Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Full premium theme for CMS

Archives rugby années 2002 2003

Блогът Web EKM Blog очаквайте скоро..

HTML clipboard

07/02 08/02 09/02 10/02 11/02 12/02 01/03 02/03 03/03 04/03 05/03

Rencontres amicales de préparation

 

21 Août 2002 à Argentat (19)

C A Brive 20 - Stade Aurillacois 09

17 Août 2002 à Chabeuil (26)

FC Grenoble 19 - Stade Aurillacois 11

14 Août 2002 (stade Jean-Alric)

Stade Aurillacois 14 - Equipe de Géorgie 10 (14 -07)

10 août 2002 à Mauriac: match de préparation

Stade Aurillacois 47 - Arras 07 (14 - 00)

Sous une pluie battante et devant une bonne chambrée de spectateurs le stade aurillacois cru 2002/2003 rencontrait les nordistes d'Arras emmenés par le toujours jeune Laurent Bonventre. Cette équipe, évoluant en Première division Fédérale, a échoué de peu pour l'accession en "Pro D2" face au Lyon Olympique Universitaire nouveau promu.
De son coté la Stade Aurillacois Cantal Auvergne avait déplacé 26 joueurs dont 8 des 9 nouvelles recrues ainsi que 2 jeunes issus du Centre de Formation.
Face aux solides avants nordistes les "rouge et bleu" ont mis une mi-temps pour user leur adversaire du jour (14 à 0 après 45 minutes) 1 essai de Jaouad Eziyar, une autre signé David Courteix les deux transformés par Jean-François Viars.
Composition du stade en première mi-temps: 1 Denis Rouiller - 2 Rémi Pagès - 3 Garth Cooke - 4 Laurent Gunter - 5 Olivier Merle - 6 David Courteix - 7 Benoit Irissou - 8 Fabien Domingo - 9 Jaouad Eziyar - 10 Pavle Jimsheladze - 11 Nicolas Carli - 12 Roméo Gontinéac - 13 Fabrice Ribeyrolles (cap) - 14 Walter Olombel - 15 Jean-François Viars.
En seconde période les deux clubs procédaient à de nombreux changements afin de faire évoluer la totalité de leur effectif.
La nouvelle composition des stadistes: 1 Franck Membrado - 2 Vincent Caldeyroux - 3 Ion Popescu - 4 Yannick Sirieys - 5 Laurent Gunter (Olivier Merle) - 6 Sébastien Riou - Alban Hiot - 8 Fabien Domingo - 9 Jaouad Eziyar (Stéphane Borel) - 10 Pavle Jimsheladze (Fabrice Ribeyrolles) - 11 Walter Olombel (Nicolas Carli) 12 Xavier Faure - 13 Karim El-Oula - 14 Mathieu Rollin - 15 Jean-Marc Brugé.
Malgré des conditions climatiques déplorables les intentions de jeu étaient présentes et les maladresses rares. Dés l'entame de la seconde période les Nordistes profitaient du temps de réglage de la nouvelle équipe Cantalienne pour inscrire leur seul essai de la partie par Abraham. Les avants Aurillacois dominaient leurs adversaires et dés que le jeu s' accélérait les joueurs du Nord étaient pris de vitesse par des attaquants "rouge et bleu" rapides et entreprenants. Cinq nouveaux essais venaient récompenser la technique, la puissance et le dynamisme imposés par des Aurillacois maîtres du terrain. Jaouad Eziyar marquait son deuxième essai de la partie puis c'était au tour du jeune Mathieu Rollin qui marquera également 2 essais. Nicolas Carli transperçait à son tour la défense adverse imité quelques minutes plus tard par Karim El-Oula. Avec les transformations de Pavle Jimsheladze (2) et Stéphane Borel (2) les Aurillacois remportaient une nette victoire face à des adversaires courageux mais dépassés lorsque les Cantaliens passaient la vitesse supérieure.
Il reste sans doute encore beaucoup de travail à accomplir afin de pouvoir rivaliser face à de futurs adversaires probablement plus coriaces et expérimentés que cette équipe d'Arras. Sur ce que l'on a vu samedi à Mauriac il est tout de même permis de penser que le stade pourra disposer, cette saison, d'un  huit de devant beaucoup plus puissant et dominateur qu'il l'a été les années précédentes.


Reprise de l'entraînement lundi 22 juillet 2002

Quelques informations sur les 2002/2003

Départs : Mark McKenzie (ouvreur) pour Arras (en cours de saison) - Gabriel Maka (talonneur) pour Figeac (en cours de saison) - David Hunter (2e ligne) pour Narbonne - Florin Corodeanu (3e ligne) et Petre Mitu ( 1/2 mêlée) pour Grenoble - Alexandru Manta (3e ligne) pour Bordeaux-Begles - Sergio Vadès (2e ligne) retour au Chili - Manuel Gajardo (pilier) retour au Chili - Eric Bertrand ( 3e ligne centre) pour Agen. Valentin Mafteï ( centre) pour Pau - Christophe Taule (talonneur) pour Tulle Grégory Turisini (ouvreur/ailier) pour Lons-le-Saunier.

Arrivée à Aurillac en 1995, en provenance de Cahors, Eric Bertrand aura passé 7 années sous le maillot rouge et bleu du stade Aurillacois. Ce solide joueur, très performant, faisait partie des meilleurs spécialistes Français à son poste. Avec son épouse Cathy et ses deux enfants ils s'étaient bien intégrés à la vie Aurillacoise ou ils comptaient de nombreux amis. Ils avaient même construit leur maison ( à Arpajon sur Cère) et ouvert un commerce à Aurillac. Nombreux étaient ceux qui pensaient qu' Eric terminerait sa carrière de rugbyman au stade Aurillacois. Mais une opportunité et un nouveau challenge s'est présenté à lui ce qui l'a amené à signer dans le club finaliste du dernier championnat de France. Natif du Lot et Garonne il retrouve ainsi ses racines. Les nombreux Cantaliens et Cantaliennes, qui l'ont connu et apprécié, lui souhaitent bonne chance sous ses nouvelles couleurs.

Arrêt : Fabrice Heyer (pilier) - Jacques Morlon (ailier) -

Joueurs ayant, à ce jour, renouvelé leur contrat : Mihaï Dumitru, Denis Rouiller, Ludovic Monier, Vincent Caldayroux, Adrien Falières, Rémi Pagès, Laurent Gunter, Yannick Sirieys, Philippe Roques, Fabien Domingo, David Courteix, Alban Hiot, Stéphane Borel, Jaouad Eziyar, Fabrice Ribeyrolles, Roméo Gontinéac, Nicolas Carli, Walter Olombel, Karim El-Oula, Jean François Viars

Arrivées : Benoit Irissou ( 3e ligne, 23 ans, 1 m 91 pour 105 Kgs) de Castres. Iracli Abuseridze (1/2 mêlée, 1 m 72 pour 75 Kgs) de Tbilissi. Pavle Jimsheladze ( ouverture, 27 ans, 1 m 80 pour 87 Kgs) de Grenoble et Castres. Ces deux joueurs formaient la charnière internationale Géorgienne. Ion Popescu (pilier droit, 25 ans, 1 m 80 pour 115 Kgs, International Roumain ) de Périgueux. Xavier Faure (centre, 25 ans, 1 m 88 pour 95 Kgs retour au club) de Périgueux. Olivier Merle (2e ligne, 36 ans, 1 m  98 pour 128 Kgs, International) de Narbonne. Sébastien Riou ( 2e ou 3e ligne, 25 ans, 1 m 96 pour 106 Kgs, International espoir) de Narbonne. Franck Membrano ( pilier, 24 ans, 1 m 80 pour 120 Kgs sélectionné Taddei) de Narbonne. Garth Cooke (pilier droit, 25 ans, 1 m 76 pour 110 Kgs, International Canadien) Club Universitaire de British Colombia. Cette dernière recrue devrait boucler le recrutement du Stade Aurillacois Cantal-Auvergne.

Bilan à ce jour: Par rapport au groupe professionnel 2001/2002, 20 joueurs ont renouvelé leur contrat, 14 quittent le club ou mettent un terme à leur carrière, le club enregistre 9 nouvelles signatures.

On constate un léger déficit, par rapport à l'effectif pro 2001/2002 (14 départs pour seulement 9 arrivées), qui pourrait être compensé par la promotion de quelques espoirs tels le 3eme ligne Bronquard chez les avants, Mathieu Rollin, Sébastien Sibot et Jean-Marc Brugé chez les 3/4.

 

Archives septembre 2002

28 Septembre 2002

Stade Aurillacois 27 /US Dax 20

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  OLOMBEL 13. ROLLIN 12. FAURE 11. EZIYAR 
10.  RIBEYROLLES (cap)  9.
BOREL
7.  RIOU   8. DOMINGO   6. LESCURE
5. MERLE  4. GUNTERT
3. COOKE  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. BERILHE 2. RECHOU (cap ) 3. PORRECA
4. TRAVINI 5. BEREK 
6. VIGNOLO  8. DONGIEU 7. GUELIN 
9. LARTIGUE 10. LAGEYRE
11. DOURTHE  12.  LAGARDERE 13. DUBERGER 14. BRONSON
15.LABEYRIE
Dax

Remplaçants

Aurillac: POPESCU ;  DUMITRU ; COURTEX ; HIOT ; GUIRAUD ;BRUGE ; CARLI
Dax : CARTIER; AIMARD; NOIROT; TOURNIER; POULAN; CECH; DARET.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats:
Aurillac 27 / Dax 20. (Mi-temps: (10-08) pour Dax
Points marqués Aurillac: deux  essais Fabrice RIBEYROLLES (30e et 69e)  cinq pénalités Jean-François VIARS (4e) Mathieu ROLLIN (44e, 52e, 61e, 80e) une transformation Mathieu ROLLIN (69e).
Dax:
deux essais. BEREK (1er et 84e) une pénalité (54e) et deux transformations LAGEYRE , un drop LABEYRIE (34e) .
Public
: 3.500 spectateurs environ
Conditions climatiques:  Beau temps frais,  pelouse en excellent état, vent favorable à Dax en première période. 
Arbitrage de Mr BELLET ( Ile de France ). Cartons jaunes : NEANT

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Benoit IRISSOU; Karim EL-OULA (blessés) Roméo GONTINEAC, Pavle JIMSHELADZE, Iracli  ABUSERIDZE ( retenus dans leurs sélections Nationale

PAS CHER PAYE POUR LES DACQUOIS

Le score reflète assez mal la physionomie de la rencontre tant, l'envie, le dynamisme et le talent étaient dans les rangs Aurillacois, ce samedi soir. Pourtant la rencontre avait plutôt mal débuté pour les "rouge et bleu". Dès la première minute de jeu, aidés par un vent favorable, les Dacquois envahissaient le camp Auvergnat pour marquer un essai, en coin, par le seconde ligne Berek, transformé par l'ouvreur Lageyre. La réaction ne se fit pas attendre. Les Cantaliens réduisirent d'abord le score par une pénalité de Jean-François Viars. Très actifs, les partenaires de Fabrice Ribeyrolles enchaînaient de bon mouvements, mais il manquait un petit quelque chose pour concrétiser leur domination. Enfin à la demie heure de jeu, Fabrice Ribeyroles transperçait la défense adverse pour inscrire un bel essai personnel. La transformation était manquée mais le stade passait devant. Quelques secondes plus tard l'arrière Labeyrie passait le drop à l'occasion de la deuxième incursion de Dax à l'intérieur du camp Auvergnat. Le repos était atteint sur le score flatteur de 10 à 8 en faveur des Landais . ( à suivre )

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):  Bègles-Bordeaux 18 / Stade - Aurillacois 21
Reichel A (moins de 20 ans): Bègles-Bordeaux 28 / Stade Aurillacois 15
Reichel A (moins de 20 ans): Tours 15 / Stade Aurillacois 18


21 Septembre 2002

FC Auch 25 / Stade Aurillacois 06

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  CARLI 13. RIBEYROLLES (cap) 12. FAURE 11. EZIYAR 
10. JIMSHELADZE    9. ABUSERIDZE
7.  IRISSOU  8. RIOU   6. COURTEIX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. SOUCEK 2. MARQUE 3. HILL
4. CAMISULI 5. LAFITTE 
6. SAINT-LARY  8. PATAT (cap ) 7. BERNAD 
9. LACOURT 10. SUDERIE
11. BASTIDE 12.  PAGOTTO 13. SARRAUTE 14. KAMASHURIDZE
15.DAMBIELLE
Auch

Remplaçants

Aurillac: COOKE ;  ROUILLER ; SIRIYES ; HIOT ; BOREL ; ROLLIN ; OLOMBEL 
Auch : ESQUIROL; MENSKARSKA; DINI; ARIF; GAUDET; JAFFRES; ARRAYET.

Auch ( Stade du Moulias )
Résultats:
Auch 25 - Aurillac 06 -. (Mi-temps: (09-06) pour Auch
Points marqués Auch: un essai. DINI (68e); une transformation, cinq pénalités SUDERIE (15e, 27e, 34e, 54e )  ARRAYET (79e) , un drop DAMBIELLE (64e) .
Aurillac
: deux  pénalités  Pavle JIMSHELADZE (13e) Jean-FrançoisVIARS (36e).
Public
: 2.000 spectateurs environ
Conditions climatiques:  Temps lourd et orageux , pelouse en excellent état. 
Arbitrage de Mr POMAREDE ( Côte Basque Landes ). Cartons jaunes :  Auch :CAMISULI (43e/53e), SAINT-LARY (60e/70e) ESQUIROL (76e). Aurillac : David COURTEIX (49e/59e)

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Mihaï  DUMITRU; Fabien DOMINGO; Roméo GONTINEAC;  Karim EL-OULA.

UNE BIEN TRISTE SOIREE

Par rapport à l'équipe Cantalienne, qui s'était imposée sans contestation il y a tout juste un an sur ce même stade, il ne restait plus que 2 joueurs dans la composition de départ de ce stade Aurillacois qui s'est lourdement inclinée dans le Gers lors de cette quatrième journée du championnat de "Pro D2" version 2002/2003. Il s'agit du capitaine Fabrice Ribeyrolles et du seconde ligne Laurent Guntert.
Que dire de la prestation des "rouge et bleu" ? si ce n'est que le spectacle proposé aux 2000 spectateurs présents au "Moulias" fut indigne de joueurs évoluant à ce niveau. Une première période qui ressemblait d'avantage à un très mauvais match de "Fédérale 3" qu'à une rencontre entre joueurs professionnels. L'adversaire des Aurillacois appréhendait cette rencontre et semblait complexé face à la nouvelle réputation du pack Cantalien. Durant la pause" le sorcier" Auscitain, Henry Broncan , avait tout compris et demandé à ses joueurs de jouer crânement leur chance devant la passivité affichée par les joueurs du Cantal. En seconde période, malgré une infériorité numérique (3 cartons jaunes contre un seul pour les Cantaliens) et une mêlée chahutée, les Gersois donnèrent un peu plus de rythme à la rencontre. Après avoir réussi une nouvelle pénalité puis un drop ils se sentirent libérés face à des Aurillacois incapables de réagir. En pratiquant un jeu plus dynamique en faisant valoir des qualités d' envie, d'humilité et de courage (valeurs essentielles du rugby), ils marquèrent un bel essai par leur talonneur suite à une pénalité  jouée rapidement à la main. Sur une relance Aurillacoise, un ballon gardé au sol donna l'occasion au buteur Auscitain de corser une addition qui pourrait paraître lourde, par rapport aux précédentes prestations des deux adversaires, mais qui en fait est tout à fait justifiée sur la physionomie de la rencontre.
Après la courageuse partie au stade de 'Mayol" et l'excellente rencontre face à Bayonne le public Cantalien était en droit d' espérer autre chose de la sortie de ses protégés dans le Gers. L' affligeant  spectacle présenté à Auch compromet très sérieusement une nouvelle saison qui se voulait ambitieuse. Les futurs adversaires des "rouge et bleu" savent, maintenant, que ce que les Auscitains ont fait ils peuvent également le réaliser. Après Toulon les Aurillacois ont laissé passer une nouvelle occasion à leur portée. Nous pensons, en effet, que d'autres équipes s'imposeront chez les Gersois comme l'a déjà fait Bayonne.
Le public attend, de la part des joueurs, une réaction immédiate, et ce, dès samedi avec la réception des Dacquois revanchards après leur défaite à domicile face à Tarbes.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):  Stade - Aurillacois 19 / Agen 09
Reichel A (moins de 20 ans:  Stade Aurillacois 18 / Agen 20


14 Septembre 2002

Stade Aurillacois 23 / Aviron Bayonnais 18

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS
14.
OLOMBEL 13. RIBEYROLLES (cap) 12. FAURE  11.  EZIYAR
10. JIMSHELADZE    9. ABUSERIDZE
7. IRISSOU 8.  DOMINGO  6. COURTEIX
5. MERLE   4. GUNTER 
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. USANDISAGA  2. ASTRUC  3. DABADIE
4. HEALY 5. TEWHATA 
6. DHIEN  8. LAMOUR (cap)   7. SABATHIER 
9. TILLOLES 10. LAMAISON 
11. GUERACAGUE 12. LABORDE 13. MARTIN   14. JOURDAINE 
15. LEGER 
Aviron Bayonnais

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: DUMITRU; ROUILLER; COOKE; RIOU; HIOT; BOREL; CARLI.
Bayonne : BENAZET; ABBADIE; FOURTINE; ARRIJURIA; MASSABEAU ; LARECHEA; AUSSEL.  

Résultats:
Aurillac 23 / Bayonne 18 (Mi-temps: (10/03 ) pour Aurillac
Points marquésAurillac Deux essais, Fabrice Ribeyrolles (40e), Iracli Abuseridze (70e), deux transformations Jean-François Viars (40e) Pavle Jimsheladze (70e) deux pénalités  Jean-François Viars (03e) Pavle Jimsheladze (67e) un drop Pavle Jimsheladze (42e) 
Points marqués: Bayonne
:Deux essais  Jourdaine (58e et 84e), une transformation (84e) et deux pénalités ( 11e et 50e) Lamaison .
Public
:  4 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  Beau temps,  belle pelouse. 
Arbitrage de Mr Berdos ( Ile de France ) . 
Cartons jaunes
: Lamaison (67e).
Joueurs absents à Aurillac : Adrien Falières; Roméo Gontinéac;  Karim El-Oula.

UN BON MATCH DE RUGBY

Les spectateurs présents dans les tribunes de "Jean-Alric" ont eu bien du mal à reconnaître l' équipe Basque qui n'avait pas laissé un souvenir impérissable lors de la précédente saison. Après les deux premières mêlées, ou ils furent quelque peu chahutés et sanctionnés, ils se reprirent bien par la suite pour faire jeu égal avec le puissant pack Cantalien. Mieux ils dominèrent la conquête ou, il faut bien le reconnaître, les locaux ne furent pas à la hauteur de la tâche. Les nombreux ballons gagnés étaient utilisés avec beaucoup de vivacité pour produire du jeu même si (heureusement pour le stade) quelques occasions auraient dû connaître un meilleur sort. Il ne faut pas oublier que cette équipe de Bayonne a réalisé un recrutement de choix à l'inter saison et qu'elle se présentait à Aurillac avec quatre victoires sur quatre rencontres (Northampton et Mont de Marsan en amical puis Auch et Albi en championnat).Le public, en partie retrouvé, a assisté à une rencontre de bon niveau  pas très éloignée de ce que l'on peut voir dans le "Top 16" (même s'il reste encore de nombreuses imperfections à corriger). Avec Grenoble, la saison précédente, c'est probablement la meilleure équipe vue à "Jean-Alric" depuis que le stade évolue dans le championnat de France de " Pro D2".
Que dire de la production du stade Aurillacois ? Qu'elle fut sérieuse face à une formation qui devrait faire partie du dernier carré. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir, mais les entraîneurs et les joueurs en sont pleinement conscients. En ce qui concerne la conquête il s'agit probablement d'un problème de réglage entre lanceur et sauteurs qu'il faudrait solutionner assez rapidement. Aux assurances donnés par le pack, sur sa solidité et le respect qu'il impose à l'adversaire, on peut ajouter la bonne performance effectuée par la nouvelle "charnière" qui évoluait pour la première fois à "Jean-Alric" même s'ils ont l'habitude de jouer ensemble au sein de la sélection Géorgienne. Comme tous les buteurs Jean-François Viars à connu quelques ratés mais, en cas de défaillance, il peut compter sur son suppléant Paul Jimsheladze qui n'est autre que le buteur attitré de l'équipe de Géorgie.

Autres résultats du week-kend:

Espoirs  (moins de 23 ans):  Marmande 23 - Stade - Aurillacois 26
Reichel A (moins de 20 ans: Marmande 07 - Stade Aurillacois 24
Crabos (moins de 18 ans) :   Stade Aurillacois 09 - AS Montferrand 08


07 Septembre 2002

R.C.Toulon 15 / Stade Aurillacois 09

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS
14. OLOMBEL 13. RIBEYROLLES (cap)  12. FAURE 11. EZIYAR
10. JIMSHELADZE  9. BOREL 
7. IRISSOU   8. DOMINGO  6. COURTEIX
5. MERLE  4. GUNTER  
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. FITZGERALD 2. TRAVERSA 3. RIVIER
4. LAGOUARDE 5. ROSSOUW 
6. TALEC  8. PROSPERO 7. ALAZET
9. BEGNIS 10. MC KENZIE
11. DERREA 12. COTTIN 13. WITHFORD 14. JAGR
15.  TESSEIRE (cap )
Toulon

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: ROUILLER MONIER  (temporaire) ; RIOU ; HIOT ; CARLI ; ROLLIN ; BRUGE.
Toulon : DI NOIA ; MARINO ;AMAR ; PICARD ;  MALLET ;  BAUDON ; VALLIORGUES .  

Résultats:
Toulon 15 / Aurillac 09 (Mi-temps: ( 10-06) pour Toulon
Points marquésAurillac: Trois pénalités (6e, 35e, 66e)  Jean-François Viars.
Points marqués: Toulon
: Deux essais Traversa (40e + 3), Tesseire (44e), un drop (33e), une transformation Mc Kenzie.
Public
: 4 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps doux ,  pelouse souple . 
Arbitrage de Mr Dartigeas ( Ile de France ) . 
Cartons jaunes
: Popescu (37e) Faure (52e)
Joueurs absents à Aurillac :  Adrien Falières ;  Garth Cooke;  Mihaï Dumitru;  Iracli Abuseridze;  Roméo Gontinéac;  Karim El-Oula.

UNE BELLE OCCASION MANQUEE

Un public jouant le 16e homme, un arbitrage sévère pour les Cantalous, un buteur pas dans son meilleur jour et quelques mauvais choix ont coûté une victoire tout à fait dans les cordes des Aurillacois. Avec un cinq de devant dominateur et un rideau défensif bien en place Aurillac avait largement les moyens d'engranger trois points précieux. Le tournant de la rencontre se situe dans les arrêts de jeu de la première période. Alors que la mêlée Varoise venait d'être sanctionnée à plusieurs reprises, pour fautes répétées, la surprise est venue de l'exclusion  temporaire du pilier droit "rouge et bleu" Ion Popescu. Durant cette période les Toulonnais ont profité de l'infériorité numérique de l'adversaire pour inscrire deux essais. Le premier dans les arrêts de jeu sur progression des avants "rouge et noir", le second en tout début de seconde période suite à un exploit personnel du capitaine Teisseire.
Coté positif il est rassurant de constater que le stade Aurillacois a les moyens de voyager et s'imposer  dans un milieu hostile comme peu l'être le mythique stade de "Mayol" .


31 Août 2002 (première journée)

Stade Aurillacois 22 / Marmande 12

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS
14. OLOMBEL
13. RIBEYROLLES (cap)  12. GONTINEAC  11.  EZIYAR
10. JIMSHELADZE    9.  BOREL
7.
IRRISSOU 8. DOMINGO  6. COURTEIX
5.  MERLE   4. GUNTER
3. POPESCU   2. PAGES  1. MEMBRADO

ballon rugby

1.BRUZY  2. CHAMBOULIVES  3. BACHELOT
4. MIJOINT (cap) 5. BALIHAUT 
6. ZAGO  8. DESCAMPS   7.ROUSSILLE
9.PETORIN  10.  MAZAS 
11.  J.F. MATAEO 12. GRASSI 13. CORREGE   14. CAUMONT 
15. FAUTHOUX 
US Marmande

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: ROUILLER; DUMITRU; SIRIEYS; RIOU; HIOT; FAURE; CARLI.
Marmande:  TAIZOU, MATEOS, ESCOUTELOU, DOTTO, SAINT-LOUVERT, PORTOLAN, LEFRANC.



Résultats:
Aurillac 22 - Marmande 12 (Mi-temps: ( 13-06)
Points marquésAurillac Un essai, Rémi Pagès (19e), cinq pénalités (30e, 40e,58e, 63e, 79e), une transformation de Jean-François Viars.
Points marqués: Marmande
: Quatre pénalités (11e, 24e, 64e,80e)  Mazas .
Public
:  3 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: temps couvert,  pelouse en excellent état. 
Arbitrage de Mr Schutz ( Lyonnais ) . 
Cartons jaunes
: Néant
Joueurs absents à Aurillac : Adrien Falières ; Garth Cooke
; Iracli Abuseridze; Karim El-Oula .

LA VICTOIRE ETAIT CAPITALE

Il était impératif de remporter cette première rencontre de la saison, à Jean-Alric, pour le reste on verra plus tard. C'est ce que disaient après la rencontre dirigeants, entraîneurs, joueurs et une bonne partie du public. Si tout ne fut pas parfait (le contraire aurait été surprenant) il faut néanmoins retenir les choses positives. Une mêlée solide, un nouvel ouvreur possédant un bon coup de pied de déplacement, un buteur réalisant un excellent pourcentage de réussite. Parmi les points à améliorer: la touche, ou un trop grand nombre de ballons furent laissés à l'adversaire, ainsi que la finition qui par maladresse ou mauvais choix n'a pas permis d' obtenir un score qui aurait dû s'avérer plus conséquent. Les joueurs étaient plutôt tendus car ils savaient qu'ils avaient un rendez-vous important avec le public. De ce coté là, il semblerait que les choses se soient plutôt bien passées si l'on se réfère aux nombreux encouragements venus des tribunes. Il reste beaucoup de travail à accomplir et le staff technique en est parfaitement conscient. Un nouveau rendez-vous est donné dans quinze jours face à l'Aviron Bayonnais. Entre temps il va falloir aller affronter les Toulonnais, sur leur terre, dans le mythique stade de Mayol.

Après la rencontre sept à huit cents personnes se sont retrouvées à la halle de l' Escudillier pour déguster un succulent boeuf à la broche. Au cours de cette soirée les joueurs, composant l'équipe professionnelle du Stade Aurillacois, furent présentés au public.

Guy Batifoulier

 

Archives octobre 2002

27 Octobre 2002

Albi 25 / Stade Aurillacois  23

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. ROLLIN  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. ABUSERIDZE 
7.   RIOU  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. COOKE  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. DE CHAZAL  2. BEGUET  3. HERMINE
4. GUICHERD  5. SOTTIL 
6. ARRIAS   8. ALIBERT   7. GRAND 
9. LUCQUIAUD (cap ) 10. BAUDRY
11. SERRE  12.  GIRY  13. SUBRA  14. AYELA
15. ANDRIEU
Albi

Remplaçants

Aurillac: POPESCU ;  DUMITRU ; LESCURE ; HIOT ; BOREL ; FAURE  ; OLOMBEL. 
Albi : DONA; MALET;  SABLE ; BACCA; JULLIAN; SANCHOU; DURAND.

Albi ( Stadium Municipal )
Résultats: Albi 25  - Aurillac 23
-. (Mi-temps: (19-09) pour Albi
Points marqués Albi: Un essai (20e) Serre, six pénalités (6e, 22e, 27e, 35e, 50e, 80e) une transformation de  Gily.
Aurillac
: Un essai (54e) Nicolas Carli , 6 pénalités ( 4e,11e, 30e, 48e, 62e, 77e)  Pavle Jimsheladze .
Public
: 3000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps couvert et pluvieux, pelouse souple  . 
Arbitrage de Mr Piraveau ( Côte d'Argent ). 
Cartons jaunes.  Néant

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Yannick SYRIES; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Roméo GONTINEAC; Karim EL-OULA.

CREVER L'ABCES ....... AU PLUS VITE

Dans un passé pas très lointain, lorsqu' il se déplaçait, le Stade Aurillacois laissait au public l' image  d'une équipe séduisante produisant un jeu agréable et de qualité, même si la victoire n'était pas  toujours au rendez-vous. A Albi comme à Auch les Cantaliens ont fortement déçu les nombreux spectateurs et désagréablement surpris par la médiocrité de leur prestation. Il faut être réaliste, le stade va mal... très mal même. Il faut arrêter de faire de l'auto - satisfaction après chaque rencontre ou chercher des excuses même si en ce dimanche d'automne l' arbitrage "maison" de Mr. Piraveau favorisa les Albigeois à maintes occasions (les Cantaliens n'ont pas oublié sa triste prestation lors d'un Dax / Aurillac du 25 Mars 2000). Les fidèles qui suivent les prestations de leurs protégés, depuis de nombreuses années, se rendent bien compte que l' équipe ne tourne plus rond. Absence d'envie pour certains, manque d'organisation,  mauvais choix, fautes et maladresses à répétition,  mauvaise occupation du terrain, incapacité à franchir la ligne d'avantage, mauvaise utilisation de la puissance physique du pack pour progresser dans l'axe, afin d'user l' adversaire et l' obliger à commettre des fautes ; en un mot " inefficace". Les dirigeants ne doivent plus se voiler la face ils doivent prendre des décisions très vite s' ils ne veulent  pas aller droit dans le mur. Il faut provoquer un électrochoc d'urgence. Après huit rencontres, le stade occupe la onzième place à deux points, seulement, de la lanterne rouge et compte déjà neuf points de retard sur le premier de la poule unique. A la veille de recevoir les Lyonnais, qui viennent de "cartonner" Auch et Toulon après avoir gagné sur le terrain de Marmande et s'être incliné d'extrême justesse à Tarbes et au Métro-Racing, on peut effectivement se montrer inquiet après les trois défaites consécutives enregistrées par les "rouge et bleu".

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois 17 / Brive 05
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 08 / Brive 19


20 Octobre 2002

Stade Aurillacois  22 / CA Brive 33

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap)12. GONTINEAC  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. BOREL
7.   RIOU  8. DOMINGO  6. LESCURE
5. MERLE  4. GUNTERT
3.
POPESCU 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. BOUTI  2. PEDROSA  3. CAPDEVIELLE
4. MANHES  5. WELBORN 
6. PEYSSON   8. GABIN   7. BONVOISIN  (cap )
9. COURRENT 10. LALOO
11. DONGUY  12. BOWKER  13. LEITE  14. NAVES
15. LE ROUX
CA Brive

Remplaçants

Aurillac: COOKE ; ROUILLER ; COURTEX ; HIOT ; ABUSERIDZE ; ROLLIN ; FAURE
Brive : BASSOUL; PAKIHIVATAU;  SOCOL ; BALTHAZAR; FARFART; PENAUD; CARRAT.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 22
/ Brive 33  (Mi-temps: (19-06) pour Aurillac
Points marqués Brive: Trois essais Welborn (47e), Naves (52e), Courrent (79e), quatre pénalités (30e, 40e, 72e, 77e), et trois transformations Courrent.  
Aurillac
: Un essai Fabrice Ribeyrolles (6e) cinq pénalités (3e, 11e, 34e, 39e, 57e) et une transformation  Pavle Jimsheladze.
Public
: 7000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Beau temps, pelouse souple, vent favorable à Aurillac en première mi-temps. 
Arbitrage de Mr Boréani ( Côte d'Azur ). 
Cartons jaunes :Néant.

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;Yannick SYRIES ; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYE; VWalter OLOMBEL ; Karim EL-OULA.

BRIVE ETAIT PLUS FORT

Dos au vent, les Aurillacois démarrèrent cette rencontre sur les chapeaux de roue pour mener 13 à 0 après seulement onze minutes de jeu (essai de Fabrice Ribeyrolles transformé par Pavle Jimsheladze plus deux pénalités de ce même joueur). Malgré une avance confortable les spectateurs s'aperçurent très vite que la partie n'était pas gagnée pour autant. Après avoir laissé passer l'orage les Brivistes  commettaient toujours des fautes mais prenaient petit à petit l'ascendant sur leur adversaire. Les Cantaliens rendaient trop de ballons ce qui permettait aux Corréziens de lancer quelques attaques stoppées par la défense locale bien en place. La première ligne "rouge et bleu" continuait à faire souffrir sa vis à vis et obtenait six nouveaux points pour virer en tête (19 à 6) aux citrons. Dés le retour sur la pelouse les locaux commençaient à subir la pression des visiteurs et finirent par encaisser un essai. Les stadistes se lancèrent à l'attaque face à une défense très avancée alors qu'il aurait été plus judicieux de taper des petits coups de pied par dessus. Ce qui devait arriver arriva  sous forme d'une interception qui avec la transformation mettait les Brivistes en tête pour la première fois de la partie. Ce fut probablement un des tournants de la rencontre. La mêlée "rouge et bleu"  n'était plus souveraine bien au contraire elle subissait, à son tour, la loi de l'adversaire. Puis le réalisateur de jour Courrent réussi un exploit personnel suite à un petit coup de pied par dessus la défense stadiste il récupérait le ballon pour le déposer entre les perches. La messe était dite et les Brivistes mettaient ainsi fin à seize années de défaites à "Jean-Alric". Si les Corréziens ne se relâchent pas ils seront les candidats indiscutables pour la remontée directe dans le "Top 16".

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Métro-Racing 23 / Stade - Aurillacois 22
Reichel A (moins de 20 ans): Métro-Racing 22 / Stade Aurillacois 21


12 Octobre 2002

La Rochelle 31 / Stade Aurillacois  03

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. CARLI 
14.  EZIYAR  13. FAURE 12. GONTINEAC  11. ROLLIN 
10. RIBEYROLLES (cap) 9. BOREL
7.   RIOU  8. DOMINGO  6. HIOT
5. MERLE  4. GUNTERT
3. COOKE  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. GARCIA  2. ALBINET  3. LACROUTS
4. PIERRE  5. MOHR 
6. BONNEAU   8. HORTA   7. PUJOS  (cap )
9. FERROU 10. BORDES
11. BRUNET  12.  BOUCHE  13. PAILLAT  14. TOALA
15. CHEVALIER
La Rochelle

Remplaçants

Aurillac: POPESCU ;  DUMITRU ; LESCURE ; COURTEX ; EL-OULA ; BRUGE ; GUIRAUD. 
La Rochelle : NIKORAENKO; FRAUDEAU;  DELAVALLE ; JACOB; CANTONNET; VENAYRE; DEKKICHE.

La Rochelle ( Stade Marcel-Deflandre )
Résultats: La Rochelle 31  - Aurillac 03
-. (Mi-temps: (21-00)
Points marqués La Rochelle: Cinq essais Bonneau (4e), Garcia (18e), Chevalier (28e), Horta (52e), Lacrouts (62e).  
Aurillac
: Une pénalité  Mathieu Rollin (70e).
Public
: 5000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps doux, pelouse souple  . 
Arbitrage de Mr Gauzins ( Ile de France ). 
Cartons jaunes :Albinet
(11e) pour La Rochelle, Fabrice Ribeyrolles (14e) pour Aurillac.

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Benoit IRISSOU; Walter Olombel; Jean-François VIARS; (tous blessés)  Murat UANBAYEV; Pavle JIMSHELADZE; Iracli ABUSERIDZE (sélections Nationales).

ET SI AUCH N' ETAIT PAS SEULEMENT UN ACCIDENT DE PARCOURS ?

Même si les Rochelais ont rendu une meilleure copie que les Auscitains, on est en droit de se demander si les Aurillacois n'ont pas perdu leur rugby. En trois déplacements les stadistes n'ont pas marqué le moindre essai; alors qu'ils se sont crée des occasions qui, en d'autre temps, auraient connu un meilleur sort. Dés que les "rouge et bleu" sont en possession du ballon ils ne trouvent rien de mieux que de le rendre à l'adversaire. Par maladresse ou manque de concentration, les faits sont là.... le stade ne marque plus (son attaque occupe la peu glorieuse seizième place sur seize avec 90 points marqués en 6 rencontres, un passif de 12 essais pour 5 réalisations seulement). Il nous semble que le mal est assez profond. La venue de Brive le week-end prochain pourrait bien nous réserver une mauvaise surprise tant le jeu des Corrèziens contraste, actuellement, avec celui des Cantalous.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois 40 / Périgueux 00 (arrêté à la 35e minute en raison d'un effectif insuffisant coté Périgourdin)
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 40 / Périgueux 23
Cadets : Stade Aurillacois 20 / Limoges 21

 

 

ARCHIVES NOVEMBRE 2002

24 Novembre 2002

Stade Aurillacois 22 / Tarbes 14

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  ROLLIN  13. GONTINEAC  12.
FAURE 11.  EZIYAR 
10. RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL 
7.   ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. ALLORI  2. MAVRODIN  3. BOTHA
4. KARELE  5. GUFFROY 
6. TROADER   8. HAIRABETIAN   7. BACQUE (cap)
9. PASSICOS 10. BURTON
11. MARTIN 12. BOSQUE  13. LEBEY  14. FABRE
15. ARANDIGA
Tarbes

Remplaçants

Aurillac: DUMITRU ; COOKE ;  LESCURE ; RIOU ABUSERIDZE ; JIMSHELADZE ; CARLI .
Tarbes :GOUASMIA; BONREPAUX; DEON; BERTHE; DELATOUCHE;  MORAITIS; LACRABERIE .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 22 - Tarbes 14
. (Mi-temps: (9-8) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai (73) Fabrice Ribeyrolles, une transformation et cinq pénalités (3e, 14e, 38e, 49e,62e) Mathieu Rollin.
Tarbes
: Un essai (20e) Karélé, 3 pénalités ( 30e, 46e, 53e ) Burton .
Public
: 3 000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps couvert, pelouse grasse, pluie en seconde mi-temps.   
Arbitrage de Mr Briquet-Campin ( Côte d'Azur ). 
Cartons jaunes : 
Néant
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Yannick SYRIES; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Karim EL-OULA; Walter OLOMBEL.

L' ESSENTIEL ETAIT BIEN LA VICTOIRE

Le public, venu relativement nombreux, n'a pas assisté à un grand match de rugby mais il a vécu un véritable suspense jusqu'au bout de la rencontre. Durant une première période, au cours de laquelle les Pyrénéens n'ont pas montré un grand dynamisme, les Aurillacois auraient dû se mettre à l'abri si leur buteur avait connu une meilleure réussite. Malgré tout Mathieu Rollin donnait six points à son équipe en réussissant deux pénalités. Les Tarbais, pourtant solides, se faisaient pénaliser en subissant la puissance du pack Cantalien et en commettant des fautes (talonnage à la main, placage haut). Les joueurs Bigourdans lancèrent quelques bons mouvements initiés par leur excellente troisième ligne. Sur l'un d'eux, et suite à plusieurs placages manqués, le puissant seconde ligne Karélé déborda la défense pour aller marquer en moyenne position. Dix minutes plus tard Burton rajouta trois points et Tarbes passait devant au score. Quelques secondes avant le mi-temps Mathieu Rollin redonnait l'avantage aux siens suite à une nouvelle faute des Tarbais en mêlée. Les joueurs Pyrénéens entamèrent la seconde période avec beaucoup plus d'envie. Burton, en réussissant une nouvelle pénalité, remettait son équipe en tête. Mathieu Rollin passait trois nouveaux points et c'est Aurillac qui reprenait les commandes. Les locaux subissaient à leur tour et Burton en profitait pour donner un nouvelle fois l'avantage aux siens (14-12 pour Tarbes). A l'heure de jeux les Tarbais devenaient de plus en plus dangereux. Ils jouèrent deux touches de pénalité, coup sur coup, à quelques mètres de la ligne adverse. Les fidèles de Jean-Alric voyaient déjà se profiler une troisième défaite sur leur pelouse. Dans un sursaut d'orgueil les "rouge et bleu" défendirent chaque fois avec acharnement et finirent enfin par se dégager au grand soulagement des 3000 spectateurs. Puis Mathieu Rollin redonna trois points et un maigre avantage aux Cantaliens. Les Aurillacois semblaient reprendre les choses en main mais Monsieur Briquet-Campin oubliait de sanctionner les fautes commises par la première ligne adverse et en particulier le pilier droit Gouasmia. Pressés dans leurs 22 mètres les Tarbais eurent la "bonne idée" de jouer à la main alors qu'il aurait été plus judicieux de dégager leur camp au pied. Sur un placage des "rouge et bleu" (en jaune et blanc pour l'occasion) l'excellent troisième ligne Hairabétian (bien connu des Aurillacois) lâchait le ballon et l'opportuniste Fabrice Ribeyrolles filait en force sous les poteaux pour inscrire son cinquième essai personnel de la saison. Avec la transformation le stade se trouvait avec huit points d'avance. Il restait moins de dix minutes à jouer mais on sentait que les Tarbais avaient pris un coup au moral. Monsieur l'arbitre se décidait enfin à sanctionner le pilier droit Bigourdan mais Mathieu Rollin, vraisemblablement pas dans son meilleur jour, voyait son coup de pied passer une nouvelle fois à côté. Au coup de sifflet final on sentit les joueurs Aurillacois pousser un grand souffle de soulagement car ils n'avaient plus gagné depuis le 28 septembre lors de la venue des Dacquois. Certes cette rencontre ne restera pas dans les mémoires mais la victoire était tellement importante que personne ne fera la fine bouche. Tout le monde avait besoin de cette bouffée d'air et en particulier les joueurs. Espérons qu'elle leur redonnera la confiance et le moral qui semblaient les avoir abandonné depuis de nombreuses semaines. Nous n'avons pas pour habitude de citer le nom des meilleurs joueurs lors d'une rencontre. Nous dirons simplement que si les quinze joueurs ne doivent pas être dissociés dans la victoire la prestation de la première ligne fut exemplaire.


10 Novembre 2002

Aubenas 33 / Stade Aurillacois  23

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. ROLLIN  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. BOREL 
7.   ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. MANDIER  2.MOREAU  3. CHAUSSIGNAND
4. LEVAST  5. PLATARET 
6.BOHN   8. REYNET (cap)   7. MILESI 
9. ESCANDE (cap ) 10. BOYADJIAN
11. LARONCE 12. GOMAS  13. DINALE  14. CASCARA
15. MORANTE
Aubenas

Remplaçants

Aurillac: DUMITRU ; COOKE ; LESCURE ; HIOT ; ABUSERIDZE ; FAURE ; GUIRAUD.
Aubenas : JM. BERTRAND; V. BERTRAND;  ROUSSET ; SOULIER; MOLLARD; TOURNAIRE; MOUNIER.

Aubenas ( Stadium Municipal )
Résultats: Aubenas 33  - Aurillac 23
-. (Mi-temps: (12-03) pour Aubenas
Points marqués Aubenas: Trois essais Dinale (42e) , Levast (53e) Morante (69e) trois transformations quatre pénalités (3e, 18e, 30e, 40e,)  de  Cascarra.
Aurillac
: Deux essais Fabien Domingo (57e), Jaouad Eziyar (77e), deux transformations et 3 pénalités ( 38e, 50e, 65e )  Mathieu Rollin .
Public
: 900 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps couvert, pelouse souple  . 
Arbitrage de Mr Azoulay ( Côte Basque ). 
Cartons jaunes :  Laurent Gunter
(26e) pour Aurillac. Plataret (26e),  Bonh (28e), Rousset (75e) pour Aubenas. 
Carton rouge : Franck Membrado (35e)

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Yannick SYRIES; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Sébastien RIOU; Roméo GONTINEAC;  Karim EL-OULA; Walter OLOMBEL.

REBONDIR !!!!! APRES AVOIR TOUCHE LE FOND .....

Après la dixième journée le stade Aurillacois occupe la dernière place de la poule en compagnie de Marmande (voir rubrique classement). Autrement dit, si le championnat s'arrêtait ce jour, ces deux clubs descendraient en "Fédérale 1" et quitteraient le giron professionnel. Qui aurait pu envisager une telle situation, pour le stade, il y a quelques semaines seulement ? Sans jamais avoir imaginé ce scénario catastrophe nous disons et répétons, depuis pas mal de temps, que le stade va de plus en plus mal. Ce qui est le plus surprenant c'est l'absence de réaction de la part des dirigeants. Dire que les joueurs et entraîneurs gardent leur confiance, en l'état actuel des choses, ne nous semble pas sincère et en tout cas peu crédible. Hier encore certains proches disaient qu'il n'était pas envisageable que le stade perde à Aubenas. Pourquoi une telle certitude alors que l'équipe a déjà failli à Auch, La Rochelle, Brive, Albi et plus récemment face à Lyon ? De toute évidence il fallait s'attendre à une réception musclée de la part d'un club ayant le dos au mur. Comment, dans ces conditions, pouvait-on envisager la révolte d'une équipe à la santé aussi fragile ? La grande majorité des gens qui s'intéressent au vieux club Cantalien ont véritablement du mal à comprendre.

Notre rôle n'est pas de nous substituer aux entraîneurs mais il nous semble que lorsque Fabrice Ribeyrolles évolue à l'ouverture il y a du mieux. D' autre part un joueur aussi vif et créatif que Jaouad Eziyar n'occupe pas le poste au sein duquel il pourrait exprimer son talent et mettre ses camarades dans le sens de la marche.

Souhaitons que le week-end de repos remette les têtes et les jambes en place.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): (exempt)
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 15 / Massy 08


03 Novembre 2002

Stade Aurillacois  23 / Lyon O U 26

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap)12. FAURE  11. OLOMBEL 
10. JIMSHELADZE  9. BOREL
7.   RIOU  8. DOMINGO  6. LESCURE
5. MERLE  4. GUNTERT
3.
POPESCU 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. FIARD  2. BRACOU  3. FAIHY
4. CADIC  5. LIBUNGU 
6.BOUSSARD   8. DELANNOY   7. LAURENT 
9. LAZERGUES 10. SUAREZ  (cap )
11. BEDE 12. MAZOYER  13. MAZILLE  14. REYES
15. FROMONT
Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: COOKE ; DUMITRU ; ROQUES; COURTEX ; ABUSERIDZE ; ROLLIN ; CARLI
Lyon : LECADRE; MEYNARD;  CHAUBEAU ; BOULE; STIVAL; COROMPT; BONVOISIN.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 2
3 / Lyon OU 26  (Mi-temps: (11-08) pour Aurillac
Points marqués Lyon: Trois essais Lunbugu (40e et 84e), Bédé (80e), trois pénalités Reyes (6e, 49e, 55e), une transformation (84e).  
Aurillac
: Un essai Ion Popescu (35e) un drop (70e) et cinq pénalités (12e, 19e, 43e, 46e, 63e)  Pavle Jimsheladze.
Public
: 2000 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps frais, pelouse souple, vent favorable à Aurillac en première mi-temps. 
Arbitrage de Mr Clot ( Drome Ardèche ). 
Cartons jaunes : Chaubaud pour Lyon (67e) et  Franck Membrado pour Aurillac (67e).

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES; Yannick SYRIES ; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYE;  Roméo GONTINEAC ; Karim EL-OULA.

UNE " F I N " DE  L O U

Que dire de plus que ce que nous avons déjà dit et répété maintes fois? Si ce n'est que le stade va de plus en plus mal. Aujourd'hui il n'est plus question de qualification mais de maintien. Si nous partageons le sentiment de tristesse ressenti par les dirigeants, le staff technique, la majorité des joueurs et une grande partie du public, nous dirons qu' il est grand temps de réagir. Les propos tenus par le président Christian Millette, à la fin de la rencontre, " Il est hors de question que je quitte le navire en ce moment et je ne prendrai pas de décision à chaud " sont tout en son honneur et nous le comprenons. Néanmoins la situation est telle que les responsables ne doivent plus se contenter d'espérer un hypothétique renversement de situation car c'est tout simplement la vie du club qui en dépend. Il faut provoquer un " électrochoc " de toute urgence, avant qu'il ne soit trop tard. Comment ? Là nous laisserons aux gens qui sont en charge du club de trouver le centre névralgique pouvant être la principale cause du mal dont souffre notre cher stade Aurillacois. Ce qui est réel, c'est le constat des faits...... Le stade ne gagne plus, le stade a perdu son rugby, le stade est à la dérive. Après chacun a le droit de penser ce qu'il veut d'avoir son idée sur la question mais seuls les gens habilités ont le pouvoir et le devoir de prendre les décisions qui s'imposent. Tous ceux qui aiment le club ont aujourd'hui la nostalgie d'un passé pas si lointain, ils sont tristes et malheureux devant le spectacle proposé et face à cette incapacité à changer le cours des choses. Ils attendent tous une réaction qui pourrait redonner un peu d'espoir.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Français 06 / Stade - Aurillacois 09
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Français 34 / Stade Aurillacois 09

 

ARCHIVES DECEMBRE 2002

22 décembre 2002

Stade Aurillacois 38 / Périgueux 10

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. OLOMBEL  13.  ROLLIN
12. GONTINEAC  11. EZIYAR
10. RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL 
7.  ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3.
POPESCU 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. RODRIGUEZ   2. EYMARD  3. PATTE
4. GROTTI
5. CASTEIL 
6. CROIZET   8.MOKHTAR   7. AGOSTINI (cap)
9. CHALON  10. LUNGU
11. SIRVENTON 12. PERAIS 13. ROBERT  14. MARTIN
15. MAILHE
Périgueux

Remplaçants (tous rentrés)

Aurillac: DUMITRU ; ROUILLER ;  LESCURE ; RIOU ABUSERIDZE ; JIMSHELADZE ;CARLI
Périgueux :BOCHER; SAINT-LARY; PAULIN;  CASTENETTO;LAURENT; SANS; MESTRE .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 38 - Périgueux 10
. (Mi-temps: (16-3) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Quatre essais  Roméo Gontinéac, (4e) Rémi Pagès (54e)  de Pénalité (61e) Nicolas Carli (80e) quatre pénalités( 14e, 24e, 28e, 79e) et trois transformations ( 4e, 61e, 80e) Jean-François Viars .
Périgueux
: Une pénalité (13e)Lungu, Un essai  Martin (43e), une transformation Mestres .
Public
: 1 500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps frais, pelouse grasse.   
Arbitrage de Mr Thomas ( Drôme-Ardèche ).
Cartons jaunes :
Néant
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES; Garth COOKE; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Karim EL-OULA; Xavier FAURE .

UN MATCH QUI AVIVE DES REGRETS

Si toutes les rencontres avaient été abordées avec les mêmes dispositions, les stade Aurillacois pourrait aujourd'hui rêver de qualification. Déjà face au Métro-Racing les Cantaliens avaient montré des intentions de jeu intéressantes. Dimanche, contre Périgueux, ce fût encore plus net d'autant que les joueurs de la Dordogne ont présenté une opposition plus sérieuse que celle offerte par les Parisiens quinze jours plus tôt. Quatre superbes essais marqués plus une demi-douzaine manqués d'un cheveu avec lesquels l'addition aurait pu être beaucoup plus lourde. Quoi qu'il en soit les "rouge et bleu" ont réalisé un match plein. D'abord un essai volontaire de Roméo Gontinéac, alors que la rencontre venait tout juste de débuter, puis trente dernières minutes de folie au cours desquelles la défense Périgourdine, pourtant très présente, ne savait plus ou donner de la tête. Essai de Rémi Pagés en coin suivi d'un essai de pénalisation parfaitement justifié, accordé sans la moindre hésitation par Monsieur Thomas par ailleurs excellent; ajoutez à cela le presque sans faute de Jean-François Viars, dans son rôle de buteur mais aussi dans le jeu, et vous aurez la recette d'une bonne rencontre de rugby.
Mis à part le début de la seconde mi-temps ou la défense Aurillacoise fût prise à défaut sur l'essai de l'ailier visiteur, les Cantaliens dominèrent cette rencontre de la tête et des épaules. Avec un Olivier Merle complètement retrouvé se permettant même le lux d' un débordement d'ailier qui aurait dû connaître un meilleur sort. Pour clore cette rencontre les spectateurs eurent droit à un dernier essai signé Nicolas Carli suite à un ballon arraché dans les bras d'un visiteur par Pavle Jimsheladze. Le jour même Sébastien Delpirou, le préparateur physique, avait annoncé que ses joueurs étaient au top physiquement ce qui s'est, effectivement, vérifié sur la pelouse. Le staff technique avait constaté une amélioration depuis le match d'Aubenas et particulièrement lors de la seconde période. Malheureusement comme dans les Landes, deux semaines plus tard, les Cantaliens n'avaient pu obtenir les trois points de la victoire. Souhaitons que le déclic, tant attendu, se soit enfin produit. La saison est encore longue mais ce dernier match, avant la trêve de Noël, a réellement laissé entrevoir des jours meilleurs.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Montauban 22 / Stade Aurillacois 23
Reichel A (moins de 20 ans): Montauban 24 / Stade Aurillacois 10
Crabos ( moins de 18 ans) : Stade Aurillacois
Cadets A : Stade Aurillacois
Féminines : Stade Aurillacois


15 décembre 2002

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Aurillacois 24 / Marmande 18
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 13 / Marmande 09
Crabos ( moins de 18 ans) : Stade Aurillacois
Cadets A : Stade Aurillacois
Féminines : Bort les Orgues / Stade Aurillacois  NC

08 décembre 2002

Stade Aurillacois 24 / Métro-Racing 03

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. OLOMBEL  13.
FAURE 12. GONTINEAC  11.  ROLLIN
10. RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL 
7.  ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3.
COOKE 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. QUESADA   2. CHARRIER  3. LAPORTE
4. FLEURY
5. DE SAINT LARY 
6. SEIN   8. PARBAILLE   7. MARTIN 
9. LAJUS (cap) 10. TOFAN
11. CAUJOLLE 12. DICKA 13. GUETARD  14. COMPAN
15. DURY
Métro-Racing

Re mplaçants

Aurillac: DUMITRU ; POPESCU ;  LESCURE ; RIOU ABUSERIDZE ; JIMSHELADZE ;GUIRAUD .
Métro-Racing :MARTOS; BOBIN; PETRE;  TUDESA; VIOL; ACCORSI; MICHELET .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 24 - Métro-Racing 03
. (Mi-temps: (13-0) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Deux essais  Fabien Domingo, (40) Stéphane Borel(70e) quatre pénalités Mathieu Rollin (6e) Jean-François Viars (30e, 55e, 68e) une transformation  Jean-François Viars (40e).
Métro
: Une pénalité Dury, (60e) .
Public
: 1 500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps froid, pelouse grasse..   
Arbitrage de Mr Dal Maso ( Midi-Pyrénées ).
Cartons jaunes :  Martos
(Métro) jeu dangereux.
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Karim EL-OULA; Nicolas CARLI; Jaouad EZIYAR .

 

DU JEU MAIS BEAUCOUP TROP DE DECHET

Si la domination des Cantaliens s' était concrétisée au tableau d'affichage, les Parisiens seraient repartis vers la capitale avec une valise bien pleine. Jamais, cette saison, une équipe fut dominée de la sorte à Jean-Alric. D'entrée de jeu les "rouge et bleu" prirent la direction des opérations pour ne jamais la quitter durant toute la partie. Lors de la première période les joueurs du Métro ne mirent pas les pieds dans le camp Aurillacois. Malheureusement le buteur Cantalien manquait tout ce qu'il voulait et sans l'exploit de Fabien Domingo le score à la mi-temps aurait été bien maigre. Mathieu Rollin avait réussi une pénalité mais il avait échoué à trois reprise sur des tirs relativement faciles. Jean-François Viars lui succédait avec un certain bonheur ce qui permettait aux stadistes de virer en tête aux citons (13-0). La conquête était Cantalienne même si quelques touches longues étaient mal contrôlées par les "rouge et bleu". La mêlée Parisienne était solide et résistait assez bien au puissant pack Cantalien. Fabien Domingo disait d'ailleurs, après la rencontre, avoir rencontré une des plus fortes mêlées depuis le début de la saison. En début de seconde période Aurillac hérite d'un nouvelle pénalité, retournée par l'arbitre, mais le buteur Dury échoue dans sa tentative. Une énorme percée de Roméo Gontinéac permettra à Jean-François Viars de rajouter trois points supplémentaires. Quelques minutes plus tard Dury réduira le score pour le Métro-Racing. A l'heure de jeu, le pilier Marcos, qui venait de rentrer, écopa d'un carton jaune pour un placage haut sur Fabien Domingo. En infériorité numérique les Parisiens subissaient un peu plus la domination Cantalienne. Jean-François Viars donnait trois nouveaux points à son équipe avant que Stéphane Borel marque le deuxième essai stadiste, dans le coin droit, suite à une puissante charge d' Olivier Merle très en vue en ce dimanche hivernal.

Cette rencontre, totalement dominée par des Aurillacois dynamiques et puissants, laissera tout de même un goût d'inachevé. Au delà des trois pénalités manquées on peut dire qu'autant d'occasions d'essais furent vendangées. Par ailleurs de nombreuses maladresses, hésitations ou mauvais choix auraient du connaître un meilleur sort. Toutefois il serait malvenu de faire la fine bouche car les trois points de la victoire sont là et c'est bien l'essentiel dans le contexte actuel. Autre côté positif, le volume de jeu produit par les Cantaliens ce qui fit dire aux entraîneurs Parisiens qu'Aurillac était la première équipe, rencontrée cette saison, à produire autant de jeu. De leur côté les Parisiens n'auront pas laissé une forte impression en dehors de la solidité de leur mêlée et leur bonne organisation défensive. Pour savoir s' il s'agit d'un accident de parcours ou si cela est dû au réveil du stade Aurillacois il faudra attendre les prochaines prestations des deux adversaires afin de se faire une idée un peu plus précise sur leurs valeurs respectives.

Dés le week-end prochain les Aurillacois se déplaceront chez le leader de la poule Montpellier. Ces derniers seront sur leur garde car ils n'ont pas oublié que ce sont les Cantaliens qui leur ont infligé leur première défaite, sur la pelouse de Sabathé, lors de la précédente saison.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Aurillacois 16 / La Rochelle 10
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 10/ La Rochelle 13
Crabos ( moins de 18 ans) : Stade Aurillacois / Rodez (remis)
Cadets A : Stade Aurillacois  / Ussel
Féminines : Stade Aurillacois


01 Décembre 2002

Tyrosse 19 / Stade Aurillacois 06

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. FAURE   12. GONTINEAC   11. ROLLIN
10. RIBEYROLLES  (cap) 9. BOREL 
7. ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. BARADAT  2. GUILLET  (cap) 3. DISCAZAUX
4. LAPOYALERE  5. LEVEJAC 
6. O. BRITZ   8. LASSERRE    7. PERY 
9. HEGUY  10. LABAT
11. DUSSAUBAT 12. TAUZIN  13. ZALDUA  14. DUPOND
15. DUPRE
Tyrosse

Remplaçants

Aurillac: DUMITRU ; COOKE ; RIOU ; HIOT ; ABUSERIDZE ; JIMSHELADZE ; CARLI
Tyrosse : DUFOURG; BAYER; AROTCARENA ; G. BRITZ; ELISSALDE; DUTILH; DUFAU.

Tyrosse ( Stade de la Fougère )
Résultats: Tyrosse 19  - Aurillac 06
-. (Mi-temps: (06-03) pour Tyrosse
Points marqués Tyrosse: Un essai Péry (86e), une transformation  et quatre pénalités (5e, 23e, 72e, 78e,)  de  Labat. Aurillac: Deux pénalités ( 28e, 52e),  Mathieu Rollin .
Public
: 700 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps pluvieux, pelouse détrempée  . 
Arbitrage de Mr Malartic ( Côte d' Argent ). 
Carton jaune : 
Néant. 
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Adrien FALIERES;  Denis ROUILLER; Yannick SYRIES; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV;(toujours pas qualifié alors qu'il est Aurillacois depuis plus de 2 mois) Karim EL-OULA; Walter OLOMBEL.

DE QUEL SYNDROME LE STADE EST ATTEINT  ?

A dix minutes de la fin du temps réglementaire le score de parité (6-6) pouvait entretenir l'espoir dans le camp Cantalien. Sur une pelouse gorgée d'eau, la densité physique du pack Aurillacois aurait dû faire la différence d'autant que les Auvergnats contrôlaient parfaitement le secteur de la touche. Mais voila le rugby n'est pas une science exacte et c'est l'inverse qui s' est produit. Depuis le début de saison le stade  encaisse beaucoup de points dans les dix dernières minutes, voire le temps additionnel, (75points dont 10 essais). Que faut-t-il en déduire ? Que la condition physique n'est pas au top ? Que l'on gère mal le temps de jeu ? Qu'il y a un relâchement coupable ? Quelqu'un aurait-t-il la réponse ?

Les Tyrossais craignaient de subir l'épreuve de force du pack Cantalien. Si lors de la première heure de jeu ces craintes semblaient justifiées comment expliquer ce revirement de situation dans le dernier quart d'heure de la partie ? Le pack Tyrossais rendait 100 Kgs à celui des Cantaliens et aux dires même des Landais c'est la première fois de la saison qu'ils prenaient l'ascendant dans le secteur de la mêlée. Selon les entraîneurs d'Aurillac ce sont les lignes arrières qui n'étaient pas au diapason (ceci n'est pas une nouveauté puisque le stade possède la plus mauvaise attaque de "ProD2" ) La réalité est que ce genre de rencontre se gagne avec un mental, une mêlée et un buteur. Les Landais l'ont prouvé une fois de plus.

Il n'y a pas si longtemps le stade gagnait, produisait du jeu, mais l'entraîneur de l'époque n'était jamais satisfait et exigeait toujours plus. Aujourd'hui le stade perd et ne montre pas grand chose. Malgré tout, après chaque rencontre, les lecteurs ont la surprise de découvrir que les responsables ont trouvé des points de satisfaction. Allez comprendre.......

Après les défaites à Albi, Aubenas (qui est au plus mal) et Tyrosse on se demande sur quelle pelouse le stade Aurillacois est en mesure de s'imposer ? Même lorsque la mêlée et la touche Cantalienne sont prolifiques cela ne se concrétise pas au tableau d'affichage. Que peut-on faire devant une telle situation? La réponse ne peut venir que de ceux qui détiennent le pouvoir de décision.

Après cette nouvelle défaite on est en droit de se faire du soucis pour les rencontres à venir à commencer par la réception du Métro-Racing qui vient d'étriller Aubenas.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Montauban / Stade Aurillacois ( reporté terrain impraticable)
Reichel A (moins de 20 ans): Montauban / Stade Aurillacois ( reporté terrain impraticable)
Cadets : Stade Aurillacois  00 / Périgueux 11
Féminines : Stade Aurillacois 25 / Bort les Orgues 17

 

ARCHIVES JANVIER 2003

26 Janvier 2003

Stade Aurillacois 13 / FC Auch 15

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  OLOMBEL  13.
ROLLIN 12. GONTINEAC 11. EZIYAR 
10.  RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL
7.  ROQUES  8. DOMINGO  6. COURTEIX
5. MERLE  4. GUNTERT
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. SOUCEK 2. MARQUE 3. MENKARSKA
4. CAMISULI 5. LAFITTE 
6.  DURAND  8. PATAT (cap ) 7. SAINT-LARY 
9. LACOURT 10. ARRAYET
11. BASTIDE 12.  PAGOTTO 13. DALGALARRONDO 14. SUDERIE
15. KAMASHURIDZE
Auch

Remplaçants

Aurillac: COOKE ; DUMITRU ; SIRIEYS ; RIOU ; ABUSERIDZE ; FAURE ; CARLI.
Auch : ESQUIROL; HILL; DINI; ARIF; BERNAD; JAFFRES;DAMBIELLE .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats:
Aurillac 13-Auch  15 . (Mi-temps: (10-03) pour Aurillac 
Points marqués Auch: deux essais. LACOURT (77e) HILL (83e); une transformation (83e), une pénalité (13e) ARRAYET .
Aurillac
: Un essai Jaouad EZIYAR (19e) deux  pénalités (5e et 54e) une transformation Jean-François VIARS .
Public
: 2.500 spectateurs environ
Conditions climatiques:  Temps lourd et orageux , pelouse en excellent état. 
Arbitrage de Mr REBOLLAL ( Midi-Pyrénées ). 
Cartons jaunes : DURAND
Auch (29e) - Yannick SIRIEYS Aurillac (74e)
Joueurs absents à Aurillac : Murat UANBAYEV ,
Pavle  JIMSHELADZE

UNE LECON DE REALISME

Une rencontre de rugby dure 80 voire 85 minutes. Comme face à Lyon le stade Aurillacois en a fait, une nouvelle fois, la triste expérience. Menant 13 à 3, à trois minutes de la fin du temps réglementaire, les Cantaliens croyaient bien tenir le gain de la rencontre. Malheureusement il faut se rendre à l'évidence le stade est encore passé à côté de la victoire.

Au match aller cette équipe nous avait semblé mal en point, mais ce jour là les Cantaliens n'avaient pas su en profiter. Au retour des vestiaires le "sorcier" Henri Broncan avait sorti la potion magique et les Auvergnats étaient repartis avec une sévère défaite. 

En ce dimanche de janvier les "rouge et bleu" ont pourtant fait preuve d'énormes intentions de jeu faisant subir aux Gersois, durant une grosse heure, un rythme endiablé et soutenu sans que cela se traduise au tableau d'affichage. En fait les nombreuses phases de jeu, générées par les Aurillacois, ne mirent jamais vraiment l'adversaire en danger. L'essai marqué par l'opportuniste Jaouad Eziyar, sur pénalité manquée de Jean-François Viars, ne peut pas être considéré comme le résultat d'une action construite. Les rares actions qui auraient pu aboutir ont échoué en raison de mauvais choix (coup de pied à suivre qui ne s'imposait pas, partenaire oublié alors qu'il semblait mieux placé)

Le tournant du match se situe vers la soixante dixième minute. Jean-François Viars trouve une énorme touche indirecte à moins d'un mètre de la ligne d'en-but adverse. L ailier Bastide ,après une série de placages manqués, remonte tout le terrain avant d'être mis en touche à quelques mètres de la ligne Aurillacoise. Sur le lancer de Rémi Pagès le demi de mêlée Lacourt, en position de sauteur, chipe le ballon au nez et à la barbe d' Olivier Merle pour aller marquer en moyenne position. La transformation n'est pas réussie mais Auch revient à cinq points.

Entre temps une série de malheurs s'était abattue sur les Aurillacois. Fabien Domingo avait dû quitter le terrain sur blessure. Yannick Sirieys, rentré pour le suppléer, héritait d'un carton jaune beaucoup trop sévère pour faute involontaire sur le demi de mêlée Auscitain. Le stade se trouvait donc en infériorité numérique. Les Gersois en profitaient pour "assassiner" les Aurillacois. Durant le temps additionnel les visiteurs marquaient l'essai transformé qui leur donnait une victoire inespérée sur la physionomie de la rencontre. Cet essai laissera d'ailleurs un énorme doute sur sa validité. Suite à un coup de pied de l'ouvreur en direction de son aile gauche c'est le pilier Hill qui réceptionne le ballon pour s'en aller marquer en bonne position. Comment se peut-il qu'un pilier, qui ne court pas le cent mètres en dix secondes, se trouve à cet endroit pour réceptionner, de volée, un coup de pied à suivre de son ouvreur ?

Côté Aurillacois, même si l'engagement et les intentions étaient bien présents, on regrettera le nombre élevé de ballons perdus en fond de touche. Par ailleurs il est tout de même regrettable qu'avec une telle main mise sur le jeu on arrive pas à concrétiser afin de se mettre à l'abri d'un retour de l'adversaire. Autre domaine qui laisse perplexe c'est le coaching en première ligne. A la cinquantième minute ce coach Gersois a remplacé toute sa première ligne alors que les Aurillacois n'ont remplacé qu'un seul pilier (sorti sur blessure).

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Aurillacois (exempts)
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 26 / Tours 12
Crabos  (moins de 18 ans): Stade Aurillacois 03 / Agen 11
Cadets A (moins de 16 ans): Stade Aurillacois 28 / Agen 22


19 Janvier 2003

Aviron Bayonnais 30 / Stade Aurillacois 11

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS
14. OLOMBEL  13. ROLLIN 12. GONTINEAC  11.  EZIYAR
10. JIMSHELADZE    9. ABUSERIDZE
7.  RIOU  8.  DOMINGO  (cap) 6. COURTEIX
5. MERLE   4. GUNTER 
3. POPESCU  2. PAGES 1. DUMITRU

ballon rugby

1. USANDISAGA  2. ASTRUC 3. ABBADIE
4. HEALY 5.  MITCHELL
6. SABATHIER  8.  LAMOUR   7. TEWHATA
9. VIDAL 10. LAMAISON (cap)
11. JOURDAINE 12. AUSSEL 13. MARTIN  14. HAISSAGUERRE
15. LARECHEA 
Aviron Bayonnais

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: MEMBRADO; COOKE; SIRIEYS; ROQUES;  BOREL; RIBEYROLLES ; CARLI.
Bayonne :FOURTINE ; DABADIE; ; ALETTI; DHIEN ; MASSABEAU ; OSSARD;  GUERACAGUE .

Résultats:
Bayonne 30/Aurillac 11 (Mi-temps: (13/03 ) pour Bayonne 
Points marquésAurillac Un essai Jean-François Viars (74e) deux pénalités  Jean-François Viars (21e et 47e) 
Points marqués: Bayonne
:Trois essais Haissaguerre (34e); Sabathier (47e);  Vidal (72e); trois transformation  deux pénalités (12e et 43e) Lamaison ;Un drop Larrechea (40e)
Public
: 1 800 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  temps couvert,  pelouse grasse. 
Arbitrage de Mr Parrini ( Midi-Pyrénées )  
Cartons jaunes
: Néant
Joueurs absents à Aurillac :  Murat UANBAYEV.

RETOUR SUR TERRE

Les Cantaliens se présentaient avec un regain de confiance, après trois dernières rencontres sans défaite, alors que les Basques doutaient suite à quatre revers consécutifs. Le début de rencontre semblait confirmer cette situation. Sur la première mêlée les Bayonnais étaient mis à la faute alors que leurs lancers en touche profitaient aux Aurillacois. Hélas ce ne fut qu'un feu de paille. Titou Lamaison ouvrait le score sur hors jeu des visiteurs. Quelques minutes plus tard Jean-François Viars mettait les deux équipes à égalité sur un magistral coup de pied de près de 50 mètres. Petit à petit les "rouge et bleu" du Cantal lâchaient prise. La mêlée n'était plus dominatrice et les lancers en touche étaient captés par les Basques. Une action tranchante de l'ailier Jourdaine permettait à son compère de l'autre aile Haissaguerre de pointer en but. Avec la transformation de Lamaison l'Aviron Bayonnais se détachait. Le drop de l'arrière Larréchea, quelques secondes avant la mi-temps, donnait dix points d'avance à son équipe. La seconde période confirmait la main mise des Basques sur cette rencontre. Nouvelle pénalité réussie par Lamaison même si Jean-François Viars lui rendait la politesse quelques secondes plus tard. Dans la minute suivante le troisième ligne Sabathier inscrivait le second essai qui donnait 17 points d'avance aux siens. Les stadistes Aurillacois revenaient à quelques mètres des buts adverses. Ils obtenaient une pénalité facile mais choisissaient la mêlée. Nouvelle pénalité accordée par Monsieur Parrini ( qui avait remplacé Monsieur Clavérie prévue initialement) et nouvelle mêlée choisie au lieu de prendre les trois points. Ce qui devait arriver arriva pénalité contre les "rouge et bleu", rapidement jouée par les Basques, avec au bout de cent mètres de course un essai signé Vidal pour un score sans appel au passif des Aurillacois. L'exploit personnel de Jean-Fraçois Viars ne changeait rien au résultat final qui donnait une nette victoire aux locaux, victoire que les Cantaliens n'ont jamais été en mesure de contester.
Avec le recul, on est en droit de se demander si le mieux constaté contre Périgueux et Marmande n'était pas simplement le fait de la faiblesse de ces deux adversaires. En effet Périgueux s'est incliné chez lui contre Tarbes alors que samedi Marmande chutait lourdement à Auch. Auch justement qui sera le prochain adversaire des Cantaliens le week-end prochain à Jean-Alric. Attention à cette équipe qui après un début de saison laborieux est aujourd'hui solidement accrochée à la troisième place de la poule unique.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Aurillacois 23 / Bègles-Bordeaux 06. Avec quatre superbes essais, (Emile Bronquart (2) Denis Rouiller, Boudou ) inscrits face à leur dauphin, les Cantaliens confortent leur première place et laissent leurs poursuivants à plusieurs longueurs. Félicitation à cette jeune équipe pleine de talent et d'enthousiasme.

Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 17 / Bègles-Bordeaux 00. Belle et nette victoire des jeunes Aurillacois, bien emmenés par leur capitaine Mathieu Lescure avec le retour à la compétition de l'espoir Adrien Falières.


05 Janvier 2003

Marmande 15 / Stade Aurillacois 15

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. OLOMBEL  13.  ROLLIN
12. GONTINEAC  11. EZIYAR
10. RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL 
7.  ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. MERLE  4. GUNTERT
3.
POPESCU 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. C. BACHELOT 2. CHAMBOULIVE  3. MATEOS 
4. MIJOINT (cap) 5. DOTTO
6. ESCOUTELOUP  8. DUBERGER 7. ROUSSILLE
9.PETORIN  10.  MAZAS 
11.  CAUMONT 12.  ORTOLAN 13. CORREGE   14.EL BOUMEDIANI 
15. FAUTHOUX 
US Marmande

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: FALIERES; DUMITRU; RIOU; LESCURE; ABUSERIDZE; JIMSHELADZE; GUIRAUD.
Marmande:  DUBOURG, S. BACHELOT, BALLIHAUT,  JACQUET, DESCAMPS , GRASSI, J. MATEO.



Résultats:
Aurillac 15 - Marmande 15 (Mi-temps: (09-06) pour Marmande
Points marquésAurillac cinq pénalités (19e, 27e, 61e, 71e, 76e ), de Jean-François Viars.
Points marqués: Marmande
: Quatre pénalités (12e, 36e, 43e, 73e )   un drop(09e) Nicolas Mazas .
Public
: 1 200 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: temps froid,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr Borréani ( Côte d'Azur ) . 
Cartons
: Néant
Joueurs absents à Aurillac : Garth COOKE
; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Alban HIOT; Karim EL-OULA; Xavier FAURE . Nicolas CARLI .

IL Y AVAIT LA PLACE POUR LA VICTOIRE

C'est à un bon match de rugby que le millier de spectateurs a été convié en ce premier dimanche de l'année 2003. Lors des quatre précédentes rencontres, jouées à domicile, les Marmandais avaient obtenu trois excellents résultats au dépend de Tarbes (39-15), Albi (23-11) et Tyrosse (36-22) et s'étaient inclinés lourdement face au leader Montpellier (15-30). De son côté le stade Aurillacois restait sur deux victoires significatives face au Métro-Racing (24-3) et Périgueux (38-10) . Le déplacement à Marmande faisait donc figure de test, pour les Cantaliens, face à une équipe n'ayant plus le droit à l'erreur après six points perdus sur sa pelouse. 
Si les deux points du match nul sont bons à prendre (ce sont les premiers de la saison obtenus à l'extérieur) les occasions que se sont créés les Aurillacois auraient dû leur permettre de ramener les trois points de la victoire. Comme face au Métro et à Périgueux une bonne demi-douzaine d'occasions nettes d'essais furent vendangées par les "rouge et bleu" sur des en-avants de passe ou de main, au moment d'aplatir, contre une seule par le troisième ligne de Marmande Roussille.
Côté positif on retiendra la formidable performance de Jean-François Viars cinq réalisations sur six tentatives (83%) dont celle de 50 mètres donnant le match nul à son équipe à quelques minutes du coup de sifflet final. Toujours dans le domaine positif il faut signaler les nombreux ballons pris en touche, sur lancer adverse, ainsi que l'efficacité de la défense stadiste qui n'a encaissé qu'un seul essai en trois rencontres. 
A l'inverse on regrettera le manque d'efficacité chronique dans la finition. La mêlée Cantalienne s'est également laissée surprendre à quelques reprises mais il faut dire qu'en face il y avait du beau monde en particulier avec le pilier droit Nicolas Matéos qui fait figure de référence en la matière.
Il n'y a plus qu'à souhaiter que la bonne série continue avec, dés le prochain dimanche, la réception des Toulonnais à l'affût de premiers points à grappiller sur terrain adverse.

Guy Batifoulier

 

ARCHIVES FEVRIER 2003

16 Février 2003 (Coupe de la Ligue 16e de finale)


Stade Aurillacois 29 - Béziers 41

UNE DEFENSE CANTALIENNE TROP ELASTIQUE

Les deux équipes étaient privées de nombreux titulaires. C'était l'occasion, pour les deux clubs, de tester des jeunes (Espoirs & Juniors) au niveau supérieur. Encadrés par des joueurs rodés aux joutes du TOP 16 ( Castel, Martinez, Vilaplana, Pedesseau, Bonnorino, Laharrague Noël ) les jeunes Espoirs Biterrois , Charles à la mêlée, Gargallo au centre, Domergue & Koita en seconde ligne, Selva et Cidre au talonnage,Teyssier en troisième ligne ou l'International Universitaire Italien Ventricelli en N° 8, démontrèrent que le prestigieux club Héraultais disposait d'une relève de qualité.

Côté Aurillacois une douzaine de titulaires étaient absents pour cause de blessures ou de sélections. Après Yannick Sirieys, Mathieu Lescure, Adrien Falières, Mathieu Rollin ou Aurélien Guiraud deux nouveaux jeunes furent lancés dans le grand bain. Pierre Galland à la mêlée, Petitjean (juniors crabos) à l'ouverture.

Si le résultat de la rencontre fut favorable aux Biterrois, les Cantaliens pouvaient espérer l'emporter avec une plus grande rigueur  défensive. La rencontre ne pouvait pas mieux débuter pour les "rouge & bleu" du Cantal qui envoyaient Xavier Faure à l'essai après 90 secondes de jeu. Le vent soufflait fort sur "Jean-Alric" favorisant les visiteurs en première période. Les Aurillacois étaient plutôt dominateurs en touche et faisaient jeu égal en mêlée fermée. A partir de là ils pouvaient lancer de bons mouvements de jeu mais par mauvais choix ou excès d'individualisme ils perdaient le ballon ou se faisaient pénaliser. Puis leur défense devint une vraie passoire dans laquelle les Biterrois s'engouffrèrent sans beaucoup de difficultés. Avec deux essais transformés et trois pénalités les visiteurs prenaient le large pour atteindre les "citrons" avec une avance confortable (23 - 05). Au retour des vestiaires changement total de physionomie. Vent dans le dos les Cantaliens envahirent le camp Biterrois refaisant leur handicap en moins de huit minutes. Quarante deuxième minute essai de Rémi Pagès (encore une fois hyper dynamique). Trois minutes plus tard le pilier Canadien Garth Cooke, lancée comme une flèche, s'écroulait dans l'en-but adverse. A peine rengagé Mathieu Rollin déchirait la défense Biterroise pour le quatrième essai Cantalien . Avec les transformations le stade passait devant pour mener 26 - 23. Mais les fautes de défense, constatées lors de la première période, allaient ressurgir et faciliter la tache des Héraultais qui marquaient, à deux nouvelles reprises, pour l'emporter et se qualifier pour le prochain tour de la coupe de la Ligue. Dans cette rencontre il faut déplorer la blessure (récidive fracture du nez) de Jean-François Viars après dix minutes de jeu.

Absents à Aurillac : Ion Popescu, Mihaï Dumitru, Olivier Merle, Laurent Gunter, Fabien Domingo, Murat Uanbayev, Stéphane Borel, Iracli Abudseridze, Pavle Jimsheladze, Roméo Gontinéac, Karim el Oula, puis Jean-François Viars après dix minutes de jeu.

Les autres résultats de la coupe de la Ligue 16e de finale ( en bleu qualifiés pour les 8e ):

Bayonne :Pau 36-07  / Dax : Bègles 26-45 / Bègles 26-45 / Tyrosse : Biarritz 10-40 / Marmande : Mont de Marsan 13-17 Mont de Marsan 13-17

Brive : Stade Français 13-28 / Métro-Racing : Montferrand 15-44Montferrand 15-44 / Périgueux : Montauban 08-38La Rochelle : Agen 11-7

Auch : Toulouse 20-31 / Albi : Albi : Castres 12-32 / Tarbes : Narbonne 33-28 / Narbonne 33-28 / Montpellier : Colomiers 28-12

Toulon : Perpignan 21-38 / Perpignan 21-38 / Aubenas : Grenoble 15-23 / Grenoble 15-23 / Lyon : Bourgoin 14-23 / Bourgoin 14-23 / Aurillac : Béziers 29-41


09 Février 2003

Stade Aurillacois 15 / La Rochelle  06

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. ABUSERIDZE
7. ROQUES 8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. GUNTERT  4. SIRIEYS
3.
POPESCU 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. FAVRE  2. ALBINET   3. LACROUTS
4. PIERRE  5. MOHR 
6. JOULIN  (cap )  8. HORTA   7. CHCKAIDZE  
9. FERROU 10. BORDES
11. BRUNET  12.  BOUCHE  13. TOALA  14. GALON
15. CHEVALIER
La Rochelle

Remplaçants

Aurillac: ROUILLER ; COOKE; FALIERES ; RIOU; HIOT ; LESCURE; FAURE ; GUIRAUD.
La Rochelle : GARCIA; RIVIERE; AURIGNAC; NAFLA; CANTONNET; VENAYRE; DEKKICHE.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac15 -
La Rochelle 06  -. (Mi-temps: (06-03)
Points marqués La Rochelle: deux pénalités (8e et 58e)  Bouché .  
Aurillac
: Quatre pénalités (21e, 40e, 50e, 55e) et un drop (46e)  Pavle Jimsheladze.
Public
: 1 800 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps frais et couvert, pelouse grasse  . 
Arbitrage de Mr Pellaprat ( Midi-Pyrénées ). 
Cartons jaunes :NEANT 
Joueurs blessés :
Fabien Domingo (luxation du coude), Ion Popescu (Côtes)

Joueurs absents à Aurillac :  Olivier MERLE; Benoit IRISSOU;  Murat UANBAYEV; Stéphane BOREL; Walter Olombel; (tous blessés)

TROIS POINTS QUI FONT DU BIEN

Ce ne fut pas un grand match de rugby mais à l'arrivée trois points sont venus s'inscrire au compteur du stade Aurillacois qui en avait vraiment besoin. On ne fera pas la fine bouche car le public ne s'est pas ennuyé pour autant. Face à Auch, il y a deux semaines, le niveau de jeu des Aurillacois nous avait paru supérieur mais à l'arrivée il manquait deux points dans l'escarcelle. En observant le visage des supporters, à la fin d'une rencontre, on s'aperçoit qu'une petite victoire rend les gens plus heureux qu'une défaite quelle que soit la manière avec laquelle elle a été obtenue. Mais ça on le sait depuis longtemps.
Pourtant cette rencontre n'avait pas débuté de la meilleure façon qu'il soit. Jean-François Viars, qui avait tenu à jouer cette rencontre malgré une fracture du nez, n'était pas en réussite avec quatre échecs pour autant de tentatives de pénalités. Les Maritimes commettaient de nombreuses fautes mais ils s'en sortaient plutôt bien. Ils ouvraient même le score par leur buteur Bouché, suite à une faute au sol des Cantaliens. Heureusement le suppléant de Jean-François, Pavle Jimsheladze, égalisait avant de toucher du bois une première fois puis échouer sur une nouvelle faute Rochelaise. Durant le temps additionnel l'ouvreur de l'équipe de Géorgie convertissait une nouvelle pénalité donnant ainsi un maigre avantage à son équipe avant de rejoindre les vestiaires. Avec une réussite normale les "bleu et rouge" auraient dû se mettre à l'abri avec 20 ou 25 points d'avance. Il faut dire aussi que la sortie sur blessure, dans le premier quart d'heure de jeu (luxation du coude), de l'excellent troisième ligne centre Fabien Domingo n'était pas faite pour arranger les choses. Philippe Roques passait en N° 8 tandis que le jeune Mathieu Lescure (20 ans) prenait sa place en flanker. Lors de cette première période les stadistes Aurillacois avaient plutôt dominé les débats. Faisant jeu égal en mêlée ils prenaient de nombreux ballons en touche sur lancer adverse. Cette domination, une fois de plus, ne se concrétisait pas au tableau d'affichage. A la reprise, avec un excellent jeu au pied, les Cantaliens occupaient le camp adverse et se créaient une ou deux occasions sans résultat. De leur côté les Rochelais lançaient quelques timides attaques sans être dangereux pour autant. Il faut dire que la défense Aurillacoise veillait au grain. Pavle Jimsheladze passait d'abord un joli drop, de plus de quarante mètres, avant de réussir deux nouvelles pénalités portant le score à 15 à 3 pour les Cantaliens. Bouché passait à son tour sa seconde pénalité, juste avant l'heure de jeu, mais le score allait en rester là. Les Aurillacois avaient le match bien en main prenant le dessus en mêlée fermée, alors que les deux équipes avaient procédé au remplacement des quatre piliers. Un contre mené par Roméo Gontinéac se terminait à quelques centimètres de la ligne Rochelaise. Cet essai aurait donné un résultat plus conforme à la physionomie de la rencontre.

Reste à résoudre le problème de l'efficacité. Le stade domine mais ne marque pas. Trop de rencontres ont été perdus sur des scores étroits alors qu'il y avait, chaque fois, la place pour la victoire. Les statistiques sont là pour le prouver avec la quatrième meilleure défense (375 points encaissés juste derrière Montpellier 362, Auch 355 et Brive 315). Par contre le stade occupe la dernière place au niveau des essais marqués: 19 seulement, derrière Albi et Tyrosse (23), Périgueux (24) alors que Marmande et Aubenas, qui occupent les deux dernières places de la poule, ont marqué respectivement 28 et 32 essais et que les Brivistes caracolent en tête avec 75 réalisations à leur actif.

Cantal passion souhaite un rapide rétablissement a tous les blessés.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Stade Aurillacois / Métro-Racing (remis)
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois / Métro-Racing (remis)
Crabos  (moins de 18 ans): Stade Aurillacois / Brive (remis)
Cadets A (moins de 16 ans): Stade Aurillacois / Brive (remis)


02 Février 2003

US Dax 25 / Stade Aurillacois 06

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  CARLI  13. FAURE  12. ROLLIN
11. GUIRAUD
10.  RIBEYROLLES (cap)  9.
BOREL
7.
COURTEX 8. ROQUES  6. LESCURE
5.
SIRIEYS 4. GUNTERT
3.
POPESCU 2. FALIERES 1. DUMITRU

ballon rugby

1. BERILHE 2. NOIROT  3. CARTIER
4. TRAVINI 5. BEREK (cap )
6. DONGIEU  8. GOULOUMET  7. IRIARTE 
9. LESCOURGUES 10. DUBERGER 
11. GOURIER  12.  LAGARDERE 13. LAFUE 14. CECH
15. DOUTHE
Dax

Remplaçants

Aurillac: ROUILLER; COOKE ; PAGES; RIOU; HIOT; ABUSERIDZE; GONTINEAC .
Dax : PETIT; BERHABE;GATUING ; TANIR; POULAN; LARTIGUE; BRONSON.

Dax ( Stade Maurice Boyau )
Résultats:
Dax 25 /Aurillac 06 . (Mi-temps: (13-06) pour Dax
Points marqués Aurillac: deux  pénalités Jean-François VIARS (3e) Mathieu ROLLIN (22e) .
Dax:
un essai. LAGARDERE (15e) six pénalités (6e, 24e, 44e, 49e, 61e, 78e) une transformation LAFUE .
Public
: 3.500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert parsemé d'éclaicies,  pelouse grasse après de fortes pluies. 
Arbitrage de Mr BEXIGA ( Périgord-Agenais ). Cartons jaunes :Philippe Roques (48e)

Joueurs absents à Aurillac : Franck MEMBRADO, Olivier MERLE, Fabien DOMINGO, Murat UANBAYEV , Pavle JIMSHELADZE, Walter OLOMBEL (blessés) Karim EL-OULA,  Jaouad EZIYAR ( retenus dans leur sélection Nationale)

TRISTE COMME LE TEMPS

Avec deux équipes modifiées et rajeunies Dacquois et Cantaliens ont disputé cette rencontre parce qu'elle était prévue et qu'il fallait bien honorer le calendrier. Les spectateurs présents à "Maurice Boyau" ne garderont pas un souvenir impérissable de cette rencontre plus proche d'une parodie de rugby que d'un match de "Pro D2".
Coté Aurillacois on a pas su tirer profit (une fois n'est pas coutume) du handicap de l'adversaire. Il faut dire que l'équipe Cantalienne était, elle aussi, privée de cinq ou six titulaires mais cela n'explique pas tout. Une mêlée chahutée, des ballons perdus en conquête (ce n'est pas nouveau) de l'indiscipline (alors que dans ce domaine on pensait avoir fait des progrès) de nombreuses maladresses ( les conditions climatiques n'ont rien arrangé). Bref pas grand chose de positif mis à part la défense avec un seul essai  encaissé. Par contre l'attaque reste toujours aussi déficitaire (19 essais en 18 rencontres ce qui place les Aurillacois à la dernière place de la poule unique derrière Aubenas, Albi, Périgueux ou Marmande pour ne citer que les plus mal lotis.
Rien de bien rassurant avant de recevoir les Rochelais dimanche prochain à "Jean-Alric".

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans): Périgueux 10 / Stade Aurillacois 15
Reichel A (moins de 20 ans): Périgueux 13 / Stade Aurillacois 22 
Crabos  (moins de 18 ans): Stade Aurillacois / Brive (remis)
Cadets A (moins de 16 ans): Stade Aurillacois / Brive (remis)

Guy Batifoulier


ARCHIVES MARS 2003

22 Mars 2003

Montpellier 31  / Stade Aurillacois 14

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. CARLI  13. RIBEYROLLES (cap) 12. ROLLIN  11.  GUIRAUD
10. PETIJEAN  9. BOREL
7.  IRISSOU  8. ROQUES  6. HIOT
5. GUNTERT  4.  RIOU
3.  POPESCU  2. FALIERES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. TOLEAFOA  2. BES  (cap ) 3. TACCHELLA
4. BERT  5. GRAS 
6.  VALLEE 8. GALTIER    7. DUSSAUT  
9. BUADA 10. VALLS
11. REY  12. TAELE  13. CHARRIER  14. NAVIZET
15. JOUVE
Montpellier

Remplaçants

Aurillac: DUMITRU ; ROUILLER ;COOKE ; UANBAYEV ;COURTEX; EZIYAR ;OLOMBEL.
Montpellier : LEOTHIER; DIOMANDE;  RUSSEL ; ARLETTAZ; TISSOT; SALADIE.

Montpellier ( Stade Sabathé )
Résultats: Montpellier 31 / Aurillac 14
(Mi-temps: (25-03) pour Montpellier
Points marqués Montpellier: Trois essais  (9e) Navizet, (17e) Jouve, (20e) Rey. Deux transformations, trois pénalités (3e, 13e, 82e), un drop (62e) Valls.   
Aurillac
: Un essai (77e) Denis Rouiller, un drop (16e), deux pénalités  (46e, 66e, ) Mathieu Rollin.
Public
: 1 200 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps ensoleillé, pelouse souple, vent favorable à Aurillac en première période. 
Arbitrage de Mr Parini ( Midi-Pyrénées ). 
Cartons jaunes :Toleafoa
Montpellier (30e).

Joueurs absents à Aurillac :Rémi PAGES; Olivier MERLE ; Yannick SIRIEYS; Fabien DOMINGO; Xavier FAURE (blessés); Iracli ABUDSERIDZE; Pavle JIMSHELADZE; Roméo GONTINEAC;(sélections Nationales) .

AURILLAC VAINQUEUR DE LA SECONDE PERIODE

Paradoxalement les supporters Cantaliens, présents à "Sabathé", étaient plutôt satisfaits du résultat final. Après l'entame époustouflante des Héraultais et le 25 à 3 affiché à la vingtième minute ils se demandaient si la valise serait assez grande pour loger l'addition promise à leurs protégés. Il est vrai que les Montpelliérains avaient entamé la rencontre tambour battant ne laissant aucun répit aux visiteurs. Avec cinq ballons perdus sur leurs lancer les "rouge et bleu" allaient subir la vitesse, la puissance de perforation , les longs temps de jeu et l'efficacité des joueurs locaux à la conclusion. Trois superbes essais plus la bote de Valls, sanctionnant les fautes Cantaliennes, étaient venus récompenser les bonnes intentions et la maîtrise du jeu des "bleu et blanc". Malgré le joli drop réussi par Mathieu Rollin et la fantastique chevauchée de Nicolas Carli (qui aurait méritée un meilleur sort) les Aurillacois prenaient l'eau de toute part. La mêlée Cantalienne allait sauver son équipe du désastre. Ion Popescu mettait à la torture son vis à vis, l'énorme pilier Toléafoa, qui écopait d'un carton jaune pour fautes répétées. A huit contre sept les Cantaliens bénéficiaient de plusieurs mêlées près de la ligne adverse. A trois reprises les locaux étaient sanctionnés pour fautes répétées. Monsieur Parrini aurait dû accorder l'essai de pénalité aux "rouge et bleu" mais à la surprise générale, après une quatrième mêlée demandée par les Aurillacois, l' arbitre sanctionnait ces derniers et permettait aux Montpelliérains de se dégager. La seconde période allait être assez nettement en faveur des "rouge et bleu" du Cantal. Face au vent mais avec les rentrées de Murat Uanbayev, David Courteix et Denis Rouiller les Cantaliens devenaient plus performant en touche privant ainsi les Héraultais de munitions précieuses. L'occupation du terrain était Auvergnate sans pour autant concrétiser cette bonne occupation du terrain. Deux pénalités réussis par Mathieu Rollin et un essai signé Denis Rouiller venaient récompenser la bonne seconde période des Aurillacois. Une dernière pénalité (durant le temps additionnel) après une faute préalable des Montpelliérains permettait à ces derniers de franchir le cap des trente points. A signaler la bonne prestation du jeune ouvreur Cantalien (encore junior) Maxime Petitjean.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois 16 / Métro-Racing  15
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 18 / Métro-Racing 06
Crabos A (moins de 18 ans): Métro-Racing 23 / Stade - Aurillacois 17 ( à St Amand-Montrond)
Cadets A : 
Feminines : Stade Aurillacois 22 / Poitiers 05

Guy Batifoulier


16Mars 2003

Stade Aurillacois 38 / Albi 25

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. ABUSERIDZE 
7. UANBAYEV   8. ROQUES  6.
COURTEX
5. GUNTERT  4. RIOU 
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. FORESTIER  2. SABLE  3. EL HAFID
4. BACCA  5. CORDURIES 
6. KRZESINSKI   8. JULIAN  7. GRAND
9. LUCQUIAUD (cap ) 10. GIRY
11. DURAND  12.  SANCHOU 13. SUBRA  14. SERRE
ANDRIEU
Albi

Remplaçants

Aurillac: ROUILLER ; COOKE ; IRISSOU ; HIOT ;  BOREL ; ROLLIN  ; GUIRAUD
Albi : MERMINE; DONA; GUICHERD ;ANGLES; ALIBERT;PAGESAYELA.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 38 / Albi 25 
. (Mi-temps: (18-06) pour Aurillac
Points marquésAurillac : Quatre essais Jaouad Eziyar (17e) Jean-François Viars (25e & 45e) Roméo Gontinéac (65e), quatre pénalités (7e, 13e, 41e, 57e, ) trois transformations de Pavle Jimsheladze .
Albi
: Trois essais Sanchou (51e) Alibert (62e) Pagès ( 73e) , 2 pénalités (33e, 37e)  et deux transformations de Gily.
Public
: 1200 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps ensoleillé, pelouse souple. 
Arbitrage de Mr Pruvot ( Provence ). 
Cartons jaunes.  Ion Popescu
(62e).

Joueurs absents à Aurillac : Olivier MERLE;  Yannick SYRIES; Fabien DOMINGO.

LE PUBLIC EST RESTE SUR SA FAIM

Le début de rencontre avait pourtant laissé entrevoir d'excellentes intentions de la part des Aurillacois qui menaient 18 à 0 après 25 minutes de jeu. Face à des Albigeois certes joueurs mais limités les Cantaliens firent valoir certaines qualités individuelles ( avec quatre essais à leur actif ) mais ils furent décevants sur le plan collectif, dans la construction du jeu, l'agressivité et le manque de vigilance ( trois essais encaissées). Le même comportement, samedi prochain à Montpellier, serait inévitablement synonyme de lourde défaite. Les spectateurs ont vu des avants amorphes, évitant le contact, se contentant de transmettre le ballon sans jamais chercher franchir la ligne d'avantage. Dans un premier temps les Tarnais semblaient subir sans grande réaction mais le coaching, avec entre autre les rentrés de Pagès à la mêlée et Alibert en troisième ligne, redonna des ailes aux visiteurs. Certes les Cantaliens ont fait un grand pas vers le maintien avec les nouvelles défaites à domicile d'Aubenas et Marmande et Périgueux. Néanmoins ils n'ont pas convaincu leurs fidèles supporters, hélas de moins en moins nombreux, et ce n'est pas cette parodie de rugby qui incitera le public à retrouver les travées du stade Jean-Alric.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois 20 / Stade Français 26
Reichel A (moins de 20 ans): Stade Aurillacois 09 / Stade Français 09
Crabos A (moins de 18 ans): Stade - Aurillacois 13 / Brive 17
Cadets A : Stade Aurillacois 03 / Brive 11
Feminines : Salon la Tour / Stade Aurillacois

Ce n'est pas dans nos habitudes, mais nous devons signaler l'arbitrage scandaleux, de Monsieur Laur (Comité du Languedoc), dont ont été victimes les Espoirs du Stade Aurillacois. Un tel comportement ne sert pas l'image d'intégrité du corps arbitrale Français.


9 Mars 2003

Stade Aurillacois 17 / R.C.Toulon 12

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS
14. EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap)  12. ROLLIN 11. CARLI
10. PETITJEAN  9. BOREL 
7.UANBAYEV   8. ROQUES  6. COURTEIX
5. GUNTER  4.RIOU  
3. POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. MARTIN 2. FITZGERALD 3. MARINO
4. ROSSOUW  5. LAGOUARDE
6. ALAZET  8. PROSPERO 7. SENES
9. BEGNIS 10. PLA
11. BEAUDON 12. DERRAZ 13. WITHFORD 14. JAGR
15.  TEISSEIRE (cap )
Toulon

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: FALIERES ;  COOKE ; CALDAYROU; HIOT ; GALAN ; FAURE .
Toulon : TRAVERSA; DA SILVAA ; RIVIER ; ROSEMPLATT ; TALEC ; DRILHON ;  MCKENZIE .  

Résultats:
Aurillac 17 / Toulon 12  (Mi-temps: (08/09 ) pour Toulon
Points marqués Aurillac; Un essai Rémi Pagès (25e) Quatre pénalités ( Maxime Petitjean (7e);  Mathieu Rollin (45e, 58e, 80e) Toulon : Quatre pénalités de Teisseire ( 19e, 36e, 40e, 68e).
Public
: 1 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques:  température printanière ,  pelouse souple . 
Arbitrage de Mr Azoulay ( Côte-Basque ) . 
Cartons jaunes

Joueurs absents à Aurillac :  Olivier Merle;
Fabien Domingo; Yannick Sirieys ( blessé juste avant la rencontre) Iracli Abuseridze; Pavle Jimsheladze;  Roméo Gontinéac (sélections Nationales)

VICTOIRE ETROITE MAIS LOGIQUE

Pour avoir "oublié" de concrétiser leur nette domination les Aurillacois ont été sous la menace des maritimes jusqu'à la dernière minute de la rencontre. Pénalités manquées, essais vendangés sont, une fois le plus, les causes d'un score étriqué reflétant assez mal la main mise stadiste dans les secteurs de la touche et de la mêlée. Cette victoire permet aux "rouge et bleu" de s'éloigner un peu de la zone dangereuse. Avec la réception des Albigeois , le week-end prochain, c'est encore une rencontre de la plus grande importance qui sera proposée aux Cantaliens.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Agen  49 / Stade - Aurillacois 11
Reichel A (moins de 20 ans): Agen  26 / Stade Aurillacois 22


02 Mars 2003

CA Brive 45  / Stade Aurillacois 09

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES 12. GONTINEAC  11. CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. GALAN
7.  COURTEX (cap) 8. ROQUES  6. LESCURE
5. GUNTERT  4.  SIRIEYS
3.
COOKE 2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. CAPDEVIELLE  2. PEDROSA  3. PAKIHIVATEAU
4. CHINARRO  5. WELBORN 
6. AMAPAKAVO   8. GABIN   7. BONVOISIN  (cap )
9. COURRENT 10. PENAUD
11. DONGUY  12. BOWKER  13. LEITE  14. NAVES
15. LE ROUX
CA Brive

Remplaçants

Aurillac: DUMITRU ; ROUILLER ; RIOU ; UANBAYEV ; BOREL ; PETIJEAN; ROLLIN. 
Brive : MAUMUS; BOUTI;  SOCOL ;PEYSON; REJOINE;LALOO;GAY.

Brive ( Stadium )
Résultats: Brive 45 / Aurillac 09
(Mi-temps: (21-06) pour Brive
Points marqués Brive: Cinq essais  Pedrosa (14e), Naves (17e), Bowker (68e), Laloo (74e), Welborn (82e). Quatre transformations Courrent (17e et 68e), Laloo (74e et 82e).Quatre pénalités Courrent (25e, 29e, 42e, 53e).   
Aurillac
: Trois pénalités Pavle Jimsheladze (4e, 33e, 47e) .
Public
: 7000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Alternance nuages éclaircies, grosse averse avant le coup d'envoie . 
Arbitrage de Mr Malartic ( Côte d'Argent ). 
Cartons jaunes :David Courteix
(53e).

Joueurs absents à Aurillac :Ion POPESCU; Olivier MERLE ; Fabien DOMINGO; Iracli ABUDSERIDZE.

LA HIERARCHIE  RESPECTEE

Entre le leader incontesté de la poule unique ( meilleure attaque  avec 763 points marqués dont 80 essais) et le quatorzième (plus mauvaise attaque avec 340 points et seulement 19 essais) il n' y a pas eu  photo. Contrairement aux saisons précédentes la différence, entre les deux clubs, était trop flagrante pour espérer un autre dénouement. D'ailleurs pas un seul supporter n'aurait misé le moindre euro sur une victoire Cantalienne. Malgré une large victoire Briviste ces derniers n'eurent pas à forcer leur talent pour venir à bout de faibles Aurillacois. A la décharge des "rouge et bleu" des absences de marque au niveau du pack alors que les Corréziens avaient l'embarras du choix pour former leur équipe. Les Cantaliens subirent, toute la partie, la loi d' un huit  "noir et blanc" et ne furent quasiment jamais en position de marquer. A noter que lors des six dernières rencontres les Aurillacois ne marquèrent qu'à deux reprises ce qui démontre (si cela était encore nécessaire)l 'inefficacité chronique dans ce domaine.  De  mémoire de Cantaliens il n'y a pas de souvenir d'une défaite aussi lourde face au vieux rival Corrézien.  Après une saison totalement ratée l' hypothèse la plus optimiste serait de terminer aux dixième ou onzième place. Il reste dix rencontres à disputer (cinq à Jean-Alric et autant à l'extérieur). En dehors de Montpellier (2 fois), Tarbes et Lyon les autres adversaires font partie des mal classés. Attention toutefois à Toulon qui espère bien glaner ses premiers points, à l'extérieur, en se rendant dans le Cantal le week-end prochain.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Brive 20 / Stade - Aurillacois  20
Reichel A (moins de 20 ans): Brive 23 / Stade Aurillacois 18


ARCHIVES AVRIL 2003

27 Avril 2003

Stade Aurillacois 32 / Tyrosse  10

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. CARLI  13. RIBEYROLLES  (cap)  12. ROLLIN  11. GUIRAUD 
10.  PETITJEAN  9. BOREL    
7. UANBAYEV  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. GUNTERT  4. TERITAOHIA
3. POPESCU  2. FALIERES 1. MONIER

ballon rugby

1. DUFOURG  2. GUILLET  (cap) 3. AROTCARENA
4. LEVEJAC  5.  DUCAMP
6. G. BRITZ   8. LASSERRE    7. ROBIC 
9.DUTILH 10. LABAT
11. MILHET 12. TAUZIN  13. ZALDUA  14. DUFAU
15. DUPRE
Tyrosse

Remplaçants

Aurillac: CALDAYROUX ; COOKE ;  RIOU ; ROQUES ABUSERIDZE ;FAURE ; EZIYAR .
Tyrosse : PAGADISCAZAUX; LAPOYALERE ; BEGARDELISSALDE; PERY; DUSSAUBAT.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 32 - Tyrosse 10
(Mi-temps: (09-10) pour Tyrosse
Points marqués Tyrosse: Un essai Labat (25e), une transformation  et une pénalité ( 40e,)  de  Labat.
Aurillac
: Deux essais Fabien Domingo ( 62e),  Ralph Teritaohia (82e) .Deux transformations et six pénalités ( 5e, 14e, 28e, 44e, 55e, 71e) Maxime Petitjean.
Public
: 1000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps printanier, pelouse en bon état  . 
Arbitrage de Mr Bellet ( Ile de France ). 
Carton jaune : 
Murat Unbayev (17e) pour Aurillac; Levéjac (54e) pour Tyrosse. 
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Remi PAGES;  Denis ROUILLER; Franck MEMBRADO;Mihaï DUMITRU; OlivierMERLE; Yannick SYRIES; Benoit IRISSOU;  Pavle JIMSHELADZE; Roméo GONTINEAC; Walter OLOMBEL.


Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):  La Rochelle 37 / Stade - Aurillacois 07
Reichel A (moins de 20 ans): La Rochelle 29 / Stade Aurillacois 19

Malgré leur lourde défaite les Espoirs Aurillacois terminent les matchs de poule à la première place devant des clubs comme le Stade Français, Brive, Bègles ou Agen.
Les juniors Reichel ont réalisé une superbe fin de saison mais ils manquent la qualification de peu en terminant à la 7e place.


19 Avril 2003

Tarbes 31 /  Stade Aurillacois 03

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  CARLI  13. GONTINEAC  12. RIBEYROLLES (cap)  11.  EZIYAR 
10. PETITJEAN  9. BOREL 
7. UANBAYEV   8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. GUNTERT  4.  ROQUES
3. POPESCU  2. PAGES 1.
ROUILLER

ballon rugby

1. BOTHA  2. MAVRODIN  3. BRANCO
4. KARELE  5. GUFFROY 
6. TROADER   8. BERTHE   7. HAIRABETIAN (cap)
9. PASSICOS 10. BURTON
11. MARTIN 12. LACRABERIE  13. MORAITIS  14. FABRE
15. BOSQUE
Tarbes

Remplaçants

Aurillac: FALIERES ; COOKE ;  HIOT ; ABUSERIDZE ; FAURE ; GUIRAUD .
Tarbes :ALLORI; PUJO; DEON; BENOIT; HUEBERDELGADO; COURTADE .

Tarbes ( Stade Maurice-Trélut )
Résultats: Tarbes 31 / Aurillac 03
(Mi-temps: (11-3) pour Tarbes
Points marqués Aurillac: Une pénalité (30e) Jean-François Viars.
Tarbes
: Trois essais Berthe (35e) Martin (42e), Karélé (50e) quatre pénalités ( 7e, 23e, 55e, 58e ) et deux transformations (42e & 50e) Burton .
Public
: 1 000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps orageux et pluvieux, pelouse grasse.   
Arbitrage de Mr Grenouillet ( Midi-Pyrénées ). 
Cartons jaunes : 
David Courteix (47e), Ion Popescu (55e), Alban Hiot (66e) pour Aurillac. Troader (66e) pour Tarbes.

Joueurs absents à Aurillac : Franck MEMBRADO; Mihaï DUMITRU;  Olivier MERLE; Yannick SYRIES; Ralph TERITAOHIA (malade juste avant la rencontre); Sébastien RIOU; Benoit IRISSOU; Pavle JIMSHELADZE; Mathieu ROLLIN; Walter OLOMBEL.

Sans véritable buteur, dominés dans les phases statiques (touches et mêlées), réduits à 14 durant trente minutes en seconde mi-temps ( 3 cartons jaunes), ajoutez à cela le forfait de dernière minute de Ralph Téritaohia ainsi que la blessure de Rémi Pagès dans les premières minutes de la rencontre et vous aurez, en partie, l'explication d'une quinzième défaite enregistrée par le stade Aurillacois Cantal Auvergne cette saison.

Autres résultats du week-end:

Feminines : Après une première phase ou elles furent opposées à Salon-la-Tour, Saint-Yrieix, Bort les Orgues et Poitiers, les Aurillacoises se sont qualifié pour les phases finales de 3e division. Aujourd' hui sur le terrain de Figeac elles rencontreront leurs homologues de Tournon d'Agenais. Les protégées de Patrick Aussoleil et de  Mylène Verdier  tenteront de passer ce premier tour.

Lors de ce 8e de finale les joueuses du stade Aurillacois se sont inclinées 17 à 22 face à Tournon. Menées 17 à 5 à la mi-temps elles ont effectué une bonne seconde période en marquant deux essais contre un seul pour leur adversaire du jour.  Les essais ont été marqués par Poncet (34e), Vermeil (47e) et Roche (59e) plus une transformation de Bessières. Belle performance des Cantaliennes, malgré la défaite, après une saison très honorable.


13 Avril 2003

Stade Aurillacois 44 / Aubenas  15

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. GONTINEAC 12. ROLLIN  11. CARLI 
10. RIBEYROLLES (cap)  9. BOREL 
7.
HIOT 8. ROQUES  6. COURTEX
5. GUNTER  4. TERITAOHIA
3. POPESCU  2. PAGES 1.
ROUILLER

ballon rugby

1. CHAUSSIGNAND  2.MOREAU(cap)  3. J. BERTRAND
4. LEVAST  5. PLATARET 
6.BOHN   8. REYNET   7. G. TOURNAYRE 
9. DURIF 10. CHAZEL
11. HELALI 12. DINALE 13. N. TOURNAYRE  14. ROUX
15. LARONCE
Aubenas

Remplaçants

Aurillac: CALDAYROU ; COOKE ; UANBAYEV ; DOMINGO ABUSERIDZE ; JIMSHELADZE ; GUIRAUD.
Aubenas : MOLLARD; MONPEYSSIN;  PERRONYROUSSET ;GARAND; MILESI, DELAGE

Aurillac ( Stade Jean-Alric )

Résultats: Aurillac 44 - Aubenas 15 . (Mi-temps: (29-7) pour Aurillac

Pour Aurillac : 7 essais, Roméo Gontinéac (1ere); Mathieu Rollin (2e); Stéphane Borel (23e); Philippe Roques (26e); Jean-François Viars ( 43e); Nicolas Carli (56e); Rémi Pagès (78e).3 transformations (1ere, 23e, 26e), 1 pénalité (39e) Mathieu Rollin.
Pour Aubenas : 2 essais, Levast (37e); Roux (80e)1 transformation, (37e); 1 pénalité (60e) Chazel.
Public
: 1 000 spectateurs environ

Arbitrage de Mr Pomarède ( Côte d'Argent ). 
Cartons jaunes : Plataret
( 38e) pour Aubenas; David Courteix (64e) pour Aurillac

Joueurs absents à Aurillac : Franck MENBRADO; Mihaï DUMITRU; Olivier MERLE; Yannick SYRIES ; Sébastien RIOU; Benoit IRISSOU; Xavier FAURE ; Walter OLOMBEL.

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois 22 / Montauban 19
Reichel A (moins de 20 ans):  Stade Aurillacois 48 / Montauban 00
Crabos A (moins de 18 ans): 
Cadets A : 
Feminines :

G. B.


05 Avril 2003

Lyon O U 30 / Stade Aurillacois 10

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.  EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap)12. GONTINEAC  11.CARLI 
10. JIMSHELADZE  9. BOREL
7.   RIOU  8. COURTEIX  6. HIOT
5. GUNTERT  4. TERITAHOIA
3.
POPESCU 2. PAGES 1. DUMITRU

ballon rugby

1. FIARD  2. MEYNARD  3. CHAUBEAU 
4. CADIC  5. LIBUNGU 
6.BARET    8. DELANNOY  (cap ) 7. LAURENT 
9. COROMPT 10. MAZOYER  
11. SAUNIER 12.  MAZILLE  13.BONVOISIN  14. CASTELLO
15. FROMONT
Lyon OU

Remplaçants

Aurillac: COOKE ; ROUILLER ; IRISSOU; BRONQUART ; ABUSERIDZE ; ROLLIN ; GUIRAUD
Lyon : LECADRE; BRACOU;  FAIHY ; REY; BOUSSARD; LAZERGUES; REYES.

Lyon ( Stade Vuillermet )
Résultats: Lyon OU 30 / Aurillac 10
(Mi-temps: (14-00) pour Lyon
Points marqués Lyon: Trois essais Saunier (14e), Mazille (28e), Fromont (83e) deux pénalités (48e, 74e) et  trois transformations Castello, un drop (53e) Mazoyer.  
Aurillac
: Un essai Garth Cooke (78e) une pénalité (69e) et une transformation  Pavle Jimsheladze.
Public
: 1 200 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps ensoleillé, pelouse souple, vent favorable à Aurillac en première mi-temps. 
Arbitrage de Mr Garrigue ( Roussillon ). 
Cartons jaunes : David COURTEIX (74e).

Joueurs absents à Aurillac : Franck MENBRADO; Olivier MERLE; Yannick SYRIES ; Fabien DOMINGO; Philippe ROQUES; Murat UANBAYE; Xavier FAURE ; Walter OLOMBEL.

COMMENT JOUER AU RUGBY SANS BALLON ?

2e minute: le n° 3 Lyonnais Chaubeau est sanctionnée (ce sera la première et la dernière fois dans le secteur de la mêlée) Pavle Jimsheladze tente et manque la pénalité en assez bonne position.
6e minute: Le pilier Aurillacois Mihaï Dumitru est sanctionné à son tour. sur la mêlée qui suit Aurillac est une nouvelle fois pénalisé. Castello manque la pénalité. Aurillac subit la domination adverse.
14e minute: Première touche perdue sur lancer de Rémi Pagès attaque de Lyon et premier essai signé Saunier (malgré une faute préalable sur Jean-François Viars bousculé sans ballon) transformé par Castello. 16e minute: pénalité pour Aurillac à 30 mètres de la ligne adverse. Les visiteurs choisissent la pénal-touche, second ballon perdu sur leur lancer. 18e minute: nouveau lancer pour Aurillac Sébastien Riou est pénalisé. 22e minute: Lyon est pénalisé à son tour. Avec l'appui du vent Aurillac dégage son camp. 25e minute: sur lancer Cantalien, David Courteix se fait subtiliser le ballon par Cadic . 27e minute: nouveau lancer pour Aurillac touche pas droite dit l'arbitre. La pénalité est jouée rapidement par les Lyonnais qui envoient leur n° 12 Mazille à l'essai 14 à 0 pour Lyon. 32e minute: pénalité en faveur des Aurillacois qui ne la tente pas préférant la pénal-touche. Résultat 6e touche perdue par les stadistes. 33e minute: nouvelle touche favorable aux Cantaliens et.... 7e touche sur 7 perdue sur leurs "propres" lancers.... du jamais vu. 35e minute exploit personnel de Jaouad Eziyar qui marque en coin mais Monsieur Garrigue ne valide pas l'essai pour un léger en-avant au moment d'aplatir. Sur la mêlée qui suit les Lyonnais se dégagent et trouvent une touche à l'intérieur de leur camp. 8e touche avec lancer Aurillacois et enfin premier ballon gagné par David Courteix. Malheureusement sur l'action qui suit Roméo Gontinéac commet un en-avant. 38e minute: nouvelle touche pour Aurillac et ballon pris par les Lyonnais. A la 40e minute les Cantaliens trouvent une superbe touche à un mètre de la ligne de Lyon mais le grand Cadic gagne la bataille des airs et Mazoyer peut dégager son camp. Dans le temps additionnel les "rouge et bleu" (qui évoluaient en jaune pour la circonstance) bénéficient d'une dixième touche captée une nouvelle fois par Cadic. 9 ballons perdus sur 10 lancers (16/20 à l'issue de la partie), c'est probablement un record en la matière. 
La seconde période sera identique à la première avec une domination sans partage des joueurs Rhodaniens dans les secteurs de conquête que sont la touche et la mêlée. Malgré toutes ces munitions, plus le vent dans le dos, les partenaires du capitaine Delannoy ne furent pas très productifs avec seulement deux pénalités et un drop avant de marquer leur troisième essai dans les arrêts de jeu. Entre temps Pavle Jimsheladze avait donné trois points à ses partenaires. A la 78e minute Jean-François Viars effectuait une magnifique percée, Pavle Jimsheladze assurait le relais,  poursuivait l'action, et trouvait le pilier Canadien Garth Cooke pour la réalisation d'un superbe essai transformé par Pavle Jimsheladze. Hélas il était trop tard pour changer le cours d'une rencontre jouée sans ballon. L'absence de cinq ou six titulaires, chez les avants, ne suffit pas à expliquer une telle faillite dans les phases de conquêtes. Un grand joueur Varois disait (il y a quelques années de cela): "Lorsqu'il y a 15 joueurs sur le terrain l'équipe est complète". Depuis le début de la saison, même au complet, le stade a connu un gros déficit en touche. Comme le faisait remarquer le correspondant du journal "Midi Olympique": "Plus que la défaite, c'est surtout le manque de réaction et l'insigne faiblesse de leur jeu offensif qui devrait inquiéter les responsables  Aurillacois" .

Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):   Stade - Aurillacois (exempt)
Reichel A (moins de 20 ans): Massy 19 / Stade Aurillacois 25 - Superbe victoire des juniors chez un adversaire de valeur candidat également à la qualification . Félicitations aux jeunes ainsi qu'à leurs entraîneurs.
Crabos A (moins de 18 ans): 
Cadets A : 
Feminines :

Guy Batifoulier

Archives mai 2003

18 Mai 2003

Périgueux 23 / Stade Aurillacois 20

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. CARLI 
14. EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. FAURE  11. ROLLIN
10. PETITJEAN 9. ABUSERIDZE
7.  ROQUES  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. GUNTERT 4. TERITAOHIA
3. COOKE  2. FALIERES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1. RODRIGUEZ   2. EYMARD  3. PATTE
4. PAULIN 5. CASTEIL 
6. CROIZET   8.KENIL   7. AGOSTINI (cap)
9. CHALON  10. MESTRE
11. BEAUGENDRE 12. ROBERT 13. MOULINEC  14.  PERAIS
15. MAILHE
Périgueux

Remplaçants (en caractères gras les joueurs entrés en cours de rencontre)

Aurillac: MONIER ; SIRIEYS ; FAUBODET ; BOREL ; GONTINEAC. 
Périgueux :DUBOSC; PERALTA; LASSEIGNE;  GROTTI; LAURENT; SANS; PAMPOUILLE .

Périgueux ( Stade )
Résultats: Périgueux 23 - Aurillac  20
. (Mi-temps: (08-06) pour Périgueux
Points marqués Aurillac: Deux essais  Nicolas Fau, (65e) Fabrice Ribeyrolles (70) deux pénalités (7e, 23e ) et deux transformations  Maxime Petitjean .
Périgueux
: Tois essais Mestres (3e),Beaugendre (52e), Dubosc (75e) deux pénalité, (28e, 68e)  une transformation (75e) Mestres .
Public
: 1 000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps lourd, pelouse en bon état.   
Arbitrage de Mr Jutge ( Midi-Pyrénées ).
Cartons jaunes :
Abuseridze (35e), Gunter (67e)
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Denis ROUILLER; Ion POPESCU; Rémi PAGES (blessé à l'échauffement); Mihaï DUMITRU; Olivier MERLE; Sébastien RIOU; Benoit IRISSOU; Murat UANBAYEV; Pavle JIMSHELADZE; Jean-François VIARS .

PLACE A LA SAISON PROCHAINE

Cette rencontre ne laissera pas un grand souvenir en dehors d'une victoire pour les Périgourdins. Sans véritable enjeu, pour l'une ou l'autre équipe, elle fût gagnée par celle qui tenait le plus à la victoire. Par ailleurs l'indiscipline des "rouge et bleu" (deux cartons jaunes) les obligèrent à jouer vingt minutes à 14.

Avec seulement trois points de retard les stadistes avaient l'occasion d'égaliser dans les dernières minutes de la rencontre. Bénéficiant de plusieurs pénalités, relativement faciles, ils choisirent de les jouer à la main ou de chercher la pénal-touche. Sur l' une d'elle Adrien Falières pouvait donner la victoire à son équipe malheureusement il lâchait le ballon au moment d'aplatir. Il nous semble que le match nul était tout de même bon à prendre. Il aurait permis de passer à moins 4 au classement britannique et de  gagner une ou deux places au classement général.

Les stadistes se sont encore créé de nombreuses occasions d'essai mais une fois de plus,  par maladresse ou mauvais choix, ils n'ont pu concrétiser. Le point positif aura été le bon comportement des quatre juniors incorporés dans l' équipe Cantalienne.

Maintenant il faut penser à la nouvelle saison. Elle devrait connaître des changements au niveau du staff technique mais également à celui des joueurs. Nous préférons attendre la confirmation officielle des dirigeants avant d'aborder le sujet.

Quelques statistiques: 45 essais ont été marqués lors de la 30e journée pour un total de 928 en 30 rencontres de championnat de "Pro D2". Sur ce total, le stade Aurillacois a, pour sa part, marqué 42 essais (14e réalisateur sur 16 ) pour en encaisser 60 (11e / 16). Les stadistes ont marqué 589 points (42 essais, 29 transformations, 103 pénalités et 4 drops) contre 651 encaissés soit un GA de - 62. Sur l'ensemble des points marqués le stade occupe la 11e position alors qu'il se situe la 8e place au niveau des points encaissés. Cette relative bonne position démontre que la défense stadiste n'a pas pris "l'eau" mais aussi que l'équipe a fait preuve de discipline en encaissant un minimum de pénalités. Six défaites se sont soldées par un écart inférieur à six points. Le stade termine la saison avec 12 victoires, un match nul et 17 défaites. (voir la rubrique statistiques)

G.B.


10 Mai 2003

Stade Aurillacois 42 / Montpellier 20

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. EZIYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC  11.  CARLI
10. PETIJEAN  9. ABUSERIDZE
7. ROQUES   8. DOMINGO  6. COURTEIX
5. GUNTERT  4.  TERITAOHIA
3.  POPESCU  2. PAGES 1. MEMBRADO

ballon rugby

1.  MEUNIER 2. BES  (cap ) 3. TOLEAFOA
4. BERT  5. GRAS 
6. GALTIER  8. RUSSELL   7. CHEMIN 
9. BUADA 10. VALLS
11. SALADIE  12. TAELE  13. CHARRIER  14. NAVIZET
15. JOUVE
Montpellier

Remplaçants

Aurillac: MONIER ; FALIERES ;COOKE ; SIRIEYS; UANBAYEV ; BOREL; ROLLIN .
Montpellier : FAUROIS; DIOMANDE;MAGRAKVELIDZE; WELCH ; DUSSAUT  ; GELIN; TISSOT .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 42
/ Montpellier20 (Mi-temps: (09-13) pour Montpellier
Points marqués Montpellier: deux essais  Taele (23e) , Saladié (83e). Une transformation (23e) et deux pénalités (21e, 28e),  Valls.  Une transformation (83e) Jouve
Aurillac
: Trois essais Nicolas Carli (54e), Jaouad Eziyar (62e), Adrien Falières (70e). Trois transformations et  sept pénalités  (12e, 19e,40e, 45e, 48e, 65e, 80e ) Maxime Petitjean.
Public
: 2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps agréable, pelouse souple. 
Arbitrage de Mr Schutz ( Lyonnais ). 
Cartons jaunes :Néant.

Joueurs absents à Aurillac :Denis ROUILLER; Olivier MERLE ; Sébastien RIOU;Benoit IRISSOU;  Pavle JIMSHELADZE .

ENFIN LE MATCH QUE TOUT LE MONDE ATTENDAIT

Il aura fallu attendre la 59e rencontre de "ProD2" pour voir, enfin, un stade Aurillacois des grands jours. Un stade Aurillacois applaudi par un public debout qui avait retrouvé, en cette soirée printanière, son équipe, la vraie, celle qu' il aimerait voir beaucoup plus souvent. Il est vrai que ce baisser de rideau, qui clôturait la saison 2002/2003 à "Jean-Alric", a laissé aux 2 500 spectateurs présents énormément de regrets. Tous étaient persuadés que si les "rouge et bleu" avaient réalisé ce type de prestation, lors des précédentes rencontres, ils pourraient faire partie, aujourd'hui, du quatuor de tête.

Le début de rencontre ressemblait un peu à celui du match aller avec des Héraultais vifs, rapides, agressifs et durs à l'impact. Ce qui est certain c'est qu'ils n'étaient pas venus dans le Cantal pour faire du tourisme. Il suffisait d'observer la nervosité des deux entraîneurs pour s'en persuader. Les Aurillacois rendaient pas mal de la ballon sous le pressing des visiteurs. Heureusement la mêlée Cantalienne tenait la route et le jeune buteur Maxime Petitjean convertissait deux pénalités qui donnaient un peu d'air aux siens. Les stadistes se créaient même une belle occasion d'essai ,après plusieurs temps de jeu, mais un manque de vigilance fit avorter l'action à quelques centimètres de la ligne. Suite à un ballon perdu en touche les Aurillacois subissent la pression Montpelliéraine, Jean-François Viars voit son dégagement contré pour un essai du centre Taele entre les perches. Une nouvelle pénalité est réussie pour chaque camp et la mi-temps voit les visiteurs virer en tête (13-09). Au retour des vestiaires la détermination des "rouge et bleu" est évidente. La mêlée visiteuse est mise en difficulté et Maxime Petitjean va réussir deux pénalités qui redonnent l'avantage à son équipe (15-12) avant que ne commence le festival offensif des "rouge et bleu". Une superbe relance de Jaouad Eziyar se terminera derrière la ligne après une fantastique chevauchée de Nicolas Carli contournant toute la défense Héraultaise pour le plus bel essai de la saison applaudi par un public connaisseur et enthousiaste. A partir de cet instant les Aurillacois ne lâcheront plus rien. Jaoud Eziyar marquera le deuxième essai en se faufilant dans un trou de souris pour aplatir près du poteau de touche. La transformation difficile sera réussie par le gaucher Maxime Petitjean avant d'envoyer une nouvelle pénalité entre les perches pour un 32-13. Il reste un quart d'heure à jouer et les Aurillacois n'ont nullement l'intention d'en rester là. Murat Uanbayev récupère un ballon, poursuit le long de la touche et trouve le jeune talonneur Adrien Falières à la conclusion du troisième essai. Dans les arrêts de jeu Maxime Petijean ajoute une dernière pénalité et porte le score à 42 à 13 face au candidat à l'accession au "Top 16" après Brive. L'arbitre laisse jouer une minute supplémentaire et les Montpelliérains en profitent pour réduire le score. Le stade s'est réconcilié avec son public hélas un peu tard.

En lever de rideau une équipe mixte (Espoirs et Juniors) a donné la réplique au RC Saint-Cernin, nouveau promu en Fédérale 2, qui a  préparé, avec beaucoup de talent et de sérieux, les phases finales en disposant des jeunes stadistes sur le score de 29-19.

G. B.


03 Mai 2003

Métro-Racing 34 / Stade Aurillacois 29

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14.EZYYAR  13. RIBEYROLLES (cap) 12. GONTINEAC  11.  CARLI
10. PETITJEAN  9. BOREL 
7.  UANBAYEV  8. DOMINGO  6.
COURTEX
5. GUNTERT  4. TERITAHOIA
3. POPESCU   2. FALIERES 1. MONIER

ballon rugby

1. MARTOS    2. CHARRIER  3. VIOL
4. PETRE
5. DE SAINT LARY 
6. YACHVILI   8. BOSA   7. MARTIN 
9. LAJUS (cap) 10. TOFAN
11. SARBU 12. CAUJOLLE 13. GUETARD  14. PUJOS
15. DURY
Métro-Racing

Remplaçants

Aurillac: COOKE ; PAGES; SIRIEYS ; FAU ABUSERIDZE ; FAURE ;ROLLIN .
Métro-Racing :LAMBERT; CHARLOT; HARAKI; FLEURY; BOBIN; DICKA ; CHEVALIER .

Colombes ( Stade Yves du Manoir )
Résultats: Métro-Racing 34 / Aurillac 29
. (Mi-temps: (20-12) pour le Métro-Racing
Points marqués Aurillac: Deux essais  Jean-François Viars (72e) Fabien Domingo, (80) deux transformations,   quatre pénalités, (12e, 37e, 40e, 76e) un drop (29e) Maxime Petitjean.
Métro
: Quatre essais Pujos (8e), Caujolles (24e et 56e), Charrier (52e).Quatre transformations et deux pénalités ( 3e et 34e) de Tofan .
Public
:  500 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps doux, pelouse en bon état.   
Arbitrage de Mr Rebollal ( Midi-Pyrénées ).
Cartons jaunes : 
Néant
Carton rouge : Néant

Joueurs absents à Aurillac : Franck MEMBRADO; Denis ROUILLER; Olivier MERLE; Benoit IRISSOU; Philippe ROQUES; Pavle JIMSHELADZE.


Autres résultats du week-end:

Espoirs  (moins de 23 ans):  8e de finale du championnat de France: à Riom plaine (63)
Stade - Aurillacois 14 / Bourgoin 23 . mi-temps (14 - 08) pour Aurillac
Les points pour Aurillac : Un essai Jean-Marc Ravanel (18e), deux pénalités Boudou (15e et 40e) un drop Jean-Marc Ravanel (29e).
Pour Bourgoin : Trois essais Pesteil (35e), Bourguignon (57e), Mottet (71e) une transformation et deux pénalités (21e et 47e) de Rink.

Composition des Equipes: Stade Aurillacois 15 Boudou - 14 Guiraud - 13 Sibot - 12 Brugé (El-Oula) - 11 Olombel (Rios) - 10 Ravanel - 9 Galan (Prat) - 8 Roques (cap) - 7 Hiot ( Payrat) - 6 Bronquart ( Vidalenc) - 5 Riou - 4 Reyt - 3 Guillembet (Ancel) - 2 Caldayrou (Lobit) - 1 Lobit (Dumitru).

Bourgoin : 15 Bourguignon - 14 Mottel - 13 Zhakata - 12 Pesteil - 11Savignat - 10 Rink - 9 Gonnet ( Petrechei) - 8 Costes (cap) - 7 Degénève -  6 Garnier - 5 Caillet - 4 Mazel - 3 Scrarone (Bonnet) - 2 Ortegat - 1 Mazet .

Après une saison remarquable les espoirs Aurillacois se sont inclinés, en 8e de finale. Diminués par une forte ponction effectuée, dans leur effectif,  par l'équipe de "Pro D2",(Adrien Falières, Ludovic Monier, Yannick Sirieys, Nicolas Fau, Maxime Petitjean, Mathieu Rollin auraient pu faire partie de l'équipe) les jeunes Cantaliens auront tenu une mi temps face à une solide équipe Berjalienne.