIOMANDE
13. MAITRE 14.  ROSSI 
15. LACROIX
Nimes

Arbitre : Monsieur Eric GAUZINS (Ile de France) Monsieur Gauzins avait arbitré Aix - Stade Aurillacois ( 18 - 07) le 12 novembre 2005

En lever de rideau : Stade Aurillacois B 48 - Nimes B 07

Remplaçants Aurillac : PINEAU - MIRIALLAKIS - KOITA > Karélé (78e) - BOUKANOUCHA > Martrette (63e) - GRACIA - LACOMBE - RAVANEL
Remplaçants Nimes : POGETTI > Moiloi -
VEYRON > Milla - BLANCHET > Taccella - BOUDET > Tissot - KEBAIRY > Gaonach - Y. SALADIE > Foissac- GERARD > Roux
Points marqués: Aurillac. Trois essais : Julien Ludier (15e), Valentin Maftei (30e), Uelini Fono (59e) - deux transformations  (15e & 59e)  Trois pénalités Delkeith Pottas (4e) (soit 3/6 = 50%) Graydon Staniforth (51e & 66e) (2/3 = 66%)
Points marqués: Nimes : Deux essais:  Romain Tissot (8e) ,  de pénalité (47e) - deux transformations Jérémy Walls

Joueurs blessés : V. CALDAYROUX - F. MEMBRADO - R. LAFON - G. MAKA (tous des joueurs de première ligne) plus JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles:  - I. FONO - O. GENESTOUX - M. LESCURE - F. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - M. SWEENEY - R. RIOS - G. FERRACCI - Y. CONSTENSOU

Un match digne de la  'Pro D2"......

Les spectateurs présents à "Jean-Alric" n'ont pas été déçus par le spectacle proposé lors de cette première journée de championnat de "Fédérale 1". Tous étaient unanimes pour reconnaître que ces deux équipes ne dépareraient pas au niveau supérieur. On pouvait entendre ( y compris de la bouche de gens qualifiés) que peu de rencontres de la saison précédente,n'avaient connu une telle intensité du début à la fin. Certains allaient même jusqu'à dire que la finale de "Fédérale 1" s'était jouée bien avant l'heure.....
Ceci dit la saison est encore longue et peut réserver beaucoup de surprises. Néanmoins, débuter la saison par une victoire, difficile certes, face à un adversaire qui représente probablement ce qui se fait de mieux à ce niveau, devrait s'avérer positif pour la suite. Les joueurs reconnaissaient que la rencontre avait été dure mais qu'il était sans doute préférable de débuter la saison de cette manière plutôt que gagner dans la facilité. Bien évidemment ce fût loin d'être parfait ( le contraire aurait été surprenant). Certains secteurs, comme la mêlée, ont laissé apparaître des signes de faiblesse plutôt inquiétants. Avec des jeunes de qualité mais un effectif beaucoup trop restreint, au poste de pilier, (hélas ce n'est pas nouveau) on doit se poser des questions avant d'affronter les solides packs de la poule 4. Les trois joueurs de première ligne, alignés hier, ont du effectuer toute la partie ce qui est exceptionnel à ces postes. Les titulaires de l'an passé Vincent Caldayroux et Franck Membrado ne sont pas encore tout à fait opérationnels. Nous avons évoqué le problème avec l'entraîneur des avants, Lionel Vialard, et le capitaine, David Courteix, qui ne nous ont pas semblé trop inquiets. Pour eux c'est une question de réglage et de travail. Alors faisons leur confiance.
Quant au comportement des nouveaux joueurs on peut dire qu'il fût satisfaisant dans l'ensemble. Harold Karélé a été impérial sur les réceptions et il a beaucoup sécurisé ses partenaires. L'ouvreur Delkeith Pottas a connu quelques ratés dans les tirs au but mais il s'est avéré très perforant dans le jeu. Son compère Jakobus Kemp a lui aussi tiré son épingle du jeu. Quant à l'arrière Australien Graydon Staniforth il a rassuré tout le monde. Adroit, toujours bien placé, il a remonté de nombreux ballons et renvoyé souvent l'adversaire dans son camp. D'autre part il s'est montré efficace lorsqu'il a été amené à suppléer le buteur. Les deux jeunes joueur de première ligne, issus du centre de formation, n'ont surtout pas à rougir de leur prestation. Le talonneur Marc Laffon n'a pas eu la partie facile, tandis que son compère de première ligne le pilier gauche Julien Ludier a été à la conclusion du premier essai stadiste. Les autres joueurs étaient connus du public. Ils ont tous été exemplaires en donnant le meilleur d'eux même jusqu'au coup de sifflet final. Mission accomplie, ils pouvaient entamer la troisième mi-temps et déguster la bonne viande de "Salers" à la hall de l'escudillier en compagnie de leurs fidèles supporters. Dés lundi ils reprendront les entraînements avant d'effectuer leur premier déplacement en terre Tarnaise chez un ancien grand du rugby français: Le Sporting Club Graulhétois.


Harold Karélé

Valentin Maftéï


Jakobus Kemp

dimanche 17 septembre, en championnat de France "Junior Reichel" 
Aix en Provence 22 - Stade Aurillacois 10
championnat de France "Juniors Crabos"
Stade Aurillacois 09 - Castres Olympique 08
(voir calendrier)


Archives matchs septembre 2006

30 septembre 2006

Stade Aurillacois 38 - Argelès 16

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. LACOMBE    12. GONTINEAC  11.  CONSTENSOU
10.  SWEENEY
9.  GRACIA 
7.
LESCURE 8.  FONO 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROU

ballon rugby

1. GROSHENS   2. PONCET (cap) 3.  J. BERGET 
4. GOZE  5. CARRERE 
6.  VIDAL
8.  ROUINA   7. JOLIX
9.  GILARD  10. B. DOMENECH 
11.  ARGENCE  12.  SABARDEIL
13. CAZANOVA 14.  JB. DOMENECH 
15. ROQUES
Argelès

Arbitre : Monsieur  MOREAU

En lever de rideau : Stade Aurillacois B 30 - Argelès B 14
Remplaçants à Aurillac : P. TOURDE >
Monier (74e) - R. LAFON> Caldayroux (62e)- KOITA > Gabin (70e) - MARTRETTE > Fono (40e) - BOREL > Gracia (74e)
Remplaçants Argelès : CHABRON > Poncet
(62e) C. BERGER >  Groshens (33e) - BOOLHMAS >  - SABATHIE > Vidal (78e) - DUNIACH > Gilard (67e) NOGUERA > Sabardeil (68e) BIZE > Roques .
Stade Jean-Alric : Stade Aurillacois bat Etoile Sportive Catalane 38 à 16 ( Mi-temps: 28 à 6)

Points marqués:
Aurillac. Quatre essais Fayçal. Boukanoucha (13e), David Courteix (18e), Yann Constensou (36e), Walter Olombel (73e). Trois transformations (13e, 18e, 73e) et quatre pénalités ( 3e, 8e, 33e, 48e), Grayton Staniforth (soit 7/9 = 78 % de réussite)
Points marqués: Argelès
: Un essai:  J.B Domenech (80e + 2) , une transformation et 3 pénalités  (15e, 40e & 44e) B. Domenech

Carton blanc : J. BERGET (11e/21e) pour Argelès - Fayçal BOUKANOUCHA ( 23e/33e), Mikaël GRACIA (40e/50e) Graydon STANIFORTH (80e)

Joueurs blessés :  F. MEMBRADO , G. MAKAJ. LUDIER, H. KARELE, V. MAFTEI N. CARLI , JM RAVANEL, JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles: N. PINEAU - A. MIRIALLAKIS - I. FONO - O. GENESTOUXF. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - D. POTTAS, J. KEMP, G. FERRACCI - R. RIOS

Une bonne première mi-temps.....

Après la "parodie" de Graulhet, le groupe avait le devoir de se racheter devant son public. C'est en partie fait, même s'il reste encore du chemin à parcourir avant d'atteindre l'objectif fixé.
D'entrée de jeu on a pu voir des joueurs concentrés, solidaires, et bien décidés à imposer leur jeu face à un adversaire fort respectable. Avec une bonne conquête, une mêlée plus stable avec le retour de Vincent Caldayroux, une meilleure organisation,  il est plus facile de jouer juste et de concrétiser au tableau d'affichage. Tout ne fût pas parfait pour autant. On constata encore du déchet devant la ligne adverse au moment de conclure. Durant cette première période les "rouge et blanc"  ne mirent quasiment jamais les pieds dans les 22 cantaliens. Le jeu au pied de Mark Sweeney à l'ouverture et de Graydon Staniforth à l'arrière furent précieux pour aider leurs partenaires à maintenir les Catalans dans leur camp. Même s'il manqua une pénalité facile ( 25 mètres face aux poteaux) Graydon Staniforth avec 18 points à son actif et sept réussites sur neuf tentatives, pris une part prépondérante dans le succès cantaliens. Avec un premier essai d'école signé Fayçal Boukanoucha, dés la 13e minute, les stadistes avaient pris la mesure de leur adversaire. Cinq minutes plus tard le capitaine David Courteix, en position d'ailier, signait le second essai. En réussissant la transformation difficile Graydon Staniforth donnait aux Aurillacois une confortable avance. Ce n'était pas fini...... Cinq minutes avant le repos Walter Olombel mettait le feu dans la défense Catalane avant de servir l'autre ailier, Yann Constenssou, pour un superbe essai en coin. Les visiteurs avaient l'honneur de clore la marque, dans les arrêts de jeu,  avec une seconde pénalité. On pourra seulement regretter que Monsieur Moreau ait usé du carton pour des fautes que beaucoup de ses collègues n'auraient pas sanctionné de cette manière. La seconde période va s'avérer beaucoup plus difficile pour les Cantaliens. Les fiers Catalans ont su montrer qu'ils n'étaient pas venus à Aurillac pour se faire plumer sans réagir. Pourtant, il s'en fallu de peu pour que les "rouge et bleu"  fassent évoluer le score, dès l'entame de la seconde période. Une superbe attaque sur l'aile gauche aurait du permettre au jeune ailier Yann Constensou de signer son deuxième essai s'il n'avait pas été bousculé en touche à quelques mètres de l'en-but. Cette seconde période sera beaucoup plus équilibrée que la première, les Catalans faisant jeu égal avec les Aurillacois. D'ailleurs le score est la pour le confirmer puisque chacune des équipes marquera le même nombre de points durant cette période. Walter Olombel se démenant comme un beau diable inscrira le quatrième essai stadiste. Dans les arrêts de jeu, en supériorité numérique suite au 3e carton infligé aux Cantaliens, les visiteurs inscriront leur seul essai, somme toute mérité au vu de leur seconde période, par leur ailier droit J.B. Domenech.
Maintenant il va falloir réaliser le même type de prestation à l'extérieur si les Auvergnats veulent justifier leur statut de favoris.


Uelini Fono troisième ligne centre


24 septembre 2006

Graulhet 29 - Stade Aurillacois 06

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  LACOMBE   13.  KEMP  12. GONTINEAC  11.  RIOS
10.  POTTAS
9.  BOREL 
7.
FONO 8.  KARELE 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1. FRAUDEAU   2. CIDRE  3.  ALQUIER
4. VAN OST  5. PANTELIMON  
6.  BARBARA
(cap) 8.   PAUTHE  7. VALETTE
9.   SEGUIER  10. GRATTON  
11.  LOPEZ 12.  ALIES
13. MORERE 14.  DE CASTRO 
15. BOUTIE
Graulhet

Arbitre : Monsieur Lamirand (Béarn)

En lever de rideau : Graulhet B 36 - Stade Aurillacois B 12 

Remplaçants Aurillac : PINEAU > Monier (52e) - ROUCHOUZE > Karélé (62e)- KOITA > Gabin (55e) - MARTRETTE > Boukanoucha (55e) - GRACIA - SWEENEY - OLOMBEL
Remplaçants Graulhet : KWARAZFELIA > Alquier
(40e) - DARROS > Fraudeau (40e) - MIATTO > Van Ost (40e) - BLEYS > Valette (50e) - KHATTOU > Aliès (40e) - BRAYETTE > De Castro (57e) .
Points marqués: Graulhet : Trois essais:  Mathieu Cidre (64e & 72e) , Julien Pauthe (78e) - une transformation (72e) trois pénalités Mathieu Gratton ( 2e, 16e, 40e+2, ) - un drop Hackym  Khattou (46e)
Points marqués: Aurillac. Deux pénalités, Delkeith Pottas (50e & 59e), (soit 2/3 = 66 % de réussite)
Carton jaune : David COURTEIX (75e)

Joueurs blessés : V. CALDAYROUX - F. MEMBRADO - R. LAFON - G. MAKA (tous des joueurs de première ligne) plus V. MAFTEI N. CARLI , JM RAVANEL, JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles:  - I. FONO - O. GENESTOUX - M. LESCURE - F. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - G. FERRACCI - Y. CONSTENSOU

Retour sur terre !!!!!!!

Après la belle victoire face à l'une des équipes favorite de la poule, le stade avait endossé le maillot de favori. Pourtant, lors de cette rencontre, les connaisseurs avaient décelés des signes de faiblesse assez inquiétants. Sur le terrain de Graulhet, (qui n'était pas particulièrement réputé au niveau de son pack) les Cantaliens ont essuyé un sérieux revers qui va sans doute donner confiance aux futurs adversaires. Les stadistes n'ont jamais été en mesure d'inquiéter les joueurs du Tarn. Ils ont été incapables de marquer lorsqu'ils se trouvaient près de la ligne. En fait ils ont encaissé une défaite des plus logiques. Pour ne rien arranger leur capitaine a été prié de rejoindre le banc avant le terme de la rencontre
Nous l'avions dit et redit : Attention à ce championnat de "Fédérale". Souvent, nous avons été agacés par certains propos beaucoup trop optimistes, voire irraisonnables, venant de certains inconditionnels ou même de quelques dirigeants persuadés d'un retour facile en "Pro D2". Les gens avertis savent que les choses ne sont pas aussi simples. C'est très bien de soutenir son club, de croire en lui, de faire preuve d'optimisme, mais il est des moments ou l'on se doit d'être réaliste si l'on ne veut pas perdre toute crédibilité. Hélas c'est ce qui est en train de se passer au Stade Aurillacois. Cette première sortie officielle était capitale. C'est une énorme déception tant par le résultat que par la manière. Et que l'on ne cherche pas des excuses qui n'en sont pas. Les Cantaliens et Cantaliennes ne sont pas aussi ignares pour croire tout ce qu'on  leur raconte. Ils sont capables de faire leur propre analyse sur les  vrais raisons de ces échecs. La saison dernière le budget du stade était loin d'être le plus faible. Cette saison, Le stade Aurillacois fait partie des plus gros budgets de "Fédérale 1".
Nous avions écrit qu'il fallait retrouver au plus vite la "Pro D2". Pour cela il fallait se donner les moyens. Nous ne sommes pas certains que cela ait été fait malgré certaines déclarations (voir "La Montagne du 18/06/2006"). " Avec un recrutement ciblé le groupe présentera un profil intéressant et largement susceptible de viser une finale synonyme de retour en Pro D2". Depuis plusieurs saisons on retrouve le même mal : la faiblesse des effectifs en première ligne. Pourtant chacun sait que cela fait partie des fondations d'une équipe de rugby. La façon dont le pack a été emporté par 7 Nîmois le week-end précédent le confirme. Face à Graulhet, qui avait souffert devant Millau, les mêmes causes ont produit les mêmes effets.
Certes la saison est loin d'être achevée. Néanmoins les points perdus manquent toujours à l'arrivée. On ne voit pas comment résoudre le problème, à court terme, même si les entraîneurs prétendent que c'est une question de réglage. Les retours de Vincent Caldayroux ( il a fait une apparition en réserve) et Franck Membrado seront-ils suffisants ? 
Après seulement deux rencontres, il va déjà falloir redescendre sur terre.

dimanche 24 septembre, en championnat de France "Junior Reichel" 
Stade Aurillacois 03 - Auch 26  
championnat de France "Juniors Crabos"
Brive 09 - Stade Aurillacois 11
(voir calendrier)


16 septembre 2006

Stade Aurillacois 28 - Nimes 14

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  CARLI   13.  KEMP  12. GONTINEAC  11.  MAFTEI
10.  POTTAS
9.  BOREL 
7.
FONO 8.  KARELE 6.  MARTRETTE 
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1. MILLA   2. MOILOI  3.  TACCHELLA
4. FLEURY  5. GAONACH  
6.  O.  DUSSAUT  8.   MARTINEZ  7. 
9.   FOISSAC  10. J. WALLS
(cap)
11.  ROUX 12.  DIOMANDE
13. MAITRE 14.  ROSSI 
15. LACROIX
Nimes

Arbitre : Monsieur Eric GAUZINS (Ile de France) Monsieur Gauzins avait arbitré Aix - Stade Aurillacois ( 18 - 07) le 12 novembre 2005

En lever de rideau : Stade Aurillacois B 48 - Nimes B 07

Remplaçants Aurillac : PINEAU - MIRIALLAKIS - KOITA > Karélé (78e) - BOUKANOUCHA > Martrette (63e) - GRACIA - LACOMBE - RAVANEL
Remplaçants Nimes : POGETTI > Moiloi -
VEYRON > Milla - BLANCHET > Taccella - BOUDET > Tissot - KEBAIRY > Gaonach - Y. SALADIE > Foissac- GERARD > Roux
Points marqués: Aurillac. Trois essais : Julien Ludier (15e), Valentin Maftei (30e), Uelini Fono (59e) - deux transformations  (15e & 59e)  Trois pénalités Delkeith Pottas (4e) (soit 3/6 = 50%) Graydon Staniforth (51e & 66e) (2/3 = 66%)
Points marqués: Nimes : Deux essais:  Romain Tissot (8e) ,  de pénalité (47e) - deux transformations Jérémy Walls

Joueurs blessés : V. CALDAYROUX - F. MEMBRADO - R. LAFON - G. MAKA (tous des joueurs de première ligne) plus JF. VIARS
Joueurs non retenus ou indisponibles:  - I. FONO - O. GENESTOUX - M. LESCURE - F. BOUDON - N. FAU - A.  RHAILI - A. DE BARROS - M. SWEENEY - R. RIOS - G. FERRACCI - Y. CONSTENSOU

Un match digne de la  'Pro D2"......

Les spectateurs présents à "Jean-Alric" n'ont pas été déçus par le spectacle proposé lors de cette première journée de championnat de "Fédérale 1". Tous étaient unanimes pour reconnaître que ces deux équipes ne dépareraient pas au niveau supérieur. On pouvait entendre ( y compris de la bouche de gens qualifiés) que peu de rencontres de la saison précédente,n'avaient connu une telle intensité du début à la fin. Certains allaient même jusqu'à dire que la finale de "Fédérale 1" s'était jouée bien avant l'heure.....
Ceci dit la saison est encore longue et peut réserver beaucoup de surprises. Néanmoins, débuter la saison par une victoire, difficile certes, face à un adversaire qui représente probablement ce qui se fait de mieux à ce niveau, devrait s'avérer positif pour la suite. Les joueurs reconnaissaient que la rencontre avait été dure mais qu'il était sans doute préférable de débuter la saison de cette manière plutôt que gagner dans la facilité. Bien évidemment ce fût loin d'être parfait ( le contraire aurait été surprenant). Certains secteurs, comme la mêlée, ont laissé apparaître des signes de faiblesse plutôt inquiétants. Avec des jeunes de qualité mais un effectif beaucoup trop restreint, au poste de pilier, (hélas ce n'est pas nouveau) on doit se poser des questions avant d'affronter les solides packs de la poule 4. Les trois joueurs de première ligne, alignés hier, ont du effectuer toute la partie ce qui est exceptionnel à ces postes. Les titulaires de l'an passé Vincent Caldayroux et Franck Membrado ne sont pas encore tout à fait opérationnels. Nous avons évoqué le problème avec l'entraîneur des avants, Lionel Vialard, et le capitaine, David Courteix, qui ne nous ont pas semblé trop inquiets. Pour eux c'est une question de réglage et de travail. Alors faisons leur confiance.
Quant au comportement des nouveaux joueurs on peut dire qu'il fût satisfaisant dans l'ensemble. Harold Karélé a été impérial sur les réceptions et il a beaucoup sécurisé ses partenaires. L'ouvreur Delkeith Pottas a connu quelques ratés dans les tirs au but mais il s'est avéré très perforant dans le jeu. Son compère Jakobus Kemp a lui aussi tiré son épingle du jeu. Quant à l'arrière Australien Graydon Staniforth il a rassuré tout le monde. Adroit, toujours bien placé, il a remonté de nombreux ballons et renvoyé souvent l'adversaire dans son camp. D'autre part il s'est montré efficace lorsqu'il a été amené à suppléer le buteur. Les deux jeunes joueur de première ligne, issus du centre de formation, n'ont surtout pas à rougir de leur prestation. Le talonneur Marc Laffon n'a pas eu la partie facile, tandis que son compère de première ligne le pilier gauche Julien Ludier a été à la conclusion du premier essai stadiste. Les autres joueurs étaient connus du public. Ils ont tous été exemplaires en donnant le meilleur d'eux même jusqu'au coup de sifflet final. Mission accomplie, ils pouvaient entamer la troisième mi-temps et déguster la bonne viande de "Salers" à la hall de l'escudillier en compagnie de leurs fidèles supporters. Dés lundi ils reprendront les entraînements avant d'effectuer leur premier déplacement en terre Tarnaise chez un ancien grand du rugby français: Le Sporting Club Graulhétois.


Harold Karélé

Valentin Maftéï


Jakobus Kemp

dimanche 17 septembre, en championnat de France "Junior Reichel" 
Aix en Provence 22 - Stade Aurillacois 10
championnat de France "Juniors Crabos"
Stade Aurillacois 09 - Castres Olympique 08
(voir calendrier)


{/slide}


{slide=Octobre 2006}

Archives matchs octobre 2006

28 octobre 2006

Stade Aurillacois  56 - Céret 06

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. KEMP    12. GONTINEAC  11.  CARLI
10.  POTTAS
9.  GRACIA 
7.
LESCURE 8. BOUKANOUCHA (cap) 6.  BOUDON
5. GABIN  4.  KOITA  
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. PATACCINI   2.  COLOMER 3.  FOURQUET
4. BOU  5. ASTIER 
6. ALLEGRE
8.  MATHIEU  7. MACH 
9.  CAMPASSOL
(cap) 10. ROIGT 
11. PICAMAL 12.  NIMBO
13. CARONAT  14. GALLAIRE    
15. PALOFFIS

Céret

Arbitre : Monsieur  Bessot (comité du Limousin)

Remplaçants Aurillac : Pineau > Laffon (67e) Ludier >  Monier (40e) - Courteix >  Gabin (57e) - Karélé >  Boudon (51e) - Borel >   (e) - Sweeney >   (e) - Lacombe > Kemp (55e)
Remplaçants Céret : Bardes >Colomer >
(67e) - Joffre > Fourquet > (40e)  - Villaceca >  Pataccini (40e) -  Ferrer > Mathieu >  (60e)-  Trilles > Mach >  (75e) - Bringier > Picamal (48e)  - Laporte > Coronat (50e)
Entraîneurs : Aurillac Lionel Viallard
& Thiérry Peuchlestrade
Céret : Marc Raynaud, Jérome Sanchez
& Renaud Peillard

En lever de rideau à 16 h 45 : Stade Aurillacois B  74 - Céret B 06

Stade Jean-Alric - Stade Aurillacois bat Céret 56 à 6 (mi-temps 35 à 6)
Public : 3000 spectateurs environ - température printanière

Points marqués: Aurillac. Huit essais Walter Olombel (7e, 13e, 80e), Jakobus Kemp (11e), Mikaël Gracia (32e), Roméo Gontinéac (39e, 62e, 71e). Huit transformations:  Delkeith Pottas - (soit 8/9 = 90 % de réussite)
Points marqués: Céret
:  2 pénalités  Florent Roigt ( 18e, 40e +2).

Joueurs indisponibles ou non retenus: F. Membrado, V. Manukala , G. Maka , R. Lafond, A. Miriallakis - O. Genestoux, U. Fono, I. Fono, A. Martrette, A. Rhaili, A. De Barros, V. Maftéi , G. FerracciR. Rios , JM RavanelJF. Viars

OK pour le résultat...... pour la manière on verra plus tard

Roméo Gontinéac auteur de 3 essais

243 points en six rencontres (dont 171 lors des 3 derniers matchs), 32 essais marqués (pour mémoire les stadistes en avaient marqué 42 sur l'ensemble de la saison précédente). Le public aurait de quoi être satisfait, mais comme il est connaisseur et exigeant il en demande toujours plus. Ces résultats font évidemment plaisir mais on se doit de relativiser car le niveau de la "Fédérale 1" n'a rien à voir avec celui du " Pro D2".
La rencontre face aux Catalans, surtout la seconde période, n'a pas fait déborder d'enthousiasme les gradins de "Jean-Alric". A qui la faute ? Aux visiteurs? aux Cantaliens? au directeur de jeu ? Sans doute un peu aux trois. Lors du week-end précédent l'équipe de Mazamet , plus joueuse, avait laissé d'avantage d'espaces aux joueurs du Cantal. D'autre part  la conquête avait été plus propre. Les joueurs de Céret étaient plus brouillons et n'hésitaient pas à utiliser tous les subterfuges pour éviter que l'addition ne soit encore plus sévère. Lors de cette rencontre le score fût d'avantage le fait d'exploits individuels que celui d'un collectif bien huilé. Il est sans doute plus difficile de se concentrer sur ce type de rencontre que lorsque l'adversaire est précédé d'une réputation d'un autre "tonneau". Quant à la prestation de Monsieur Bessot, nous dirons qu'elle laissa à désirer tant il mit de la "bonne" volonté à hacher le jeu et priver, ainsi, le public d'un spectacle d'une autre qualité.
La rencontre n'avait pas très bien commencé pour les Cantaliens car le buteur maison venait d'échouer sur une pénalité relativement facile des 35 mètres en bonne position. Il s'est bien rattrapé par la suite en réalisant un sans faute (8 réussites pour autant de tentatives).Dans la minute qui suivit Walter Olombel débordait sur son aile pour un essai en coin, transformé par Delkeith Pottas . Quatre minutes plus tard l'ouvreur stadiste transperçait la défense avant de servir son compatriote Jakobus Kemp pour un essai entre les poteaux. Juste le temps de réengager et Walter Olombel signait son deuxième essai. On jouait depuis moins d'un quart d'heure et le tableau affichait un 21 à 0. Céret revenait un peu dans le match en prenant les 3 points d'une pénalité, réussie par l'ouvreur Florent Roigt, après avoir échoué sur une pénal-touche. Après quelques minutes d'occupation du terrain, par les visiteurs, Mikaël Gracia marquait pour les "rouge et bleu". Juste avant le repos, Roméo Gontinéac laissait plusieurs adversaires sur place pour le cinquième essai stadiste. Dans les arrêts de jeu l'ouvreur visiteur ajoutait 3 nouveaux et derniers points pour les siens. La seconde période débutait, puis se prolongeait durant 22 longues minutes, dans une léthargie complète tant sur le terrain que dans les tribunes. Il fallût attendre un second exploit personnel de Roméo Gontinéac pour réveiller un peu acteurs et spectateurs. L'international Roumain récidivait à la 71e minute pour son troisième essai personnel. A la dernière minute du temps réglementaire Walter Olombel, ne voulant pas laisser la primeur de l'exploit à son compère du centre, signait lui aussi sa troisième réalisation personnelle. Avec sa huitième transformation Delkeith Pottas clôturait la marque alors que Monsieur Bessot, estimant sans doute que le score était suffisant, renvoyait tout le monde aux vestiaires sans accorder la moindre seconde de temps additionnel.


22octobre 2006

Stade Aurillacois 69 - Mazamet  06

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. KEMP    12. GONTINEAC  11.  CARLI
10.  SWEENEY
9.  BOREL 
7.
LESCURE 8. BOUKANOUCHA (cap) 6.  MARTRETTE
5. GABIN  4.  KOITA  
3.
MEMBRADO  2.  M. LAFFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1. WESSELS   2.  BLATTES 3.  SALHY
4. CROS  5. GAY 
6. JULIAN
8.  RUS  7. PORET
9.  SANZ
(cap) 10. BASTELICA 
11. CRAMAGLIA 12.  HUERTAS
13. CASTAN 14.   EMERY 
15. BERGES


Mazamet

Arbitre : Monsieur  Sébastien Grellety (comité du Périgord Agenais)

Remplaçants Aurillac : CaldayrouxLudier (64e) - Monier >  Membrado (47e) - BoudonBoukanoucha (52e) - Fau >  Martrette (68e) - Gracia >   (e) - Pottas >  Sweeney (67e) - Constensou > Olombel (67e)
Remplaçants Mazamet : Boniol > Blattes
(50e)  - BouyssièresSalhy (50e) -
Coma Cros (50e)-  Colin >  - Charles > Castan (54e) - Plisson > Huertas (40e)
Entraîneurs : Aurillac Lionel Viallard
& Thiérry Peuchlestrade
Mazamet : Thiérry Veaute
(ancien talonneur d'Aurillac) & Mauricio Réggiardo (ancien pilier de Castres et de l'équipe nationale d'Argentine)

En lever de rideau à 13 h 15 : Stade Aurillacois B 62 - Mazamet B 3

Stade Jean-Alric - Stade Aurillacois bat Mazamet 69 à 6 (mi-temps 24 à 6)
Public : 3000 spectateurs environ - température agréable, mais vent  fort  favorable à Mazamet en première période

Points marqués: Aurillac. Onze essais Fayçal Boukanoucha (4e & 26e), Jakobus Kemp (10e), Grayton Staniforth (33e & 80e), Franck Membrado (42e), Anthony Martrette (48e), David Gabin (59e), Roméo Gontinéac (63e), Stéphane Borel (70e), Magnamé Koita (76e). Sept transformations: Grayton Staniforth (4e, 10e, 42e, 48e, 59e, ) (soit 5/9 = 56% de réussite) Delkeith Pottas (76e, 80e),  - (soit 2/2 = 100 % de réussite)
Points marqués: Mazamet
:  2 pénalités  Bastelica ( 18e, 21e).

Joueurs indisponibles ou non retenus: V. Manukala , G. Maka , R. Lafon, A. Mirialakis, N. Pineau - D. Courteix H. Karélé, O. Genestoux, U. Fono, I. Fono, A. Rhaili, A. De Barros, Th. Lacombe, V. Maftéi , G. FerracciR. Rios , JM RavanelJF. Viars

Aurillac atomise Mazamet


Graydon Staniforth meilleur réalisateur du jour.

Près de 70 points, onze essais, il faut remonter très loin (bien avant que le rugby devienne professionnel) pour retrouver un tel score sur la pelouse de "Jean-Alric". Il faut bien dire que le fossé entre le "Pro D2" et la "Fédérale 1" est beaucoup plus profond que celui qui sépare le "Top 14" de la "Pro D2". Ceci dit le stade Aurillacois semble avoir trouvé la bonne vitesse de croisière dans ce championnat "Elite amateur". On joue sérieux, sans relâchement durant les 80 minutes de la rencontre. Les joueurs prennent du plaisir et semblent disposer d'une plus grande liberté, sur la pelouse, ce qui est indispensable pour donner le meilleur de soi même. La technique, le physique et la vitesse d'exécution faisant le reste.  
Toutefois il faut bien se garder de croire que l'objectif final est atteint. La saison est encore très longue et les "rouge et bleu" seront, tôt ou tard, confrontés à plus de difficultés. Néanmoins l'objectif à court terme reste la qualification pour le challenge "Jean Prat" et si possible avec le meilleur classement possible afin d'éviter de rencontrer, prématurément, les autres ténors de "Fédérale 1".
En attendant le public se régale d'un tel spectacle même si l'on doit relativiser un peu compte tenu de la faiblesse des adversaires. Lors de cette rencontre les Cantaliens ont fait cavalier seul. Ce ne sont pas les quelques pénalités tentées ou réussies par l'adversaire qui ont perturbé la marche en avant des Auvergnats. Dés la 4e minute le capitaine Fayçal Boukanoucha s'écroulait entre les poteaux suite à un mouvement d'excellente facture. Ce n'était que le début et face au vent les "rouge et bleu" pouvaient développer le jeu à leur guise. Sur une nouvelle déferlante l'ouvreur Mark Sweeney servait le centre Jacobus Kemp pour le deuxième essai entre les poteaux. Avant la demi heure de jeu, Fayçal Boukanoucha pointait son deuxième essai personnel. Le plus bel exploit viendra de l'arrière Graydon Staniforth. A la réception d'une chandelle, dans ses 22 sous la pression de l'adversaire, l'arrière stadiste se joue d'une dizaine d'adversaire et après un dernier "raffut" s'écroule près du drapeau de coin pour le quatrième essai et un 24 à 6 à la pause.
La seconde période sera à sens unique. Avec le vent favorable et la fatigue bien perceptible des Tarnais, les stadiste effectueront un récital de jeu dynamique, complet et efficace. Sept essais viendront s'ajouter aux quatre précédents et récompenser ainsi les bonnes intentions des Cantaliens. Dés la reprise le pilier Franck Membrado sera poussé dans l'en-but par ses partenaires. Cinq minutes plus tard ce sera au tour du troisième ligne Anthony Martrette de concrétiser. Puis le seconde ligne David Gabin marquera son essai. Roméo Gontinéac (absent lors de la précédente rencontre pour cause de matchs de qualification pour la coupe du monde), tout en puissance, s'écroulera près des "perches", la transformation sera renvoyée par le poteau. Ce n'est pas fini : le demi de mêlée Stéphane Borel viendra ajouter cinq points. Puis Magnamé Koita voulant imiter son partenaire de seconde ligne marquera le dixième essai. Le onzième et dernier essai sera l'oeuvre de l'homme du match, Graydon Staniforth, (même si tous ses partenaires méritent d'être associés à cette victoire) ce qui portera son score personnel à 20 points malgré quatre échecs sur les tentatives de transformations. Delkeith Pottas, entré à un quart d'heure du final, transformera les deux derniers essais.
N'oublions pas les performances des réservistes qui montrent l'exemple en effectuant un excellent parcours, avec des résultats et des scores comparables à ceux de l'équipe fanion.


http://rugbymillau.sport24.com/

15 octobrebre 2006

Millau 11 - Stade Aurillacois 46

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. KEMP    12. POTTAS  11.  CONSTENSOU
10.  SWEENEY
9.  GRACIA 
7.
LESCURE 8. BOUKANOUCHA (cap) 6.  MARTRETTE
5. GABIN  4.  KOITA  
3.
MONIER  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROU

ballon rugby

1. CANISARES   2.  GONZALES 3.  CONDIS
4. DEHAESE  5. VIDAL  
6. TSIKLAURI
8. ANDREANI (cap) 7. DEUVE
9.  BONHOURE  10. ALQUIE 
11. COLLET  12.  BOUNIOL
13. CANTAU 14.  MAILHE  
15. GERMA
Millau

Arbitre : Monsieur  Laurent SCLAFER (comité du Limousin)

Remplaçants Aurillac : Ludier > Caldayroux (55e) - Membrado > Monier (50e) - BoudonLescure (70e) - Fau > Boukanoucha (75e) - BorelGracia (75e) - LacombePottas (75e) - Carli > Olombel (75e)
Remplaçants Millau :
Issaly >  - Nikolainko >  - Hanchir >  -
vals >  -  Aïb >  - Gracia >

En lever de rideau : Millau B 13- Stade Aurillacois B 37 


Stade Municipal de Millau - Stade Aurillacois bat Millau 46 à 11 (mi-temps 18 à 3)
Public : 1500 spectateurs environ - température printanière - vent en faveur d'Aurillac en première période

Points marqués:
Aurillac. Six essais Delkeith Pottas (2), Mark Sweeney (1), Magnamé Koita (1), Grayton Staniforth (1), Walter Olombel (1). Cinq transformations: Delkeith Pottas (4), Grayton Staniforth (1) (soit 1/1 = 100% de réussite) - deux pénalités Delkeith Pottas , (soit 6/7 = 86 % de réussite)
Points marqués: Millau
: Un essai:  Condis (80e + 2) , 2 pénalités  Olivier Alquié

Carton blanc : Marc Dehaese (28e/38e) pour Millau

Joueurs indisponibles ou non retenus: V. Manukala , G. Maka , R. Lafon, A. Mirialakis, N. Pineau - D. Courteix H. Karélé, O. Genestoux, U. Fono, I. Fono, A. Rhaili, A. De Barros, R. Gontinéac, V. Maftéi ,G. Ferracci, R. Rios , JM Ravanel, JF. Viars

Un score qui aurait pu être beaucoup plus lourd


Magnamé Koita auteur du 3e essai

Près de 50 points, six essais, il y a bien longtemps que le stade Aurillacois n'avait pas réussi un tel score à l'extérieur. Si l'on rajoute  qu'autant d'occasions d'essais ont échoué de peu on peut dire que ce fût une rencontre à sens unique. A la décharge des Aveyronnais, beaucoup de joueurs indisponibles et des blessés au cours de la rencontre. Ceci n'enlève rien à la performance des stadistes qui semblent avoir retenu la leçon de Graulhet. Ceci dit et sans sous estimer cette victoire il faut tout de même relativiser. Millau est certainement, avec Marseille, une des équipe les plus faibles de ce championnat. Les scores encaissés lors du challenge de l'espérance le confirment. Il ne faudrait surtout pas croire que toutes les rencontres seront aussi faciles.
Néanmoins les Cantaliens ont réalisé un match complet du début à la fin de la rencontre. Un seul petit relâchement qui a coûté l'essai encaissé dans les arrêts de jeu. Avec des avants dominateurs et dynamiques, des trois quarts talentueux, on est en droit de penser que les "rouge et bleu" ont enfin pris la mesure de la "Fédérale 1".
Deux essais signés Delkeith Pottas, un Mark Sweeney, un autre Graydon Staniforth, si l'on rajoute le bon comportement de Jacobus Kemp, il semblerait que les dirigeants aient réussi un bon recrutement, au niveau des étrangers, cette saison. Dans ces éloges n'oublions pas Walter Olombel auteur du dernier essai stadiste. Ce dernier effectue un excellent retour après une longue absence suite à une fracture de la cheville ramenée de Toulon en avril 2005. Nous voulons également associer les jeunes tels Yann Constensou qui aurait, lui aussi, pu marquer s'il avait été un peu mieux servi, ainsi que Thomas Lacombe pur produit du centre de formation. Chez les avants quelques jeunes ne manquent pas de qualité non plus. Frédérique Boudon (ancien Arpajonnais comme Yann Constensou), Julien Ludier, au poste de pilier gauche et Marc Laffon au talonnage, s'affirment un peu plus à chaque rencontre.
Avec les retour de Jean-François Viars, Roméo Gontinéac (qualifié avec la Roumanie pour disputer la coupe du monde après avoir battu la Géorgie et l'Espagne à Madrid) et Valentin Maftei, les lignes arrières devraient avoir belle allure.
Le stade aura bien besoin de tout le monde pour aller jusqu'au bout. Une dizaine d' équipes font déjà figure de favoris. Nimes , Graulhet et Aurillac dans le groupe 4, mais aussi Blagnac, Oloron, Bourg en Bresse, Chalons sur Saône, Aix en Provence, Massy etc.....


{/slide}


{slide=Novembre 2006}

Archives matchs novembre 2006

26 novembre 2006

Stade Aurillacois 22 - Graulhet 10

en lever de rideau : Stade Aurillacois B  36 / Graulhet B 07

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13.  LACOMBE   12. GONTINEAC  11.  CARLI
10.  KEMP
9.  GRACIA 
7.
LESCURE 8. FONO 6.  BOUKANOUCHA (cap)
5. GABIN   4.  KOITA

3.
MEMBRADO  2.  M. LAFON  1.  LUDIER

ballon rugby

1.  FRAUDEAU   2. DA ROS 3.  ALQUIER
4. MIATTO    5. FORNASSIER
6.  PRADEL
8.  PAUTHE (cap)7. BLEYS
9.  DE CASTRO 10. GRATON 
11. LOPEZ 12.  MORERE 13. ALIES  14. CODJIA
15. BOUTIE

Graulhet

Remplaçants Aurillac : Manukula >  M. Laffon (40e) - Caldayroux > Ludier (40e) - Monier Membrado (40e) - Fau >  (e) - Boudon >  Gabin (20e) -  Borel>  (e) - Mafteï > Carli (73e)
Remplaçants Graulhet :
Guillemin
>  Fraudeau (80e) Rivière >  Miatto (46e) - Dima >   Pauthe (40e) - Valette >  Pradel (54e) - Seguier >   (e) - Roux Codjia (70e) - Bellot >  Aliès (55e)

Entraîneurs  Aurillac : Lionel Viallard, Thiérry Peuchlestrade & Sébastien Delpirou (préparateur physique)
Graulhet : Philippe Perraud, Frédéric Séguier
& Raymond Bonnet (préparateur physique)
Arbitre :
Monsieur  Piraveau (comité Côte-d'Argent)

Carton blanc : François Da Ros 72e/82e

Joueurs indisponibles : D. Courteix O. GenestouxH. Karélé, A. Martrette,  , D. PottasM. SweeneyJM RavanelJF. Viars

Stade Jean-Aric - Stade Aurillacois 22 - Graulhet 10 (mi-temps 11 à 3)  pour Aurillac
Public : 3000 spectateurs environ - Temps humide, terrain légèrement gras, balle glissante

Points marqués: Aurillac. Deux essais Mikaël Gracia (11e), Mathieu Lescure (66e) - Quatre pénalités  Graydon Staniforth (8e, 33e, 53e, 58e) . (soit 4/8 = 50 % de réussite)
Points marqués: Graulhet
:  Un essai Roux ( 80e + 3) - une pénalité   (27e) , une transformation  Mathieu Gratton

Aurillac tombe le leader

Frédéric Boudon en compagnie de David Gabin

Les Cantaliens avaient à coeur d'effacer la désillusion du match aller. Face à eux de solides guerriers qui voulaient défendre leur statut de leader. Il allait s'en suivre une solide empoignade. Graydon Staniforth ouvrait le score sur pénalité des 25 mètres en bonne position. Trois minutes plus tard Mikaël Gracia jouait rapidement une pénalité à la main pour le premier essai stadiste. Après "Gratou" l'ouvreur Mathieu Gratton, des 38 mètres réduisait le score, avant que Graydon Staniforth redonne huit points d'avance aux Aurillacois juste avant la mi-temps. Prenant l'ascendant, en seconde période, les "rouge et bleu" produisaient des groupés pénétrants dévastateurs. Sur l'un d'eux Mathieu Lescure était propulsé derrière la ligne par tout son pack. Durant cette période, de nette domination, les Auvergnats pouvaient tuer le match et passer 40 points à leur adversaire du jour. Mais voila le rugby n'est pas une science exacte et cette domination ne s'est pas concrétisée au tableau d'affichage. Hélas quelques petits grains de sable sont venus enrayer la belle machine. Il faut dire que les coachs avaient été obligés de composer avec les blessures des deux ouvreurs. Même si Jacobus Kemp s'en est plutôt bien sorti, à un poste inhabituel pour lui, les schémas de jeu ont quelque peu été perturbés. Les conditions climatiques n'étaient pas non plus idéales avec un ballon rendu glissant au fil de la rencontre. La sortie prématurée de David Gabin, victime d'un KO, a quelque peu modifié les plans, même si son jeune remplaçant Frédéric Boudon (Uéléni Fono montant d'un cran) a réalisé une excellente prestation tant en défense que plein champ. Graydon Staniforth avait la lourde charge de marquer au pied. S'il a passé 2 pénalités de 50 mètres, son taux de réusite n'a été que de 50%. A la 84e minute, suite à un malentendu avec Mikaël Gracia, il tapait en touche dans ses 22 mètres, croyant que l'arbitre allait siffler la fin de la rencontre. Les visiteurs jouaient la touche et délivraient un coup de pied sur l'aile opposée, totalement dégarnie, pour un essai marqué à la dernière seconde par le remplaçant Roux. Victoire indiscutable des Cantaliens, mais encore beaucoup trop de déchets. Les Aurillacois retrouvaient la première place de la poule, grâce à un meilleur goal-average général.

Avant le match:

Retour de Uéléni Fono

Après plusieurs semaines d'absence, suite à une déchirure musculaire, Uéléni Fono réintègre l'équipe. Par contre mauvaise nouvelle pour les ouvreurs. Si on savait que Delkeith Pottas connaissait quelques problèmes au niveau des adducteurs, une seconde mauvaise nouvelle est arrivée avec la blessure (fracture à une main) de Mark Sweeney ce qui pose un réel problème au niveau de l'ouverture. Plusieurs solutions sont envisageables: Faire monter Graydon Staniforth de l'arrière à l'ouverture, le poste d'arrière pourrait dans ce cas être couvert par Valentin Mafteï (Jean François Viars devrait reprendre l'entraînement d'ici une quinzaine). Soit faire appel au réserviste Jean Marc Brugé ou faire monter Jacobus Kemp d'un cran ?


19 novembre 2006

Nimes 15 - Stade Aurillacois 09

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. KEMP    12. GONTINEAC  11.  CARLI
10.  SWEENEY
9.  BOREL 
7.
LESCURE 8.  KARELE 6.  BOUKANOUCHA (cap)
5. GABIN   4.  KOITA

3.
MEMBRADO  2.  MANUKULA  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  VEYRON  2. POGETTI 3.  TACCHELA
4. GAONACH  5. KEBAIRI 
6. MARTINEZ
8.  DUSSAUT  7. R. TISSOT
9.  SALADIE
10. VALLS (cap)
11. ROSSI 12.  DIOMANDE 13. MAITRE  14. GUIRAUD 
15. BENAZECH

Nimes

Remplaçants Aurillac : M. Laffon > (e) - Ludier >   (e) - Monier Membrado (52e) - Fau >  Karélé (34e) - Gracia >   (e) - Lacombe >  (e) - Ferracci > (e)
Remplaçants Nimes : Moioli >  Pogetti
(41e) Milla > Veyron (41e) - Fleury >  Gaonach (54e) - Boudet > R. Tissot (75e) - Duris >   (e) - Lacroix Rossi (80e) - GérardGuiraud (8e)

Entraîneurs  Aurillac : Lionel Viallard & Thiérry Peuchlestrade
Nimes : Jean Cazaute
& Laurent Cutillas
Arbitre :
Monsieur  Denis Grenouillet (comité Midi-Pyrénées)


En lever de rideau à 16 h 30 : Nimes B 06 - Stade Aurillacois B 10

Stade Nicolas-Kaufmann - Nimes 15 - Stade Aurillacois 09 (mi-temps 9 à 6) pour Nimes
Public : 1000 spectateurs environ - Temps humide, terrain légèrement gras

Points marqués: Aurillac. Trois pénalités  Mark Sweeney (12e, 40e+3, 77e) . (soit 3/5 = 60 % de réussite)
Points marqués: Nimes
:  Cinq pénalités  Jérémy Valls (9e, 17e, 31e, 52e, 75e) . (soit 5/7 = 70 % de réussite)

Joueurs indisponibles ou non retenus: G. Maka ,  R. LafondD. Courteix O. GenestouxU. Fono, I. Fono,  A. Martrette, F. Boudon, A. Rhaili, A. De Barros, D. PottasV. MafteïR. Rios , Y. ConstensouJM RavanelJF. Viars

La victoire était possible .......


David Gabin, homme de devoir du pack

Contrairement à Graulhet, ou les Aurillacois étaient passés totalement à côté, chez les Gardois les Cantaliens se sont créés suffisamment d'occasions pour l'emporter. Ils pouvaient tuer le match dans les cinq premières minutes. Deux occasions d'essai, quasiment imparables, échouaient à quelques mètres de la ligne adverse. De nombreuses autres occasions se sont présentées, au cours de cette rencontre, mais par maladresses ou  manque de soutien elles n'ont pu aboutir. Il y a tout de même un problème de fébrilité récurrente chez les Cantaliens. Dommage, car il y avait la place pour une victoire Cantalienne. Cette défaite ne devrait pas avoir de conséquences majeures pour la suite de la compétition, mais une victoire en terre Gardoise aurait probablement assuré une première place à l'issue de cette phase. Le point positif reste que les "rouge & bleu" n'ont pas encaissé d'essai même s'ils n'en n'ont pas marqué non plus ( depuis le début de cette saison les stadistes ont marqué 35 essais, contre 8 encaissés) . Par ailleurs, sur l'ensemble des deux rencontres, le goal-average particulier est favorable aux Cantaliens avec un score cumulé de 37 à 29.
Maintenant il faut penser à la prochaine rencontre qui aura lieu le week-end prochain. Nous sommes certains que les joueurs auront à coeur de prouver qu'ils valent mieux que l'image qu'ils ont laissé sur la pelouse de Graulhet.

 

Avant le match:

Un pack armé pour affronter les Gardois

900 kilos sur la bascule...... Plus une première ligne complète sur le banc, il y a bien longtemps que les Cantaliens n'avaient aligné un tel "monstre à 16 pattes" . Par ailleurs avec un XV très expérimenté on est en droit de penser que ce groupe a les moyens de voyager.

Nimes - Aurillac : le match référence ?

Retour de quelques "cadres" pour cette rencontre qui pourrait bien désigner le vrai leader de cette poule 4. On enregistre avec plaisir le retour de Franck Membrado, après une blessure qui l'a privé de compétition durant toute la phase aller. Retour également de David Gabin après un week-end de repos bien mérité. Roméo Gontinéac retrouve le groupe après un mach face à l'Ecosse avec la sélection Roumaine. Les joueurs des Carpates ont donné beaucoup de fil à retordre à leur adversaire, en net progrès. L'entraîneur Ecossais  Franck Hadden était particulièrement rassuré sur la prestation de son équipe, reconnaissant qu'il avait rencontré une très forte opposition Roumaine. Retour également (sous réserve), du trois quart centre Jakobus Kemp qui souffre toujours de sa cheville. On se souvient qu'au match aller le Stade avait beaucoup souffert en mêlée. La présence de Vincent Caldayroux et Franck Membrado devrait permettre d'améliorer ce secteur de jeu.
Par contre les "rouge et bleu" devront encore se passer de Anthony Martrette et de Ludovic Monier qui soignent leurs nez. Il en est de même pour Uéléni Fono qui attend avec impatience la guérison de sa déchirure à la cuisse, ainsi que  Jean François Viars toujours en délicatesse avec une pubalgie tenace.
.


12 novembre 2006

Marseille 07 - Stade Aurillacois 20

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  OLOMBEL  13. POTTAS    12. LACOMBE  11.  CARLI
10.  SWEENEY
9.  BOREL 
7.
LESCURE 8.  KARELE 6.  BOUKANOUCHA 
5. KOITA   4.  COURTEIX
(cap)
3.
MIRIALAKIS  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  GOETTLE  2. POMMAREZ (cap) 3.  CHORLET
4. OPRISOR  5. TOOLANGA 
6. OOSTHUIZEN
8.  AIRABETIAN  7. MANOA
9.  ARIF 10. COURTY 
11. OURABAH 12.  GAGNERET
13. COSSOU  14. KAIDAIRIA 
15. CADAU


Marseille

Arbitre : Monsieur  Alain Moretto (comité des Alpes)

Remplaçants Aurillac : Manukula >  Mirialakis (40e) Ludier >  Caldayroux (78e) - Boudon >   Karélé (80e) - Decros >   (e) - GraciaBorel (78e) - Maftéï Pottas (75e) - Ferracci > (e)
Remplaçants Marseille :  >  Tachdjian > Goettle
(52e) -
Perea Pommarez (60e)  - Delaglière >  Zaglio (e) -  Haib > (e) -  Machu > Gagneret (75e) - Jordan Cadau (80e)  - Martinez > Courty (60e)
Entraîneurs  Aurillac : Lionel Viallard
& Thiérry Peuchlestrade
Marseille : Pierre Trémouille
& Marc De Rougemont

En lever de rideau à 13 h 15 : Marseille B 03 - Stade Aurillacois B   41

Stade Roger Couderc - Marseille 07- Stade Aurillacois 20 (mi-temps 15 à 7) pour Aurillac
Public : 300 spectateurs environ - Mistral violent à l'avantage d'Aurillac en première période

Points marqués: Aurillac. Trois essais Delkeith Pottas (1ère), Nicolas Carli (26e), Mark Sweeney (57e) . Une transformation: Delkeith Pottas (1ère) - Une pénalité  Delkeith Pottas ( 12e) (soit 2/5 = 40 % de réussite)
Points marqués: Marseille
:  Un essai  Laurent Cadau (8e)  une transformation Jean-François Courty.

Cartons blancs: Thomas Lacombe ( 40e/50e) - David Courteix (65e/75e)

Joueurs indisponibles ou non retenus: F. Membrado, L. Monier , G. Maka , R. Lafond, D. Gabin - O. Genestoux, U. Fono, I. Fono, A. Martrette, A. Rhaili, A. De Barros, R. Gontinéac (en sélection contre l'Ecosse), J. KempR. Rios , Y. ConstensouJM RavanelJF. Viars

Une prestation indigne d'un leader

Les internautes vont sans doute penser que le chroniqueur est devenu bien sévère. Il n'y a pas si longtemps une victoire à l'extérieur aurait été appréciée sans autres commentaires. La "Fédérale 1" est représentée par 48 clubs, dont une dizaine seulement peuvent prétendre accéder au niveau supérieur. Sans vouloir sous estimer un club, qui a connu bien des soucis durant l'inter-saison, Marseille Provence XV ne fait pas partie des prétendants à la "Pro D2", dans l'immédiat s'entend. Les résultats enregistrés par les adversaires du jour, lors des six premières rencontres, annonçaient un score fleuve en faveur des Auvergnats. D'ailleurs les Marseillais s'étaient plus ou moins préparés à subir la supériorité des Cantaliens. Ni le mistral qui soufflait fort sur la cité phocéenne, en ce dimanche de novembre, ni l'incorporation de quelques éléments nouveaux dans le 15 provençal, ne peuvent expliquer la piètre performance des "rouge & bleu". De nombreux ballons lâchés, des maladresses, un jeu insipide, beaucoup d'indiscipline (2 cartons blancs) ont fait que cette rencontre n'a pas donné les résultats espérés.
Pourtant la partie avait plutôt bien commencée pour les visiteurs. Monsieur Moretto venait à peine de libérer les 30 acteurs que le centre Cantalien Delkeith Pottas donnait un aperçu de ce qu'allait vivre les quelques supporters locaux durant 80 minutes. En fait ce ne sera qu'un feu de paille. Quelques minutes plus tard l'arrière local, Laurent Cadeau, se jouant de la défense Cantalienne, ira déposer le cuir entre les poteaux. Quatre minutes plus tard le buteur Cantalien donnera un maigre avantage aux siens en réussissant une pénalité des 25 mètres. Puis Nicolas Carli marquera en coin suite à un bon mouvement collectif permettant d'atteindre la pause avec 8 petits points d'avance seulement. Avec un mistral soufflant toujours aussi fort (de face cette fois-ci) et une première période plutôt laborieuse, on était en droit de se demander si les phocéens n'allaient pas enregistrer leur première victoire face au leader.  En fait les joueurs du Cantal  ne durent leur salut qu'aux  nombreuses fautes de main (eux aussi) et à la relative faiblesse de l'adversaire. A l'heure de jeu, l'ouvreur Australien Mark Sweeney profitant d'une nouvelle maladresse des "Olympiens"assurait la victoire des siens en inscrivant les seuls points de la seconde période.
Comment expliquer une aussi faible prestation de la part d'un leader ? Peut-être croyait-il le match  gagné avant de le jouer. Peut-être aussi à cause de l'adversaire qui, selon les proches du club, aurait fourni un de ses meilleurs matchs depuis le début de la saison, mis en confiance par l'arrivée de joueurs expérimentés tel Hairabétian (bien connu des Aurillacois). On ne peut non plus exclure le fait que les têtes étaient déjà à Nimes en prévision d'un match qui s'annonce autrement plus difficile que celui livré ce dernier week-end. Pour atténuer un peu la faible prestation des "rouge & bleu", nous dirons que les Nimois, face à Millau, et les Graulhétois devant Argelès ont connu également des difficultés pour venir à bout de leurs adversaires respectifs.

{/slide}


{slide=Décembre 2006}

Archives matchs décembre 2006

17 décembre 2006

Stade Aurillacois 79 / Millau 03
en lever de rideau :
Stade Aurillacois B 110 / Millau B 00

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14. CARLI  13.  LACOMBE     12. GONTINEAC
11.  MAFTEI
10.  KEMP
9.   BOREL
(cap)
7.
LESCURE 8.  FONO 6.  BOUDON 
5. GABIN  4.  KOITA  
3.
MEMBRADO  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. CANISARES   2.  GONZALES 3.  NIKOLAENKO
4. TSIKLAURI  5. VIDAL  
6. LIRON
8. GUNDISHVILI  7. SENEGAS
9.  GRACIA
(cap) 10. ALQUIE 
11. AIB   12.  GERMA
13. COLLET 14. DUBAR
15. PINILLA
Millau

Arbitre : Monsieur  Laurent Millotte (Ile de France)

Entraîneurs  Aurillac : Lionel Viallard, Thiérry Peuchlestrade & Sébastien Delpirou (préparateur physique)
Millau : Philippe Battaler, Eric Piazza
& Hugues Richard (préparateur physique)

En lever de rideau : Stade Aurillacois B 110 / Millau B  0
Remplaçants à Aurillac : MANUKULA Laffon
(60e) - LUDIER Caldayroux (52e) -
MIRIALLAKIS > Membrado (60e) - KARELE > Koita (52e) - FAU > Lescure (72e) - GRACIA Borel (72e) - OLOMBELGontineac (45e) 
Remplaçants Millau : SORIANO >  Nikolaenko
(60e) - CONDIS >  Canizarès (20e) - HAMCHIR > Tsiklauri (65e) - BONHOURE > Alquié (65e) - CANTAU >  Germa (42e) - MAILHE > Liron (51e) SAEZ > Pinilla (60e)

Stade Jean-Alric - Stade Aurillacois 79 / Millau  03 (mi-temps 41 à 3)  
Public : 2000 spectateurs environ -

Points marqués: Aurillac. Treize essais Frédéric Boudon (3e), Uéléni Fono (10e), Nicolas Carli (13e),Valentin Maftei (20e, 54e, 71e) ,  Graydon Staniforth (26e), Vincent Caldayroux (38e, 51e), David Gabin (40e), Stéphane Borel (41e), Walter Olombel (68e), Vitolo Manukula (80e) - Sept transformations  Graydon Staniforth (10e, 13e, 20e, 54e, 68e, 71e, 80e) . (soit 7/13 = 54 % de réussite)
Points marqués: Millau
:  Une pénalité (5e ) , Olivier Alquié

Carton  jaunes : Marc Laffon (58e/68e)

Joueurs indisponibles à Aurillac: L. MonierD. Courteix O. GenestouxF. Boukanoucha, A. Martrette, D. PottasM. SweeneyJM RavanelJF. Viars

Une  guirlande d'essais pour Noël

Que dire après un tel score ? Qu'il y avait sans doute plus d'une division d'écart entre les adversaires du jour. Les aveyronnais étaient venus dans le Cantal sans illusions. Ils sont reparti avec une valise bien pleine. Reconnaissons tout de même qu'ils n'ont jamais fermé le jeu. Pourtant cette même équipe s'était imposée, il y a une semaine, sur le terrain de Mazamet. A Nîmes ils avaient longtemps résisté pour s'incliner finalement 16 à 26. Sur le terrain de Graulhet ils n'avaient rien lâché non plus. Aurillac serait-il devenu le monstre qui paralyse les équipes qui leur rendent visite?
Côté Cantalien ce fût un festival de jeu offensif avec 13 essais à la clé. Même le chrono s'est laissé surprendre par le démarrage rapide des Aurillacois. Dominateurs en touche et en mêlée les "rouge & bleu" s'en donnèrent à coeur-joie. Ils eurent le mérite de ne jamais tomber dans la facilité en respectant l'adversaire durant toute la rencontre.
Dés la 3e minute Frédérique Boudon s'écroule dans l"embut pour le premier essai d'une longue série. Sept minutes plus tard il est imité par Uéléni Fono. Puis c'est au tour de Nicolas Carli après avoir pris de vitesse ses opposants. On jouait depuis vingt minutes et Valy Mafteï pointait le quatrième essai (il en marquera deux autres à la 54e et à la 71e). A la 26e Graydon Staniforth inscrira son quatrième essai personnel depuis le début de la saison. Deux minutes avant les "citrons" Vincent Caldayroux s'écroule derrière la ligne ( il récidivera à la 51e minute avant de céder sa place à Julien Ludier).Ce n'est pas fini et David Gabin marquera le 7e essai de la première période. Dés la reprise, le capitaine du jour, Stéphane Borel perce, trouve un partenaire qui lui redonne la balle pour la 8e réalisation. Walter Olombel, entré à la place de Roméo Gontinéac, inscrira le 11e essai. Enfin Vitolo Manukula marquera le 13e et le premier personnel sous le maillot de l'équipe fanion. Graydon Staniforth ayant rajouté 7 transformations, Monsieur Millotte enverra tous les acteurs sous la douche réparatrice. Les Millavois se contenteront des 3 points réussis par l'ex Aurillacois Olivier Alquié à la 5e minute de jeu. Il reste 3 matchs à disputer face aux mal classés. Il faudra toutefois se méfier des futurs adversaires à commencer par les Mazamétains qui ont chèrement vendu leur "peau" à Nîmes. Les Marseillais, sur la pelouse du stade "Roger-Couderc", ont mis Graulhet à la raison. Quant aux Catalans de Céret il ne faudra pas les prendre à la légère même s'ils se sont lourdement inclinés, sur leur pelouse, face au voisin d'Argelès. Si les stadistes jouent sérieux jusqu'au bout, la première place de la poule ne devrait pas leur échapper. Ensuite il y aura la seconde phase avec le challenge "Jean-Prat". La ils seront confrontés à des adversaires probablement plus coriaces.
A signaler le "carton" des réservistes, face à leurs homologues aveyronnais 110 à 0 . Les supporters cantaliens ont eu le plaisir de revoir, sur le pré, Jean François Viars absent des terrains depuis 6 mois. David Courteix avait également rechaussé les crampons lors de cette rencontre. L'infirmerie se vide peu à peu et c'est heureux car la saison est encore longue.



Valentin Matteï auteur de 3 essais

Frédéric Boudon  auteur du premier essai

Stéphane Borel capitaine du jour

09 décembre 2006

Argelès sur Mer 23 / Stade Aurillacois 23
en lever de rideau : Argelès B 13 / Stade Aurillacois B 13

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14. OLOMBEL 13.  LACOMBE     12. GONTINEAC  11.  MAFTEI
10.  KEMP
9.  BOREL 
7.
LESCURE 8. BOUKANOUCHA (cap) 6. FONO
5. GABIN  4.  KOITA  
3.
MEMBRADO  2.  M. LAFFON  1.  CALDAYROU

ballon rugby

1. GROSHENS   2. PONCET 3.  J. BERGET 
4. GOZE  5. ROVIRA 
6.  SABATHIER
8.  ROLLAND (cap) 7. JULIA
9.  DUNIACH  10. B. DOMENECH 
11.  BIZE  12.  LAFUE
13. SABARDEIL   14. BARANDE 
15. JB. DOMENECH 
Argelès

Arbitre : Monsieur  Alain MONTEUX (Drôme-Ardèche)

Entraîneurs  Aurillac : Lionel Viallard, Thiérry Peuchlestrade & Sébastien Delpirou (préparateur physique)
Argelès : Patrick Arlettaz, Henri Selva
& Didier Lavau (préparateur physique)

En lever de rideau : Argelès B 13 / Stade Aurillacois B 13
Remplaçants à Aurillac : MANUKULA >
Laffon (63e) - LUDIER Caldayroux (63e) - MONIER > Membrado (63e) - BOUDON > (e) - MARTRETTEKoita (71e) - GRACIABorel (71e) - CARLI >  (e)
Remplaçants Argelès : CHABRAN >  Poncet
(40e) - SERENA > Berget (40e) - ROIGT > Rovira (60e) - VIDAL > Julia (45e) - GILARD > (e) - BERDAGUER > JB. Domenech (70e) - ARGENCE >  Barande (65e) .

Stade Gaston Pams - Argelès  23 / Stade Aurillacois 23 -  (mi-temps 20 à 6pour Aurillac
Public : 1200 spectateurs environ -

Points marqués: Aurillac. Deux essais Roméo Gontinéac (12e), Valentin Maftei (39e)  deux transformations & trois pénalités  Graydon Staniforth (16e, 25e, 56e) . (soit 5/6 = 83 % de réussite)
Points marqués: Argelès
:  Deux essais Benjamin Goze ( 70e ) Philippe Lafue ( 77e) - deux  transformation & trois pénalités (31e, 34e, 54e) , Benjamin Domenech

Carton blancs & jaunes : Franck Membrado (37e/47e) - Vincent Sabardeil (37e/47e) - Laurent Serena (57e/67e) - Mathieu Lescure (70e/80e)

Joueurs indisponibles à Aurillac: D. Courteix O. GenestouxH. Karélé, D. PottasM. SweeneyJM RavanelJF. Viars

Une fin de rencontre catastrophique

Certes les Catalans n'ont pas volé leurs deux points du match nul. Nous dirons même qu'ils auraient  pu l'emporter, sans que l'on puisse crier au " hold-up", sur le vu de leur seconde période. Mais que penser d'une équipe qui mène de 14 points à 10 minutes de la fin et qui se laisse manoeuvrer de la sorte. A l'heure de jeu les "jaune et bleu" (pour la circonstance) avaient la possibilité de porter le score à 26 à 9, mais en raison d'une contestation inutile, Monsieur Monteux retourne une pénalité accordée d'abord au bénéfice des Cantaliens. A partir de cet instant les Catalans vont croire en leur "Etoile", ils multiplient les temps de jeu et sèment la panique dans les rangs Cantaliens. A la 70e minute Mathieu Lescure est prié de rejoindre le banc de touche (carton blanc). Alors que l'équipe est réduite à 14 et que le staff technique procède à un coaching.......les Catalans, en sept minutes, vont remettre en cause une victoire qui ne devait pas échapper aux Aurillacois. En  marquant deux essais assortis d'autant de transformations, les joueurs du cru vont remonter leur handicap. Les 5 dernières minutes seront particulièrement pénibles pour les visiteurs. Le coup de sifflet final est presque un soulagement alors que quelques minutes plus tôt la victoire ne semblait faire aucun doute. Un avertissement sérieux donné aux Cantaliens avant d'aborder la seconde phase. A moins que ce ne soit par solidarité avec avec les réservistes qui ont également fait match nul 13 à 13
En 10 rencontres, les stadistes ont marqué 39 essais contre 11 encaissés. Sur ces 11 essais, 8 ont été marqués entre la 64e et la 83e minute de jeu (dont 7 entre la 70e et la 83e minutes soit 64%).Comment expliquer cela ? S'agit t-il d'un relâchement, d'un problème de condition physique, du "coaching" ou d'autre chose ? Il serait peut-être souhaitable de se pencher sur la question !!!!!

Avant le match:

Attention à ces Catalans !!!!!!

Il ne faudrait pas oublier que cette équipe de l'Union Sportive Catalane pointe à la 4e place, avec seulement 2 points de retard sur le leader Aurillacois. Autrement dit s'ils s'imposaient sur leur pelouse (comme il l'on fait jusqu'à présent) ils reviendraient à hauteur des Cantaliens. Autant dire que rien n'est acquis pour la première place de la poule. On imagine mal Graulhet et Nimes s'incliner chez eux respectivement devant Céret et Marseille. Seule une victoire en pays Catalan pourrait permettre aux "rouge et bleu" de conserver leur place de leader. Ceci dit les Auvergnats ont les moyens de s'imposer à condition de respecter l'adversaire, sachant qu'ils sont attendus par 22 guerriers, non dépourvus de talent, soutenus par un public chaud comme de la braise.


{/slide}