Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Full premium theme for CMS

Archives rugby années 2004 2005

Блогът Web EKM Blog очаквайте скоро..

 

HTML clipboard

Sommaire archives

ARCHIVES MATCHS SEPTEMBRE 2005

24Sept. 2005

Stade Aurillacois 17 - Dax 24

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. BERNEAU  6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  COURTEIX
(cap)
3.  F. LECOT  2.  BASSOUL  1.
RIBES

ballon rugby

1.  MENIEU 2. PEDROSA  3.  BOYOUD
4. BEREK (cap )  5.  CHEMIN
6.  ALEXANDRE  8.  CARRAUD   7.  DENIAU
9. CARBONEAU 10.  MAILLARD
11.  ARASA  12. KEFU  13.  BREZOIANU 14.  LASAGAVIBAU
15. DIAZ
Dax

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: MONIER Bassoul (30e) ; MEMBRADO > Lecote (50e) ; THALE-WATCHOU > Gabin (70e) ; LESCURE > Boukanoucha (62e) ; MARQUE > Rodriguès (50e) ; M. LECOT > ; RIOS >
Dax: SALLABERY > Pedrosa (62e) ;
CARTIERBoyoud (50e) ; VUKOVIC > Menieu (62e) ; CAMISULI > Chemin (62e);  LESBURGRERES > Deniau (75e) ; DARET >  ; HIRIART Lasagavibau (75e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 17 - Dax 24
. (Mi-temps: ( 15 - 09 ) pour Dax
Points marqués Aurillac: Un essai (78e) Stéphane Robert - quatre pénalités (7e, 31e, 34e & 68e) Monty Dumond .
Dax
: Six pénalités (3e, 11e, 24e, 27e, 65e, 74e) - deux drop (10e & 70e) Mathieu Maillard.
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps doux, vent nul
Arbitrage de Mr Briquet-Campin ( Côte d'Azur). 
Cartons jaunes : Emmanuel Menieu
(33e - 43e) pour Dax
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Arsène NNOMOVincent CALDAYROUX; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid PAYRAT; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

Une défaite logique et inquiétante

Les Landais n'ont pas développé le jeu que l'on attendait d'eux, mais ils ont utilisé une méthode efficace pour s'imposer sur terrain adverse. Pour réussir ce genre de prestation il est indispensable de posséder un pack solide et de disposer d'un bon buteur. Les Dacquois avaient ces deux ingrédients dans leur musette. Quant au Stade Aurillacois ont ne voit pas comment ils pourront, cette saison, mettre en place un tel dispositif. Dominés dans les phases de conquête et en panne de buteur les Cantaliens ne pouvaient rivaliser avec les visiteurs. Problèmes de densité physique, problèmes d'organisation, absence de vrais spécialistes à des postes clés, on ne voit pas comment le stade pourra se sortir d'une telle situation face à des clubs qui ont effectué un gros recrutement au niveau des packs.


17Sept. 2005

Stade Aurillacois  31 - Tyrosse 22

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.  F. LECOT  2.
RIBES 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. DUFOURG  2. OLHASQUE  3. EZAKIA
4. LEVEJAC 5.  LAPOYALERE
6.
DUCAMP 8. LASSERRE  (cap)    7. DE GOLDI
9. DUTILH  10. DUPRE
11.
MILHET 12.  DUFFRANC 13. RAPANA   14. DOURTHE
15. MAZAS
Tyrosse

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO > Caldayroux (5e) ; MEMBRADO > Lecote (62e) ; PAYRAT > Missoup (62e) ; BERNEAU > Boukanoucha (18e) ; MARQUE > ; M. LECOT > ; RIOS > Rodriguès (75e)
Tyrosse:
GUILLET > Olhasque (55e) ; BARADAT > Esakia (55e) ; CHASTANET > Dufourg (68e) ; MINDUBLTZ >Lapoyalère  (72e);  LOLOM > Rapana (68e) ; DUBERT >  ; ZALDUA > Milhet (23e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 31 - Tyrosse 22
. (Mi-temps: ( 19 - 08 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Trois essais (20e) Monty Dumond , (42e) Jaouad Eziyar , (71e) Stéphane Borel - Deux tansformations  (20e & 42e) et quatre pénalités (8e, 14e, 25e & 34e) Monty Dumond .
Tyrosse
: Trois essais (40e) Dourthe, (52e) de pénalisation, (73e) Lolom - Deux transformations ( 52e & 73e),  une pénalité (32e) Thierry Dupré.
Public
:  2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps frais - Vent favorable à Tyrosse en première période
Arbitrage de Mr Moretto ( Alpes). 
Cartons jaunes : Olivier Lapoyalère
(34e - 44e) pour Tyrosse - Fabien Berneau (52e - 62e)  pour Aurillac
Joueurs blessés :  Vincent Caldayroux
(5e) , Fayçal Boukanoucha (18e)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERBenoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL

Le Stade sauve l'essentiel

Cette rencontre, face à un adversaire, vaillant, combatif et toujours aussi difficile à manoeuvrer, ne s'inscrira  pas dans les anales du club. Il semblerait que le groupe rencontre quelques difficultés dans la conduite du jeu. Comme on pouvait s'en douter, l'absence de Fabien Domingo s'avère très préjudiciable. Son placement et sa capacité de perforation mettait ses camarades dans le sens de la marche. De toute évidence la "mayonnaise" n'a pas complètement pris entre anciens et nouveaux joueurs. Le nombre de ballons perdus au sol et rendus à  l'adversaire atteste de la faiblesse des avants Cantaliens dans les domaine de l'organisation et de la conservation du ballon. Encore une fois les avants ont souffert au niveau du défi physique. Heureusement l'ouvreur Monty Dumond avait retrouvé son efficacité au pied et montré de belles aptitudes à franchir la ligne d'avantage. Après deux rencontres très moyennes, à l'extérieur, on pourrait penser qu'il est déjà dans son jardin à "Jean-Alric". Si trois essais ont été marqués par les stadistes, il a manqué le quatrième, synonyme de " bonus". Quant aux Landais, qui n'ont pas la réputation d'être particulièrement offensifs (un seul essai en trois rencontres), ils ont bien failli repartir avec un double bonus. En effet il s'en est fallu de peu (échec sur le drapeau de touche) pour qu'ils inscrivent  quatre essais à "Jean-Alric". De quoi se poser des questions sur le système défensif des "rouge et bleu" qui avait pourtant plutôt bien fonctionné au cours de la saison précédente. Il faut s'attendre à  beaucoup de changements d'ici la fin de saison. Comme nous avons eu l'occasion de le dire précédemment , il n'y aura pas d'équipes faibles en "Pro D2"cette année. On sait que des équipes comme Auch ou Béziers ont la capacité de réagir et qu'il était sans doute préférable de les rencontrer en début de saison. Par ailleurs, après avoir vu la prestation des Tyrossais, on peut penser qu'ils ne resteront pas longtemps derniers de la classe. Faisons confiance au staff technique, qui connaît bien le problème, et qui va tout faire pour trouver les solutions adaptées.


10 Sept. 2005

Oyonnax 32 - Stade Aurillacois  12

composition des équipe

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. M. LECOT   12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. KOITA   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1.  TCHOUGONG 2. MONNERIE 3.  MENOTTI
4. DE ARO  5. FAKAONGO
6. VOLLE
(cap) 8. FRANITCH 7. GIACOBBI
9. RICCO 10. GUILLOUX
11. SAUNIER 12. PATERSON 13. N GOMA  14. DESSEMME
15.  LEGER 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); F. LECOT >Membrado F. LECOT >Membrado (40e) RIBES > Nnomo (70e) ;GABIN >; PAYRAT > Missoup (22e); BOREL; CHABAUD > Rodriguès (40e); ROBERT.
Oyonnax :OLLIVIER > Monnerie (62e); JACQUOT > Chougong (62e); WH1ONGH > Menotti (62e); LABRIT > Franitch (57e) BOULOGNE > Ricco (72e) ; GIROUX > Guilloux (75e) ;  KHEDAIRIA > Dessemme (72e).

Résultats:
Oyonnax 32 / Aurillac 12 (Mi-temps: (12/09 ) pour Oyonnax
Points marqués Aurillac : Trois pénalités (4e, 35e) Monty Dumond , (75e) Mathieu Chabaud - un drop (8e) Monty Dumond.
Points marqués Oyonnax
Deux essais (65e) Saunier, (71e) Labrit - Deux transformations & cinq pénalités (7e, 13e, 21e, 30e, 60e) Stéphane Ricco - un drop (51e) Guilloux.  
Public
: 3 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques
Arbitrage de Mr Roustany ( Roussillon ) 
Cartons jaunes
: Monnerie (34/44) pour Oyonnax - Koita (34/44) , Nnomo (59/69) , Tchale-Watchou (70/80) pour Aurillac ( faute technique).
Joueurs blessés :  Olivier Missoup (22e).
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERVincent CALDAYROUX;  Sébastien RIOU; Fabien BERNAU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Guillaume MARQUE; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Nicolas CARLTI Walter OLOMBEL

DUR DUR LA SAISON 2005/2006

Il faut bien admettre que le début de championnat des Cantaliens n'est pas aussi satisfaisant que ce que les aficionados auraient pu imaginer. Une fin de saison euphorique, des rencontres amicales sérieuses, de nouveaux joueurs pleins de promesses pouvaient, en effet, laisser espérer d'autres résultats. Il est vrai qu'avant le coup d'envoi de la nouvelle saison,  journalistes sportifs, supporters ou simple observateurs, avaient établi une hiérarchie quelque peu différente de celle constatée après trois journées de championnat.  Qui aurait pensé que l' ancien pensionnaire du "Top 16", le FC Auch, pointerait à la dernière place ? Que l'ogre Bitterois s'inclinerait chez le repêché Aixois ? Que l'un des grands favoris, l 'US Montauban tomberait face au promu Columérins ? Que les Lyonnais, finalistes du championnat de "Pro D2", débuteraient la saison par trois défaites dont deux sur leur pelouse ? Encore une fois il est nécessaire de rappeler que le sport n'est pas une science exacte, que la saison est longue et qu'il peut se passer beaucoup de choses d'ici fin mai 2006. Aussi, nous dirons à ceux qui ont déjà condamné les stadistes, que la saison comprend 30 rencontres et qu'il en reste encore 27 à disputer. Ceci dit nous savons que la saison sera difficile, qu'il n'y aura pas d'équipes faibles et qu'il faudra "ferrailler" dur pendant neuf mois pour espérer s'en sortir. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le club doit faire sans Fabrice Ribeyrolles, leader naturel et meneur exceptionnel, Maxime Petitjean buteur au taux de réussite exceptionnel. Il faut ajouter à ces deux joueurs, dont le départ était annoncé, la grave blessure de Fabien Domingo, pièce maîtresse dans le système Cantalien et celle de Fabien Berneau joueur de qualité et parfaitement intégré au groupe stadiste. D'autre part on attend, avec impatience, de voir à l'oeuvre, le nouveau troisième ligne Sud-Africain Kris Le Roux. Même si l'ossature de la saison passée a été conservée,  n'oublions pas que les deux tiers de l'équipe, qui a évolué sur le terrain d' Oyonnax, ne faisait pas partie du groupe 2004/2005. F. LecoteBassouleNnomo, Tchale-Watchou, Koita, Boukanoucha, Missoup, Dumond, M. Lecote, Eziyar. Lorsque l'on sait le temps qu'il faut pour bien assimiler le jeu élaboré par le staff technique Cantalien, ajouté à la barrière de la langue, il ne faut peut-être pas trop s'étonner de l'absence de résultats probants lors des premières rencontres. Par ailleurs les Aurillacois ont disputé deux des trois matchs sur terrain adverse face à des adversaires plutôt bien équipés pour jouer les premiers rôles. On peut regretter seulement de n'avoir pu obtenir le moindre bonus, contrairement à la saison précédente.
Tout le monde attend le rendez-vous prochain face à St Vincent de Tyrosse. Ces derniers se présenteront dans le Cantal sans le moindre complexe. Ils ont perdu leurs trois premières rencontres, dont deux sur leur pelouse, mais ils se souviendront qu'ils avaient créé la surprise du jour, le 9 octobre dernier, en s'imposant à "Jean-Alric"


03Sept. 2005

Stade Bordelais 27 - Stade Aurillacois  10

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. M. LECOT  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   MISSOUP
8.  LESCURE 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  LAFOY  2.  ARMAND  3. LACROUTS
4.  JACKSON   5.  LLANES
6.  YACHVILI  8.  HUBERT  7. HIJAR
9. ANDREU
(cap )  10. ARANDIGA
11. CRAP 12.  ANCELIN   13. LABORDE 14. FROUSTEY
15. KOËTSKY
Stade Bordelais

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); RIBES > Nnomo (60e); F. LECOT  > Membrado (40e); THALE-WATCHOU > Gabin (55e); KOITA  > Boukanoucha (60e); GRACIA > GRACIA > ; MARQUE  > Dumond (40e) ; CARLI > . 
Bordeaux: LAGRAVE > Armand; AFONSO  > Lafoy; SIPIELSKI >Lacrouts;  ESPITALIER> Llanes;  BOULPIQUANTE >Hijar; BOUHRAOUA > Andreu; AGARD  > Crap.

Bordeaux ( Stade Sainte-Germaine )
Résultats: Bordeaux 27 - Aurillac 10
. (Mi-temps: ( 21 - 03 ) pour Bordeaux
Points marqués Aurillac: Un essai Benoit Bassoul (43e) - Un pénalité ( 22e) Monty Dumond - Une transformation Guillaume Marque
Bordeaux
: Deux essais Hijar (14e) , Pierre Froustey (27e) - Cinq pénalités ( 8e, 16e, 34e, 52e) Krist Kopetsky - (46e ) Crap - une transformation Krist Kopetsky (14e).
Public
:  1200 spectateurs environ
Conditions climatiques: Température caniculaire
Arbitrage de Mr Grenouillet ( Midi-Pyrénées). 
Cartons jaunes : Armand
(36e) pour Bordeaux - Guillaume Ribes (36e) pour Aurillac
Joueurs blessés :
( ligaments du genou ) (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERFabien DOMINGO ;Fabien BERNEAUChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Roméo GONTINEAC; Walter OLOMBEL (blessés) Vincent CALDAYROUX; Sébastien RIOU; Arnaud DELGADO; (non retenus)

Une saison qui s'annonce difficile

Après deux journées de championnat, bien malin qui pourrait désigner les trois équipes qui rejoindrons la "Fédérale 1" à l'issue de la saison. Aix , le repêché, a battu Bordeaux lors de la première journée et obtenu le point de bonus défensif à Paris. Colomiers, le promu, a tombé un des gros bras, Montauban. Par ailleurs Auch s'est incliné lourdement sur sa pelouse face au voisin Tarbais. Trois équipes, seulement, sont invaincues Dax qui a atomisé Albi, Tarbes qui s'est nettement imposé à Auch et Oyonnax qui a dominé Mont de Marsan.
Les Aurillacois, quant à eux, ont lourdement chuté en Gironde,  rendant de surcroît une copie qui laisse perplexe l'entourage du club. Après un première victoire difficile face aux Rochelais et avant un déplacement périlleux à Oyonnax , l'optimisme n'est pas de rigueur dans le camp stadiste.
Face aux Bordelais les Cantaliens ont donné le bâton, pour se faire battre, à un adversaire qui était pourtant loin d'être irrésistible. Dés la seconde minute, Monty Dumond manquE une pénalité à 20 mètres face aux poteaux, puis  récidive, dans la même position, à la 26e minute. Sur une touche le talonneur Armand traversa, comme dans du beurre, pour le premier essai Bordelais signé Hijar. Les Cantaliens avaient une belle occasion de réduire le score mais Manu Rodriguès tapa à suivre oubliant deux partenaires démarqués. Puis une attaque Cantalienne, initiée par Stéphane Robert, fût interceptée pour un essai de l'ailier Pierre Froustey. Le buteur local Christ Kopestky ajouta une nouvelle pénalité portant le score à 21 à 3 au repos. Entre temps Monty Dumond avait réduit le score pour Aurillac. Pour ne rien arranger, Guillaume Ribes était prié, en compagnie de son vis à vis Armand, d'aller se reposer dix minutes après une brève altercation entre les deux hommes.
Dés la reprise, Arnaud Bassoul, qui était entré à le place de Guillaume Ribes, joua rapidement une pénalité à la main pour le premier et unique essai Cantalien. Avec la transformation de Guillaume Marque, les stadistes revenaient à 11 points. Le bonus défensif redevenait possible mais au lieu de tenter une pénalité, dans les cordes du buteur Auvergnat, les joueurs choisirent la pénal-touche . Pour la sixième ou septième fois (en comptant les ballons perdus dans les mêmes circonstances contre les Rochelais) la balle était captée par l'adversaire et les points perdus s'accumulaient. Lors de cette rencontre, mis a part les échecs du buteur, on pourra dire que les "rouge et bleu" ont laissé passer une belle occasion de prendre des points face à un adversaire pas au mieux, mais opportuniste. Cette équipe Aurillacoise a manqué de maîtrise dans la conduite du jeu et offert beaucoup trop de cadeaux à l'adversaire. On était très loin des rencontres disputés en fin de saison précédente. 
Il est vrai que le stade n'est pas épargné par les blessures en ce début de saison mais les adversaires sont souvent logés à la même enseigne. Comme disait un entraîneur très connu à un journaliste qui lui faisait remarquer que son équipe était handicapée par de nombreuses absences: "Une équipe est complète lorsqu' elle se présente avec 15 hommes sur le terrain".
Le stade se doit de réagir et ce dès samedi prochain sur le terrain d'Oyonnax.


27 Aout 2005

Stade Aurillacois 26 - La Rochelle 20

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. GONTINEAC  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   BERNEAU
8.  DOMINGO 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  SMITH  2.  ALBINET  3. GOUAGOUT
4.  MOHR
(cap )  5.  JACOB 
6.  DE PAUW  8.  CARMIGNANI   7. DJEBAÏLI
9. FERROU  10. MERCERON
11. LEOBET  12.  WELLWOOD   13. MOREL 14. MERCIER
15. NINARD
La Rochelle

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIPOL > Berneau (65e);  CALDAYROUX  > Nnomo(60e); THALE-WATCHOU > Gabin (60e); MISSOUP  > Domingo (30e); GRACIA > Borel (70e); MARQUE  > ; Mariano. LECOT . 
La Rochelle : LABBE > Smith; LEOPOLU  > Gouagout; HUMBERT >;  AOUT> Djebaîli;  CABANNES >Ferrou; VENAYRE > De Pauw; BOUILLOT  > Ninard.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 26 /
La Rochelle 20. (Mi-temps: ( 18 - 14 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai Guillaume Ribes (45e) - Cinq pénalités ( 2e, 5e, 22e, 26e, 50e) - deux drops ( 18e, 37e ) Monty Dumond
La Rochelle
: Un essai Mathieu Mercier ( 24e ) - Cinq pénalités ( 15e, 19e, 39e, 47e, 54e ) Gérald Merceron.
Public
:  4 500spectateurs environ
Conditions climatiques:
Arbitrage de Mr CLOT ( Drome-Ardèche ). 
Cartons jaunes : Mathieu Mercier
(1er ) pour La Rochelle (plaquage haut)
Joueurs blessés : Fabien Domingo
( ligaments du genou ) Fabien Berneau (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Ludovic MONIERFrancisco LECOTEChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL (blessés)  Benoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Mathieu LESCURE; Arnaud DELGADO; Nicolas CARLI (non retenus)

Une victoire précieuse pour l' ouverture


 

24Sept. 2005

Stade Aurillacois 17 - Dax 24

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. BERNEAU  6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  COURTEIX
(cap)
3.  F. LECOT  2.  BASSOUL  1.
RIBES

ballon rugby

1.  MENIEU 2. PEDROSA  3.  BOYOUD
4. BEREK (cap )  5.  CHEMIN
6.  ALEXANDRE  8.  CARRAUD   7.  DENIAU
9. CARBONEAU 10.  MAILLARD
11.  ARASA  12. KEFU  13.  BREZOIANU 14.  LASAGAVIBAU
15. DIAZ
Dax

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: MONIER Bassoul (30e) ; MEMBRADO > Lecote (50e) ; THALE-WATCHOU > Gabin (70e) ; LESCURE > Boukanoucha (62e) ; MARQUE > Rodriguès (50e) ; M. LECOT > ; RIOS >
Dax: SALLABERY > Pedrosa (62e) ;
CARTIERBoyoud (50e) ; VUKOVIC > Menieu (62e) ; CAMISULI > Chemin (62e);  LESBURGRERES > Deniau (75e) ; DARET >  ; HIRIART Lasagavibau (75e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 17 - Dax 24
. (Mi-temps: ( 15 - 09 ) pour Dax
Points marqués Aurillac: Un essai (78e) Stéphane Robert - quatre pénalités (7e, 31e, 34e & 68e) Monty Dumond .
Dax
: Six pénalités (3e, 11e, 24e, 27e, 65e, 74e) - deux drop (10e & 70e) Mathieu Maillard.
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps doux, vent nul
Arbitrage de Mr Briquet-Campin ( Côte d'Azur). 
Cartons jaunes : Emmanuel Menieu
(33e - 43e) pour Dax
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Arsène NNOMOVincent CALDAYROUX; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid PAYRAT; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

Une défaite logique et inquiétante

Les Landais n'ont pas développé le jeu que l'on attendait d'eux, mais ils ont utilisé une méthode efficace pour s'imposer sur terrain adverse. Pour réussir ce genre de prestation il est indispensable de posséder un pack solide et de disposer d'un bon buteur. Les Dacquois avaient ces deux ingrédients dans leur musette. Quant au Stade Aurillacois ont ne voit pas comment ils pourront, cette saison, mettre en place un tel dispositif. Dominés dans les phases de conquête et en panne de buteur les Cantaliens ne pouvaient rivaliser avec les visiteurs. Problèmes de densité physique, problèmes d'organisation, absence de vrais spécialistes à des postes clés, on ne voit pas comment le stade pourra se sortir d'une telle situation face à des clubs qui ont effectué un gros recrutement au niveau des packs.


17Sept. 2005

Stade Aurillacois  31 - Tyrosse 22

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.  F. LECOT  2.
RIBES 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. DUFOURG  2. OLHASQUE  3. EZAKIA
4. LEVEJAC 5.  LAPOYALERE
6.
DUCAMP 8. LASSERRE  (cap)    7. DE GOLDI
9. DUTILH  10. DUPRE
11.
MILHET 12.  DUFFRANC 13. RAPANA   14. DOURTHE
15. MAZAS
Tyrosse

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO > Caldayroux (5e) ; MEMBRADO > Lecote (62e) ; PAYRAT > Missoup (62e) ; BERNEAU > Boukanoucha (18e) ; MARQUE > ; M. LECOT > ; RIOS > Rodriguès (75e)
Tyrosse:
GUILLET > Olhasque (55e) ; BARADAT > Esakia (55e) ; CHASTANET > Dufourg (68e) ; MINDUBLTZ >Lapoyalère  (72e);  LOLOM > Rapana (68e) ; DUBERT >  ; ZALDUA > Milhet (23e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 31 - Tyrosse 22
. (Mi-temps: ( 19 - 08 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Trois essais (20e) Monty Dumond , (42e) Jaouad Eziyar , (71e) Stéphane Borel - Deux tansformations  (20e & 42e) et quatre pénalités (8e, 14e, 25e & 34e) Monty Dumond .
Tyrosse
: Trois essais (40e) Dourthe, (52e) de pénalisation, (73e) Lolom - Deux transformations ( 52e & 73e),  une pénalité (32e) Thierry Dupré.
Public
:  2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps frais - Vent favorable à Tyrosse en première période
Arbitrage de Mr Moretto ( Alpes). 
Cartons jaunes : Olivier Lapoyalère
(34e - 44e) pour Tyrosse - Fabien Berneau (52e - 62e)  pour Aurillac
Joueurs blessés :  Vincent Caldayroux
(5e) , Fayçal Boukanoucha (18e)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERBenoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL

Le Stade sauve l'essentiel

Cette rencontre, face à un adversaire, vaillant, combatif et toujours aussi difficile à manoeuvrer, ne s'inscrira  pas dans les anales du club. Il semblerait que le groupe rencontre quelques difficultés dans la conduite du jeu. Comme on pouvait s'en douter, l'absence de Fabien Domingo s'avère très préjudiciable. Son placement et sa capacité de perforation mettait ses camarades dans le sens de la marche. De toute évidence la "mayonnaise" n'a pas complètement pris entre anciens et nouveaux joueurs. Le nombre de ballons perdus au sol et rendus à  l'adversaire atteste de la faiblesse des avants Cantaliens dans les domaine de l'organisation et de la conservation du ballon. Encore une fois les avants ont souffert au niveau du défi physique. Heureusement l'ouvreur Monty Dumond avait retrouvé son efficacité au pied et montré de belles aptitudes à franchir la ligne d'avantage. Après deux rencontres très moyennes, à l'extérieur, on pourrait penser qu'il est déjà dans son jardin à "Jean-Alric". Si trois essais ont été marqués par les stadistes, il a manqué le quatrième, synonyme de " bonus". Quant aux Landais, qui n'ont pas la réputation d'être particulièrement offensifs (un seul essai en trois rencontres), ils ont bien failli repartir avec un double bonus. En effet il s'en est fallu de peu (échec sur le drapeau de touche) pour qu'ils inscrivent  quatre essais à "Jean-Alric". De quoi se poser des questions sur le système défensif des "rouge et bleu" qui avait pourtant plutôt bien fonctionné au cours de la saison précédente. Il faut s'attendre à  beaucoup de changements d'ici la fin de saison. Comme nous avons eu l'occasion de le dire précédemment , il n'y aura pas d'équipes faibles en "Pro D2"cette année. On sait que des équipes comme Auch ou Béziers ont la capacité de réagir et qu'il était sans doute préférable de les rencontrer en début de saison. Par ailleurs, après avoir vu la prestation des Tyrossais, on peut penser qu'ils ne resteront pas longtemps derniers de la classe. Faisons confiance au staff technique, qui connaît bien le problème, et qui va tout faire pour trouver les solutions adaptées.


10 Sept. 2005

Oyonnax 32 - Stade Aurillacois  12

composition des équipe

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. M. LECOT   12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. KOITA   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1.  TCHOUGONG 2. MONNERIE 3.  MENOTTI
4. DE ARO  5. FAKAONGO
6. VOLLE
(cap) 8. FRANITCH 7. GIACOBBI
9. RICCO 10. GUILLOUX
11. SAUNIER 12. PATERSON 13. N GOMA  14. DESSEMME
15.  LEGER 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); F. LECOT >Membrado F. LECOT >Membrado (40e) RIBES > Nnomo (70e) ;GABIN >; PAYRAT > Missoup (22e); BOREL; CHABAUD > Rodriguès (40e); ROBERT.
Oyonnax :OLLIVIER > Monnerie (62e); JACQUOT > Chougong (62e); WH1ONGH > Menotti (62e); LABRIT > Franitch (57e) BOULOGNE > Ricco (72e) ; GIROUX > Guilloux (75e) ;  KHEDAIRIA > Dessemme (72e).

Résultats:
Oyonnax 32 / Aurillac 12 (Mi-temps: (12/09 ) pour Oyonnax
Points marqués Aurillac : Trois pénalités (4e, 35e) Monty Dumond , (75e) Mathieu Chabaud - un drop (8e) Monty Dumond.
Points marqués Oyonnax
Deux essais (65e) Saunier, (71e) Labrit - Deux transformations & cinq pénalités (7e, 13e, 21e, 30e, 60e) Stéphane Ricco - un drop (51e) Guilloux.  
Public
: 3 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques
Arbitrage de Mr Roustany ( Roussillon ) 
Cartons jaunes
: Monnerie (34/44) pour Oyonnax - Koita (34/44) , Nnomo (59/69) , Tchale-Watchou (70/80) pour Aurillac ( faute technique).
Joueurs blessés :  Olivier Missoup (22e).
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERVincent CALDAYROUX;  Sébastien RIOU; Fabien BERNAU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Guillaume MARQUE; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Nicolas CARLTI Walter OLOMBEL

DUR DUR LA SAISON 2005/2006

Il faut bien admettre que le début de championnat des Cantaliens n'est pas aussi satisfaisant que ce que les aficionados auraient pu imaginer. Une fin de saison euphorique, des rencontres amicales sérieuses, de nouveaux joueurs pleins de promesses pouvaient, en effet, laisser espérer d'autres résultats. Il est vrai qu'avant le coup d'envoi de la nouvelle saison,  journalistes sportifs, supporters ou simple observateurs, avaient établi une hiérarchie quelque peu différente de celle constatée après trois journées de championnat.  Qui aurait pensé que l' ancien pensionnaire du "Top 16", le FC Auch, pointerait à la dernière place ? Que l'ogre Bitterois s'inclinerait chez le repêché Aixois ? Que l'un des grands favoris, l 'US Montauban tomberait face au promu Columérins ? Que les Lyonnais, finalistes du championnat de "Pro D2", débuteraient la saison par trois défaites dont deux sur leur pelouse ? Encore une fois il est nécessaire de rappeler que le sport n'est pas une science exacte, que la saison est longue et qu'il peut se passer beaucoup de choses d'ici fin mai 2006. Aussi, nous dirons à ceux qui ont déjà condamné les stadistes, que la saison comprend 30 rencontres et qu'il en reste encore 27 à disputer. Ceci dit nous savons que la saison sera difficile, qu'il n'y aura pas d'équipes faibles et qu'il faudra "ferrailler" dur pendant neuf mois pour espérer s'en sortir. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le club doit faire sans Fabrice Ribeyrolles, leader naturel et meneur exceptionnel, Maxime Petitjean buteur au taux de réussite exceptionnel. Il faut ajouter à ces deux joueurs, dont le départ était annoncé, la grave blessure de Fabien Domingo, pièce maîtresse dans le système Cantalien et celle de Fabien Berneau joueur de qualité et parfaitement intégré au groupe stadiste. D'autre part on attend, avec impatience, de voir à l'oeuvre, le nouveau troisième ligne Sud-Africain Kris Le Roux. Même si l'ossature de la saison passée a été conservée,  n'oublions pas que les deux tiers de l'équipe, qui a évolué sur le terrain d' Oyonnax, ne faisait pas partie du groupe 2004/2005. F. LecoteBassouleNnomo, Tchale-Watchou, Koita, Boukanoucha, Missoup, Dumond, M. Lecote, Eziyar. Lorsque l'on sait le temps qu'il faut pour bien assimiler le jeu élaboré par le staff technique Cantalien, ajouté à la barrière de la langue, il ne faut peut-être pas trop s'étonner de l'absence de résultats probants lors des premières rencontres. Par ailleurs les Aurillacois ont disputé deux des trois matchs sur terrain adverse face à des adversaires plutôt bien équipés pour jouer les premiers rôles. On peut regretter seulement de n'avoir pu obtenir le moindre bonus, contrairement à la saison précédente.
Tout le monde attend le rendez-vous prochain face à St Vincent de Tyrosse. Ces derniers se présenteront dans le Cantal sans le moindre complexe. Ils ont perdu leurs trois premières rencontres, dont deux sur leur pelouse, mais ils se souviendront qu'ils avaient créé la surprise du jour, le 9 octobre dernier, en s'imposant à "Jean-Alric"


03Sept. 2005

Stade Bordelais 27 - Stade Aurillacois  10

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. M. LECOT  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   MISSOUP
8.  LESCURE 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  LAFOY  2.  ARMAND  3. LACROUTS
4.  JACKSON   5.  LLANES
6.  YACHVILI  8.  HUBERT  7. HIJAR
9. ANDREU
(cap )  10. ARANDIGA
11. CRAP 12.  ANCELIN   13. LABORDE 14. FROUSTEY
15. KOËTSKY
Stade Bordelais

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); RIBES > Nnomo (60e); F. LECOT  > Membrado (40e); THALE-WATCHOU > Gabin (55e); KOITA  > Boukanoucha (60e); GRACIA > GRACIA > ; MARQUE  > Dumond (40e) ; CARLI > . 
Bordeaux: LAGRAVE > Armand; AFONSO  > Lafoy; SIPIELSKI >Lacrouts;  ESPITALIER> Llanes;  BOULPIQUANTE >Hijar; BOUHRAOUA > Andreu; AGARD  > Crap.

Bordeaux ( Stade Sainte-Germaine )
Résultats: Bordeaux 27 - Aurillac 10
. (Mi-temps: ( 21 - 03 ) pour Bordeaux
Points marqués Aurillac: Un essai Benoit Bassoul (43e) - Un pénalité ( 22e) Monty Dumond - Une transformation Guillaume Marque
Bordeaux
: Deux essais Hijar (14e) , Pierre Froustey (27e) - Cinq pénalités ( 8e, 16e, 34e, 52e) Krist Kopetsky - (46e ) Crap - une transformation Krist Kopetsky (14e).
Public
:  1200 spectateurs environ
Conditions climatiques: Température caniculaire
Arbitrage de Mr Grenouillet ( Midi-Pyrénées). 
Cartons jaunes : Armand
(36e) pour Bordeaux - Guillaume Ribes (36e) pour Aurillac
Joueurs blessés :
( ligaments du genou ) (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERFabien DOMINGO ;Fabien BERNEAUChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Roméo GONTINEAC; Walter OLOMBEL (blessés) Vincent CALDAYROUX; Sébastien RIOU; Arnaud DELGADO; (non retenus)

Une saison qui s'annonce difficile

Après deux journées de championnat, bien malin qui pourrait désigner les trois équipes qui rejoindrons la "Fédérale 1" à l'issue de la saison. Aix , le repêché, a battu Bordeaux lors de la première journée et obtenu le point de bonus défensif à Paris. Colomiers, le promu, a tombé un des gros bras, Montauban. Par ailleurs Auch s'est incliné lourdement sur sa pelouse face au voisin Tarbais. Trois équipes, seulement, sont invaincues Dax qui a atomisé Albi, Tarbes qui s'est nettement imposé à Auch et Oyonnax qui a dominé Mont de Marsan.
Les Aurillacois, quant à eux, ont lourdement chuté en Gironde,  rendant de surcroît une copie qui laisse perplexe l'entourage du club. Après un première victoire difficile face aux Rochelais et avant un déplacement périlleux à Oyonnax , l'optimisme n'est pas de rigueur dans le camp stadiste.
Face aux Bordelais les Cantaliens ont donné le bâton, pour se faire battre, à un adversaire qui était pourtant loin d'être irrésistible. Dés la seconde minute, Monty Dumond manquE une pénalité à 20 mètres face aux poteaux, puis  récidive, dans la même position, à la 26e minute. Sur une touche le talonneur Armand traversa, comme dans du beurre, pour le premier essai Bordelais signé Hijar. Les Cantaliens avaient une belle occasion de réduire le score mais Manu Rodriguès tapa à suivre oubliant deux partenaires démarqués. Puis une attaque Cantalienne, initiée par Stéphane Robert, fût interceptée pour un essai de l'ailier Pierre Froustey. Le buteur local Christ Kopestky ajouta une nouvelle pénalité portant le score à 21 à 3 au repos. Entre temps Monty Dumond avait réduit le score pour Aurillac. Pour ne rien arranger, Guillaume Ribes était prié, en compagnie de son vis à vis Armand, d'aller se reposer dix minutes après une brève altercation entre les deux hommes.
Dés la reprise, Arnaud Bassoul, qui était entré à le place de Guillaume Ribes, joua rapidement une pénalité à la main pour le premier et unique essai Cantalien. Avec la transformation de Guillaume Marque, les stadistes revenaient à 11 points. Le bonus défensif redevenait possible mais au lieu de tenter une pénalité, dans les cordes du buteur Auvergnat, les joueurs choisirent la pénal-touche . Pour la sixième ou septième fois (en comptant les ballons perdus dans les mêmes circonstances contre les Rochelais) la balle était captée par l'adversaire et les points perdus s'accumulaient. Lors de cette rencontre, mis a part les échecs du buteur, on pourra dire que les "rouge et bleu" ont laissé passer une belle occasion de prendre des points face à un adversaire pas au mieux, mais opportuniste. Cette équipe Aurillacoise a manqué de maîtrise dans la conduite du jeu et offert beaucoup trop de cadeaux à l'adversaire. On était très loin des rencontres disputés en fin de saison précédente. 
Il est vrai que le stade n'est pas épargné par les blessures en ce début de saison mais les adversaires sont souvent logés à la même enseigne. Comme disait un entraîneur très connu à un journaliste qui lui faisait remarquer que son équipe était handicapée par de nombreuses absences: "Une équipe est complète lorsqu' elle se présente avec 15 hommes sur le terrain".
Le stade se doit de réagir et ce dès samedi prochain sur le terrain d'Oyonnax.


27 Aout 2005

Stade Aurillacois 26 - La Rochelle 20

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. GONTINEAC  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   BERNEAU
8.  DOMINGO 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  SMITH  2.  ALBINET  3. GOUAGOUT
4.  MOHR
(cap )  5.  JACOB 
6.  DE PAUW  8.  CARMIGNANI   7. DJEBAÏLI
9. FERROU  10. MERCERON
11. LEOBET  12.  WELLWOOD   13. MOREL 14. MERCIER
15. NINARD
La Rochelle

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIPOL > Berneau (65e);  CALDAYROUX  > Nnomo(60e); THALE-WATCHOU > Gabin (60e); MISSOUP  > Domingo (30e); GRACIA > Borel (70e); MARQUE  > ; Mariano. LECOT . 
La Rochelle : LABBE > Smith; LEOPOLU  > Gouagout; HUMBERT >;  AOUT> Djebaîli;  CABANNES >Ferrou; VENAYRE > De Pauw; BOUILLOT  > Ninard.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 26 /
La Rochelle 20. (Mi-temps: ( 18 - 14 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai Guillaume Ribes (45e) - Cinq pénalités ( 2e, 5e, 22e, 26e, 50e) - deux drops ( 18e, 37e ) Monty Dumond
La Rochelle
: Un essai Mathieu Mercier ( 24e ) - Cinq pénalités ( 15e, 19e, 39e, 47e, 54e ) Gérald Merceron.
Public
:  4 500spectateurs environ
Conditions climatiques:
Arbitrage de Mr CLOT ( Drome-Ardèche ). 
Cartons jaunes : Mathieu Mercier
(1er ) pour La Rochelle (plaquage haut)
Joueurs blessés : Fabien Domingo
( ligaments du genou ) Fabien Berneau (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Ludovic MONIERFrancisco LECOTEChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL (blessés)  Benoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Mathieu LESCURE; Arnaud DELGADO; Nicolas CARLI (non retenus)

Une victoire précieuse pour l' ouverture


 

 

25 Septembre 2004

Stade Aurillacois 57 / Bordeaux 17

Composition des équipes


Stade Aurillacois 
15.  MAFTEI
14.  RODRIGUES   13.  RIBEYROLLES  (cap)  12. GONTINEAC  11. RACHKOV 
10.  PETITJEAN   9.
BOREL
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  MARTRETTE 
5. GABIN 4.  RIOU
3.  MEMBRADO
2.  RIBES  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  LAFOY  2. ORTEGA  3.  LAPORTE
4. BOURDIN   5.  LLANES
6.  ESPITALIER   8. BOULEPIQUANTE   7.  G. YACHVILI
9. CABANNES  10.   RIEGER
11. REY  12.  LABORDE  13. TORREGARAY   14.   MOUNIER (cap) 
15. BLANCARD
Bordeaux

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MONIER > Membrado (57e) puis Caldayroux (74e); RIPOL > Ribes (57e); TERITAOHIA > Gabin (34e); PAYRAT > Riou; (62e) GRACIA > Borel (66e) ; ROBERT > Ribeyrolles (70e); CARLI > Rachkov (70e) .
Bordeaux : LACROUTS > Laporte (40e); LAGRAVE > Ortéga (40e) ; ALFONSO > Lafoy (58e); MEDINTZEFF > Bourdin (62e); HUBERT > Boulepiquante (40e); ANDREU > Cabannes (55e) ;  KOPETZKY >Rieger (48e).

Résultats:
Aurillac 57 / Bordeaux 17 (Mi-temps: (35 - 03)  pour Aurillac
Points marquésAurillac Sept essais Fabien DOMINGO (18e), Fabien BERNEAU (22e), Fabrice RIBEYROLLES (30e), Anthony MARTRETTE (39e), Manuel RODRIGUES (55e & 57e) , Roméo GONTINEAC (80e).cinq transformations & quatre pénalités (3e,14e, 16e,49e) Maxime PETITJEAN
Points marqués: Bordeaux
Deux essais REY (71e  & 86e) deux transformations KOPETZKY, une pénalité (6e) RIEGER  .
Public
: 3 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps frais, léger vent , pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr GAUZERES ( Côte Basque )  
Cartons jaunes
ESPITALIER (25e /35e) pour Bordeaux.
Joueurs absents à Aurillac :
MAKA, SPATARU, COURTEIX, FAKATE, MAMY, MARQUE,  J.F. VIARS. (blessés)

Le Stade Aurillacois au sommet de son art

Il faut remonter assez loin dans le temps pour retrouver un tel résultat à "Jean-Alric". En ce premier week-end d' automne le public, présent dans les travées, n'aura pas regretté longtemps d'avoir eu à affronter une soirée plutôt frisquette. Neuf essais, des démonstrations de jeu d'avants puis de trois-quarts les spectateurs en ont eu pour leur argent. Il ne faut pas s'y tromper l'adversaire du jour était loin d'être un simple faire-valoir. Après une prise de température de la "Pro D2" sur le terrain de "Mayol", les girondins se présentaient dans le Cantal avec, à leur palmarès, trois victoires consécutives. Michel Peuchlestrade avait eu l'excellente idée de se procurer la cassette de la rencontre face à Périgueux qui a eu, si besoin était, l'avantage de montrer à ses joueurs combien il aurait été dangereux de ne pas aborder cette rencontre avec le plus grand sérieux.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Mental, enthousiasme, combativité, talent, sérieux, puissance, rapidité d'exécution, jeu au pied et à la main, technique individuelle et collective, ce soir tous les ingrédients étaient réunis pour réussir un carton plein avec en prime un point de bonus offensif. Trois essais d'avants marqués par chacun des joueurs de la troisième  (Fabien Domingo, Fabien Bernau et Anthony Martrette) auquel il faut rajouter celui de Fabrice Ribeyrolles dans le style d'un neuvième avant. Puis trois essais de trois-quarts en seconde période signés Roméo Gontinéac et Manuel Rodriguès à deux reprises. Que souhaiter de plus ? si ce n'est que cela dure le plus longtemps possible.
Les points faibles: Une fois n'est pas coutume mais nous avons du mal a trouver une réponse à cette question.
L'adversaire :Un pack de fort tonnage, avec une poutre maîtresse en la personne du seconde ligne Argentin Llanès (2m01 pour 130 kgs) et la présence de l'international Géorgien Grégoire Yachvili (fils de Michel et frère de Dimitri). Ces avants avaient mis au grand jour leurs grandes qualités face à Albi puis sur le terrain de Périgueux et le week-end dernier contre St Vincent de Tyrosse. Des lignes arrières non dépourvues de talent. Mais voila ils sont tombés sur des Aurillacois avertis qui les ont pris à leur propre jeu en passant la vitesse supérieure. Toutefois, nous pensons que cette équipe Girondine ne se laissera plus surprendre et qu'elle est capable de faire souffrir du monde.
L'arbitrage : Monsieur Cauzere, très jeune arbitre (28ans) du comité (Côte-Basque-Landes) a réalisé une excellente prestation. Il est bien parti pour réussir une belle et longue carrière au plus haut niveau.
Le prochain match : Il aura lieu dans quinze jours avec la réception d'une équipe de Tyrosse que l'on sait difficile à mettre à la raison.
En attendant, le staff technique a décidé de mettre l'équipe au repos, bien mérité, cette semaine.

Distinctions : Deux joueurs Aurillacois figurent dans l'équipe type de "ProD2" de cette semaine. Il s'agit des deux Fabien de la  troisième ligne Domingo et Bernau.


18 Septembre 2004

Montauban 24 / Stade Aurillacois 20

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15.  MAFTEI
14.  RODRIGUES   13.  RIBEYROLLES  (cap)  12.  GONTINEAC   11. RATCHKOV 
10.  PETITJEAN   9.
BOREL
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  MARTRETTE 
5. GABIN 4.  RIOU
3.  MEMBRADO
2.  RIBES  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  TESTA  2. ROUMIEU  3.  MARTINEZ
4. ROLLAND   5.  SERGUEEV (cap)  
6.  GRATCHEV   8.  SOLDAN   7.  DURAND
9. GARCIA  10.   FAUQUE
11. BONDOUY  12.  ARTIGUSTE 13. ALBERT  14.   FIGUEIREDO 
15. DUFFAU
Montauban

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MONIER > Membrado (57e); RIPOL > Ribes (57e); TERITAOHIA > Riou (73e); PAYRAT > Martrette; (73e) GRACIA > Borel (68e); CARLI; ROBERT .
Montauban : LAFOND > Testa (18e); DEBATY > Martinez (76e) ; DE ARO-GARCIA > Rolland (74e); NTAMACK  > Soldan (38e);  CECH > Duffau (40e).

Résultats:
Montauban 24 / Aurillac 20 (Mi-temps: (09 - 10)  pour Aurillac
Points marquésAurillac Deux essais Stéphane BOREL (37e) , Constantin RATCKOV (56e).deux transformations, une pénalité (17e) et un drop (45e) Maxime PETITJEAN
Points marqués: Montauban
Deux essais CECH (47e), DURAND (52e). Une transformation et quatre pénalités  ( 21e, 28e, 34e, 42e) FAUQUE  .
Public
: 6 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps orageux,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr DARTIGEAS ( Ile de France )  
Cartons jaunes
: Valentin MAFTEI (41e / 51e ), pour Aurillac. FAUQUE (1er / 11e) pour Montauban.
Joueurs absents à Aurillac :
MAKA, SPATARU, COURTEIX, FAKATE, MAMY, MARQUE,  J.F. VIARS. (blessés)

Sérieux, Mental, Réalisme, Défense = Bonus


11 Septembre 2004

Stade Aurillacois 33 / Limoges 09

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15.  MAFTEI
14.  RODRIGUES   13.  ROBERT 12.  RIBEYROLLES  (cap)  11. CARLI 
10.  PETITJEAN   9.
GRACIA
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  MARTRETTE 
5. GABIN 4.  RIOU
3.  MEMBRADO
2.  RIPOL  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  NARP  2. SELVA  3.  COLETTI
4. LEFEVRE   5.  VAN DER VESTHUISEN
6.  BALTHAZAR   8.  REMNANT   7.  SALAMY
9. FARFART  10.   SANS
11. DESSEME  12.  VAN RENSBURG  13. PECHER (cap)   14.   MOREL 
15. NINARD
Limoges

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MONIER > Membrado (57e); RIBES > Ripol (57e); TERITAOHIA > Gabin (68e); PAYRAT > Martrette; (68e) BOREL ; GONTINEAC; RATCHKOV .
Limoges : DWOINIKOFF > Coletti (44e); CHASTANET > Dwoinikoff (72e) ; DESSON > (e); WILD > Remnant (51e); CAPEL; PAILLAT ;  MESTRE > Ninard (57e).

Résultats:
Aurillac 33 / Limoges 09 (Mi-temps: (23 - 06)  pour Aurillac
Points marquésAurillac Deux essais Manuel RODRIGUES (12e) , De pénalité (68e).une transformation (68e), six pénalités (4e,18e, 29e,35e, 43e, 51e)et un drop (36e) Maxime PETITJEAN
Points marqués: Limoges
Trois pénalités (2e, 40e, 47e, ) Mathieu  SANS  .
Public
: 3 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps orageux, violent orage avant la rencontre, pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr BRIQUET-CAMPIN ( Côte d'Azur )  
Cartons jaunes
: Franck  MEMBRADO (22e / 32e ), pour Aurillac. NARP (17e / 27e), COLETTI (36e / 46e) pour Limoges.
Joueurs absents à Aurillac :
MAKA, SPATARU, COURTEIX, FAKATE, MAMY, MARQUE,  OLOMBEL,  J.F. VIARS. (blessés)
NNOMO, TCHALEWATOU
. (attendus dans le Cantal le 14 septembre 2004)

AURILLAC:  SEULE EQUIPE INVAINCUE DE PRO D2

Cela faisait très longtemps que l'on n' avait vu les Cantaliens leaders du championnat. C'est une excellente chose pour le moral des joueurs, dirigeants et entraîneurs, la confiance des partenaires et le bonheur des supporters. C'est d'abord une énorme surprise vu le nombre de blessés à des postes clés. C'est également curieux de voir cette équipe dominer, de la sorte, ses adversaires dans les secteurs de la mêlée et de la touche alors que le paquet d'avant est quasiment le même que celui de la  saison précédente à l'exception de David Gabin en seconde ligne et Roger Ripol au talonnage. Mais qui s'en plaindrait !!!!!

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois:  Un mêlée souveraine, une conquête prolifique, un jeu au pied efficace, une réussite dans les tirs au but avoisinant les 75 %, une gestion du jeu éclairée et judicieuse générée par une jeune charnière "juniors reichels" composée de  Mickaël Gracia à la mêlée et Maxime Petitjean à l'ouverture. 
Les regrêts: Encore des ballons oubliés en route, des fautes de main au moment de conclure (à la décharge des joueurs une balle glissante), des difficultés pour franchir la ligne d'avantage à l'exception du superbe Fabien Domingo et du tonique Roger Ripol. Il serait judicieux, à l'avenir, de faire un meilleur usage des nombreuses et excellentes conquêtes. Le point bonus qui aurait été attribué pour un victoire a quatre essais.
L'adversaire :Assez décevant dans l'épreuve de la mêlée et de la conquête en général. Un jeu au pied approximatif. Par contre une bonne aptitude à négocier les ballons récupérés et franchir la ligne d'avantage. Une bonne défense. Néanmoins pratiquement jamais en position de marquer le moindre essai.
L'arbitrage : Monsieur Briquet-Campin a beaucoup sifflé et de ce fait réduit considérablement le temps de jeu effectif. On peut se demander si cet arbitre est favorable au "point bonus offensif" car il a stoppé net des attaques pour redonner le ballon à l'équipe qui le possédait déjà.
Le prochain match : Samedi prochain les Aurillacois se rendront à Montauban dans la célèbre cuvette de "Sapiac". Ce sera loin d'être un voyage d'agrément tant les Montalbannais sont bien décidés de retrouver le "Top 14" dés cette fin de saison. Ils disposent des moyens suffisants pour atteindre cet objectif, d'autant qu'ils doivent être assez vexés d'avoir laissé la première place à leur futur adversaire

Distinctions : Cette semaine "Midi olympique" a attribué trois étoiles au jeune ouvreur Maxime Petitjean. Par ailleurs deux Aurillacois figurent dans le XV type de la "pro D2". Il s'agit du talonneur Roger Ripol et du troisième ligne centre Fabien Domingo. Félicitations à ces brillants joueurs.


04 Septembre 2004

Tarbes 17 / Stade Aurillacois 20

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15.  RATCHKOV
14.  RODRIGUES   13.  ROBERT 12.  RIBEYROLLES  (cap)  11. CARLI 
10.  PETITJEAN   9.
GRACIA
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  MARTRETTE 
5. GABIN 4.  RIOU
3.  MEMBRADO
2.  RIPOL  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. POPESCU  2.  MAVRODIN (cap)  3.  BOUIC 
4.  PETRE  5.  JOLLY  
6.  TOEVALU  8.  CHAMPEL  7.  BORDENAVE
9.  CANTONNET  10.  BROWN
11.  MOUNIC   12. CARGALLO  13. RIVIER  14.  CHEDAL 
15. WINNAN
Tarbes

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIBES, MONIER, TERITAOHIA, PAYRAT, LESCURE, BOREL, MAFTEI .
Tarbes: SEUX, CAMPOURCY,  BARRAGUE, TROADER, LOPEZ, FORTASSIN, BOSC.

Joueurs absents à Aurillac:  MAKA, SPATARU, COURTEIX, FAKATE, MAMY, MARQUE, GONTINEAC, OLOMBEL,  J.F. VIARS. (blessés)
NNOMO, TCHALEWATOU
. (indisponibles)
ROUILLER,
BAILLEUX,  ALLOUACHE, FAU, BODET, VER, FERRACI. (non retenus)


Résultats:
Tarbes 17 - Aurillac 20 ( mi-temps 17 - 14  ) pour Aurillac

Aurillac: 2 essais Stéphane ROBERT (4e),  Sébastien RIOU (12e). 2 transformations  et deux pénalités (17e et 71e) Maxime PETITJEAN
Tarbes
: 2 essais RIVIERE (26e), CANTONNET 40 + 2 . Deux transformations  BROWN et une pénalité (53e) FORTASSIN .


3 500 spectateurs environ 
Conditions climatiques: Soirée agréable, chaleur estivale, pelouse en excellent état.
Arbitrage de Mr. BOREANI ( Côte d'Azur )

Cartons jaunes: NEANT

Joueurs blessés : Manuel RODRIGUES (choc suite à un plaquage).

EXPLOIT DU STADE  AURILLACOIS

Avec une équipe décimée par les blessures, les Cantaliens ont réussi ce qu'ils n'avaient pu réaliser depuis le 20 janvier 2002 à Montpellier: obtenir une victoire sur terrain adverse. Après seulement 17 minutes de jeu les "rouge et bleu" menaient sur le score de 17 à 0. Avec une charnière "juniors reichel" Mickaël Gracia à la mêlée et Maxime Petitjean à l'ouverture, cette équipe à réussi un véritable exploit. Face à des Tarbais au gabarit impressionnant, disposant d'un effectif recruté à l'intersaison chez des pensionnaires du "Top 16", qui venaient par ailleurs de réaliser le match nul sur le terrain des Rochelais, le week-end dernier, la performance des Aurillacois est tout simplement monumentale.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois:  Un premier quart d'heure génial. Une conquête performante avec de nombreux ballons, chauds, pris sur lancer adverse. Une mêlée solide. Une bonne gestion du jeu en seconde période. Un résultat qui fait du bien après deux saisons sans victoire à l'extérieur. Une première place en compagnie de Lyon. 
Les points négatifs:Vingt minutes difficiles après avoir mené de 17 points. Le retour des Tarbais juste avant le repos pour n'avoir pas su gérer l'avance.
L'adversaire :Des moyens physiques exceptionnels. Une bonne défense. A  pêché par orgueil en ne tentant pas les nombreuses pénalités bien placées, préférant jouer des pénal-touches qui ne donnaient rien si ce n'est des ballons rendus aux Aurillacois. Ce comportement peut être considéré comme un manque de respect vis à vis de l'adversaire. Une équipe reconstituée à 95% manquant, de ce fait, de cohésion. Ceci dit nous pensons qu'il a mieux valu rencontrer les Pyrénéens en début de saison.
L'arbitrage : Bonne prestation de Monsieur Boréani qui a l'habitude d"évoluer dans le "Top 16".
Le prochain match : Samedi prochain les Aurillacois recevront Limoges à 19 heures.  Attention !!!  un excès de confiance pourrait s'avérer très préjudiciable.

Distinctions : Cette semaine "Midi olympique" a attribué trois étoiles au troisième ligne centre Fabien Domingo. Par ailleurs trois Aurillacois figurent dans le XV type de la "pro D2". Il s'agit de Fabien Domingo en n° 8, du seconde ligne  Sébastien Riou, et du pilier gauche Vincent Caldayroux (pour la seconde semaine consécutive) Félicitations à ces excellents joueurs.

 


28 août 2004

Stade Aurillacois  38 / Aix en Provence  07

Composition des équipes


Stade Aurillacois 
15.  MAFTEI
14.  RODRIGUES   13.  ROBERT 12.  GONTINEAC  11.  RATCHKOV
10.  MAMY   9.
BOREL
7.  BERNAU    8.  DOMINGO  (cap)  6.  MARTRETTE 
5. GABIN 4.  RIOUX3.  
MAKA 2.  RIBES  1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  TCHOUGONG  2.  FRANCISI  3.  RIVIER 
4. BERANGER  5.  DAUMAS
6.
LOPPY (cap) 8.  MALLET 7. RENGNET
9. VERCRUYSSE   10.  SERGEANT
11. CADAU   12.  DE FARIA  13.  GOMEZ  14. GAUTHERIE 
15. BUJARD
Aix en Provence

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIPOL, MEMBRADO, TERITAOHIA, PAYRAT, LESCURE,  RIBEYROLLES, CARLI  .
Aix en Provence:
GRISOLI, DELMOTTE,  LOPRESTI, PROSPERO, LENFANT, LERICHEUX, DEJARDIN.

Joueurs absents à Aurillac: ROUILLER, MONIER, NNOMO, SPATARU, TCHALEWATOU, BAILLEUX, COURTEIX, FAKATE,  FAU, GRACIA, MARQUE,  PETITJEAN,  VER, FERRACI,  OLOMBEL,  J.F. VIARS. (soit une équipe complète).


Résultats:
Aurillac 38 - Aix en Provence 07  ( mi-temps  10 - 07 ) pour  Aurillac

Aurillac: 5 essais Fabien BERNEAU (4e), Roméo GONTINEAC (55e),  de pénalisation (60e), Vincent CALDAYROUX (65e), Nicolas CARLI (72e) 1 transformation Stéphane MAMY (4e) , 4 transformations Constantin RATCHKOV (55e, 60e, 65e, 72e) un drop (12e) Stéphane MAMY
Aix en Provence
: 1 essai Arnauld TCHOUGONG (8e), une transformation GOMEZ .


2 500 spectateurs environ 
Conditions climatiques: Soirée agréable, pelouse en excellent état.
Arbitrage de Mr. GRENOUILLET ( Midi-Pyrénées )

Cartons jaunes: Guillaume RIBES (7e), Christophe BERANGER (53e), DELMOTTE (68e).

Joueurs blessés : Alani MAKA (genou), Stéphane MAMY (déchirure à la cuisse), Stéphane BOREL (contracture), Fabien BERNEAU (coup au visage).

50 MINUTES LABORIEUSES PUIS UN FESTIVAL D'ESSAIS

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois:  une bonne entame avec un essai dés la 4e minute. Une mêlée souveraine y compris lorsque les "rouge et bleu" se sont retrouvés à 14, après le carton infligé à Guillaume Ribes. Une bonne conquête. Un bon quart d'heure avec d'excellents enchaînements et 4 essais à la clé. Un jeu au pied qui renvoie l'adversaire dans son camp. Le bonus pour 4 essais et plus. L'ampleur du score qui empêche l'adversaire d'inscrire le point de bonus pour les défaites dont l'écart est égal ou inférieur à 7 points. Un 5 à 0 qui permet de distancer l'adversaire du jour. Dans un passé proche ce type de résultat se serait traduit par 3 points à 1. Attention il y aura des adversaires d'une autre trempe.
Les points négatifs:De nombreuses maladresses avec beaucoup trop de ballons laissés en route. Un certain manque de réalisme au moment des choix tactiques. Un échec sur la totalité des pénalités tentées. Une série de blessure qui a de quoi inquiéter.
L'adversaire :Un peu limité dans le domaine de la conquête. Prompt à prendre des initiatives sur les ballons perdus par le stade. Chamailleur et indiscipliné. Diminué, également, par de nombreuses absences.
L'arbitrage :Très discutable. A attendu beaucoup trop longtemps avant de sanctionner les nombreuses fautes commises par les visiteurs ( anti-jeu, entrées sur les côtés, gestes répréhensibles, dont celui commis sur Fabien Berneau qui aurait du être sanctionné par un carton rouge.
Le prochain match : Samedi prochain les Aurillacois se rendront à Tarbes. La rencontre est programmée à 18 heures. Attention !!!  l'adversaire risque de s'avérer beaucoup plus coriace.

Distinctions : Cette semaine "Midi olympique" a attribué deux étoiles au trois quart centre et capitaine Fabrice Ribeyrolles. Par ailleurs trois Aurillacois figurent dans le XV type de la "pro D2". Il s'agit des deux centres Fabrice Ribeyrolles et Roméo Gontinéac et du pilier gauche Vincent Caldayroux. Félicitations à ces excellents joueurs.

 

HTML clipboard


ARCHIVES MATCHS OCTOBRE 2004

30 Octobre 2004

Stade Aurillacois  22 / R.C. Toulon  11

Composition des équipes

Stade Aurillacois
15. MAFTEI
14. RODRIGUES  13. RIBEYROLLES (cap)  12. GONTINEAC 11. CARLI
10. MARQUE  9. GRACIA 
7. BERNEAU   8. DOMINGO  6. COURTEIX
5.  GABIN 4. TERITAOHIA  
3. MEMBRADO  2. RIBES 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1. LOUW 2. TRAVERSA  3. DA SILVA
4. ORSONI  (cap )  5. FRANCHINI 
6. LABADZE  8. ALAZET  7. DRIDI
9. MARFAING 10. VICKERS-PEARSON
11.  JAGR 12.  WITHFORD 13. CARBALLO 14.  OURAK
15.  TEISSEIRE 
Toulon

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: NNOMO > Ribes (63e) > Membrado (68e);  MONIER > Caldayroux (56e); RIOU > Teritaohia (29e); FAKATE > Gabin (74e); BOREL > Gracia (53e); RACHKOV >Carli (77e); ROBERT > Ribeyrolles (10e) .
Toulon : FITZGERALD > Louw (56e), FERIEN > Da Silva (63e); ESPAGNO > Labadze (69e), TALEC > Franchini (53e) ;  ARNIAUD > Withford (40e); CONZETT > Ourak (53e); LANCELLE > Marfaing (73e) .  

Résultats:
Aurillac 22 / Toulon 11  (Mi-temps: (19/06 ) pour Aurillac
Points marquésAurillac; Deux essais  (22e) Manuel RODRIGUES , (38e) Nicolas CARLI. Quatre  pénalités ( 4e, 16e, 26e, 46e) Guillaume MARQUE Toulon : Un essai (78e)
ALAZET; deux pénalités (21e, 40e + 1 )  VICKERS-PEARSON. 
Public
: 5500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  température fraîche,  pelouse souple, vent favorable à Toulon en première période. 
Arbitrage de Mr THOMAS ( Drome-Ardèche ) . 
Cartons jaunes
Néant

Joueurs blessés durant la rencontre: Fabrice RIBEYROLLES (adducteurs), Ralph TERITAOHIA (cheville), Mikael GRACIA (genou), Vincent CALDAYROUX (épaule), Franck MEMBRADO (cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL, Alani MAKA, Pétrisor SPATARU, Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Mathieu LESCURE, Maxime PETITJEAN, Stéphane MAMY, J.F. VIARS. (blessés)

Une bonne première période puis ..... une seconde aux forceps

Il est très difficile de renouveler deux fois de suite les mêmes performances. En recevant le leader Toulonnais, les Cantaliens savaient qu'ils avaient un gros défi à relever. Avec le soutient d'un nombreux public, tout acquit à leur cause, les "rouge & bleu" se lancèrent dans la bataille avec panache et conviction. Le jeu au pied du nouvel ouvreur, Guillaume Marque, était suffisamment efficace pour renvoyer les Toulonnais dans leur camp. Dominateurs dans la conquête (touches et mêlées) les Aurillacois pouvaient dynamiser le jeu en effectuant des enchaînements de bonne qualité. Deux essais d'ailier signés Manuel Rodriguès et Nicolas Carli vinrent récompenser leurs efforts. Plusieurs autres actions d'envergure auraient du permettre de "tuer" le match et d'empocher le point de bonus offensif durant cette première période. La seconde débutait sur le même registre mais la cascade de blessures, les changements qui suivirent, le manque de fraîcheur physique, eurent des conséquences néfastes sur les organismes mis à rude épreuve. Les Varois, peu en vue jusque là, se mirent à y croire et firent passer de mauvais moments chez les joueurs et supporters. Les vingt dernières minutes furent très difficiles. Par manque de piliers du côté Aurillacois la règle de la mêlée simulée fut appliquée par Monsieur Thomas au grand désespoir du staff Toulonnais. Le coup de sifflet, après cinq minutes de temps additionnel, délivrait acteurs et public. Le stade venait de mettre à la raison le leader de la poule unique en le privant du point de bonus défensif qui aurait pu être une petite consolation pour les visiteurs.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: La victoire face au leader, une excellente première période avec une bonne conquête, de bons mouvements, un jeu au pied assez efficace, une bonne défense.

Les points faibles : Un manque de fraîcheur physique, un banc pas suffisamment étoffé pour palier aux blessures.

Les regrets ou erreurs : Le 0 au classement britannique après la défaite face à Tyrosse. L' absence de concrétisation dans les temps forts.

L'adversaire : Assez décevant durant une heure de jeu, statique, friable, chicaneur. Loin de l'image que l'on peut se faire d'un leader de poule.
Aubin Hueber ( ancien international et entraîneur de Toulon) :  "Nous avons été très faible en touche alors que tous les lancements partent de ce secteur de jeu. Notre défense était absente également.  En résumé nous n'avons pas été bons. Aurillac a su maîtriser et dynamiser la rencontre. Les Cantaliens ont su profiter aussi de la règle de la mêlée simulée, c'est de bonne guère. 

L'arbitrage : Monsieur Thomas à beaucoup sifflé mais, compte tenu du nombre de fautes commises par l'une et l'autre des équipes en présence, il ne pouvait en être autrement

.Le prochain match : Il aura lieu dimanche prochain sur le terrain d' Oyonnax.


23 Octobre 2004

Stade Aurillacois 43 / La Rochelle 19

Composition des équipes


Stade Aurillacois

15. MAFTEI
14.  RODRIGUES  13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC  11. CARLI  
10. PETITJEAN  9. GRACIA
7.   BERNAUD  8. DOMINGO  6. COURTEIX
5.  GABIN  4. TERITAOHIA  
3. MEMBRADO  2. RIPOL 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1.  LABBE  2.  ANGLADE  3. MAZET
4.  MOHR  (cap )  5.  WARGON
6.  JACOB  8.  DJEBAÏLI   7. PUJOS
9. FERROU  10. DORBEAUX
11. DEKKICHE  12.  VENEYRE   13. BORDES 14. SAVIGNAT
15. BOUILLOT
La Rochelle

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIBES ( Ripol 54e);  MONNIER  (Membrado 54e); RIOU (Gabin 61e);  FAU. N  (Berneau 79e) ; RACHKOV (Gracia 70e); MARQUE (Petitjean 40e); ROBERT .
La Rochelle : FRAUDEAU (Labbé 50e); ALBINET (Anglade 50e);  ZIMMERMAN (Mazet 50e);  AURIGNAC (Wargon 50e); MERLING ( Dorbeaux 70e) LOPEZ  ( Ferrou 65e); BRUNET (Bouillot 43e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 43/
La Rochelle 19. (Mi-temps: (23 - 07) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Cinq essais Roméo GONTINEAC (1ere),  Vincent CALDAYROUX (17e), Fabien DOMINGO (66e & 78e), Essai de pénalité (69e) Trois transformations Maxime PETITJEAN (1ère & 17e), Guillaume MARQUE (69e),Quatre pénalités Maxime PETITJEAN (30e, 36e, 39e).  Guillaume MARQUE (54e).
La Rochelle
: Trois essais DEKKICHE ( 40e + 1 & 80e + 4 ), ALBINET (80e + 2) .Deux transformations BOUILLOT (40e + 1) BORDES (80e + 4 ).
Public
: 4 000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps doux pour la saison, léger vent favorable à Aurillac en première mi-temps, pelouse en bon état  . 
Arbitrage de Mr BEXIGA ( Périgord-Agenais ). 
Cartons jaunes : David GABIN
( 45e / 55e) pour Aurillac - LOPEZ (71e/81e) pour La Rochelle
Joueurs blessés :  Maxime PETITJEAN
(entorse à la cheville droite en fin de première période.
Joueurs absents à Aurillac : Alani
MAKA, Pétrisor SPATARU, Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Bernard FAKATE, Mathieu LESCURE, StéphaneMAMY, J.F. VIARS. (blessés)

Quand tout va bien dans la tête & dans les jambes  .....

Samedi soir le Stade Aurillacois a réussi un match presque parfait et régalé ses nombreux supporters. La réception des Rochelais était loin d'être une simple formalité. Les visiteurs se présentaient à "Jean-Alric" en équipe sereine occupant la seconde place de la poule devant les Toulonnais. Ils totalisaient cinq victoires dont deux acquises sur terrain adverse. Leur seul faux-pas remontait à la première journée ou ils avaient concédé un nul, sur leur pelouse, face à Tarbes. Si les Cantaliens  espéraient un résultat positif, face aux maritimes, peu d'entre eux auraient parié sur un tel score avec en prime le point de bonus offensif. Durant cette rencontre, les visiteurs ont subi la pression des Aurillacois durant les 80 minutes du temps réglementaire. Ils ont été pris à la gorge dés l'entame et les Cantaliens ne leur ont jamais permis de sortir le tête de l'eau. Paradoxalement ils ont réussi à marquer 3 essais, tous dans les temps additionnels de la première et de la seconde période. Le premier suite à une interception dans leurs 22 mètres alors qu'il y avait deux Aurillacois blessés (Membrado & Petitjean). Les deux autres, anecdotiques, dans les dernières secondes de la rencontre suite à un relâchement bien compréhensible des "rouge & bleu". Maintenant il va falloir maintenir cette pression avec la venue, samedi prochain, du leader Toulon.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Une bonne conquête, d'excellents lancements de jeu, du dynamisme, de la vitesse, de l'adresse, une alternance de jeu au pied et à la main bien dosée et efficace, toujours dans le sens de la marche, présents durant toute la rencontre, les "rouge et bleu" ont enthousiasmé leurs fidèles supporters. Le sixième point bonus sur huit rencontres (3 offensifs et 3 défensifs). 
Les points faibles : Il faudrait être perfectionniste pour trouver quelques failles dans le jeu des Aurillacois lors de cette magnifique soirée qui réconcilie le public avec le rugby qu'il affectionne.
Les regrets ou erreurs : Le 0 au classement britannique après la défaite face à Tyrosse. L' interception donnant les premiers points aux Rochelais, évitant à ces derniers l'humiliation d'un 43 à 0 à la fin du temps réglementaire. Le petit relâchement (durant le temps additionnel) permettant aux maritimes de quitter  "Jean-Alric" sur un score plutôt flatteur par rapport à la physionomie de la rencontre.

Nous retiendrons les propos de Michel Peuclestrade. "En rugby l'entame est primordiale. Lorsque l'on respecte l'adversaire on a beaucoup plus de chance de le mettre à la raison. Notre buteur nous a mis dans le sens de la marche. Nous étions bien dans nos têtes et à partir de là tout est plus facile.

L'adversaire : Il vaut nettement mieux que ce qu'il a montré ce samedi soir. Comme les Aurillacois, face à Tyrosse, cette défaite risque de s'avérer positive pour la suite de la compétition. Il a subit de la première à la dernière minute du temps réglementaire et de ce fait n'a jamais pu sortir la tête de l'eau. Pas de soucis pour lui il saura tirer la leçon de cette déculottée. Par contre il n'a jamais fermé le jeu et c'est tout en son honneur. 
Propos du co-entraîneur Rochelais et ancien entraîneur de Colomiers Serge Milhas "Sur cette rencontre, c'est toute l'équipe qui a failli. Si nous avions voulu remettre Aurillac sur les rails, nous ne nous y serions pas pris autrement. Je vais tout faire pour remettre les têtes en place avant la venue des Albigeois. Ceci dit Aurillac mérite amplement sa victoire. C'est une belle équipe qui joue intelligemment en produisant un jeu diversifié et de grande qualité.

L'arbitrage : Monsieur Bexiga à contribué à la qualité de la rencontre en laissant jouer tout en sanctionnant à bon escient les fautes commises par l'une ou l'autre des équipes en présence. Il a peut être commis une petite erreur qui a privé les Cantaliens d'un essai supplémentaire mais sa décision n'a pas eu de conséquences sur le résultat final. Si tous les arbitres se comportaient de la sorte, lorsque les équipes font preuve de bonnes intentions, il est certain que le rugby aurait beaucoup à gagner.
Le prochain match : Il aura lieu samedi prochain avec la réception de Toulon qui occupe la première place de la poule unique avec 7 victoires sur 8 rencontres.


17 Octobre 2004

Albi 18 / Stade Aurillacois  15

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15.
MAFTEI
14.
RODRIGUES  13.  RIBEYROLLES (cap) 12.  ROBERT  11.  CARLI 
10.  PETITJEAN  9.  BOREL 
7.  BERNEAU    8.  GABIN
6. DOMINGO
5.  TERITAOHIA  4.  RIOU
3.  MEMBRADO  2.  RIBES 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1. VANCHERI  (cap)  2. LADHUIE  3. LEDUC
4. GUICHERD  5. MELA 
6. DUCOS   8. COREA 7.  MARECHAL
9. FARENC  10. MANCA
11. FOUGEDOIRE   12. SANCHOU  13. SUBRA  14. SERRE
15 REBBOUH


Albi

Remplaçants

Aurillac: RIPOL; MONIER 65e (Membrado) ; COURTEIX 60e (Riou); PEYRAT 68e (Teritaohia) ; GRACIA ; GONTINEAC 58e (Ribeyrolles); RACHKOV.
Albi : STANKOVICH 30e (Ladhuie) GADY 48e (Leduc) ; JULIAN; KASTADZE; TSIKLAURI ; KRIEGEL  36e (Rebbouh)COUTURIER 80e (Serre).

Albi ( Stade Municipal )
Résultats: Albi 18/
Aurillac 15 . (Mi-temps: (10-03) pour Albi
Points marquésAurillac : Cinq pénalités (26e, 47e, 51e, 66e, 78e)  Maxime PETITJEAN .
Albi
:  Deux essais SUBRA (34e) ;VANCHERI (76e) une transformation (34e) et deux pénalités (7e et 63e) MANCA.
Public
: 2500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Température froid, pelouse souple, vent favorable à Albi en première période. 
Arbitrage de Mr DUBES ( Côte d'Argent ).

Cartons jaunes.  Albi : GADY
(51/ 61e) brutalité.
Aurillac : COURTEIX (70e/ 80e) ?

Joueurs absents à Aurillac : Alani MAKA, Pétrisor SPATARU, Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Bernard FAKATE, Mathieu LESCURE, StéphaneMAMY, Guillaume MARQUE,  J.F. VIARS. (blessés)

Aurillac avait les moyens de gagner

Après la gifle reçue face à Tyrosse, on attendait la réaction des Cantaliens sur le terrain des Albigeois. Ces derniers, dans l'expectative après leur revers à Périgueux, appréhendaient beaucoup la venue des Aurillacois dont la défaite, sur leur terrain, face aux Landais avait surpris beaucoup de monde. Les adversaires du jour possédaient les meilleures attaques de  "Pro D2". La rencontre fut équilibrée puisque il fallu attendre l' approche de la mi-temps pour voir les locaux prendre l'avantage au score. Coté Albigeois on vit surtout la puissance du pack  alors que les Cantaliens essayaient de construire mais  n'arrivaient pas à conclure. On a eu le sentiment que la défaite, surprise, face aux Landais avait laissée des traces dans les esprits tant les "rouge et bleus semblaient manquer de confiance et de réalisme au moment de concrétiser. La victoire était pourtant à portée de main car les joueurs du Cantal se sont créés plus d'occasions que leur hôtes du jour. Les deux prochains rendez-vous, qui sont donnés aux Aurillacois, seront déterminants pour la suite de la saison. Ils reçoivent en effet, coup sur coup, les deux leaders actuels du championnat.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Des intentions, de nombreuses occasions de marquer (sans résultat), une bonne conquête en touche, un bon pourcentage de réussite, sur les tirs au but, du buteur Maxime Petitjean, le bonus défensif. 
Les points faibles : Un manque évident de confiance générant, fébrilité, maladresses et mauvais choix. Un manque aussi de moyens physiques face à un paquet puissant et perforant. Il manque au stade Aurillacois des joueurs de la puissance du troisième ligne local Yogane Corréa (il avait été contacté par Aurillac la saison passée alors qu'il jouait à Grenoble) ou d'un Harold Karélé parti faire les beaux jours de Toulon. 
Les regrets ou erreurs : La décision à quelques secondes de la fin du temps réglementaire (dictée semble t-il  par le staff technique).
"Nous sommes à la soixante dix huitième minute de la rencontre. A ce moment de la partie le score est de 18 à 12 en faveur d'Albi. Le bonus défensif semble acquis. On décide de tenter la pénalité pour un 18 à 15 qui ne change rien au résultat, alors que la pénal-touche pouvait laisser espérer un 19 à 18 synonyme de victoire pour le stade Aurillacois.
Nous retiendrons les propos de
Victor Boffélli. "Un manque évident de réalisme: Pour espérer ramener un résultat positif d'Albi il aurait fallu faire preuve de beaucoup plus d'efficacité. On vient cinq ou six fois mourir sur leur ligne de but ".
L'adversaire : Il n'a pas montré grand chose dans le domaine de la créativité. Il dispose d'un pack puissant avec un super Yogane Corréa qui est toujours à la pointe du combat. Le buteur a manqué de réussite et la touche n'a pas été très performante. Par contre, et contrairement aux Aurillacois, il a concrétisé les quelques occasions qui se sont présentées et qui lui ont permis d'engranger les quatre points de la victoire. 
Propos du directeur technique Albigeois Eric Béchu, soulagé après ce succès aux forceps face à Aurillac. "Je suis très content de notre victoire car l'équipe d'Aurillac est certainement la mieux organisée de la "Pro D2" que ce soit en touche ou dans le jeu. C'est une équipe difficile à jouer et elle l'a prouvé encore aujourd'hui. Je le répète Aurillac est vraiment une belle équipe. Par contre j'ai été surpris par leur choix à quelques secondes de la fin de la rencontre... alors que nous marquons nos deux essais en jouant nos pénalités à la main, eux ont semblé se contenter du point bonus .
Cyril Vanchéri
(ancien Montalbannais) capitaine d'Albi : " C'est la victoire du cœur, ça a été un grand match de rugby face à un adversaire rapide, multipliant les temps de jeu. Heureusement nous avons été présent dans le combat car ce match n'était pas facile pour nous, il y avait beaucoup de pression.
L'arbitrage : Monsieur Dubès peut être crédité d'un bon match sur l'ensemble de la partie. Néanmoins 3 ou 4 de ses décisions (ou celles de ses assesseurs) ont été nettement en défaveur du stade Aurillacois. ( un tirage de maillot sur Manuel Rodriguès non sanctionné, une sanction pas évidente sur le capitaine Fabrice Ribeyrolles qui semblait aller à l'essai  et surtout un carton jaune injustifié à l'encontre de David Courteix à dix minutes de la fin de la rencontre.
Le prochain match : Il aura lieu samedi prochain avec la réception de La Rochelle qui occupe la seconde place derrière les Toulonnais.


09 Octobre 2004

Stade Aurillacois 14 / Tyrosse  18

Composition des équipes


Stade Aurillacois

15. MAFTEI 
14.  RODRIGUES  13. ROBERT    12. GONTINEAC  11. CARLI 
10.  PETITJEAN  9. GRACIA    
7. BERNAU  8.  DOMINGO  (cap)  6. MARTRETTE
5. RIOU  4. TERITAOHIA
3. MEMBRADO   2. RIPOL  1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1.  BARADAT 2. GUILLET   3. EZAKIA
4. LASSERRE  (cap) 5.  ELISSALDE
6.
DUCAMP 8. PERY    7. G. BRITZ 
9. DUTILH  10. LABORDE
11.
MILHET 12.  DUFFRANC 13. DINALE   14. OSSARD
15. MAZAS
Tyrosse

Remplaçants (en gras entrés en cours de match)

Aurillac: RIBES > Ripol (55e); MONIER > Membrado (40e) ; GABIN ; PAYRAT BOREL > Gracia (40e); RIBEYROLLES > Robert (64e); RATCHKOV .
Tyrosse : LOUBEYRIE;
BENAZET ;DUFOURG ; O. BRITZ; BAYER; LALAILLADE ; DUPRE.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats:
Aurillac 14 - Tyrosse 18 (Mi-temps: (05 - 03)  pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai Roméo GONTINEAC (14e) . Trois pénalités ( 47e, 54e,  70e ) Maxime Petitjean .
Tyrosse:
Deux essais Duffranc (62e et 66e), une transformation (66e), une  pénalité ( 76e) Mazas, un drop (6e)  Laborde. 

Public
: 3500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps agréable et orageux, pelouse en bon état  . 
Arbitrage de Mr Marchat ( Midi-Pyrénées ). 
Carton jaune : Benazet
(54e/64e),  Loubeyrie (80e),  pour Tyrosse. Sébastien Riou (74e/84e) pour Aurillac
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : MAKA, SPATARU, COURTEIX, FAKATE, MAMY, MARQUE,  J.F. VIARS. (blessés)

Arrêt brutal et douche glaciale

Il y a quinze jours, après la réception du stade Bordelais, nous avions eu du mal à trouver la moindre faille dans le jeu des Aurillacois. Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Hier "Jean-Alric" était triste à mourir, tant la chute fût douloureuse. Cette belle série de cinq rencontres avait laissé entrevoir une saison porteuse d'espérance qui avait eu pour effet de transformer le comportement des spectateurs, après trois années assez décevantes. Tout le monde se serait-il vu trop beau  trop tôt? Même si beaucoup connaissaient les vertus guerrières des joueurs de Saint-Vincent de Tyrosse peu de gens auraient pronostiqué un revers à domicile face à cet adversaire. Ce résultat, inattendu, va laisser des traces car il gomme, en grande partie, un début de saison prometteur et en particulier la victoire ramenée de Tarbes. Pour ne pas sombrer dans le pessimisme, nous dirons qu'il reste 24 rencontres à disputer et que rien n'est définitivement perdu. Pour oublier cette déconvenue il va falloir réagir immédiatement et préparer le difficile déplacement chez les Albigeois.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Contrairement à l'avant dernière prestation des "rouge et bleu" nous n'avons pas grand chose à nous mettre sous la dent si ce n'est l'exploit personnel de Roméo Gontinéac sur le seul essai Cantalien de la soirée.
Les points faibles: Lors de cette rencontre perdue par les stadistes, nous dirons tout simplement que tous les secteurs de jeu ont été défaillants. Nous retiendrons les propos de Michel Peuchlestrade. "Déja à l'échauffement j'ai constaté un manque de concentration. Je n'ai pas lu sur les visages l'inquiétude qui est habituellement un signe de motivation.  Je n'ai pas senti chez mes joueurs la peur de "prendre l'eau" comme cela avait été le cas à Montauban. Tout cela probablement de façon inconsciente mais il y a des signes qui ne trompent pas. Durant cette rencontre nous avons été dominés dans tous les secteurs de jeu, à l'inverse des cinq rencontres précédentes. Notre groupe n'est pas suffisamment étoffé, nous avons des blessés à des postes clés et notre effectif manque de spécialistes à certains postes. Nous ne pouvons pas jouer à 120% de nos moyens tous les week-end. Il y avait aujourd'hui tous les ingrédients d'un mauvais match".
L'adversaire : Il a été fidèle à sa réputation. Généreux, courageux, vaillant, performant dans les groupés pénétrants, parfaitement bien organisé en conquête et en défense,  ne lâchant rien durant toute la rencontre. Mais aussi roublard, indiscipliné, tricheur, auteur d' actes condamnables, champion de l'anti-jeu avec un capitaine se substituant trop souvent au directeur de jeu sans être inquiété le moins du monde par ce dernier.
L'arbitrage : Nous avions fait l'éloge de Monsieur Cauzere lors de la rencontre face au stade bordelais. Nous ne dirons pas la même chose sur la prestation de Monsieur Marchat ( jeune arbitre également lancé dans le grand bain).Il a manqué d'autorité face aux contestations répétées du capitaine Lasserre. Par ailleurs il a fait preuve de beaucoup de laxisme sur des actes condamnables ainsi que sur les trop nombreuses fautes d'anti-jeu qui ont cassé le rythme de la partie et nuit à la qualité de la rencontre.
Le prochain match : Il aura lieu dimanche prochain sur le terrain d'Albi. Un voyage à gros risques car les Tarnais n'ont pas pour habitude de se laisser manœuvrer sur leur pelouse.

 

HTML clipboard


ARCHIVES MATCHS NOVEMBRE 2004

27 Novembre 2004

Lyon O U 32 / Stade Aurillacois  22

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. RODRIGUES 
14.  OLOMBEL   13.  ROBERT 12.
VER  11. CARLI 
10.  MARQUE 9.  RACHKOV
7.   COURTEIX
(cap) 8.  DOMINGO 6.  BERNEAU 
5.  TERITAOHIA 4.  GABIN
3.  MEMBRADO
2.  RIBES 1.  ROUILLER

ballon rugby

1.  FIARD  2.  TEBANI  3.  PAKIHIVATEAU 
4.  GUFROY  5.  DALLELAS 
6.
FIORESE    8.  DELANNOY  (cap ) 7.  BOUKANOUCHA 
9.  COROMP  10.  BELLOT 
11.  NGOG 12.  STUART  13.  MAZOYER  14.  MABILLON
GALON

Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: RIPOL  > Ribes 42e - MONIER  > Membrado 70e - SPATARU  > Teritaohia 52e - PEYRAT - LESCURE > - PETITJEAN - RIOS > Olombel 40e
Lyon :LECADRE >Fiard  64e - GOMEZ > Pakihavateau 53e -  FLEURUS > Boukanoucha 64e -

Lyon ( Stade Vuillermet )
Résultats: Lyon OU 32 / Aurillac 22
(Mi-temps: (20-15) pour Lyon
Points marqués Lyon: Deux essais MABILLON (2e), BELLOT (26e) - deux transformations - cinq pénalités (4e, 42e, 52e, 55e, 70e) - un drop (36e) Benoit BELLOT.  
Aurillac
: Un essai  de pénalité (62e) - quatre pénalités (9e, 29e,31e, 40e)  - un drop (18e) Guillaume MARQUE
Public
: 2 500 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps doux, pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr MATHEU ( Armagnac-Bigorre ). 
Cartons jaunes :Guillaume RIBES
(42e/52e) pour Aurillac faute technique).

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXBernard NNOMO, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Bernard FAKATE, Anthony MARTRETTEMikael GRACIA, Stéphane BOREL, Stéphane MAMY, Roméo GONTINEAC Fabrice RIBEYROLLES, Valentin MAFTEI Gérald FERRACCI J.F. VIARS

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Une bonne réussite du buteur de service Guillaume Marque (86%) avec 6 réussites sur 7 tentatives dont le seul échec est passé à quelques centimètres sous la barre transversale. Une bonne performance en touche et une bonne résistance en mêlée face à un pack réputé solide.

Les points faibles : Une arrière défense fébrile sur les balles hautes. Une carence dans le domaine de l'utilisation et de la conservation du ballon. Un manque d'adresse et d'agressivité.

Les regrets ou erreurs : La perte du bonus défensif qui aurait pu être le cinquième en cinq rencontres à l'extérieur, un début de rencontre catastrophique avec 10 points encaissés en 4 minutes.

L'adversaire : Toujours aussi solide,  ne produisant que très peu de jeu, un buteur retrouvé en la personne de Benoit Bellot.
L'arbitrage : Rien à dire sur la prestation de Monsieur Matheu habitué à officier au plus haut niveau.

.Les prochain matchs : Les Cantaliens vont accueillir Périgueux le 5 décembre puis se déplacer à Dax le 11/12 avant de recevoir le Métro-Racing le dernier week-end avant Noël. Cette dernière rencontre mettra fin à la première phase du championnat 2004/2005


21 Novembre 2004

Stade Aurillacois 15 / Mont de Marsan 14

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. RACHKOV 
14.  FERRACCI  13.  VER 12.  ROBERT 11.  CARLI 
10.  PETITJEAN  9.  GRACIA
7.  FAKATE  8.  DOMINGO  (cap)  6.  BERNEAU 
5. GABIN  4.  TERITAOHIA
3.  MEMBRADO  2. RIBES 1.  ROUILLER

ballon rugby

1.  TUUGAHALA 2.  DEHEZ 3.  LAUSSUCQ
4. CHASSERIAU  5. LAGO 
6. GENTHIEUX  (cap)  8. DHIEN    7. CARRE 
9. SALEFRANQUE 10. DARRICARERE
11. CLERC 12.  FIOR  13. CORREGES 14. BOUYSSIE
15. VIGNEAU-TUQUET
Mont de Marsan

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIPOL  > Ribes 75e; MONIER  > Membrado 83e; SPATARU FAU > Fakaté 55e;  LESCURE ;  MARQUE  ;  OLOMBEL  > Ferracci 32e.
Mont de Marsan : MARCONATO > Tuugahala 55e; HOURCADE ;
MOULET > Dehez 55e ; TRAVINI > Dhien 59eSUTA  > Chasseriau 59e; BRONCAN > Sallefranque 50e; TALES > Fior 45e .

Fiche technique:
Résultats: Aurillac 15 - Mont de Marsan 14 - (Mi-temps: ( 09-07 ) pour Aurillac
Points marqués : Aurillac Cinq pénalités (7e, 15e, 40e+5, 50e, 62 e) de Maxime PETITJEAN
Points marqués: Mont de Marsan
: Deux essais DARICARRERE (40e), CLER (69e)  deux transformations de VIGNEAU-TUQUET
Public
: 4 000 spectateurs environ 
Conditions climatiques:  température assez douce pour la saison. Léger vent favorable à Mont de Marsan en seconde période.
Arbitrage de Mr PIRAVEAU ( Côtes-d'Argent ) .
Carton jaune
: LAGO (faute technique 52e/62e) pour Mont de Marsan

Joueurs blessés pendant la rencontre : Gérald FERRACCI (32e  entorse des cervicales).
Joueurs absents à Aurillac : 
Vincent CALDAYROUXBernard NNOMO, Alani MAKA, Sébastien RIOU, David COURTEIX, Anthony MARTRETTE, Stéphane BOREL, Stéphane MAMY, Roméo GONTINEAC Fabrice RIBEYROLLES, Valentin MAFTEI Manuel RODRIGUES J.F. VIARS

Une victoire importante

Après La Rochelle et Toulon les Cantaliens avaient rendez-vous, ce dernier week-end, avec un troisième "tête de série" qui débarquait en Auvergne avec six victoires consécutives à son palmarès. Si les "rouge et bleu" aiment bien ce genre de défi, il faut préciser que le groupe était privé d'une équipe complète (voir fiche technique ci-dessus). Si la victoire semble un peu étriquée elle a tout de même une valeur de 4 points et ce n'est pas rien. Lors de cette rencontre les supporters ont beaucoup souffert, aussi c'est avec un grand ouf de soulagement que fut ressenti le coup de sifflet final de Monsieur Piraveau.
La rencontre ne commençait pas très bien pour les Aurillacois. Mêlée chahutée, premier lancer Cantalien capté par les visiteurs, relance systématique des Landais dés qu'ils étaient en possession du ballon. Dans le même temps la défense Cantalienne était aux abois de quoi inquiéter sérieusement les plus inconditionnels supporters. Par ailleurs Maxime Petitjean, auteur néanmoins de tous les points de son équipe, n'était pas dans son meilleur jour. Heureusement le buteur Landais avait, lui aussi, du mal à trouver ses marques. Si la mêlée stadiste était toujours sous pression la touche devenait de plus en plus performante du côté d'Aurillac ce qui permis de sauver quelques situations dangereuses. Les Landais se créèrent une première occasion qui échoua sur en-avant. Ce fut quasiment la seule occasion manquée, car sur les deux autres ils allèrent à "dame". De leur côté les "rouge et bleu" connurent de nombreux temps forts mais ils échouaient à chaque fois à quelques centimètres de la terre promise. Par ailleurs de belles percées de Fabien DomingoConstantin Rachkov (exellent en N° 15), Denis Rouiller ou Mikael Gracia ne trouvaient pas le soutien nécessaire. Sur l'ensemble de la rencontre les "rouge et bleu" occupèrent bien le terrain, par le jeu au pied de son jeune ouvreur ou celui de son arrière ou encore par les bonnes conquêtes qui permettaient de réaliser de bons enchaînements hélas sans pouvoir concrétiser.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Les quatre points de la victoire face à un adversaire du haut de tableau, une bonne conquête.

Les points faibles : Une défense à la limite de la rupture, une mêlée chahutée, un manque de mobilité chez certains avants, un manque évident de physique qui s'est fortement fait ressentir au moment de conclure.

Les regrets ou erreurs : Le point de bonus défensif, laissé aux Montois, qui aurait permis aux Cantaliens de passer devant leur adversaire du jour au classement de la poule.

L'adversaire : Une équipe complète dans toutes ses lignes. Un classement qui est loin d'être usurpé. Des succès obtenus sur les terrains de Dax, Périgueux et La Rochelle qui ne ressemblent pas à des accidents. 

L'arbitrage : Monsieur Piraveau n'avait jamais officié à "Jean-Alric" depuis un mémorable Dax - Aurillac du 25/03/2000 qui reste gravé dans la mémoire de très nombreux Cantaliens. Ce jour là Monsieur Piraveau avait distribué généreusement en quelques minutes 3 cartons jaunes à l'encontre de Fabien Domingo, Alex Manta et Raphael Chanal, puis un rouge à Alex Manta. Il avait de ce fait complètement faussé une rencontre dominée par les Cantaliens. Entre temps il avait arbitré un Albi - Aurillac puis un Périgueux - Aurillac. Si les Cantaliens ne lui ont pas totalement pardonné sa "calamiteuse" prestation dans les Landes il faut néanmoins reconnaître que lors de ce Aurillac - Mont de Marsan il a quelque peu redoré son blason.

.Les prochain matchs : Les Cantaliens vont se rendre dans le Rhône samedi prochain avant d'accueillir Périgueux le 5 décembre puis se déplacer à Dax le 11/12 avant de recevoir le Métro-Racing le dernier week-end avant Noël. Cette dernière rencontre mettra fin à la première phase du championnat 2004/2005


07 Novembre 2004

Oyonnax 18 / Stade Aurillacois 17

Composition des équipes


Stade Aurillacois
15. MAFTEI
14. RACHKOV  13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. FERRACCI
10. BOREL  9. GRACIA 
7. BERNEAU   8. DOMINGO  6. COURTEIX  (cap)
5.  TERITAOHIA   4. RIOU
3. MEMBRADO  2. RIBES 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1.  KATURASCHVILI 2. MONNERIE 3.  WIHONGUI 
4. FIALON   5. DOJA
6. VOLLE   8. LABRIT   7. BARADAT   (cap)
9. DEVISE 10. SALIES
11. GIRARD 12. N GOMA  13. LOREAU  14. SARGOS
15.  LEGER 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: ROUILLER > Caldayroux (40e); MONIER;  BAILLEUX > Riou (40e); FAKATE; FAU; VER ; OLOMBEL.
Oyonnax :OLLIVIER; JACQUOT; TODERASC; DOMERGUE; FRANITCH  ;  ROUX;  COCHOD.

Résultats:
Oyonnax 18 / Aurillac 17 (Mi-temps: (09/09
Points marqués Aurillac : Un essai ( 77e) Fabien BERNEAU quatre pénalités (10e, 27e, 32e, 44e) Constantin RACHKOV
Points marqués Oyonnax
Cinq pénalités (7e, 25e, 66e, 75e, 82e) Rudy LEGER, un drop (20e) Laurent SALIES  
Public
: 2 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Temps froid - vent favorable à Aurillac en première période 
Arbitrage de Mr AZOULAIS ( Côte Basque )

Cartons rouges : Fabien DOMINGO (61e) pour Aurillac - Yann LABRIT (61e) pour Oyonnax  (bagarre générale).
Cartons jaunes
: Fabien BERNAU (66/76) pour Aurillac ( faute technique).

Joueurs blessés pendant la rencontre : Vincent CALDAYROUX (40e cheville), Stéphane BOREL,( 62e)  Franck MEMBRADO (62e ) suite à bagarre générale), David COURTEIX (72e côtes). 
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOLBernard NNOMO, Alani MAKA, David GABIN, Pétrisor SPATARU, Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Mathieu LESCURE, Maxime PETITJEAN, Stéphane MAMY, Guillaume MARQUE Fabrice RIBEYROLLES, Nicolas CARLI Manuel RODRIGUES J.F. VIARS (blessés)

Un vrai match à l'ancienne

Malgré une infirmerie qui affiche complet, les Aurillacois pouvaient et devaient ramener un résultat positif de leur périple sur les bords du Lac Leman. Une fois de plus ils sont passé tout près puisque, à la fin du temps réglementaire, ils possédaient deux points d'avance sur leur adversaire. A la 77e minute, suite à une superbe chandelle de Mickaël Gracia, Fabien Berneau reprenait de volée pour l'essai qui aurait du être celui de la victoire. Constantin Rachkov excellent dans ses tirs au but, 4 réalisations sur 6 tentatives, (les deux manquées de justesse avaient été tentées de 52 et 56 mètres) expédiait la transformation sur le poteau. Dommage car cela aurait mis les Cantaliens à l'abri d'une pénalité. Il aura fallu une faute stupide de Bernard Fakaté, en position de hors jeu, pour donner la victoire aux joueurs de l'Ain. Cette rencontre, correcte dans l'ensemble, a été gâchée par une vilaine bagarre générale qui a éclaté à l'heure de jeu on ne sait trop pourquoi. Elle a fait de gros dégâts puisque Fabien Domingo ( joueur exemplaire s'il en est) a écopé d'un carton rouge qui devrait le priver de la rencontre, au stade "Jean-Alric", face à la surprenante équipe de Mont de Marsan. Ces derniers restent en effet sur six victoires consécutives dont trois à l'extérieur ( d'abord chez le vieux rival Dacquois, puis à Périgueux et enfin, lors de ce dernier week-end, chez les Rochelais).  Par ailleurs le club déplore quatre nouveaux blessés: Vincent Caldayroux (mollet), Franck Membrado victime de la bagarre comme son compère Stéphane Borel (quatrième ouvreur au tapis), ainsi que le capitaine David Courteix (douleurs aux côtes). Il faut espérer que d'ici quinze jours quelques blessés auront retrouvé une partie de leurs moyens. Quoi qu'il en soit, il y a longtemps que les Aurillacois n'avaient pas connu ce type de rencontre qui ressemble à tout sauf à du rugby moderne. Il faut dire que Monsieur Azoulay (une fois de plus) n'a pas fait grand chose pour donner à cette rencontre un peu plus de tenue.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Le point de bonus défensif ( le quatrième pour 4 défaites après Montauban, Tyrosse et Albi).Une bonne conquête face à un pack réputé solide.

Les points faibles : Une rencontre de faible niveau, des fautes inadmissibles à ce niveau de la compétition

Les regrets ou erreurs : Toujours 0 points au classement britannique. Une défaite dans les arrêts de jeu. Le carton rouge pour Fabien Domingo et quelques minutes plus tard le jaune pour Fabien Berneau. La faute stupide du troisième ligne Bernard Fakaté, à la 81e minute de la rencontre, alors que le stade menait 17 à 15.

L'adversaire : Toujours solide, pratiquant un rugby restrictif (encore 18 points sur 18 marqués au pied contre 24 sur 24 la saison précédente).Une réception à l'ancienne avec un public au diapason de son équipe.

L'arbitrage : Monsieur Azoulay continue à être la "bête noire" du Stade Aurillacois. Après le Métro-Racing, le 29/11/2003 à Paris, ou le Stade laissait filer la victoire en fin de rencontre 19 à 20 après avoir mené 19 à 13. Après Albi, dans le Tarn le 29/02/2004, ou le stade menait 20 à 13 à la 86e minute de la rencontre pour finalement concéder le nul 20 à 20, cette fois-ci c'est sur le terrain d'Oyonnax que le Stade Aurillacois s'incline une nouvelle fois d'un petit point dans le temps additionnel. Lors de ces trois rencontres Monsieur Azoulay dirigeait les débats.

.Le prochain match : Il aura lieu dimanche 21 Novembre à Jean-Alric avec la réception d'une équipe de Mont de Marsan qui n'en fini pas d'étonner.

HTML clipboard


ARCHIVES MATCHS DECEMBRE 2004

19 Décembre  2004

Stade Aurillacois 32 / Métro-Racing 15

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. MAFTEI
14.  RIOS  13.  ROBERT  12. GONTINEAC  11.  CARLI 
10. PETITJEAN  9. GRACIA 
7.
LESCURE     8.  DOMINGO  (cap)  6.  BERNEAU 
5. GABIN  4. BAILLEUX
3.  MONIER   2.  RIBES  1.  ROUILLER

ballon rugby

1.  SA   2.  ETCHEGARAY  3.  FLOREA
4.   DE SAINT REMY
5.  VALDES
6. KONE     8.  FALEOVALU   7. MARTIN (cap) 
9. SIRBU 10.  KAFKA
11.  DURY 12.  DICKA  13.  TIDJINI  14.  TRUELOVE
15. CASTELLO
Métro-Racing

Remplaçants

Aurillac: PINAUD  > Ribes (70e); MEMBRADO  > Monier (40e); SPATARU  > Bailleux (60e)  ; PAYRAT VER ;  MARQUE ; RODRIGUES > Rios (70e)  . 
Métro-Racing :DORVAL-MARTOS > Etchegaray (64e); QUESADA > Sa (64e); HUMBERT > Valdès (76e); PETIT ; BALAT > Kone (64e); TOFAN ;  COSSOU > Truelove (45e); .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats:
Aurillac 32 / Métro-Racing 15 . (Mi-temps: (16 -07) en faveur d' Aurillac
Points marqués Aurillac: Deux essais Fabien Domingo (30e), Valentin Maftei (63e). Cinq pénalités, (3e, 15e, 28e, 58e 60e)  deux transformations, un drop (55e)  Maxime Petitjean .
Métro
: Deux essais Daouda Kone (35e),  Philippe Etchegaray (53e), une transformation  Martin Kafka (35e), une pénalité Julien Castello (45e)   .
Public
:  2000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps couvert et pluvieux, excellente pelouse,  vent  favorable au Métro-Racing en première période .   
Arbitrage de Mr WAINES BARNES ( Angleterre ).
Cartons jaunes : 
Néant
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUX, Alani MAKA, Roger RIPOL, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, David COURTEIX,  Anthony MARTRETTE Konstantin RACHKOV, Stéphane BOREL, Pierre GALLAN, Stéphane MAMY, Fabrice RIBEYROLLES, Gérald FERRACCI Walter OLOMBEL; Jean-François. VIARS (soit l'équivalent d'une équipe).

Plus difficile que ne l'indique le score

Lors de la précédente édition, le premier mai 2004 à Jean-Alric, le score était quasiment identique à celui de ce week-end puisque les Cantaliens l'avaient emporté 32 à 16. Ce jour là les stadistes avaient marqué 4 essais et en avaient encaissé un seul. Face à des Franciliens puissants et dynamiques, les Cantaliens réussirent quelques groupés-pénétrants de bonne facture qui mirent souvent les visiteurs à la faute. Comme Maxime Petitjean était en pleine réussite le tableau d'affichage évoluait pour un 16 à 0 avec l'essai d' un Fabien Domingo perforant comme à son habitude. Cinq minutes avant les "citrons" l'excellent troisième ligne Daouda Kone marquait en force, après une pénal-touche,  récompensant ainsi les temps forts de ses partenaires. Dès la reprise les visiteurs avaient décidés de prendre les choses à leur compte et durant un gros quart d'heure il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain. Les "rouge et bleu" subissaient et se mettaient à la faute avec, d'abord, une pénalité de l'arrière Julien Castello suivie d' un essai en force (copie conforme de la première réalisation)  du talonneur Philippe Etchegaray. Les Parisiens revenaient à un petit point des Cantaliens ils pouvaient même passer en tête (la transformation heurtant le poteau droit). Probablement vexés et conscients du danger, les Aurillacois reprirent le pouvoir. Maxime Petitjean passait le drop puis, coup sur coup, réussissait deux pénalités qui redonnaient dix points d'avance à son équipe. Les Aurillacois avaient repris confiance. Ils le montrèrent en balayant le terrain  pour un essai en coin signé Valentin Maftei. Comme Maxime était en état de grâce il réussissait la transformation complètement en coin pour donner un avantage substantiel à son équipe. Il restait vingt minutes à jouer (temps suffisant pour marquer deux essais synonyme de bonus) hélas les organismes ne répondaient plus et les "rouge et bleu" allaient se contenter de ce score honnête et le défendre jusqu'au coup de sifflet final.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Les quatre points de la victoire, la réussite du buteur Cantalien Maxime Petitjean avec 8 réussites sur 8 tentatives. Une bonne conquête en touche sur des balles chaudes. Un Fabien Domingo au sommet de son art imité par des centres actifs et perforants que sont Roméo Gontinéac et Stéphane Robert.

Les points faibles : Propos de Michel Peuchlestrade :(recueillis par Jean-Louis Rocher dans La Montagne du 20/12/04) Une victoire inquiétante !!!  Si nos joueurs n'ont pas la capacité d'élever leur niveau de combativité nous allons vivre des moments difficiles. Les Parisiens nous ont marqué deux essais en force et ils auraient pu doubler la mise si nous ne leur avions pas subtilisé la balle sur deux lancers près de notre ligne. Au risque de se répéter nous manquons, c'est évident, de moyens physiques pour pouvoir s'imposer à l'extérieur face à des packs de gros tonnage. Dans ces conditions comment espérer des lendemains qui chantent. La phase retour sera très difficile avec neuf déplacements pour seulement six réceptions dont Montauban, Lyon plus les Tarbais qui auront une revanche à prendre.

L'adversaire : Une équipe fidèle à sa réputation, puissante et combative. Par ailleurs elle connaît bien la musique pour endormir l'adversaire lorsque elle se sent un peu dépassée par la vitesse. Un peu nerveux dans les dernières minutes de la rencontre.

L'arbitrage : Monsieur Waines Barnes, le référé Anglais de cette rencontre, peut être crédité d' une bonne prestation (ce qui n'a pas toujours été le cas de ses concitoyens vus à Jean-Alric). En intervenant à bon escient, en appliquant de belle manière la règle de l'avantage il a rendu la rencontre agréable à suivre. Il n'a pas usé du "carton" ce qui est à mettre à son crédit,  même si les joueurs lui ont  plutôt facilité la tâche en maintenant un climat sain durant la quasi totalité de la rencontre.

.Les prochain matchs : La trêve de Noël sera la bienvenue afin que chacun puisse recharger les accus. La prochaine rencontre se déroulera le 8 ou 9 janvier sur le terrain d'Aix en Provence.


11 Décembre 2004

US Dax 17 / Stade Aurillacois  15

composition des équipes

Stade Aurillacois
15. MAFTEI 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT (cap)  12. GONTINEAC  11.  CARLI
10.
PETITJEAN 9. GRACIA
7.  LESCURE    8.
DOMINGO 6.  BERNEAU
5.  GABIN  4.  SPATARU
3.
MONIER  2.  RIPOL 1.  ROUILLER

ballon rugby

1. RAMEAU 2.  PEDROSA 3. AUZQUI
4. BEREK (cap )  5.  FRIAND
6.  TOURNIER  8.   DONGIEU  7.
BOUDET
9. DARET 10. LESGOURGUES 
11.  SESTARET  12. MONDELA   13. BREZOIANU 14.  SAUBADE 
15. DIAZ
Dax

Remplaçants

Aurillac: RIBES > (e); MEMBRADO > Monier (52e); FAKATE > ; PEYRAT > Spataru (55e); VER > (e); MARQUE ;  RIOS >.

Dax : NOIROT > Pédrosa (55e); LARREDE > Rameau (75e); VIOL > Auzqui ( 55e);  GOULOUMET >  Boudet (63e); BERTIN > Daret (72e) ; DOURTHE .
(Labat 75e); ALBORS (Lesgourgues 79e).

Dax (Stade Maurice-Boyau )
Résultats:  Dax 17
/ Aurillac 15. (Mi-temps: (10 - 12) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Quatre pénalités (3e, 14e, 28e, 38e) un drop (66e)  Maxime PETITJEAN.
Dax: Deux essais  Julien SAUBADE (12e ) ; Eric GOULOUMET (69e). une pénalité (9e) & deux transformations  Laurent DIAZ .
Public
: 2 500 spectateurs environ.
Conditions climatiques:  Température glaciale,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr BESSOT ( Limousin ). 
Cartons jaunes : Roméo GONTINEAC
(9e/19e faute technique) pour Aurillac; Benjamin NOIROT (72e/82e faute technique) pour Dax.
Carton rouge : Christian MARTNEZ entraîneur de Dax pour propos incorrects à l'encontre de Monsieur BESSOT.

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUX, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, David COURTEIX,  Anthony MARTRETTE Konstantin RACHKOV, Stéphane BOREL, Stéphane MAMY, Fabrice RIBEYROLLES, Gérald FERRACCI Walter OLOMBEL; Jean-François. VIARS

Exaspérant & Désespérant

Face à une équipe Dacquoise aux abois et méconnaissable par rapport aux saisons précédentes, le Stade Aurillacois pouvait et devait ramener, au minimum, les quatre points de la victoire. Dans une partie d'un niveau médiocre les Cantaliens ont laissé passer, une fois de plus, une occasion de s'imposer sur terrain adverse. Menant à la mi-temps 12 à 10, suite à quatre pénalités signées Maxime Petitjean, les "rouge et bleu" allaient camper dans les 22 adverses durant une bonne demi heure sans pouvoir concrétiser en dehors du drop réussi des 45 m, par l'artilleur Aurillacois, à la 66e minute. A 6 ou 7 reprises ils furent à quelques centimètres de la terre promise mais ils échouèrent sur des fautes individuelles ou par manque de force de pénétration. Après Albi (18-15), Oyonnax (18-17), c'est 9 à 10 points, vraiment à leur portée, que les stadistes ont laissé filer lors de ces trois rencontres et ce ne sont pas les 3 points de bonus défensif qui pourront faire oublier cet énorme gâchis. Aujourd'hui le stade occupe le haut du tableau mais, compte tenu d'un calendrier particulièrement favorable, cette place est plutôt flatteuse. La réalité est toute autre avec un classement britannique à 0 (même si ce dernier n'a plus la même valeur que dans le passé) Toulon (+10), Montauban (+8) Lyon (+6), Mont de Marsan (+4), Bordeaux (+4), Oyonnax (+2), Tyrosse (+2) et Tarbes (+1) soit 9 équipes qui, mathématiquement, devancent les Cantaliens. Il faudrait au mois 3 victoires à l'extérieur pour espérer figurer dans le lot des qualifiables. Mais ou, quand et comment ? tellement les Cantaliens sont fragilisés dés qu'ils s'éloignent du "Parc Hélitas".

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Le point de bonus défensif (le 9e depuis le début de la saison ce qui est une maigre consolation ).

Les points faibles : Une tête de mêlée qui va avoir de plus en plus de mal à tenir la distance compte tenu d'un effectif réduit au strict minimum. (et ce n'est pas au sein de l'équipe "Espoirs" que l'on trouvera la solution).Un manque évident de force de pénétration qui réduit à néant les intentions et la qualité de jeu reconnues par tous les adversaires. Il manque vraiment quelques poutres maîtresses dans ce groupe, par ailleurs de qualité, et nous avons du mal à comprendre que ce secteur n'ai pas été pris en compte au moment du recrutement.

L'adversaire : Méconnaissable par rapport aux années précédentes. Aujourd'hui il était à la portée de presque toutes les équipes de la poule. Hélas le stade n'a pas su en profiter.

L'arbitrage : On connaissait Monsieur Bessot et ses aptitudes à siffler un peu plus que la moyenne. Il n'a pas failli à sa réputation. Ceci dit il n'est en rien responsable de la défaite des Cantaliens.

.Les prochain matchs : Le Métro-Racing sera le dernier adversaire des Cantaliens avant la trêve de Noël. Cette rencontre mettra un terme à la première moitié du championnat 2004/2005


05 décembre 2004

Stade Aurillacois 55 / Périgueux 08

composition des équipes

Stade Aurillacois


15.  MAFTEI 
14.  RODRIGUES   13.
ROBERT
12.  GONTINEAC  11.  CARLI
10.  MARQUE  9.   GRACIA
7.
COURTEIX (cap)  8.  DOMINGO  6.  BERNEAU
5.  GABIN  4. SPATARU
3.  MEMBRADO  2.  RIPOL  1.
ROUILLER

ballon rugby

1. DUTOIT   2.  CHARRIER  3. NARVAEZ
4.  LABUSCHAGNE  5.  LE TALLEC
6.  MIRANDE   8.  MARSOIU   7.  LEGENDRE 
9.  GASQUET  10.  RICHARD
11.  SETAU  12. ANCELIN 13.  RONGIERAS (cap)  14. MARTIN 
15. DUVALLET
Périgueux

Remplaçants (en caractères gras les joueurs entrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIBES Rouiller (52e) ; MONIER >  Membrado (40e) ; FAKATE > Spataru (52)PAYRAT  > Courteix (50e) ; PETITJEAN ;VER  > Gontinéac (57e);  RIOS > Rodriguès (52e). 
Périgueux : JAPETH  > Dutoit (80e) ; MIGNOT  > Charrier (27e/37e & 80e); GROTTI >Marsoiu (53e)  ;BOST > Legendre (53e); ILHAREGUY > Gasquet (49e); GAUTHERIE > Martin (49e) ; BEAUGENDRE > Duvallet (55e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats:
Aurillac 55 - Périgueux 08 - (Mi-temps: (22-03) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Huit essais Fabien DOMINGO ( 16e & 56e), Manuel RODRIGUES (34e), David GABIN ( 40e+1 & 49e), Ludovic MONIER (44e), Roméo GONTINEAC (51e), Jérome VER (79e). Six transformations (34e, 40e+1,49e,51e,56e, & 79e),une pénalité  (3e) Guillaume MARQUE.
Périgueux
: Un essai  (63e). Une pénalité (23e) Romain RONGIERAS.
Public
: 2 500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Température fraiche, pelouse en bon état.   
Arbitrage de Mr PELLAPRAT ( Midi-Pyrénées ).
Cartons jaunes : Cyrille CHARRIER
(27e/37e faute technique) pour Périgueux.
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXBernard NNOMO, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Anthony MARTRETTEKonstantin RACHKOV, Stéphane BOREL, Stéphane MAMY, Fabrice RIBEYROLLES, Gérald FERRACCI Walter OLOMBEL; Jean-François. VIARS

8 essais pour les Cantaliens

Si la victoire des "rouge & bleu" ne souffre d'aucune contestation elle fut néanmoins assez longue à se confirmer. Après la demi heure de jeu le tableau d'affichage indiquait : SA 08 - Visiteur 03. On sentait tout de même les Aurillacois suffisamment concentrés, sur la rencontre, pour éviter de tomber dans le piège d'un faux rythme imposé par l'adversaire. Disposant de bonnes munitions les Cantaliens se mirent à produire un jeu mieux structuré. Le rideau défensif adverse commençait à s'effriter et les actions des Cantaliens, avec un maximum de joueurs touchant le ballon, devenaient de plus en plus dangereuses. A quelques minutes de la pose ils aplatirent à deux reprises par l'ailier Manu Rodriguès et par le seconde ligne David Gabin. Après la réalisation de Fabien Domingo (16e) le point de bonus était envisageable. Dés la reprise les choses se précipitèrent avec un essai en force du pilier Ludovic Monier ,qui venait de rentrer à la place de Franck Membrado. Moins de cinq minutes plus tard David Gabin marquait son deuxième essai personnel. A peine le temps de réengager et Stéphane Robert récupérait un ballon, perçait droit avant de servir son compère du centre Roméo Gontinéac pour un essai entre les perches. Puis Fabien Domingo marquait le septième essai ( son second personnel). La cause était entendue depuis belle lurette et un petit relâchement bien compréhensible permettait au capitaine Périgourdin, Romain Rongièras, de sauver l'honneur par un essai en coin. Au grès des nombreux changements effectués de part et d'autre, la rencontre perdait un peu de son intensité. On avait même vu un talonneur, Guillaume Ribes, rentrer à la place d'un pilier Denis Rouiller sans pour autant demander la mêlée simulée. Il ne restait plus que quelques secondes, avant la fin du temps additionnel lorsque le jeune demi de mêlée Mickael Gracia délivrait un coup de pied coquin repris par Jérome Ver (qui avait remplacé Roméo Gontinéac) pour le huitième essai Aurillacois.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Le point de bonus offensif (le 8e depuis le début de la saison ce qui équivaut à deux victoires supplémentaires).Une nouvelle bonne performance du buteur de service Guillaume Marque (70%) avec 7 réussites sur 10 tentatives. Une troisième place au classement général derrière les intouchables (Toulon & Montauban). Un effectif qui retrouve peu à peu une partie de son potentiel. La grosse performance des centres Stéphane Robert et Roméo Gontinéac.

Les points faibles : Vu par Michel Peuchlestrade. " Je ne suis pas pleinement satisfait car nous avons manqué de capacité pour avancer dans l'axe. Nous ne sommes pas allé chercher l'adversaire à l'impact pour le faire reculer et par la même avancer". Victor Boffelli :" Nous avons connu trop de déchets en première période. Sans cela le score aurait été plus important".

Les regrets ou erreurs :

L'adversaire : Aujourd'hui si nous sommes heureux du résultat du Stade Aurillacois, nous ne pouvons pas passer sous silence le drame et la tristesse ressentis par les joueurs et dirigeants du CAP. Ce n'est pas facile d'encaisser des défaites les unes après les autres. Nous garderons l'image de cet avant Périgourdin qui, longtemps après la fin de la rencontre, était seul et en larmes sur le banc visiteur. Ceux qui ont vu cet homme si malheureux ont ressenti quelque chose de fort qui n'a  laissé personne indifférent. Par ailleurs cette jeune équipe n'a jamais fermer le jeu et c'est tout en son honneur.


L'arbitrage : C'était une rencontre relativement facile à arbitrer compte tenu de l'état d'esprit des deux équipes en présence. De ce fait Monsieur Pellaprat n'a pas rencontré de problèmes majeurs lors de cette rencontre

HTML clipboard

 

Archives Février 2005

20 Février  2005

Tyrosse  22 / Stade Aurillacois 09

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF VIARS
14.  MAFTEI   13. ROBERT    12. GONTINEAC  11. RACHKOV 
10. MARQUE   9.
BOREL
7. BERNAU  8.  DOMINGO  (cap)  6. LESCURE
5. RIOU  4. TERITAOHIA
3. MEMBRADO   2. RIBES  1.
ROUILLER

ballon rugby

1.  DUFOURG  2. GUILLET   3. EZAKIA
4.  LAPOYALERE   5.  LEVEJAC
6. G. BRITZ   8.  LASSERRE  (cap) 7. BAYER
9. DUTILH  10.  DUPRE
11.  LALAGUE  12.  LABORDE 13.  DINALE   14. DUFFRANC
15.  TAUZIN
Tyrosse

Remplaçants (en gras entrés en cours de match)

Aurillac: NNOMO > Rouiller (65e) ; MONIER > Membrado (60e) ;  SPATARU > Teritaohia (51e) ; DIAZ > Lescure (58e) GRACIA; RIBEYROLLES > Gontinéac (60e); PETITJEAN > Ribeyrolles (79e).
Tyrosse :
BARADAT > Dufourg (51e) ;OLHASQUE > Guillet (64e); BENAZET > Ezakia (56e);  ELISSALDE > Levéjac (62e); O. BRITZ > Bayer (47e); DOMIN > Duthil (77e); MAZAS > Tauzin (62e).

Aurillac ( Stade de la Fougère )
Résultats:
Tyrosse 22 - Aurillac 09 - (Mi-temps: (16 - 06)  pour Tyrosse
Points marqués Aurillac: Trois pénalités ( 27e, 32e,  50e ) Guillaume MARQUE .
Tyrosse:
Un essai  Antoine DUFFRANC (28e), une transformation  & cinq  pénalités ( 3e, 6e, 20e, 44e, 75e) Thiérry DUPRE. 

Public
: 2000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps froid, pelouse glissante.  
Arbitrage de Mr DAL-MASO ( Midi-Pyrénées ). 
Carton jaune :
Stéphane ROBERT (65e/75e) pour Aurillac (faute technique)
Carton rouge : Olivier LAPOYALERE (71e) pour Tyrosse (brutalité)

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUX, Roger RIPOL, Alani MAKA, David GABIN , Bobins TCHALE-WATCHOU, David COURTEIX, AnthonyMARTRETTE, Pierre GALLANStéphane MAMY, Manuel RODRIGUES Gérald FERRACCI Nicolas CARLI , Romain RIOS.

Saint-Vincent de Tyrosse: Forteresse Imprenable ?

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Après une rencontre exceptionnelle des Cantaliens, face à Montauban, ces derniers étaient très loin, sur la pelouse de "La Fougère", de la performance réalisée huit jours plus tôt . On sait qu'il est toujours difficile de ramener un résultat positif, lors d'un déplacement dans les Landes, mais compte tenu du contexte (défaite à domicile face à ce même adversaire), on pensait qu'il y aurait un air de revanche chez les Aurillacois. Pas du tout.... Même pas le petit point de bonus défensif que les Cantaliens avaient l'habitude de ramener dans la plus part de leurs déplacements. Pour espérer réaliser un résultat positif, dans les Landes, il aurait fallu que les Cantaliens fassent preuve des mêmes vertus que leur hôtes du jour et qu'ils mettent leurs qualités habituelles au service du jeu. Ce qui fut loin d'être le cas.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Rien à se mettre sous la dent à la suite de ce triste dimanche hivernal.

Les points faibles : Les points forts habituels des "rouge et bleu" (conquête, défense, groupés pénétrants) Si l'on y ajoute les trop nombreuses fautes de main (ballons lâchés ou gardés au sol) plus les fautes d' inattention (essai dés l'engagement après la première pénalité réussie par les Cantaliens) on s'aperçoit qu'il n'y a pas eu grand chose de positif à retenir de ce voyage sur les bords de l'Atlantique. 
Victor Boffelli : (La Montagne du 21/02/2005)"Le rugby est un sport de combat collectif pour avoir oublié les fondamentaux, propres à ce sport, nous sommes totalement passés à côté du match"
Michel Peuchlestrade :
(La Montagne du 21/02/2005) " Ce fut notre plus mauvais match de la saison et j'ai un peu honte. Nous avons été secoués dans tous les secteurs de jeu.. sauf peut-être en mêlée. Faute d'avoir accepté le combat nous avons réalisé une très mauvaise partie... Je dirais même que nous n'avons pas existé. Cela fait cinq rencontres que nous ne prenons plus de bonus.

L'adversaire : Une équipe possédant les valeurs propres à la pratique de ce sport qu'est le rugby. Forts en conquête, bousculant sans cesse l'adversaire ils méritent amplement la victoire.

L'arbitrage : Monsieur Dal-Maso a beaucoup sanctionné les Cantaliens. Ces derniers ayant commis de nombreuses fautes, il ne faut donc pas trop s'étonner des décisions arbitrales. Par ailleurs le directeur de jeu n'a pas, semble t-il, fait de cadeaux particuliers à l'adversaire.

Le prochain matchs à "Jean-Alric" : Samedi 05 mars, contre des Albigeois en superforme depuis qu'ils ont retrouvé un buteur. N'oublions pas qu'ils sont les leaders dans le domaine des bonus avec 12 points.


12 Février 2005 ( match reporté de la 19e journée)

Stade Aurillacois 19 / Montauban 08

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15. JF. VIARS
14.   MAFTEI   13.  ROBERT  12.  RIBEYROLLES  (cap)   11. RATCHKOV 
10.  PETITJEAN   9.
BOREL
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  COURTEIX 
5. GABIN 4.  RIOU
3.  MEMBRADO
2.  RIBES  1.  ROUILLER

ballon rugby

1. MARTINE   2. ROUMIEU  3.  MARTINEZ
4. ROLLAND (cap)  5e.  ROQUES   
6.  MISSE   8.  N'TAMACK   7. DIARRA
9. GARCIA  10.   FAUQUE
11. CECH  12.  ARTIGUSTE 13. ALBERT  14.   DERENALAGUI 
15. DUFAU
Montauban

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: FAKATE > Membrado (76e); NNOMO > Rouiller (78e); TERITAOHIA > Riou (78e); LESCURE > Courteix (10e); VER > Ribeyrolles (76e); MARQUE; OLOMBEL .
Montauban : TESTA > Roumieu (61e); BANQUET > Martinez (54e) ; DE ARO GARCIA > Roques (65e); CLARKIN ;  DURAND > Misse (61e); BOND0UY > Dufau (52e); ROUSSARIE > Garcia (59e).

Résultats:
Aurillac 19 / Montauban 08 (Mi-temps: (06 - 05)  pour Aurillac
Points marquésAurillac Un essai Fabien DOMINGO (74e), une transformation et quatre  pénalités (24e, 33e, 47e, 54e)  Maxime PETITJEAN.
Points marqués: Montauban
Un essai Eric ARTIGUSTE (5e), une pénalité  ( 64e) Sébastien FAUQUE  .
Public
: 5 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps pluvieux avec rafales de vent  favorables à Montauban en première période,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr. BEXIGA ( Périgord-Agenais ). 
Cartons jaunes
: David ROUMIEU (25e / 35e ), Tony TESTA (72e / 80e) pour Montauban.
Joueurs absents à Aurillac :
Vincent CALDAYROUX, Roger RIPOL, Alani MAKA, Ludovic MONIER , Pétrisor SPATARU, Anthony MARTRETTE Mickael GRACIA, Pierre GALLANStéphane MAMY, Roméo GONTINEAC Manuel RODRIGUES Gérald FERRACCI Nicolas CARLI , Romain RIOS.

Quel Match des Cantaliens !!!!!!

Avec la réception de Montauban le stade accueillait une équipe qui évoluait, la saison précédente, dans le "Top 16" . L'objectif annoncé était, ni plus ni moins, le retour dans le "Top 14" dés la saison prochaine. Pour ce faire les dirigeants Montalbanais se sont donné les moyens en conservant l'ensemble de leur effectif. De plus ils ont  recruté de nombreux joueurs issues de l'élite tels: Francis Ntamack (exColomiers), Eric Artiguste (ex Pau), Mathias Rolland (ex Colomiers), Laurent Martine (ex Narbonne), David Banquet (ex Bègles et Béziers), Denis Cech, Peyo Roussarie et quelques joueurs étrangers non dépourvus de talent. Les résultats ne se firent pas attendre puisqu'ils prirent rapidement le commandement de la poule de "Pro D2". Après 4 victoires acquises sur terrain adverses, ils perdirent leurs premiers points sur leur pelouse, face à Mont de Marsan, laissant ainsi les Toulonnais prendre un peu d'avance. Vexés ils venaient dans le Cantal avec un objectif  précis: la victoire. Meilleure attaque du championnat avec 53 essais, meilleure défense avec 15 essais encaissés, leur réputation était loin d'être surfaite. D'ailleurs les spectateurs, présents à "Jean-Alric", ne tardèrent pas à se rendre compte de la valeur de l'adversaire. Dés les premières minutes de la rencontre une attaque, partie de la ligne médiane se terminait près du poteau de coin pour une réalisation signée Eric Artiguste. Quelques minutes plus tard même scénario mais cette fois-ci une "cuillère" du dernier défenseur Cantalien sauvait les Aurillacois d'un 12 à 0 qui aurait constitué un handicap très lourd à remonter. Il faut dire, cependant, que ces deux actions étaient un peu contre le cours du jeu car les Auvergnats avaient bien occupé le camp adverse. Néanmoins les faits étaient là et la situation pouvait devenir très difficile. Mais en ce week-end pluvieux, les partenaires de "Super Domingo" étaient trop forts pour s'en laisser compter par un adversaire si bon soit-il. Avec des avants combatifs, guerriers, solides en mêlées, dominateurs en touche, performants dans les groupés pénétrants, avec un Jean-François Viars omniprésent, impérial sur les chandelles adverses, avec une charnière qui a bien adapté son jeu aux conditions climatiques, avec des arrières qui ont su remonter les ballons, avec un Maxime Petitjean toujours aussi régulier avec 5 réussites sur 6 tentatives, les "rouge et bleus" ne pouvaient pas perdre cette rencontre. Le stade aurait pu prendre le large plus tôt avec plusieurs mêlées jouées près de la ligne adverse, en première période, qui ne donnèrent rien. Puis, juste avant l'essai libérateur signé Fabien Domingo ce dernier s'était déjà écroulé dans l'en-but mais l'arbitre n'avait pas validé l'essai. Plusieurs mêlées, favorables au stade, s'étaient déroulées près de la ligne Montalbanaise. Malgré plusieurs fautes commises par les "vert et noir"  Monsieur Béxiga n'était pas décidé à accorder l'essai de pénalité. Heureusement Fabien était là, une fois de plus, pour délivrer partenaires et spectateurs et donner une victoire importante en vue de la qualification..

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Une victoire importante face au plus gros potentiel de "Pro D2". Une équipe Cantalienne solide dans sa tête, combative, intelligente dans son jeu, performante dans les groupés-pénétrants, un état d'esprit qui enchante le public de "Jean-Alric". Des avants qui méritent le respect (Michel Peuchlestrade la Montagne du 13/02/05).

Les points faibles : Quelques coup de pied de déplacements manqués, mais sans conséquences.

L'adversaire : Une équipe complète, riches en joueurs de qualité, qui à eu le malheur de tomber sur un adversaire qui n'avait pas l'intention de s'en laisser compter.

L'arbitrage : Monsieur Bexiga , qui avait déjà officié à "Jean-Alric" lors de la venue de La Rochelle, n'a peut-être pas suffisamment sanctionné les nombreuses positions de hors jeu des Montalbanais. Par ailleurs certains arbitres n'auraient pas hésité à accorder l'essai de pénalité suite aux fautes répétées des visiteurs, pour défendre leur ligne de but, alors qu'ils se trouvaient en infériorité numérique.

Le prochain matchs à "Jean-Alric" : Samedi 05 mars, contre des Albigeois en superforme depuis qu'ils ont retrouvé un buteur. En attendant il faudra se rendre dans les Landes pour affronter des Tyrossais qui sont les seuls à s'être imposé, cette saison, à "Jean-Alric". Nous espérons que les joueurs se souviendront de ce rendez-vous manqué.


05 Février 2005

Bordeaux  30 / Stade Aurillacois 18

Composition des équipes

Stade Aurillacois 
15.   JF VIARS
14.  MAFTEI   13.  ROBERT  12. RIBEYROLLES  (cap)  11. RACHKOV 
10.  PETITJEAN   9.
GRACIA
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6.  COURTEIX 
5. GABIN 4.  TERITAOHIA
3.  MEMBRADO
2.  RIBES  1.  ROUILLER

ballon rugby

1.  LAFOY  2.  LAGRAVE  3.  LACROUTS 
4. BOURDIN   5.  LLANES
6.  JEAN-PIERRE   8. BOULPIQUANTE   7.  G. YACHVILI
9. ANDREU  (cap) 10.  LABORDE
11. AGARD  12.  TORREGARAY  13.  MOUNIER  14.  P.  FROUSTEY  
15. KOPETZKY
Bordeaux

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MONIER > Membrado (48e) ; NNOMO > Rouiller (62e); RIOU > Ribes (76e) ; LESCURE > Courteix; (64e); BOREL > Gracia (36e) ; MARQUE ; OLOMBEL > Ribeyrolles (46e) .
Bordeaux : BABOU > Lacrouts (77e);  FANER > Lagrave (52e) ; BERNARD > Lafoy (71e); MEDTINZEFF > Llanès (74e);  JACQUES > Boulepiquante (38e); RIEGER > Torregaray (73e) ;  BLANCARD >Andreu (54e).

Résultats:
Bordeaux 30 / Aurillac 18 (Mi-temps: (13 - 00)  pour Bordeaux
Points marqués: Bordeaux Trois essais Pierre FROUSTEY (27e  & 74e), Christophe LAFOY (48e). Trois transformations  & trois pénalités Krist KOPETZKY (23e, 40e, 43e).
Points marquésAurillac : Deux essais Guillaume RIBES (59e), Valentin MAFTEI (76e). Une transformation  (76e) & deux pénalités (57e,77e) Maxime PETITJEAN

Public
: 2 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps frais, léger vent , pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr Didier MENE ( Provence )  
Exclusion temporaire
(Carton jaune): Antoine BOURDIN (58e /68e), Christophe JEAN-PIERRE (71e/80e) pour Bordeaux.
Exclusion définitive ( carton rouge) :Antoine BOURDIN (76e) second carton jaune pour constestation des décisions arbitrales.
Joueurs absents à Aurillac :
Vincent CALDAYROUX, Roger RIPOL, Alani MAKA, Bernard FAKATE, Pétrisor SPATARU,  Anthony MARTRETTE Pierre GALLANStéphane MAMY, Roméo GONTINEAC,  Manuel RODRIGUES,  Gérald FERRACCI Nicolas CARLI , Romain RIOS.

Un Bordeaux Grand Cru

Face à des Girondins puissants, dynamiques, enthousiastes, faisant feu de tout bois, les Cantaliens, qui ne fermèrent jamais le jeu, éprouvèrent les plus grandes difficultés pour limiter les dégâts. Menés 13 à 0 à la mi-temps ils accusaient un passif de 23 points à l' approche de l'heure de jeu. On était loin de la "déculottée" infligée dans le Cantal, en septembre dernier, ou les Bordelais étaient repartis avec une valise bien pleine (57 à 17) en faveur des Auvergnats. Face à un promu ( bien classé il est vrai) les Aurillacois pensaient ramener au minimum le bonus défensif voire un résultat positif. A contrario ils s'en est fallu de peu que les Girondins n'inscrivent le 4e essai synonyme du bonus offensif. Autant dire que l'inquiétude est de mise, dans les rangs Cantaliens, à la veille de recevoir des Montalbanais qui auront besoin de points après une défaite surprise, sur leur pelouse, face à Mont de Marsan. On aura beau dire que les intempéries n'ont pas permis aux Cantaliens de préparer correctement ce rendez vous, la déception est grande côté Aurillacois.

Analyse et commentaires

Les plus du stade Aurillacois: Une bonne conquête en touche  - Des intentions gâchées par de nombreuses fautes.

Les points faibles : La plus grosse défaite de la saison avec 12 points de différence - De nombreuses fautes de main qui ont chaque fois profité à l'adversaire - seconde défaite (après Lyon) sans bonus - (il a eu 6 défaites avec bonus) - Un manque de puissance récurrent - On peut regretter de ne pas avoir conservé Harold Karélé qui fait les beaux jours de Toulon et n'est pas étranger à la métamorphose du club Varois, cette saison.

L'adversaire : Une équipe qui surprend agréablement de semaine en semaine - Complète dans toutes ses lignes -Un bon niveau de jeu pour un promu - Des intentions facilitées par un adversaire qui ne ferma jamais le jeu - Un classement qui n'est pas usurpé. Un adversaire dangereux pour une place qualificative.

L'arbitrage : Monsieur Didier Méné , qui avait déjà officié à "Jean-Alric" lors de la venue de Tarbes, a semblé moins pointilleux, sur les groupés pénétrants de l'adversaire, qu'il ne l'est habituellement.

Le prochain matchs à "Jean-Alric" : Samedi 12 février, match en retard contre Montauban. Ces derniers viennent de s'incliner, pour la première fois de la saison sur leur pelouse, face à Mont de Marsan. Ils risquent fort de vouloir faire payer aux Cantaliens ce revers qui risque de leur coûter l'accès direct dans le "Top 14".

Toulon semble avoir pris le large pour l'accès direct au "Top 14".
Mont de Marsan et Albi sont les équipes en forme du moment.
Périgueux remporte sa seconde victoire et prend sa revanche sur le match aller.
Aix en Provence est la seule équipe à avoir pris le point du bonus offensif lors de la 20e journée.
Toulon et Lyon sont les seules équipes à n'avoir jamais perdu sur leur pelouse
Albi est l'équipe en tête des points "bonus" (11). C'est également l'équipe qui a marqué le plus de points à la main (57%)

 

HTML clipboard

 

Archives Mars 2005

23 Avril 2005

Stade Aurillacois 26 / Lyon O U  15

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.  MAFTEI   13.  RIBEYROLLES
(cap) 12. GONTINEAC  11.  ROBERT
10.
PETITJEAN 9.  BOREL
7.   LESCURE
8.  DOMINGO  6.  BERNEAU 
5.  GABIN  4.  COURTEIX
3. MEMBRADO
2.  RIPOL 1. MONIER

ballon rugby

1.  LECADRE  2.  TEBANI  3.  GOMEZ 
4.  GUFROY  5.  CADIC 
6.
BOUKANOUCHA    8.  DELANNOY (cap) 7.  GAMBETTA
9.  LAZERGUES  10.  BELLOT 
11.  MABILLON 12.  STUART  13.  MAZOYER  14.  LAZERT
GALON

Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: RIBES  > Ripol (40e) - FAKATE > - SPATARU  > - MARTRETTE > Lescure (67e) - GRACIA >  - MARQUE > - RACHKOV > Ribeyrolles (71e) - VER
Lyon :FIARD >Lecadre (58e) - CHABEAU > Gomez (58e) -  SALLELAS > Gufroy (60e) SIGOIRE > Cadic (73e) - FIORESE > Gambetta (73e)  - COROMPT >  - PUCCIARIELLO > Mabillon (13e)

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 26 - Lyon OU 15
(Mi-temps: (20 - 06) pour  Aurillac
Aurillac
: Deux essais  Roméo GONTINEAC (10e), Stéphane ROBERT (30e) - Deux transformations et quatre pénalités (13e, 35e, 46e, 66e)  -  Maxime PETITJEAN .
Points marqués Lyon: Quatre pénalités (4e, 42e, 48e, 55e ) - un drop (28e) Benoit BELLOT.  

Public
: 4 000 spectateurs environ
Conditions climatiques: température agréable, pelouse en bon état, vent en faveur d'Aurillac en première période. 
Arbitrage de Mr BONHOURE ( Languedoc ). 
Cartons jaunes : David GABIN
(26e/36e  mauvais geste) pour Aurillac.

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXDenis ROUILLERBernard NNOMO, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Pierre GALAN, Stéphane MAMY, Nicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELGérald FERRACCI .

Belle performance des Cantaliens

Les Cantaliens ont réussi à terrasser leur "bête noire". Depuis trois saisons les Lyonnais participent au championnat de "Pro D2". Chaque fois ils font figure de prétendant sérieux à l'accession au niveau supérieur. Il aura fallu attendre la sixième édition pour voir les "rouge et bleu" faire toucher, enfin, les épaules à un  adversaire des plus sérieux. Dotés d'un pack solide et de grande taille les "Gonès" disposent également d'un charnière très expérimentée ainsi que d'une ligne de trois quarts particulièrement athlétique. Si les visiteurs ont quelque peu perturbé les stadistes, au niveau de la touche, ces derniers ont superbement résisté à l'épreuve de la mêlée. Il faut tirer un grand coup de chapeau aux deux piliers Cantaliens, Ludovic Monier et Franck Membrado, qui ont tenu 80 minutes face à quatre adversaires réputés solides. La performance des "rouge et bleu" ne se limite pas à cette phase de jeu. La défense a été héroïque durant toute la rencontre, et pour la quatrième fois de la saison les locaux n'ont pas encaissé d'essai. Durant toute la partie les Aurillacois se sont montré combatifs, solidaires (pour preuve un essai marqué par un centre, Roméo Gontinéac, suite à un groupé pénétrant), inspirés, (pénalité jouée rapidement par Stéphane Robert avec essai à la clé). Avec un jeu au pied performant, dans le déplacement comme dans les tirs au but, le jeune ouvreur Maxime Petitjean a également apporté sa pierre à l'édifice. On ne dira jamais assez que le rugby c'est d'abord un état d'esprit. Les Cantaliens l'ont réellement démontré tout au long de cette rencontre. Après la défaite surprise face à Oyonnax (battu chez lui par Limoges ce week-end), la déculottée ramenée de Mont de Marsan, les "rouge et bleu" ont démontré qu'ils avaient encore des ressources physiques mais surtout morales. Même s'ils restent à deux points derrière Tarbes (difficile vainqueur de Bordeaux) pour la qualification, les Cantaliens semblent disposer d'un calendrier plus favorable que leur adversaire direct. Attention tout de même, car les trois rencontres à venir ne seront pas de simples formalités, à commencer par la visite à des Périgourdins revigorés par leur dernière victoire sur Tyrosse. Par ailleurs les Tarnais d'Albi, qui détiennent la palme des points bonus (16), n'ont pas dit leur dernier mot et pourraient faire partie des quatre candidats à la cinquième place qualificative.


16 Avril 2005

Mont de Marsan  41 / Stade Aurillacois 13

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15.  MAMY
14.  FERRACCI  13.  RIBEYROLLES (cap)   12.  VER  11.  RACHKOV 
10.  PETITJEAN  9.  GRACIA
7.
COURTEIX 8.  LESCURE   6.  BERNEAU 
5.  GABIN  4.  SPATARU
3.  MEMBRADO  2.  RIPOL  1.  RIBES

ballon rugby

1.  TUUGAHALA 2.  DEHEZ 3.  LAUSSUCQ
4. CHASSERIAU  5. LAGO 
6. CHOVEAU    8. CARRE   (cap)   7. DHIEN 
9. BRONCAN  10. TALES
11.  MAREUIL 12.  RICAUD  13. VIGNEAU-TUQUET 14. SELA
15. CLERC
Mont de Marsan

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: CALDAYROU X > Ribes (53e); MONIER  > Membrado (40e); MEMBRADO > Caldayroux (68e); DOMINGO MARTRETTE > Berneau (12e/17e);  BOREL > Gracia (65e) ;  MARQUE > Ferracci (16e)  ;  MAFTEI > Ribeyrolles (6e).
Mont de Marsan : BOIZOT > Tuugahala (63e);
MOULET > Dehez (60e) ; SUTA  > Chasseriau (72e);TRAVINI > Choveau (52e);  LARRAZET > Dhien (73e) ;SALLEFRANQUE > Broncan (65e); DABADIE > Ricaud (52e) .

Fiche technique:
Résultats: Mont de Marsan  41/ Aurillac 13 - (Mi-temps: ( 31-03 ) pour Mont de Marsan 
Points marqués: Mont de Marsan : Cinq essais RICAUD (7e et 20e), VIGNEAU-TUQUET (30e),  MAREUIL (39e), MOULET (72e). Cinq transformations et deux pénalités ( 26e et 43e)de VIGNEAU-TUQUET
Points marqués : Aurillac
: Un essai Fabien BERNEAU ( 44e), une transformation et deux pénalités (34e, 47e ) de Maxime PETITJEAN
Public
: 4 000 spectateurs environ 

Conditions climatiques:  température fraîche pour la saison. Vent favorable à Mont de Marsan en première période.
Arbitrage de Mr. BOREANI ( Côte d'Azur ).
Carton jaune
: Valentin MAFTEI 26e/36e (placage haut), Fabien BERNEAU 65e/75e (placage haut) pour Aurillac

Joueurs blessés pendant la rencontre : Fabrice RIBEYROLLES 6e (adducteurs), Gérald FERRACCI 16e (cheville).Vincent CALDAYROUX n' a joué qu'un quart d'heure, souffrant de sa jambe opérée. Guillaume RIBES se plaignait d'une épaule après avoir occupé un poste de pilier qui n'est pas le sien habituellement. Il faut rajouter Fabien DOMINGO qui n'a pas participé à la rencontre suite à des douleurs au niveau du dos.
Joueurs absents à Aurillac : Denis ROUILLERBernard NNOMO, Alani MAKA, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Sébastien RIOUFabien DOMINGO (douleur au dos durant  l'échauffement du matin), Bernard FAKATE, Pierre GALAN, Roméo GONTINEAC, Stéphane ROBERT, Nicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELJ.F. VIARS. ( soit l'équivalent d'une bien belle équipe )

Troisième défaite consécutive.... et dégringolade au classement

La saison est longue, trop longue, pour des équipes ne disposant pas d' un effectif pléthorique et victimes, de surcroît, d' une avalanche de blessés (phénomène de cause à effet). C'est le cas, aujourd'hui, pour un Stade Aurillacois qui semble avoir atteint le seuil de rupture et qui aura bien du mal à terminer la saison dans le peloton de tête. Si l'on divise ce championnat en trois périodes ceci donne les résultats suivants:

Premier tiers :    6 victoires - 4 défaites - 7 points bonus - 27 essais marqués - 15 essais encaissés - 279 points
Second tiers  :    6 victoires - 4 défaites - 3 points bonus - 17 essais marqués - 16 essais encaissés - 230 points
Troisième tiers: 4 victoires - 4 défaites - 1 point bonus12 essais marqués - 15 essais encaissés - 166 points

Tarbes perd à Dax, mais ramène le point de bonus défensif. Le Stade Bordelais bat Limoges avec une victoire à 5 points. De ce fait ces deux équipes passent devant avec respectivement 2 et 1 point d'avance sur les Aurillacois. Il reste 4 rencontres à disputer.
Aurillac reçoit Lyon (qui ne lui réussit guère), va à Périgueux, reçoit Dax et se rend au Métro-Racing.
Tarbes reçoit Bordeaux, se déplace à Lyon, reçoit le Métro-Racing avant de se rendre à Toulon.
Bordeaux va à Tarbes, reçoit Oyonnax, se rend à Mt de Marsan puis se déplace à La Rochelle.
Faites les comptes ? En supposant que Tarbes perde à Lyon et Toulon et qu'il gagne, à domicile, face à Bordeaux et Métro il terminerait avec 77 points (sans tenir compte des bonus possible). Pour espérer terminer devant les Tarbais les Aurillacois sont dans l'obligation de gagner 3 des 4 rencontres à venir.
D'autres clubs sont en mesure de jouer les trouble-fête. Il s'agit d' Albi, Dax, Oyonnax et Tyrosse
La fin de saison s'annonce difficile pour les Cantaliens. Si le spectre de la relégation ne plane pas sur la tête des "rouge et bleu", un classement dans la seconde moitié du tableau n'est pas à exclure ce qui gâcherait, évidemment, une saison fort honorable sur les deux tiers du parcours.


09 Avril 2005

Stade Aurillacois 25 / Oyonnax 26

Composition des équipes

Stade Aurillacois
15. MAMY
14. RACHKOV  13. RIBEYROLLES  (cap) 12. GONTINEAC 11. MAFTEI
10. PETITJEAN  9. GRACIA 
7. BERNEAU   8. DOMINGO  6.  LESCURE
5.  GABIN   4. COURTEIX 
3. MONIER  2. RIPOL 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1.  KUTARASCHVILI 2. NIEGO 3.  MENOTTI 
4.  TESTOU  5.  FIALON 
6.  BAHOKEN   8.  FRANTICH  7.  LABRIT  (cap) 
9. DEVISE 10. SALIES
11. ROUX 12. LOUBSENS  13. LOREAU  14. GIROUD
15.  LEGER 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIBES > Caldayroux (60e); MEMBRADO > Monier (40e);  TCHALE-WATCHOU >Courteix (10e/20e); FAU; BOREL > Gracia (65e) ;VER  > Gontinéac (40e); FERRACCI.
Oyonnax :OLLIVIER > Menotti (68e); JACQUOT > Kutarashvili (50e); TODERASC; DOJA > Fialon (75e); VOLLE > Frantich (48e) ;  RICCCO;  PLANCHENAULT.

Résultats:
Aurillac 25 / Oyonnax  26 (Mi-temps: (19-17 ) pour Aurillac

Fiche technique:

Points marqués Aurillac : Un essai  Fabien DOMINGO (14e), une transformation et six pénalités (10e, 23e, 27e, 35e, 57e, 65e) Maxime PETITJEAN
Points marqués Oyonnax
Deux essais Sébastien LOUBSENS (3e), Rudy LEGER (16e) - deux transformations, un drop (55e) et trois pénalités (28e, 68e, 76e) Rudy LEGER. 
Public
: 2 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Temps froid - vent favorable à Aurillac en première période 
Arbitrage de Mr. PIRAVEAU ( Côte d'Argent ) 

Cartons jaunes
: David Gabin (6e/16e bagarre générale) pour Aurillac . Olivier TESTOU (6e/16e bagarre générale) - Stéphane NIEGO (23e/33e anti-jeu) - Sylvain FIALON (61e/71e brutalité) pour Oyonnax.

Joueurs blessés pendant la rencontre : Roméo GONTINEAC
Joueurs absents à Aurillac : Denis ROUILLERBernard NNOMO, Alani MAKA, Ralph TERITAOHIA, Sébastien RIOU, Pétrisor SPATARU, Anthony MARTRETTE, Stéphane ROBERT, Nicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELJ.F. VIARS.

Un énorme gâchis

C'est par une soirée glaciale que le Stade Aurillacois s'est incliné, pour la seconde fois de la saison, sur sa pelouse. Seule, une méchante bagarre générale (comme au match aller) a réussie à réchauffer un faible public frigorifié. Saint Vincent de Tyrosse, plus mauvaise attaque avec seulement 22 essais à son actif, avait réussi à s'imposer à Jean-Alric en octobre dernier. Oyonnax guerre mieux loti ( 26 essais) inflige un second revers aux stadistes sur leur pelouse. Le stade perd à la maison face aux deux plus faibles attaques du championnat. On sait, depuis longtemps, que les Cantaliens ne savent pas prendre les matchs par le bon bout face à des adversaires proposant un jeu limité mais possédant un gros pack et un bon buteur. A l'inverse Toulon le leader tombe dans le Cantal, idem pour Montauban et avec la manière. Cette rencontre ne pouvait pas plus mal commencer. Dés la seconde minute une longue passe, qui ne s'imposait pas, était interceptée par un centre adverse des plus opportunistes. Quelques minutes plus tard, après que l' excellent Fabien Domingo eu marqué son 9e essai personnel, une attaque sur l'aile gauche, de l'arrière visiteur, ne semblait pas devoir aller très loin. C'était sans compter sur l' absence de l'arrière défense locale qui laissait Rudy Leger aplatir sans opposition sérieuse. Nous pensons qu'il est grand temps de se pencher sur ce phénomène des plus inquiétants. Il est, en effet, inadmissible de gâcher ainsi une saison sur ce type de contre - performances. Le public ne comprend pas et demande des explications autres que celles reprises par la presse locale ou le staff technique déclare : "Nous avons rendu une copie plus que satisfaisante et nous n'avons pas réalisé un mauvais match". Face à Toulon, le week-end précédent, trois pénalités faciles n'ont pas été tentées alors qu'elles auraient permis de prendre le point bonus défensif. Même constat ce samedi à Jean-Alric. On cherche la pénale-touche - on perd le ballon - l'adversaire revient dans le camp local et marque. En  rugby on doit prendre tous les points qui se présentent; c'est ce que font la plus part des équipes à commencer par les grandes Nations. Il n'est pas question de jeter la pierre sur qui que ce soit surtout pas sur des joueurs, les avants en particulier, qui se dépensent beaucoup avec des moyens limités en effectif et en potentiel physique. Certains avants n'ont jamais pu souffler depuis le début du championnat. On pense à Fabien Domingo et Fabien Berneau qui ont joué la totalité des rencontres soit 2000 minutes. Les joueurs de première ligne, plus ou moins blessés, sont dans l'obligation de tenir leur place par manque d'effectif. Ceci est totalement irrationnel dans un championnat, qui n'en finit pas, avec 30 rencontres è disputer. Malgré cela cette équipe a occupé le haut du tableau jusqu'au sprint final en se maintenant, jusqu'à ce jour, à la cinquième place synonyme de qualification. Il reste cinq rencontres à disputer, deux à domicile (Lyon et Dax) et trois à l'extérieur (Mt de Marsan, Périgueux et le Métro-Racing). Dans le même temps Tarbes, l'adversaire le plus dangereux, se déplace à Dax, Lyon, et Toulon et accueille Bordeaux et le Métro-Racing. Il faut néanmoins rappeler qu'en cas d' égalité cela devrait profiter aux Cantaliens, ces derniers ayant battu les Tarbais à deux reprises.


02 Avril 2005

R.C. Toulon  28 - Stade Aurillacois  13

Composition des équipes

Stade Aurillacois
15. JF VIARS
14.  MAFTEI  13.  ROBERT   12. GONTINEAC 11.  OLOMBEL
10. PETITJEAN  9. BOREL 
7. BERNEAU   8. DOMINGO  (cap) 6. LESCURE
5.  GABIN  4.  COURTEIX  
3. MONIER  2. RIBES 1.
CALDAYROUX

ballon rugby

1.  FITZGERALD  2. TRAVERSA  3. LOUW
4. ORSONI  (cap )  5. ALAZET 
6. LABADZE  8. KARELE  7. DRIDI
9. HUEBER 10. VICKERS-PEARSON
11.  JAGR 12.  ARNIAUD 13. TUTARD 14.  BAZANI
15.  GRIMAUD 
Toulon

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIPOL > Caldayroux (52e) > MEMBRADO > Monier (66e); SPATARU > ; DIAZ > ; GRACIA > ; MAMY ; RACHKOV >Olombel (55e).
Toulon : DA SILVA > Traversa (32e), BASTERE > Fitzgérald (63e); FRANCHINI > Orsoni (67e); TALLEC > Dridi (69e), DELMONTE > Hueber (60e) ;  MORAITIS > Arniaud (67e); LIABEUF > Bazani (63e); .  

Résultats:
Toulon 28 - Aurillac 13 (Mi-temps: (21/06 ) pour Toulon                 
Points marqués: Toulon Quatre essais  Martin JAGR (4e et 39e)
;Gérald ORSONI (30e); TUTARD (59e); quatre transformations  Martin VICKERS-PEARSON.
Aurillac: Un essai  Stéphane BOREL (52e); deux  pénalités ( 12e, 19e), une transformation  Maxime PETITJEAN .
Public
: 8000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  température douce,  pelouse souple, vent favorable à Toulon en première période. 
Arbitrage de Mr AZOULAY ( Côte-Basque ) . 
Cartons jaunes
Mathieu LESCURE (38e/48e) pour Aurillac - Harold KARELE (51e/61e), Franck ALAZET (77e) pour Toulon

Joueurs blessés durant la rencontre: Walter OLOMBLEL (fracture de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Alani MAKA, Denis ROUILLER, Bernard NNOMO, Ralph TERITAOHIA, Sébastien RIOU,  Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE,  Bernard FAKATE,  Pierre GALAN, Fabrice RIBEYROLLES, Manuel RODRIGUES, Nicolas CARLI.

Des points perdus qui risquent de coûter cher

Face à des Toulonnais, pas au mieux, il y avait la place pour une victoire voire un bonus défensif. Pourtant les avants Cantaliens ont réalisé un match courageux. Performants en touche et en mêlée, très efficaces sur les ballons portés, agressifs dans le bon sens du terme, ils auraient mérité autre chose qu'une victoire de l'adversaire avec bonus offensif à la clés. Hélas en ce samedi de printemps les trois quart Cantaliens n'étaient pas au diapason de leurs avants. Au moins trois des quatre essais Varois ont été marqués sur des cadeaux offerts, par les attaquants Aurillacois, sur des ballons lâchés. Dommage, mille fois dommage, car il y avait autre chose à espérer au bout de ce voyage sur les bords de la rade

 

Archives Mai 2005

Demi-Finale du Championnat de France de "Pro D2"

28 Mai 2005

Montauban  20/ Stade Aurillacois 21

composition des équipes

ballon rugby

Stade Aurillacois
15.  JF. VIARS
14.  ROBERT   13.  RIBEYROLLES  (cap)  12.  GONTINEAC   11. MAFTEI
10.  PETITJEAN   9.
GRACIA
7.  BERNAU    8.  DOMINGO   6. LESCURE
5. GABIN 4.  COURTEIX
3.  MEMBRADO
2.  RIBES  1.  FAKATE

ballon rugby

1.  LAFOND 2.  ROUMIEU  3.  BANQUET
4. ROLLAND   5.  SERGUEEV (cap)  
6.  GRATCHEV   8.  NTAMACK   7.  DIARRA
9. GARCIA  10.   FAUQUE
11.   CECH
12.  ARTIGUSTE 13.  BEYRET 14.   DERENALAGUI 
15. BONDOUY
Montauban

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MONIER > Membrado (40e); RIPOL > Ribes (40e); RIBES > Fakaté (62e) - SPATARU > Lescure (72e); MARTRETTE > Gabin (56e) BOREL > Gracia (60e); MARQUE; RACHKOV > Maftéi (66e) .
Montauban : TESTA > (); MARTINE > Lafond (40e) ; ROQUES > (); SOLDAN  > Gratchev (56e) - DULAY > () - DUFFAU > Fauqué (58e) - ALBERT > Beyret (54e).

Résultats:
Montauban  20/ Aurillac 21 (Mi-temps: (15-10)  pour Aurillac
Points marquésAurillac Six  pénalités (5e, 7e, 12e, 36e, 48e, 78e) et un drop (22e) Maxime PETITJEAN
Points marqués: Montauban
Deux essais Mathias ROLLAND (16e), de pénalisation (41e). deux transformations une pénalité (49e), un drop (3e) Sébastien FAUQUE.
Public
: 9000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps lourd et ensoleillé,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr ROSICH ( Armagnac-Bigorre )  
Cartons jaunes
: Néant
Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXBernard NNOMODenis ROUILLER, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Pierre GALAN, Stéphane MAMY, Jérome VERNicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELGérald FERRACCI .

Le Stade Aurillacois en finale

Les Cantaliens ont réalisé un formidable exploit en s'imposant, sans contestation possible, sur la légendaire pelouse de "Sapiac". Les Tarn et Garonnais étaient pourtant les super favoris pour un retour parmi l'élite. Leur objectif était clair: retrouver l'élite du rugby Français qu'ils venaient de quitter il y a un an à peine. Pour cela ils s'étaient donné les moyens financiers et humains pour réussir. D'abord ils avaient réussi à conserver leur effectif ensuite ils avaient recrutés quelques "pointures" du Top 16. Jusqu'à la dernière journée, de championnat, ils ont contesté la suprématie du leader Toulonnais et tout le monde s'accordait pour en faire les favoris du barrage contre le 13e du "Top 16". Face à eux: des Auvergnats que personne ne donnait gagnant. On les croyait usés par un championnat qui n'en finissait plus et chacun pensait que la saison des Cantaliens allait se terminer dans la mythique cuvette. C'était mal connaître les exceptionnelles qualités de 22 garçons et de leur staff technique qui ont déjoués tous les pronostics des spécialistes. Soutenus par des supporters nombreux et enthousiastes (ils étaient plus de 2000 à Montauban) les "rouge et bleu" n'ont laissé aucune chance à leur adversaire. En dehors du début de rencontre et de l'entame catastrophique de la seconde période les Cantaliens ont mis la pression sur un adversaire qui n'a jamais pu se défaire de la main mise des Aurillacois. Avec des groupés-pénétrant impressionnants les "rouge et bleu" mettaient sans cesse leur adversaire sur le reculoir. Le jeu au pied , également performant, maintenait les "vert et noir" dans leur camp les empêchant ainsi de développer leur jeu. Seul Monsieur Rosich , l'arbitre de la rencontre, était en mesure de changer le cours des choses par des décisions que l'on  qualifiera "d'arbitrage maison". Heureusement, dans le sport, il y a parfois une justice. A la 78e minute de la rencontre Monsieur Rosich sifflait (enfin) une pénalité à 55 mètres des perches Montalbannaise. Maxime Petitjean (héros de cette rencontre) ne se sentait pas trop chaud pour la tenter. Sur l' insistance de ses partenaires (il ne restait que deux minutes à jouer) Maxime s'exécutait. Le ballon prenait la bonne direction et tombait juste derrière la barre 21 à 20 pour Aurillac. C'était de la folie dans la cuvette, mais il fallait tenir bon. Les locaux brûlaient leurs dernières cartouches mais les Aurillacois n'avaient nullement envie de succomber si près du bonheur. Soudain la sirène retentit dans "Sapiac". Les locaux étant en possession du ballon il fallût attendre encore quelques secondes, interminables, pour la délivrance. Quel bonheur intense lorsque Monsieur Rosich donna le coup de sifflet final. Joueurs, entraîneurs, dirigeants, partenaires et supporters tout le monde laissait exploser sa joie. Tard dans la soirée les chants résonnaient encore dans l'enceinte de "Sapiac" ON EST EN FINALE .... ON EST EN FINALE ..... Cette finale elle aura lieu le dimanche 5 juin sur la pelouse du "Michelin" face à Lyon OU qui a disposé, assez facilement, de Mont de Marsan sur le score de 25 à 3. Une belle récompense pour le valeureux capitaine Fabrice Ribeyrolles et ses partenaires. Ce jour là tout le Cantal sera en fête pour honorer ses rugbymen. Ils ne seront plus 2000 mais beaucoup plus pour encourager l'équipe du Stade Aurillacois Cantal Auvergne et la remercier des moments fabuleux qu'elle leur a fait vivre durant cette saison 2004/2005.


21 Mai  2005

Métro-Racing  28 /  Stade Aurillacois  32

composition des équipes

Stade Aurillacois

15.  JF VIARS 
14.
RACHKOV   13.   RIBEYROLLES (cap)  12. ROBERT  11.  MAFTEI
10.  PETITJEAN
9. GRACIA
7.  LESCURE    8.
DOMINGO 6.  MARTRETTE
5.  GABIN  4.  COURTEIX
3.
MEMBRADO  2. RIBES 1.  FAKATE

ballon rugby

1.  QUESADA   2.  ETCHEGARAY  3.  FLOREA
4.  MARTIN
(cap)  5.  DE SAINT REMY
6. KONE     8.  FALEOVALU   7. PETIT 
9. BELTRAN 10.  SERE
11.   VAKAOLA  12.  DICKA  13.  TIDJINI  14.  TRUELOVE
15. DURY
Métro-Racing

Remplaçants

Aurillac: RIPOL  > Ribes (40e); NNOMO  > Fakaté (63e); SPATARU  > Gabin (63e) ;  PAYRAT > Membrado (68e) BOREL > Gracia (70e);  MARQUE > Ribeyrolles (80)  ; Pierre. VIARS >  Rachkov (72e). 
Métro-Racing :DORVAL-MARTOS > Etchégaray (63e); GROS-DESORMEAUX > Quesada (66e); HUMBERT > DE SAINT REMY (75e); SABOLAR > Kone (56e)BAILLET > Beltran (54e); LAVERGNE > Tidjini (60e).

Paris ( Stade de Colombes )
Résultats:
Métro-Racing 28 / Aurillac 32 . (Mi-temps: (21 - 10) en faveur du Métro-Racing.
Points marquésMétro: Quatre essais Georges TRUELOVE (8e),  Antonio BELTRAN (10e),  VAKAOLA (40+1), De pénalisation (78e) quatre transformation  Yvan DURY .  
Aurillac:
Deux essais Stéphane ROBERT (5e), Antony MARTRETTE (56e). Deux transformations, Cinq pénalités, (33e, 43e, 47e, 52e, 72e)  un drop (68e)  Maxime Petitjean .

Public
:  1000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert , bonne pelouse,  vent  fort favorable au Métro-Racing en première période .   
Arbitrage de Mr BEXIGA ( Périgord-Agenais ).
Cartons jaunes : 
Néant
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXLudovic MONIERDenis ROUILLER, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Fabien BERNEAU, Pierre GALAN, Stéphane MAMY, Roméo GONTINEAC, Jérome VERNicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELGérald FERRACCI .

Le Stade en demi-Finale

En s'imposant sur la pelouse du stade "Yves Du Manoir" à Colombes, les Cantaliens ont obtenu une place en demi-finale. Cette cinquième place est tout a fait méritée car les Aurillacois ne l'ont quasiment jamais quittée durant toute une saison longue et difficile. Elle récompense un groupe qui a dû puiser dans ses plus profondes réserves pour obtenir cet excellent résultat. Cette cinquième place, synonyme de qualification, a pourtant bien failli leur échapper avec la victoire des Bordelais à La Rochelle, après s'être imposé le week-end précédent sur la pelouse de Mont de Marsan. Les Cantaliens ont joué un véritable quart de finale avec toute la pression que ce genre de rencontre peut générer. Pourtant, au repos, le résultat était loin d'être dans la poche. Avec un passif de 11 points à la pause, les "rouge et bleu" ont réussi à prendre le match à leur compte en seconde période au cours de laquelle ils marquèrent 22 points sans en concéder un seul jusqu'à la 78e minute. Le vent violent (à l'avantage du Métro, en première période) a sans aucun doute joué un rôle important dans le déroulement de la rencontre. Curieusement les Auvergnats se sont imposés, sur la pelouse de Colombes, en marquant le même nombre de points qu'au match aller. Deux essais signés Stéphane Robert et Anthony Martrette, plus 22 points de Maxime Petitjean (deux transformations, cinq pénalités et un drop) c'est exactement le même décompte qu'à "Jean-Alric" le 19 décembre dernier. Un autre événement aura marqué cette rencontre. Il s'agit de la rentrée de Pierre Viars ( le troisième fils de la famille ) qui pour la première fois aura participé à une rencontre officielle aux côtés de son frère Jean-François. Un grand moment sans doute pour les deux frangins mais aussi pour le papa Serge et la maman Christiane.

Quelques statistiques après la 30e et dernière journée: (voir également la rubrique statistiques)

Après 30 journées le cumul des points marqués s'élève à : 10 376 points (4 540 à la main et 5 836 au pied ). 
La moyenne des points marqués au pied par les 16 clubs de "Pro D2" est de : 56 % contre 44 % à la main.
Lors de la saison précédente les points marqués à la main ne représentaient que de 37% . Sans doute l'effet "Bonus"

Clubs Points Main Pied % pied Clubs Points Main Pied % pied
Aix 523 245 278 53 % Métro-Racing 571 300 271 47 %
Albi 708 440 268 38 % Montauban 822 445 377 46 %
Aurillac 743 315 428 58 % Mont de Marsan 801 330 471 59 %
Bordeaux 614 260 354 58 % Oyonnax 551 175 376 68 %
Dax 672 305 367 55 % Périgueux 464 195 269 58 %
La Rochelle 600 235 365 61 % Tarbes 609 260 349 57 %
Limoges 522 170 352 67 % Toulon 840 420 420 50 %
Lyon 693 300 393 57 % Tyrosse 543 155 388 71 %

35 essais ont été marqués lors de cette 30e et dernière journée ce qui porte à 908 le nombre d'essais marqués depuis le début du championnat de "Pro D2" ( 3,8 essais par rencontre). Pour sa part le stade Aurillacois a marqué 63 essais ( 5e meilleur réalisateur derrière Montauban 89, Albi 88, Toulon 84, Mt de Marsan 66) et en a  concédé 52. Les stadistes ont marqué 743 points (63 essais, 49 transformations, 101 pénalités et 9 drops) contre 565 encaissés soit un GA de + 178.  Le stade Aurillacois a marqué des essais sur 25 des 30 rencontres et a vu sa ligne violée  25 fois sur 30 également.
En 30 rencontres  les "Stadistes" ont  utilisé 42 joueurs dont 4 buteurs:
Stéphane Mamy (5), Maxime Petitjean (321 ), Konstantin Rachkov (20) et Guillaume Marque (82).
Fabien Domingo est le meilleur marqueur d'essais avec (9 )réalisations suivi par Roméo Gontinéac (7) et Manuel Rodriguès (6).
En 30 rencontres le stade a obtenu 12 points de bonus (7 défensifs + 5 offensifs). Il se situe derrière Albi qui en totalise 19, Mt de Marsan et  Montauban 15, Toulon 13.
Le stade possède la 4e meilleure attaque (743) derrière Toulon (840), Montauban (822), Mt de Marsan (801) et la 6e meilleure défense (565) après Toulon (460), Montauban (469), Albi  (506), Tarbes  (533) & Lyon (537) .


14 Mai 2005

Stade Aurillacois  36 / US Dax 21

composition des équipes

Stade Aurillacois
15.  JF VIARS 
14. ROBERT   13.   RIBEYROLLES (cap)  12. GONTINEAC  11.  MAFTEI
10.
PETITJEAN 9. GRACIA
7.  LESCURE    8.
DOMINGO 6.  MARTRETTE
5.  GABIN  4.  COURTEIX
3.
MEMBRADO  2.  RIPOL 1.  RIBES

ballon rugby

1.  PEDROSA 2. NOIROT  3.  CARTIER
4. BEREK (cap )  5.  DONGIEU
6.  TOURNIER  8.  CARRAUD    7.  GUELIN
9. DARET  10.  COURTADE
11.  GAILLARDET  12. TASTET   13.  ARGEL 14.  BREZOIANU 
15. DIAZ
Dax

Remplaçants

Aurillac: NNOMO > Fakaté (70e); FAKATE > Ripol (51e); SPATARU > Gabin (70e) ; PEYRAT > Martrette (72e); BOREL ; MARQUE ;  RACHKOV > Gontinéac (70e); Pierre VIARS.

Dax :
RAMEAU > Pédrosa (60e); AUZQUI > Cartier (60e); RECHOU > Noirot ( 66e);  BOUDET >  Dongieu (60e); LESGOURGUES > Daret (40e) ;  LAGEYRE > Tastet (64e); CAZELLE > Argel (72e) .
(Labat 75e); ALBORS (Lesgourgues 79e).

Aurillac: (Stade Jean-Alric )
Résultats: 
Aurillac 36 - Dax 21 . (Mi-temps: (24 - 16) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Cinq essais  Fabrice RIBEYROLLES ( 4e & 80e), De pénalité (25e), Roger RIPOL (33e), Bernard FAKATE (69e).Quatre transformations  (4e, 25e, 33e, 69e) une pénalité (18e)  Maxime PETITJEAN.
Dax: Deux essais  Rudolph BEREK (29e) ,Benjamin GALLARDET (74e). Deux transformations & trois pénalité (13e, 19e, 35e) Laurent DIAZ .
Public
: 4 000 spectateurs environ.
Conditions climatiques:  Pelouse humide, vent favorable à Aurillac en première période. 
Arbitrage de Mr MARCHAT ( Midi-Ptyrénées ). 
Cartons jaunes : Gabriel BREZOIANU
(63e/73e faute technique) pour Dax.

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXLudovic MONIERDenis ROUILLER, Alani MAKA, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Fabien BERNEAU, Pierre GALAN, Stéphane MAMY, Jérome VERNicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELGérald FERRACCI .

La der...., à Jean-Alric, pour Fabrice Ribeyrolles

 

Pour sa dernière rencontre officielle, sur la pelouse de Jean-Alric, le capitaine Cantalien pouvait être comblé. Un essai en début de rencontre, un second juste avant le coup de sifflet final, une victoire à cinq points, que peut-on espérer de mieux avant de raccrocher les crampons. En fin de rencontre les fidèles supporters ont rendu un vibrant hommage à celui qui fût, durant quatre saisons, passées sous le maillot "rouge & bleu", un capitaine valeureux et exemplaire mais aussi un garçon attachant doté d'une forte personnalité. Cette belle soirée s'est poursuivie dans la joie et la bonne humeur, sous la hall de l'Escudillier. Elus du département, dirigeants, joueurs des deux équipes, anciens joueurs, partenaires, supporters et sympathisants étaient réunis au tour d'un repas suivi d' une soirée dansante ayant rassemblé un bon millier de convives. Le seul point noir étant l'annonce de la victoire des Bordelais à Mont de Marsan qui devrait rendre la tâche des Cantaliens un peu plus compliquée, que prévu, pour obtenir la dernière place qualificative. Dans l'euphorie d'un troisième victoire consécutive il serait bien d'aller s'imposer, sur la pelouse du Métro-Racing, lors de la dernière journée de "Pro D2". Toutefois, pour remettre en cause cette qualification tant espérée, il faudrait que les Cantaliens perdent à Paris et que dans le même temps Tarbes s'impose à Toulon ou que le Stade Bordelais arrache la victoire sur la pelouse de La Rochelle. Néanmoins la défaite de Mont de Marsan sur sa pelouse pourrait mettre ces derniers dans une position inconfortable. Si lors de la dernière journée ils étaient battu à Limoges, sans prendre le point "bonus", leur compteur resterait bloqué à 83 points. Dans ce cas, une victoire du Stade à Paris et de Bordeaux à La Rochelle, avec le point de "bonus", condamnerait Tarbes et probablement Mont de Marsan. Bien évidemment ce ne sont que des hypothèses.
Concernant la qualité de la rencontre face aux Dacquois on ne pourra pas dire qu'elle laissera  un souvenir inoubliable. Une saison avec trente matchs laisse inévitablement des traces dans les organismes. Si la première période fût assez riche au niveau des enchaînement et en matière de jeu en général, la seconde s'avéra plus difficile. La fatigue génère un manque de lucidité qui entraîne des mauvais choix et des maladresses qui font que la qualité du jeu s'en ressent.
Quoi qu'il en soit cette dernière journée aura apporté d'autres satisfactions. Un belle victoire, la concrétisation d'une saison plus qu' honorable, le souvenir d'un Fabrice Ribeyrolles à jamais gravé dans les mémoires, un rassemblement des anciens joueurs qui ont tous apporté leur pierre à l'édifice du Stade Aurillacois enfin une belle soirée ou la convivialité et la bonne humeur furent présentes du début à la fin.


07 Mai 2005

Périgueux  24 / Stade Aurillacois 35

composition des équipes

Stade Aurillacois

15.  JF VIARS 
14.  ROBERT   13.  RIBEYROLLES
(cap)
12.  GONTINEAC  11.  RACHKOV
10.  PETITJEAN  9.   BOREL
7.  LESCURE   8.  DOMINGO  6.  BERNEAU
5.  GABIN  4.
COURTEIX
3.  MONIER  2.  RIPOL  1. RIBES

ballon rugby

1.  PATTE  2.  ESCUDIER  3. NARVAEZ
4.   PRISO  5.  GROTTI
6.  LEGENDRE   8.  LABUSCHAGNE  7.  BOST
9.  ILHAREGUY  10.  RONGIERAS (cap)
11.  BEAUGENDRE  12. ANCELIN 13.  RICHARD  14. SETAU 
15. O SULLIVAN
Périgueux

Remplaçants (en caractères gras les joueurs entrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO Membrado (70e) ; MEMBRADO > Monier (5e) ; SPATARU > Gabin (70) MARTRETTE  > Lescure (74e) ; GRACIA  > ();  MARQUE > Petitjean (46e); P. VIARS. 
Périgueux : MARCISCARIU  > () ; MIGNOT  > Patte ( 72e); FISHER  > Grotti (62e)  ;CHARRIER > (); BOURGEOIS > Ilharéguy (65e); MERCIER > Sétau (72e) ; BARBIER > Beaugendre (58e).

Périgueux ( Stade Municipal )
Résultats:
Périgueux  24 - Aurillac 35 (Mi-temps: (06-16) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Deux essais Fabien BERNEAU ( 9e ), Jean-François VIARS (44e) - Deux  transformations et sept pénalités (5e, 18e, 29e Maxime PETITJEAN, 56e, 70e, 75e & 80e) Guillaume MARQUE.
Périgueux
: Un drop  (67e) & sept pénalités (24e, 27e, 43e, 48e, 53e, 59e, 73e) Romain RONGIERAS.
Public
: 1000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Température douce, pelouse en bon état.   
Arbitrage de Mr MONTEUX ( Drôme-Ardèche ).
Cartons jaunes : Vassili BOST
(28e/38e jeu dangereux) 
Carton rouge : Fabien BERNEAU (54e plaquage dangereux ayant entraîné blessure)

Blessés en cours de rencontre : Ludovic MONIER (entorse cervicales ) - Maxime PETITJEAN (poignet)

Joueurs absents à Aurillac : Vincent CALDAYROUXDenis ROUILLER, Alani MAKA, Bernard FAKATE, Sébastien RIOU, Ralph TERITAOHIA, Bobins TCHALE-WATCHOU, Pierre GALAN, Stéphane MAMY, Valentin MAFTEI, Jérome VER, Nicolas CARLI Manuel RODRIGUES Walter OLOMBELGérald FERRACCI .

Une victoire... Le minimum attendu

Plus que jamais la 5e place qualificative est très convoitée. Quatre équipes sont au coude à coude et bien malin qui pourrait dire, à ce jour, quel sera l'élu? Il reste deux rencontres à disputer mais on ne peut plus dire que telle ou telle équipe dispose d'un calendrier plus favorable que l'autre. Un bonus pris peu faire la différence. Il faudra probablement attendre la dernière journée pour connaître le qualifié.

 

Archives Juin 2005

12 Juin 2005

Barrage de Montée en "TOP 14"
Stade Ernest-Wallon à Toulouse

Section Paloise 46 / Stade Aurillacois 13

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
MAFTEI 13.  RIBEYROLLES (cap)  12. GONTINEAC  11. ROBERT
10.  PETITJEAN 9. GRACIA
7.   BERNEAU
8.  DOMINGO 6.  MARTRETTE 
5.  GABIN  4.   COURTEIX 
3.  M
ONIER   2.  RIPOL 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  GUATIERI  2.  TINCU  3.  SOURGENS 
4.  NAUROY    5.  MORGAN 
6.
SOM   (cap )  8. MANTA  7. TABACCO
9.  CARBONNEAU  10.  MERCIER 
11.  SOUVERBIE 12.  CASSIN  13.  CISTACQ  14.  MOURET
BEAUXIS

Section Paloise

Remplaçants

Aurillac: NNOMO  >  Ripol (65e ) - MEMBRADO  > Monier (40e) - PAYRAT > Courteix (73e)  -  LESCURE > Martrette (48e) -  BOREL  > Gracia (55e) - MARQUE > Petitjean (65e)  - RACHKOV > Maftei (29e) 
Lyon : LAPERNE  >Gaitieri (52e)  - BOIROUXSourgens (70e) - TERRAIN  > Som (50e) -  SORGUES > Tabacco (33e)  - FURET > Manta (67e) - ISAAC > Cassin (63e) > - MARTIN > Beauxis (75e) .

Toulouse ( Stade Ernest Wallon )
Résultats: Pau  46 / Aurillac 13
(Mi-temps: (13-03) pour  Pau
Points marqués pour Pau: Six essais Jean-Charles Cistacq (40e & 56e) - Romain Terrain (62e) - Garrick Morgan (70e) - Jack Isaac (77e) - Nicolas Mouret (80e)- Quatre  transformations & deux pénalités (3e & 16e) Ludovic Mercier.
Points marqués pour Aurillac
: Un essai Anthony Martrette (47e) - une transformation & deux pénalités (13e & 59e) de Maxime Petitjean .
Public
: 6 000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps chaud et ensoleillé, Pelouse en parfait état, vent en faveur de Pau en première période 
Arbitrage de Mr. Joël Jutje ( Midi-Pyrénées ) assisté de MM. Dellac et Masson
Cartons jaunes :Néant

Même la défaite peut-être belle !!!

Les "rouge et bleu" n'ont pas à rougir de leur défaite. Elle ne reflète absolument pas la physionomie de la partie. Durant un heure ils ont fait douter des Palois qui n'en menaient pas large. Si Aurillac marque l'essai de la 29e minute (Valentin Mafteï se blesse au moment d'aplatir) les Pyrénéens auraient sans doute rencontré quelques difficultés pour revenir dans la rencontre. Et puis il y a eu ces dernières vingt minutes ou les Cantaliens ont fait trop de cadeaux jouant tous les ballons et prenant beaucoup de risques. Avec un vent favorable il aurait fallu porter le jeu dans le camp adverse (comme avait su le faire Ludovic Mercier en première période). Par ailleurs le mauvais geste d' Alex Manta sur Vincent Caldayroux méritait autre chose qu'une simple pénalité (que faisaient les juges de touche ?). A contrario c'est Franck Membrado qui sort dix minutes pour faute technique. Par ailleurs il ne faut pas oublier que les deux équipes n'étaient pas au même niveau physiquement. Pau avait bénéficié de plusieurs week-end de repos alors que les Aurillacois venaient de "ferrailler" dur face à Montauban et Lyon. Quoi qu'il en soit les Cantaliens ont fait honneur à leur maillot en réalisant une saison exceptionnelle. En fait ils terminent à la seconde place derrière Toulon qui accède au "Top 14". Maintenant place à la saison 2005/2006 que l'on souhaite aussi passionnante que celle qui se termine aujourd'hui sur la célèbre pelouse "Ernest Wallon".


05 Juin 2005

Finale du Championnat de France de "PRO D2"
Parc des Sports Marcel-Michelin à Clermont-Ferrand

Lyon O U 19 / Stade Aurillacois 21

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.  ROBERT  13.  RIBEYROLLES (cap)  12.
GONTINEAC  11. MAFTEI 
10.  PETITJEAN 9. GRACIA
7.   BERNEAU
8.  DOMINGO 6.  MARTRETTE 
5.  GABIN  4.   COURTEIX 
3.  M
ONIER   2.  RIPOL 1. FAKATE

ballon rugby

1.  LECADRE  2.  TEBANI  3.  PAKIHIVATEAU 
4.  GUFFROY  (cap )  5.  CADIC 
6.
BOUKANOUCHA    8.  SALLELAS  7.  FLEURUS
9.  COROMP  10.  BELLOT 
11.  LAZERT 12.  MAZOYER13.  GAMBETTA  14.  MABILLON
GALON

Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: RIBES  >  Ripol (40e ) - MEMBRADO  > Fakaté (52e) - RIPOL > Monier (70e) - SPATARU  >  -  LESCURE > Martrette (72e) -  BOREL  > Gracia (52e) - MARQUE - RACHKOV > Viars (40e) 
Lyon : FIARD > Lecadre (54e)  - DEVILLE >  - CHAUBEAU > Pakihivateau (59e)-   SIGOIRE >  - FIORESE - LAZERGUES > - PUCCIARELLO > Bellot (54e) .

Clermont-Ferrand ( Parc des Sports Marcel-Michelin )
Résultats: Lyon OU  19 / Aurillac 21
(Mi-temps: (12-03) pour  Aurillac
Points marqués pour Lyon: Un essai Julien Sallelas (56e), une transformation Thomas Pucciarello et quatre pénalités  Benoît Bellot (16e & 44e) - David Lazert (65e) - Thomas Pucciarello (74e)
Points marqués pour Aurillac
: 7 pénalités de Maxime Petitjean ( 4e, 13e, 18e, 36e, 53e, 69e, 80e)
Public
: 10 000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps chaud et ensoleillé, Pelouse en parfait état, vent en faveur d'Aurillac en première période 
Arbitrage de Mr. MACIELLO ( Côte d'Azur ). 
Cartons jaunes :Néant

La victoire de la solidarité et du courage

Le Stade Aurillacois n'en fini pas de surprendre en cette fin de saison 2004/2005. Vainqueur à Paris pour assurer la cinquième place qualificative ils confirment sur le terrain de "Sapiac" face aux favoris Montalbannais et récidivent au " Michelin" devant un "LOU" pourtant affamé. Les voila maintenant autorisés à disputer l'accession au futur  Top 14. Pas un Cantalien, y compris le plus inconditionnel des supporters, n'aurait imaginé un tel scénario. Maintenant que la "table est mise" il va bien falloir honorer ce somptueux repas.
Revenons sur cette victoire, acquise à la dernière seconde mais méritée sur l'ensemble de la partie. Les Cantaliens menaient au repos 12 à 3.Ils furent rejoints et dépassés, d'un petit point à la 65e minute, après la pénalité réussie par Lazert, le remplaçant de Bellot sorti sur blessure. Quatre minutes plus tard Maxime Petitjean (auteur des 42 points de son équipe sur les deux rencontres) redonnait deux points d'avance aux "rouge et bleu". Il restait 10 minutes à jouer lorsque le pilier Ludovic Monier, souffrant des cervicales, devait quitter ses camarades remplacé par un talonneur, Roger Ripol. Avec un seul pilier de métier les mêlées n'auraient pas dû être poussées mais l'information n'était pas, semble t-il, parvenue jusqu'à Monsieur Marciello, l'arbitre de la rencontre. Sans pilier la mêlée Cantalienne était mise à la faute et l'arbitre accordait la pénalité que transformait Pucciarello redonnant ainsi un point d'avance aux Lyonnais. Pendant ce temps, le staff technique Aurillacois s'expliquait avec le quatrième arbitre pour lui faire savoir que la mêlée aurait dû être simulée .La pénalité étant accordée Monsieur Macciello ne pouvait pas revenir en arrière. Par contre à partir de ce moment là les mêlées, à venir, seraient simulées (c'est tout simplement l'application de la règle et elle n'est pas le fait du Stade Aurillacois).Une dernière mêlée est sifflée, quelques secondes avant la sirène, pour en-avant Lyonnais. Un joueur du LOU se met à la faute et Monsieur Macciello accorde la pénalité aux Cantaliens des 22 mètres légèrement en coin. Maxime Petitjean ne tremble pas et permet aux siens d'aller affronter les Palois en barrage. Si la victoire fût plus difficile que celle de Montauban elle n' est tout de même pas volée sur l' ensemble de la rencontre.

Quelques précisions: Nous voudrions tout d'abord rétablir la vérité au sujet de certaines critiques, envers l'arbitrage, même si nous pouvons comprendre la déception et l'amertume des Lyonnais au coup de sifflet final. L' envoyé spécial du "Midol" pour Lyon, Nicolas Zanardi, déclare dans les pages jaunes : A cinq minutes de la fin du match les mêlées furent simulés alors qu'aucun remplacement ne venait d' être effectué en première ligne..... Faux:  A la 70e minute le pilier gauche Ludovic Monier avait été remplacé par le talonneur Roger Ripol. Faux:  A la 70e minute le pilier gauche Ludovic Monier avait été remplacé par le talonneur Roger Ripol. La mêlée ordonnée à la 74e minute, qui amena la pénalité donnant l'avantage à Lyon, n' aurait donc pas dû être poussée ce qui aurait probablement évité la faute et donc la pénalité (voir l'explication plus haut).

Ils étaient là : Ludovic Mercier, futur adversaire des Cantaliens, n'a pas hésité à parcourir les 600 à 700 Kms qui séparent Pau de Clermont-Ferrand pour voir évoluer ses anciens partenaires. On ne saurait, pour autant, l'accuser d'espionnage. David Hunter est venu de Narbonne et Harold Karélé de Toulon. D'autres anciens comme Raphaël Chanal ou Jacques Shampers étaient également au "Michelin" pour encourager leurs camarades. Par ailleurs des supporters n'ont pas hésité à faire le déplacement des Pyrénées, du Gers, de l'Aveyron, de la Corrèze et du Lot pour encourager les "rouge et bleu" sans oublier bien sur les milliers de Cantaliens. Le rugby a besoin des phases finales pour bouger les foules.


Composition des équipes lors du match aller à Lyon le 27/11/2004 - Lyon 32 - Aurillac 22
( de cette rencontre il ne reste que 5 joueurs Aurillacois qui de plus évoluaient  à des postes différents)

Stade Aurillacois

15. RODRIGUES
14.
OLOMBEL 13.  ROBERT 12. VER 11. CARLI
10.
MARQUE 9. RACHKOV
7.   COURTEIX
(cap) 8.  DOMINGO 6.  BERNEAU 
5.
TERITAOHIA 4.  GABIN
3.
MEMBRADO 2. RIBES 1. ROUILLER

ballon rugby

1. FIARD 2.  TEBANI  3.  PAKIHIVATEAU 
4.  GUFROY  5.  DALLELAS 
6.
FIORESE    8. DELANNOY (cap ) 7.  BOUKANOUCHA 
9.  COROMP  10.  BELLOT 
11.
NGOG 12.  STUART  13.  MAZOYER  14.  MABILLON
GALON

Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: RIPOL  - MONIER  - SPATARU   - PAYRAT -  LESCURE > - PETITJEAN - RIOS -  
Lyon : LECADRE > - GOMEZ >  -  FLEURUS >  -

Lyon ( Stade Vuillermet )
Résultats: Lyon OU 32 / Aurillac 22
(Mi-temps: (20-15) pour Lyon
Points marqués Lyon: Deux essais MABILLON (2e), BELLOT (26e) - deux transformations - cinq pénalités (4e, 42e, 52e, 55e, 70e) - un drop (36e) Benoit BELLOT.  
Aurillac
: Un essai  de pénalité (62e) - quatre pénalités (9e, 29e,31e, 40e)  - un drop (18e) Guillaume MARQUE
Public
: 2 500 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps doux, pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr MATHEU ( Armagnac-Bigorre ). 
Cartons jaunes :Guillaume RIBES
(42e/52e) pour Aurillac faute technique).

 

<html>

<head>
<meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=windows-1252">
<title>Nouvelle page 14</title>
</head>

<body>

<p align="left"><font size="1">
<a href="http://rugby.cantalpassion.com/sommaire_archives.htm">Sommaire archives</a></font></p>
<p align="center"><font color="#cc6600"><b>ARCHIVES MATCHS&nbsp;OCTOBRE 2004</b></font></p>
<p align="left"><font size="1">30 Octobre 2004</font></p>
<p align="center"><b><font size="3"><font color="#0000ff">Stade Aurillacois&nbsp; 22
/</font> R.C. Toulon&nbsp; 11</font></b></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Composition des équipes</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Stade Aurillacois<br>
<font color="#0000ff">15. MAFTEI<br>
14.&nbsp;RODRIGUES &nbsp;13. RIBEYROLLES (cap)&nbsp; 12. GONTINEAC 11. CARLI<br>
10. MARQUE&nbsp; 9. GRACIA&nbsp;<br>
7. BERNEAU &nbsp; 8. DOMINGO&nbsp; 6. COURTEIX<br>
5. &nbsp;GABIN 4. TERITAOHIA &nbsp;<br>
3. MEMBRADO &nbsp;2.&nbsp;RIBES 1. </font></b><font color="#0000ff"><b>CALDAYROUX&nbsp;</b></font></font></p>
<p align="center"><font size="1">
<img src="/images2/ballon.jpg" width="66" border="0" height="43"></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>1. LOUW 2. TRAVERSA&nbsp; 3. DA SILVA<br>
4. ORSONI&nbsp; (cap )&nbsp; 5. FRANCHINI&nbsp;<br>
6. LABADZE&nbsp; 8. ALAZET&nbsp; 7. DRIDI<br>
9. MARFAING 10. VICKERS-PEARSON<br>
11.&nbsp; JAGR 12.&nbsp; WITHFORD 13. CARBALLO 14.&nbsp; OURAK<br>
15.&nbsp; TEISSEIRE&nbsp;<font size="1" color="#ff9966"><br>
</font>Toulon</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Remplaçants : </b>(en <b>gras</b> les
joueurs&nbsp; entrés en cours de match)</font></p>
<p><font size="1">Aurillac:<font color="#0000ff"> <b>NNOMO &gt; Ribes </b>(63e) &gt;
<b>Membrado</b> (68e);&nbsp; <b>MONIER &gt; Caldayroux </b>(56e)<b>;&nbsp;RIOU &gt; Teritaohia
</b>(29e)<b>;&nbsp;FAKATE &gt; Gabin </b>(74e);<b> BOREL &gt; Gracia </b>(53e)<b>; RACHKOV
&gt;Carli&nbsp; </b>(77e)<b>; ROBERT &gt; Ribeyrolles </b>(10e)<b>&nbsp;</b>.<br>
</font>Toulon :<font color="#0000ff">&nbsp;</font><b>FITZGERALD &gt; Louw </b>(56e),<b>
FERIEN &gt; Da Silva </b>(63e);<b> ESPAGNO &gt; Labadze </b>(69e), <b>TALEC &gt;
Franchini </b>(53e) <b>;&nbsp; ARNIAUD &gt; Withford</b> (40e)<b>; CONZETT &gt; Ourak </b>
(53e);<b>&nbsp;LANCELLE &gt; Marfaing</b> (73e)<b>&nbsp;</b> . &nbsp;<b><font color="#0000ff"><br>
</font><br>
Résultats:</b>&nbsp;<b><font color="#0000ff"> Aurillac 22 / </font>Toulon 11&nbsp;<font color="#cc3300">
</font></b>(Mi-temps: (<font color="#0000ff"><b>19</b></font>/06<b><font color="#cc3300">
</font></b>) pour Aurillac<br>
<b>Points marqués</b>:&nbsp; <b><font color="#0000ff">Aurillac;&nbsp;</font></b> Deux
essais&nbsp; (22e) <b><font color="#0000ff">Manuel RODRIGUES</font></b> , (38e)
<font color="#0000ff"><b>Nicolas CARLI.</b></font>&nbsp;&nbsp; Quatre&nbsp; pénalités ( 4e,
16e, 26e, 46e) <font color="#0000ff"><b>Guillaume MARQUE </b></font><b>Toulon :
Un essai&nbsp; </b>(78e)</font> <font size="1"><b>ALAZET; </b>deux pénalités (21e,
40e + 1 )&nbsp; <b>VICKERS-PEARSON.&nbsp;<br>
Public</b>: 5500 spectateurs environ.&nbsp;<br>
<b>Conditions climatiques</b>:&nbsp; température fraîche,&nbsp; pelouse souple, vent
favorable à Toulon en première période.&nbsp;<br>
<b>Arbitrage </b>de Mr <font color="#ff00ff"><b>THOMAS</b></font><b><font color="#ff00ff">
</font>( </b>Drome-Ardèche <b>)&nbsp;.&nbsp;<br>
Cartons jaunes </b>:&nbsp;<b>Néant&nbsp;</b></font></p>
<p><font size="1"><b>Joueurs blessés durant la rencontre: <font color="#cc3300">
Fabrice RIBEYROLLES</font> (adducteurs), <font color="#cc3300">Ralph TERITAOHIA</font>
(cheville), <font color="#cc3300">Mikael GRACIA </font>(genou),
<font color="#cc3300">Vincent CALDAYROUX</font> (épaule), <font color="#cc3300">
Franck MEMBRADO</font> (cheville) <br>
</b></font><b><font size="1">Joueurs absents à Aurillac : <font color="#ff0000">
Roger RIPOL</font>, </font></b><font size="1"><b><font color="#ff0000">Alani
</font></b></font><b><font color="#ff0000"><font size="1">MAKA</font>,</font></b><font color="#ff0000"><b><font size="1">&nbsp;</font></b></font><b><font size="1" color="#ff0000">
Pétrisor</font><font size="1" color="#cc3300"> </font></b><font color="#ff0000">
<b><font size="1">SPATARU, </font></b></font><font size="1" color="#ff0000"><b>
Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Mathieu LESCURE,</b></font><font size="1"><b><font color="#ff0000">&nbsp;
</font></b></font><b><font size="1" color="#ff0000">Maxime PETITJEAN</font></b><font size="1"><b><font color="#ff0000">,
Stéphane MAMY, J.F. VIARS</font><font color="#cc3300">.&nbsp; </font></b>(blessés)</font></p>
<p align="center"><b><font size="4" color="#0000ff">Une bonne première période
puis ..... une seconde aux forceps</font></b></p>
<p align="left"><font size="2">Il est très difficile de renouveler deux fois de
suite les mêmes performances. En recevant</font><b>&nbsp;</b><font size="2">le leader
Toulonnais, les Cantaliens savaient qu'ils avaient un gros défi à relever. Avec
le soutient d'un nombreux public, tout acquit à leur cause, les &quot;rouge &amp; bleu&quot;
se lancèrent dans la bataille avec panache et conviction. Le jeu au pied du
nouvel ouvreur, <font color="#0000ff"><b>Guillaume</b></font>
<font color="#0000ff"><b>Marque</b></font>, était suffisamment efficace pour
renvoyer les Toulonnais dans leur camp. Dominateurs dans la conquête (touches et
mêlées) les Aurillacois pouvaient dynamiser le jeu en effectuant des
enchaînements de bonne qualité. Deux essais d'ailier signés
<font color="#0000ff"><b>Manuel Rodriguès</b></font> et <font color="#0000ff">
<b>Nicolas Carli </b></font>vinrent récompenser leurs efforts. Plusieurs autres
actions d'envergure auraient du permettre de &quot;tuer&quot; le match et d'empocher le
point de bonus offensif durant cette première période. La seconde débutait sur
le même registre mais la cascade de blessures, les changements qui suivirent, le
manque de fraîcheur physique, eurent des conséquences néfastes sur les
organismes mis à rude épreuve. Les Varois, peu en vue jusque là, se mirent à y
croire et firent passer de mauvais moments chez les joueurs et supporters. Les
vingt dernières minutes furent très difficiles. Par manque de piliers du côté
Aurillacois la règle de la mêlée simulée fut appliquée par <font color="#ff00ff">
<b>Monsieur Thomas </b></font>au grand désespoir du staff Toulonnais. Le coup de
sifflet, après cinq minutes de temps additionnel, délivrait acteurs et public.
Le stade venait de mettre à la raison le leader de la poule unique en le privant
du point de bonus défensif qui aurait pu être une petite consolation pour les
visiteurs. </font></p>
<p align="center"><b><font size="2" color="#0000ff">Analyse et commentaires</font></b></p>
<p align="left"><font size="2" color="#0000ff"><b>Les plus du stade Aurillacois</b>:&nbsp;La
victoire face au leader, une excellente première période avec une bonne
conquête, de bons mouvements, un jeu au pied assez efficace, une bonne défense.
</font></p>
<p align="left"><b><font size="2" color="#ff0000">Les points faibles :</font></b><font size="2" color="#ff0000">
Un manque de fraîcheur physique, un banc pas suffisamment étoffé pour palier aux
blessures<b>.</b></font></p>
<p align="left"><font size="2" color="#ff0000">&nbsp;<b>Les regrets ou erreurs</b> :
Le 0 au classement britannique après la défaite face à Tyrosse. L' absence de
concrétisation dans les temps forts.&nbsp;</font></p>
<p align="left"><font size="2"><b>L'adversaire : </b>Assez décevant durant une
heure de jeu, statique, friable, chicaneur. Loin de l'image que l'on peut se
faire d'un leader de poule.<br>
<b>Aubin Hueber </b>( ancien international et entraîneur de Toulon) :&nbsp;<b> <i>
&quot;Nous avons été très faible en touche alors que tous les lancements partent de
ce secteur de jeu. Notre défense était absente également.&nbsp; En résumé nous
n'avons pas été bons. Aurillac a su maîtriser et dynamiser la rencontre. Les
Cantaliens ont su profiter aussi de la règle de la mêlée simulée, c'est de bonne
guère.&nbsp;<br>
</i></b><br>
<font color="#ff00ff"><b>L'arbitrage : </b>Monsieur <b>Thomas&nbsp; </b>à beaucoup
sifflé mais, compte tenu du nombre de fautes commises par l'une et l'autre des
équipes en présence, il ne pouvait en être autrement&nbsp; </font></font></p>
<p align="left"><font size="2"><font color="#ff00ff">.</font><font color="#008000"><b>Le
prochain match :&nbsp;</b> Il aura lieu dimanche prochain sur le terrain d' Oyonnax.</font></font></p>
<hr width="50%">
<p align="left"><font size="1">23 Octobre 2004</font></p>
<p align="center"><font color="#0000ff"><b><font size="3">Stade Aurillacois 43&nbsp;
</font></b>/</font>&nbsp;<b><font color="#ff0000">&nbsp; </font><font size="3">La Rochelle
19&nbsp;</font></b></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Composition des équipes</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><br>
Stade Aurillacois</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><font color="#0000ff">15. MAFTEI<br>
14.&nbsp; RODRIGUES&nbsp; 13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC&nbsp; 11. CARLI&nbsp;&nbsp;<br>
10. PETITJEAN&nbsp; 9. GRACIA<br>
7.&nbsp;&nbsp; BERNAUD&nbsp; 8.&nbsp;DOMINGO&nbsp; 6. COURTEIX<br>
5.&nbsp; GABIN&nbsp; 4. TERITAOHIA&nbsp;&nbsp;<br>
3. MEMBRADO &nbsp;2. RIPOL 1. </font></b><font color="#0000ff"><b>CALDAYROUX</b></font></font></p>
<p align="center"><font size="1">
<img src="/images2/ballon.jpg" width="66" border="0" height="43"></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>1. &nbsp;LABBE&nbsp; 2.&nbsp; ANGLADE&nbsp; 3. MAZET<br>
4.&nbsp; MOHR&nbsp;&nbsp;(cap )&nbsp; 5.&nbsp; WARGON<br>
6. &nbsp;JACOB&nbsp; 8.&nbsp; DJEBAÏLI&nbsp;&nbsp; 7. PUJOS<br>
9. FERROU&nbsp; 10. DORBEAUX<br>
11. DEKKICHE&nbsp; 12.&nbsp; VENEYRE&nbsp; &nbsp;13. BORDES 14. SAVIGNAT<br>
15. BOUILLOT<font size="1" color="#ff9966"><br>
</font>La Rochelle</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Remplaçants </b>( en gras les joueurs
rentrés en cours de rencontre)</font></p>
<p align="left"><font size="1">Aurillac:<font color="#0000ff"> <b>RIBES ( Ripol
54e); &nbsp;MONNIER&nbsp; (Membrado 54e); RIOU (Gabin 61e);&nbsp; FAU. N&nbsp; (Berneau 79e)</b> <b>
; RACHKOV (Gracia 70e)</b>; <b>MARQUE (Petitjean</b> <b>40e)</b>; ROBERT<b> .</b>&nbsp;<b><br>
</b></font>La Rochelle<font color="#ff9966"> </font>:<b><font color="#ff9966">
</font>FRAUDEAU (Labbé 50e); ALBINET (Anglade 50e);&nbsp;&nbsp;ZIMMERMAN (Mazet 50e);&nbsp;
AURIGNAC&nbsp;(Wargon 50e); MERLING ( Dorbeaux 70e) LOPEZ&nbsp; ( Ferrou 65e);&nbsp;BRUNET
(Bouillot 43e).&nbsp;</b></font></p>
<p><font size="1"><b><font color="#0000ff">Aurillac</font> </b>( Stade
Jean-Alric )<b><br>
Résultats:&nbsp;<font color="#0000ff">Aurillac 43/</font></b> <b>La Rochelle 19</b>.
(Mi-temps: (<font color="#0000ff"><b>23</b></font> - 07) pour Aurillac<br>
<b>Points marqués</b>.&nbsp;<b> <font color="#0000ff">Aurillac</font>: </b>Cinq
essais <font color="#0000ff"><b>Roméo GONTINEAC</b></font> (1ere),&nbsp;
<font color="#0000ff"><b>Vincent CALDAYROUX </b></font>(17e),
<font color="#0000ff"><b>Fabien DOMINGO</b></font> (66e &amp; 78e),
<font color="#ff0000">Essai de pénalité</font>&nbsp; (69e) Trois transformations
<font color="#0000ff"><b>Maxime PETITJEAN</b></font> (1ère &amp; 17e), <b>
<font color="#0000ff">Guillaume MARQUE </font></b>(69e),Quatre pénalités
<font color="#0000ff"><b>Maxime PETITJEAN </b></font>(30e, 36e, 39e).&nbsp;&nbsp;<font color="#0000ff"><b>Guillaume
MARQUE (54e).</b></font><b> <br>
La Rochelle</b>:&nbsp;Trois essais <b>DEKKICHE&nbsp;</b> ( 40e + 1 &amp; 80e + 4 ), <b>ALBINET
</b>(80e + 2) .Deux transformations <b>BOUILLOT </b>(40e + 1) <b>
<font color="#0000ff">&nbsp;</font>BORDES<font color="#0000ff"> </font></b>(80e + 4
).<b><br>
Public</b>:&nbsp;4 000 spectateurs environ<br>
<b>Conditions climatiques</b>:Temps doux pour la saison, léger vent favorable à
Aurillac en première mi-temps, pelouse en bon état&nbsp; .&nbsp;<br>
<b>Arbitrage </b>de <b><font color="#ff00ff">Mr</font> <font color="#ff00ff">
BEXIGA </font></b>( Périgord-Agenais ).&nbsp;<b><br>
Cartons jaunes : <font color="#0000ff">David GABIN</font> </b>( 45e / 55e) pour
Aurillac<b> - LOPEZ&nbsp; </b>(71e/81e) pour La Rochelle<b><br>
Joueurs blessés :&nbsp; <font color="#0000ff">Maxime PETITJEAN </font></b>(entorse à
la cheville droite en fin de première période.<br>
<b>Joueurs absents à Aurillac : <font color="#ff0000">Alani </font></b></font>
<b><font color="#ff0000"><font size="1">MAKA</font>,</font></b><font color="#ff0000"><b><font size="1">&nbsp;</font></b></font><b><font size="1" color="#ff0000">
Pétrisor</font><font size="1" color="#cc3300"> </font></b><font color="#ff0000">
<b><font size="1">SPATARU, </font></b></font><font size="1" color="#ff0000"><b>
Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Bernard FAKATE, Mathieu LESCURE,</b></font><font size="1"><b><font color="#ff0000">&nbsp;
StéphaneMAMY, J.F. VIARS</font><font color="#cc3300">.&nbsp; </font></b>(blessés)</font></p>
<p align="center"><b><font size="4" color="#0000ff">Quand tout va bien dans la
tête &amp; dans les jambes&nbsp; .....</font></b></p>
<p align="left"><font size="2">Samedi soir le Stade Aurillacois a réussi un
match presque parfait et régalé ses nombreux supporters. La réception des
Rochelais était loin d'être une simple formalité. Les visiteurs se présentaient
à &quot;Jean-Alric&quot; en équipe sereine occupant la seconde place de la poule devant
les Toulonnais. Ils totalisaient cinq victoires dont deux acquises sur terrain
adverse. Leur seul faux-pas remontait à la première journée ou ils avaient
concédé un nul, sur leur pelouse, face à Tarbes. Si les Cantaliens&nbsp; espéraient
un résultat positif, face aux maritimes, peu d'entre eux auraient parié sur un
tel score avec en prime le point de bonus offensif. Durant cette rencontre, les
visiteurs ont subi la pression des Aurillacois durant les 80 minutes du temps
réglementaire. Ils ont été pris à la gorge dés l'entame et les Cantaliens ne
leur ont jamais permis de sortir le tête de l'eau. Paradoxalement ils ont réussi
à marquer 3 essais, tous dans les temps additionnels de la première et de la
seconde période. Le premier suite à une interception dans leurs 22 mètres alors
qu'il y avait deux Aurillacois blessés (Membrado &amp; Petitjean). Les deux autres,
anecdotiques, dans les dernières secondes de la rencontre suite à un relâchement
bien compréhensible des &quot;rouge &amp; bleu&quot;. Maintenant il va falloir maintenir cette
pression avec la venue, samedi prochain, du leader Toulon.</font></p>
<p align="center"><b><font size="2" color="#0000ff">Analyse et commentaires</font><font color="#0000ff">&nbsp;</font></b></p>
<p align="left"><font size="2" color="#0000ff"><b>Les plus du stade Aurillacois</b>:&nbsp;Une
bonne conquête, d'excellents lancements de jeu, du dynamisme, de la vitesse, de
l'adresse, une alternance de jeu au pied et à la main bien dosée et efficace,
toujours dans le sens de la marche, présents durant toute la rencontre, les
&quot;rouge et bleu&quot; ont enthousiasmé leurs fidèles supporters. Le sixième point
bonus sur huit rencontres (3 offensifs et 3 défensifs).&nbsp;<br>
</font><b><font size="2" color="#ff0000">Les points faibles :</font></b><font size="2" color="#ff0000"><b>
</b>Il faudrait être perfectionniste pour trouver quelques failles dans le jeu
des Aurillacois lors de cette magnifique soirée qui réconcilie le public avec le
rugby<b> </b>qu'il affectionne<b>.</b>&nbsp;<br>
<b>Les regrets ou erreurs</b> : Le 0 au classement britannique après la défaite
face à Tyrosse. L' interception donnant les premiers points aux Rochelais,
évitant à ces derniers l'humiliation d'un 43 à 0 à la fin du temps
réglementaire. Le petit relâchement (durant le temps additionnel) permettant aux
maritimes de quitter&nbsp; &quot;Jean-Alric&quot; sur un score plutôt flatteur par rapport à la
physionomie de la rencontre.</font></p>
<p align="left"><font size="2" color="#ff0000">Nous retiendrons les propos de
</font><b><font size="2" color="#0000ff">Michel Peuclestrade</font><font size="2" color="#ff0000">.
</font><i><font size="2">&quot;En rugby l'entame est primordiale. Lorsque l'on
respecte l'adversaire on a beaucoup plus de chance de le mettre à la raison.
Notre buteur nous a mis dans le sens de la marche. Nous étions bien dans nos
têtes et à partir de là tout est plus facile.</font></i></b></p>
<p align="left"><font size="2"><b>L'adversaire : </b>Il vaut nettement mieux que
ce qu'il a montré ce samedi soir. Comme les Aurillacois, face à Tyrosse, cette
défaite risque de s'avérer positive pour la suite de la compétition. Il a subit
de la première à la dernière minute du temps réglementaire et de ce fait n'a
jamais pu sortir la tête de l'eau. Pas de soucis pour lui il saura tirer la
leçon de cette déculottée. Par contre il n'a jamais fermé le jeu et c'est tout
en son honneur.&nbsp;<br>
Propos du co-entraîneur Rochelais et ancien entraîneur de Colomiers <b>Serge
Milhas</b>,&nbsp;<b> <i>&quot;Sur cette rencontre, c'est toute l'équipe qui a failli. Si
nous avions voulu remettre Aurillac sur les rails, nous ne nous y serions pas
pris autrement. Je vais tout faire pour remettre les têtes en place avant la
venue des Albigeois. Ceci dit Aurillac mérite amplement sa victoire. C'est une
belle équipe qui joue intelligemment en produisant un jeu diversifié et de
grande qualité.<br>
</i></b><br>
<font color="#ff00ff"><b>L'arbitrage : </b>Monsieur <b>Bexiga&nbsp; </b>à contribué à
la qualité de la rencontre en laissant jouer tout en sanctionnant à bon escient
les fautes commises par l'une ou l'autre des équipes en présence. Il a peut être
commis une petite erreur qui a privé les Cantaliens d'un essai supplémentaire
mais sa décision n'a pas eu de conséquences sur le résultat final. Si tous les
arbitres se comportaient de la sorte, lorsque les équipes font preuve de bonnes
intentions, il est certain que le rugby aurait beaucoup à gagner.<br>
</font><font color="#008000"><b>Le prochain match :&nbsp;</b> Il aura lieu samedi
prochain avec la réception de Toulon qui occupe la première place de la poule
unique avec 7 victoires sur 8 rencontres.&nbsp;</font></font></p>
<hr width="50%">
<p align="left"><font size="1">17 Octobre 2004&nbsp;</font></p>
<p align="center"><b><font size="3">Albi&nbsp;18 /</font><font size="1">&nbsp;</font><font color="#0000ff">
</font><font color="#ff0000">Stade Aurillacois&nbsp; 15</font></b></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Composition des équipes</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Stade Aurillacois</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><br>
<font color="#0000ff">15.&nbsp; </font></b></font><font color="#0000ff">
<font size="1"><b>MAFTEI</b>&nbsp;</font><b><br>
<font size="1">14.</font>&nbsp;</b> </font><font size="1"><font color="#0000ff"><b>
RODRIGUES&nbsp; 13.&nbsp; RIBEYROLLES </b></font><b><font color="#0000ff">(cap)&nbsp; </font>
</b><font color="#0000ff"><b>12.&nbsp; ROBERT&nbsp; 11.&nbsp; CARLI&nbsp;<br>
10.&nbsp; PETITJEAN&nbsp; 9.&nbsp; BOREL&nbsp;<br>
7.&nbsp; BERNEAU&nbsp; &nbsp; 8.&nbsp; GABIN</b></font><b><font color="#0000ff">&nbsp; </font></b>
<font color="#0000ff"><b>6.&nbsp; </b></font><b><font color="#0000ff">DOMINGO<br>
5.&nbsp; TERITAOHIA&nbsp; 4.&nbsp; RIOU<br>
3.&nbsp; MEMBRADO &nbsp;2.&nbsp; RIBES 1.</font></b><font color="#0000ff"><b>&nbsp; CALDAYROUX</b></font></font></p>
<p align="center"><font size="1">
<img src="/images2/ballon.jpg" width="66" border="0" height="43"></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b>1. VANCHERI &nbsp;(cap)&nbsp; 2. LADHUIE&nbsp; 3. LEDUC<br>
4. GUICHERD&nbsp; 5. MELA&nbsp;<br>
6. DUCOS&nbsp;&nbsp; 8. COREA&nbsp;7.&nbsp; MARECHAL<br>
9. FARENC&nbsp; 10. MANCA<br>
11. FOUGEDOIRE&nbsp;&nbsp; 12.&nbsp;SANCHOU&nbsp; 13. SUBRA&nbsp; 14. SERRE<br>
15 REBBOUH</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><br>
Albi</b></font></p>
<p align="center"><b><font size="1">Remplaçants</font></b></p>
<p align="left"><font size="1">Aurillac:<font color="#0000ff"> RIPOL<b>; MONIER
65e (Membrado) ; COURTEIX</b></font><b><font color="#0000ff">&nbsp;&nbsp;</font></b><font color="#0000ff"><b>60e
(Riou); PEYRAT 68e (Teritaohia) ;&nbsp; </b>GRACIA<b>&nbsp; ; GONTINEAC 58e (Ribeyrolles);
&nbsp;</b>RACHKOV<b>.&nbsp;</b><br>
</font>Albi<font color="#ff9966"> </font>:<font color="#ff9966"> </font><b>
STANKOVICH 30e (Ladhuie)&nbsp;</b>;&nbsp;<b>GADY 48e (Leduc) </b>; JULIAN<b>; </b>
&nbsp;KASTADZE; TSIKLAURI&nbsp;; <b>KRIEGEL&nbsp; 36e (Rebbouh)</b>;&nbsp;<b>COUTURIER 80e (Serre)</b>.</font></p>
<p><font size="1"><b>Albi </b>( Stade Municipal )<b><br>
Résultats:&nbsp;Albi 18/</b> <b><font color="#0000ff">Aurillac 15</font>&nbsp;<font color="#0000ff">
</font></b>. (Mi-temps: (10-<font color="#ff0000">03</font>) pour Albi<br>
<b>Points marqués</b>.&nbsp;<b>Aurillac : </b>Cinq pénalités (26e, 47e, 51e, 66e,
78e)&nbsp; <font color="#0000ff"><b>Maxime P</b></font><b><font color="#0000ff">ETITJEAN
</font>.</b> &nbsp;&nbsp;<b> <br>
Albi</b>:&nbsp; Deux essais <b>SUBRA</b> (34e) ;<b>VANCHERI</b> (76e) une
transformation (34e) et deux pénalités (7e et 63e) <b>MANCA.<br>
Public</b>:&nbsp;2500 spectateurs environ<br>
<b>Conditions climatiques</b>:Température froid, pelouse souple, vent favorable
à Albi en première période.&nbsp;<br>
<b>Arbitrage </b>de Mr<font color="#ff00ff"> <b>DUBES</b></font><b><font color="#ff00ff">
</font></b>(&nbsp;Côte d'Argent ).<b>&nbsp;<br>
<br>
Cartons jaunes.&nbsp;<font color="#0000ff"> </font>Albi : GADY </b>(51/ 61e)<b>&nbsp; </b>
brutalité.</font><font size="1" color="#0000ff"> <b>Aurillac : COURTEIX&nbsp; </b>
(70e/ 80e)&nbsp;</font><font size="1"><b> ?</b></font></p>
<p><b><font size="1">Joueurs absents à Aurillac :<font color="#cc3300">&nbsp;</font></font></b><font size="1"><b><font color="#cc3300">
</font><font color="#ff0000">Alani </font></b></font><b><font color="#ff0000">
<font size="1">MAKA</font>,</font></b><font color="#ff0000"><b><font size="1">&nbsp;</font></b></font><b><font size="1" color="#ff0000">
Pétrisor</font><font size="1" color="#cc3300"> </font></b><font color="#ff0000">
<b><font size="1">SPATARU, </font></b></font><font size="1" color="#ff0000"><b>
Bobins TCHALE-WATCHOU, Anthony MARTRETTE, Bernard FAKATE, Mathieu LESCURE,</b></font><font size="1"><b><font color="#ff0000">&nbsp;
StéphaneMAMY, </font><font color="#cc3300">&nbsp;</font><font color="#ff0000">Guillaume
MARQUE,&nbsp; J.F. VIARS</font><font color="#cc3300">.&nbsp; </font></b>(blessés)</font></p>
<p align="center"><b><font size="4" color="#0000ff">Aurillac avait les moyens de
gagner&nbsp;</font></b></p>
<p align="left"><font size="2">Après la gifle reçue face à Tyrosse, on attendait
la réaction des Cantaliens sur le terrain des Albigeois. Ces derniers, dans
l'expectative après leur revers à Périgueux, appréhendaient beaucoup la venue
des Aurillacois dont la défaite, sur leur terrain, face aux Landais avait
surpris beaucoup de monde. Les adversaires du jour possédaient les meilleures
attaques de&nbsp; &quot;Pro D2&quot;. La rencontre fut équilibrée puisque il fallu attendre l'
approche de la mi-temps pour voir les locaux prendre l'avantage au score. Coté
Albigeois on vit surtout la puissance du pack&nbsp; alors que les Cantaliens
essayaient de construire mais&nbsp; n'arrivaient pas à conclure. On a eu le sentiment
que la défaite, surprise, face aux Landais avait laissée des traces dans les
esprits tant les &quot;rouge et bleus semblaient manquer de confiance et de réalisme
au moment de concrétiser. La victoire était pourtant à portée de main car les
joueurs du Cantal se sont créés plus d'occasions que leur hôtes du jour. Les
deux prochains rendez-vous, qui sont donnés aux Aurillacois, seront déterminants
pour la suite de la saison. Ils reçoivent en effet, coup sur coup, les deux
leaders actuels du championnat.</font></p>
<p align="center"><b><font size="2" color="#0000ff">Analyse et commentaires</font><font color="#0000ff">&nbsp;</font></b></p>
<p align="left"><font size="2" color="#0000ff"><b>Les plus du stade Aurillacois</b>:&nbsp;Des
intentions, de nombreuses occasions de marquer (sans résultat), une bonne
conquête en touche, un bon pourcentage de réussite, sur les tirs au but, du
buteur <b>Maxime Petitjean,&nbsp; </b>le bonus défensif.&nbsp;<br>
</font><b><font size="2" color="#ff0000">Les points faibles :</font></b><font size="2" color="#ff0000"><b>
</b>Un manque évident de confiance générant, fébrilité, maladresses et mauvais
choix. Un manque aussi de moyens physiques face à un paquet puissant et
perforant. Il manque au stade Aurillacois des joueurs de la puissance du
troisième ligne local </font><font size="2"><b>Yogane Corréa</b></font><font size="2" color="#ff0000">
</font><font size="2">(il avait été contacté par Aurillac la saison passée alors
qu'il jouait à Grenoble)</font><font size="2" color="#ff0000"> ou d'</font><font size="2"><font color="#ff0000">un
</font><b>Harold Karélé</b></font><font size="2" color="#ff0000"> parti faire
les beaux jours de Toulon.&nbsp;<br>
<b>Les regrets ou erreurs</b> : La décision à quelques secondes de la fin du
temps réglementaire (dictée semble t-il&nbsp; par le staff technique). </font>
<font size="2" color="#cc3300"><i><b>&quot;Nous sommes à la soixante dix huitième
minute de la rencontre. A ce moment de la partie le score est de 18 à 12 en
faveur d'Albi. Le bonus défensif semble acquis. On décide de tenter la pénalité
pour un 18 à 15 qui ne change rien au résultat, alors que la pénal-touche
pouvait laisser espérer un 19 à 18 synonyme de victoire pour le stade
Aurillacois.&nbsp;</b></i></font><font size="2" color="#ff0000"><br>
Nous retiendrons les propos de </font><b><font size="2" color="#0000ff">Victor
Boffélli</font><font size="2" color="#ff0000">. </font><i>
<font size="2" color="#cc3300">&quot;Un manque évident de réalisme: Pour espérer
ramener un résultat positif d'Albi il aurait fallu faire preuve de beaucoup plus
d'efficacité. On vient cinq ou six fois mourir sur leur ligne de but &quot;.</font></i></b><font size="2" color="#cc3300"><br>
</font><font size="2"><b>L'adversaire : </b>Il n'a pas montré grand chose dans
le domaine de la créativité. Il dispose d'un pack puissant avec un super <b>
Yogane Corréa </b>qui est toujours à la pointe du combat. Le buteur a manqué de
réussite et la touche n'a pas été très performante. Par contre, et contrairement
aux Aurillacois, il a concrétisé les quelques occasions qui se sont présentées
et qui lui ont permis d'engranger les quatre points de la victoire.&nbsp;<br>
Propos du directeur technique Albigeois <b>Eric Béchu</b>, soulagé après ce
succès aux forceps face à Aurillac.<b> <i>&quot;Je suis très content de notre
victoire car l'équipe d'Aurillac est certainement la mieux organisée de la &quot;Pro
D2&quot; que ce soit en touche ou dans le jeu. C'est une équipe difficile à jouer et
elle l'a prouvé encore aujourd'hui. Je le répète Aurillac est vraiment une belle
équipe. Par contre j'ai été surpris par leur choix à quelques secondes de la fin
de la rencontre... alors que nous marquons nos deux essais en jouant nos
pénalités à la main, eux ont semblé se contenter du point bonus .<br>
</i>Cyril Vanchéri</b> (ancien Montalbannais) capitaine d'Albi : <i><b>&quot; C'est
la victoire du cœur, ça a été un grand match de rugby face à un adversaire
rapide, multipliant les temps de jeu. Heureusement nous avons été présent dans
le combat car ce match n'était pas facile pour nous, il y avait beaucoup de
pression. </b></i><br>
<font color="#ff00ff"><b>L'arbitrage : </b>Monsieur <b>Dubès </b>peut être
crédité d'un bon match sur l'ensemble de la partie. Néanmoins 3 ou 4 de ses
décisions (ou celles de ses assesseurs) ont été nettement en défaveur du stade
Aurillacois. ( un tirage de maillot sur </font><font color="#0000ff"><b>Manuel
Rodriguès</b></font> <font color="#ff00ff">non sanctionné, une sanction pas
évidente sur le capitaine </font><font color="#0000ff"><b>Fabrice Ribeyrolles</b></font>
<font color="#ff00ff">qui semblait aller à l'essai&nbsp; et surtout un carton jaune
injustifié à l'encontre de </font><font color="#0000ff"><b>David Courteix</b></font>
<font color="#ff00ff">à dix minutes de la fin de la rencontre.<b>&nbsp;</b><br>
</font><font color="#008000"><b>Le prochain match :&nbsp;</b> Il aura lieu samedi
prochain avec la réception de La Rochelle qui occupe la seconde place derrière
les Toulonnais.&nbsp;</font> </font></p>
<hr width="50%">
<p align="left"><font size="1">09 Octobre 2004</font></p>
<p align="center"><b><font color="#0000ff">Stade Aurillacois 14&nbsp;/&nbsp;</font>Tyrosse&nbsp;
18</b></p>
<p align="center"><font size="1"><b>Composition des équipes</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><br>
Stade Aurillacois</b></font></p>
<p align="center"><font size="1"><b><font color="#0000ff">15. MAFTEI&nbsp;<br>
14.&nbsp;&nbsp;RODRIGUES&nbsp; 13. ROBERT&nbsp; &nbsp; 12. GONTINEAC&nbsp; 11. CARLI&nbsp;<br>
10.&nbsp; PETITJEAN&nbsp; 9. GRACIA&nbsp; &nbsp;&nbsp;<br>
7.&nbsp;BERNAU&nbsp; 8.&nbsp; DOMINGO&nbsp; (cap)&nbsp; 6. MARTRETTE<br>
5. RIOU&nbsp; 4. TERITAOHIA<br>
3. MEMBRADO&nbsp; &nbsp;2. RIPOL&nbsp; 1. </font></b><font color="#0000ff"><b>CALDAYROUX</b></font></font></p>
<p align="center"><font size="1">
<img src="/images2/ballon.jpg" width="66" border="0" height="43"></font></p>
<p align="center"><b><font size="1">1. &nbsp;BARADAT 2. GUILLET&nbsp;&nbsp; 3. </font></b>
<font size="1"><b>EZAKIA</b></font><b><font size="1"><br>
4. LASSERRE &nbsp;(cap) 5. &nbsp;ELISSALDE<br>
6. </font></b><font size="1"><b>DUCAMP</b></font><b><font size="1">&nbsp; 8. PERY&nbsp; &nbsp;
7. G. BRITZ&nbsp;<br>
9. DUTILH&nbsp; 10. LABORDE<br>
11.&nbsp; </font></b><font size="1"><b>MILHET</b></font><b><font size="1"> 12.&nbsp;
DUFFRANC 13. DINALE&nbsp;&nbsp; 14. OSSARD<br>
15. MAZAS<font size="1" color="#ff9966"><br>
</font>Tyrosse</font></b></p>
<p align="center"><b><font size="1">Remplaçants</font></b><font size="1"><b> </b>
(en gras entrés en cours de match)</font></p>
<p align="left"><font size="1">Aurillac:<font color="#0000ff"> <b>RIBES</b> &gt;
Ripol (55e);</font> <font color="#0000ff"><b>MONIER &gt; Membrado (40e) ; &nbsp;</b>GABIN
<b>; </b>PAYRAT <b>;&nbsp;<font size="2" color="#0000ff"> </font>BOREL &gt; Gracia
(40e); RIBEYROLLES &gt; Robert (64e)<font size="2" color="#0000ff">; </font></b>
RATCHKOV&nbsp;<b>.<font size="2">&nbsp;</font></b></font><font size="2" color="#0000ff"><b><br>
</b></font>Tyrosse<font color="#ff9966"> </font>:<b><font color="#ff9966">
</font>LOUBEYRIE;&nbsp;</b></font><b><font size="1"> BENAZET</font></b><font size="1"><b>
;DUFOURG&nbsp;; O. BRITZ;&nbsp;</b></font><b><font size="1"> BAYER</font></b><font size="1"><b>;&nbsp;LALAILLADE
; </b></font><b><font size="1">DUPRE</font></b><font size="1"><b>.&nbsp;</b></font></p>
<p><font size="1"><b>Aurillac </b>( Stade Jean-Alric )<b><br>
Résultats:&nbsp;</b> <b><font color="#ff0000">Aurillac 14</font><font color="#0000ff">
-</font><font color="#ff0000"> </font>Tyrosse 18&nbsp;</b> (Mi-temps: (05 -
<font color="#ff0000">03</font>)&nbsp; pour Aurillac<br>
<b>Points marqués</b>.&nbsp;<b> Aurillac</b>: Un essai <font color="#0000ff"><b>Roméo
GONTINEAC&nbsp; </b></font>(14e)<b><font color="#0000ff"> </font></b>. Trois
pénalités ( 47e, 54e,&nbsp; 70e ) <font color="#0000ff"><b>Maxime Petitjean</b></font>&nbsp;&nbsp;<b><font color="#0000ff">.<br>
</font>Tyrosse:&nbsp;</b> Deux essais <b>Duffranc</b> (62e et 66e), une
transformation (66e), une&nbsp; pénalité (<b> </b>76e)&nbsp;<b>Mazas</b>, un drop (6e) &nbsp;<b>Laborde.&nbsp;<br>
<br>
Public</b>:&nbsp;3500 spectateurs environ<br>
<b>Conditions climatiques</b>:Temps agréable et orageux, pelouse en bon état&nbsp; .&nbsp;<br>
<b>Arbitrage </b>de Mr<font color="#ff00ff"> </font><b><font color="#ff00ff">
Marchat&nbsp; </font></b>( Midi-Pyrénées ).&nbsp;<b><br>
Carton jaune :&nbsp;Benazet </b>(54e/64e),&nbsp; <b>Loubeyrie</b> (80e),&nbsp; pour Tyrosse.&nbsp;<font color="#0000ff"><b>Sébastien
Riou</b></font> (74e/84e) pour Aurillac<br>
<b>Carton rouge</b> :<b>&nbsp;</b>Néant</font></p>
<p><b><font size="1">Joueurs absents à Aurillac : <font color="#ff0000">MAKA,</font></font></b><font color="#ff0000"><b><font size="1">
SPATARU, </font></b></font><font size="1" color="#ff0000"><b>COURTEIX, FAKATE,</b></font><font size="1"><b><font color="#ff0000">
MAMY, </font><font color="#cc3300">&nbsp;</font><font color="#ff0000">MARQUE,&nbsp; J.F.
VIARS</font><font color="#cc3300">.&nbsp; </font></b>(blessés)</font></p>
<p align="center"><b><font size="4" color="#ff0000">Arrêt brutal et douche
glaciale</font></b></p>
<p align="left"><font size="2">Il y a quinze jours, après la réception du stade
Bordelais, nous avions eu du mal à trouver la moindre faille dans le jeu des
Aurillacois. Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Hier
&quot;Jean-Alric&quot; était triste à mourir, tant la chute fût douloureuse. Cette belle
série de cinq rencontres avait laissé entrevoir une saison porteuse d'espérance
qui avait eu pour effet de transformer le comportement des spectateurs, après
trois années assez décevantes. Tout le monde se serait-il vu trop beau&nbsp; trop
tôt? Même si beaucoup connaissaient les vertus guerrières des joueurs de
Saint-Vincent de Tyrosse peu de gens auraient pronostiqué un revers à domicile
face à cet adversaire. Ce résultat, inattendu, va laisser des traces car il
gomme, en grande partie, un début de saison prometteur et en particulier la
victoire ramenée de Tarbes. Pour ne pas sombrer dans le pessimisme, nous dirons
qu'il reste 24 rencontres à disputer et que rien n'est définitivement perdu.
Pour oublier cette déconvenue il va falloir réagir immédiatement et préparer le
difficile déplacement chez les Albigeois.</font></p>
<p align="center"><b><font size="2" color="#0000ff">Analyse et commentaires</font><font color="#0000ff">&nbsp;</font></b></p>
<p align="left"><font size="2" color="#0000ff"><b>Les plus du stade Aurillacois</b>:&nbsp;Contrairement
à l'avant dernière prestation des &quot;rouge et bleu&quot; nous n'avons pas grand chose à
nous mettre sous la dent si ce n'est l'exploit personnel de <b>Roméo Gontinéac</b>
sur le seul essai Cantalien de la soirée.<br>
</font><b><font size="2" color="#ff0000">Les points faibles:</font></b><font size="2" color="#ff0000"><b>
</b>Lors de cette rencontre perdue par les stadistes, nous dirons tout
simplement que tous les secteurs de jeu ont été défaillants. Nous retiendrons
les propos de <b>Michel Peuchlestrade. &quot;</b></font><font color="#cc3300"><b><i><font size="2">Déja
à l'échauffement j'ai constaté un manque de concentration. Je n'ai pas lu sur
les visages l'inquiétude qui est habituellement un signe de motivation.&nbsp; Je n'ai
pas senti chez mes joueurs la peur de &quot;prendre l'eau&quot; comme cela avait été le
cas à Montauban. Tout cela probablement de façon inconsciente mais il y a des
signes qui ne trompent pas. Durant cette rencontre nous avons été dominés dans
tous les secteurs de jeu, à l'inverse des cinq rencontres précédentes. Notre
groupe n'est pas suffisamment étoffé, nous avons des blessés à des postes clés
et notre effectif manque de spécialistes à certains postes. Nous ne pouvons pas
jouer à 120% de nos moyens tous les week-end. Il y avait aujourd'hui tous les
ingrédients d'un mauvais match&quot;.</font></i></b></font><font size="2" color="#cc3300"><br>
</font><font size="2"><b>L'adversaire : </b>Il a été fidèle à sa réputation.
Généreux, courageux, vaillant, performant dans les groupés pénétrants,
parfaitement bien organisé en conquête et en défense,&nbsp; ne lâchant rien durant
toute la rencontre. <font color="#cc3300">Mais aussi roublard, indiscipliné,
tricheur, auteur d' actes condamnables, champion de l'anti-jeu avec un capitaine
se substituant trop souvent au directeur de jeu sans être inquiété le moins du
monde par ce dernier.</font><br>
<font color="#ff00ff"><b>L'arbitrage : </b>Nous avions fait l'éloge de<b> </b>
Monsieur<b> Cauzere </b>lors de la rencontre face au stade bordelais<b>.</b>
Nous ne dirons pas la même chose sur la prestation de Monsieur<b> Marchat</b> (
jeune arbitre également lancé dans le grand bain).Il a manqué d'autorité face
aux contestations répétées du capitaine </font><b>Lasserre. </b>
<font color="#ff00ff">Par ailleurs il a fait preuve de beaucoup de laxisme sur
des actes condamnables ainsi que sur les trop nombreuses fautes d'anti-jeu qui
ont cassé le rythme de la partie et nuit à la qualité de la rencontre.<br>
</font><font color="#008000"><b>Le prochain match :&nbsp;</b> Il aura lieu dimanche
prochain sur le terrain d'Albi. Un voyage à gros risques car les Tarnais n'ont
pas pour habitude de se laisser manœuvrer sur leur pelouse.</font></font></p>

</body>

</html>