Bookmaker Bet365.com Bonus The best odds.

Full premium theme for CMS

Archives 2000

Блогът Web EKM Blog очаквайте скоро..

 

 Archives 

Janvier 2000

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE 1  9° journée

30/01/2000

Perpignan Aurillac

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. MORLON 13.CHANAL 12. GONTINEAC 11. OLOMBEL
10. MERCIER 9. BONNET 
7.CORODEANU 8.BERTRAND ( cap )  6.MATHIEU
5. HUNTER 4. SCHEMPERS
3. PALMER 2. SEYROLLES 1. NICULAE

1. PEILLARD 2. IBANEZ 3.DE BESOMBES
4. ELS 5.JAMES
6.FURET 8. LIEVREMONT (cap ) 7. DEROEUX
9. TILLOLES 10. BELLOT
11. JOUBERT 12. MARTIN 13. SABARDEIL 14. TUTARD
15. CERMENO
USA Perpignan

Remplaçants

Aurillac: MITU DOMERGUE DUCASSE MANHES TAULE DOMINGO
PERPIGNAN: MEYA MARTRETTE CAMBERABERO OLIBEAU 

Perpignan ( Stade Aymé Giral )
Résultats:
Perpignan 25 Stade Aurillacois 19
Points marqués: Perpignan 1 essai de pénalité (70ème ) 5 pénalités. (9ème 23ème et 38ème de Bellot )( 57ème 78ème
et un drop à la 83ème de Camberabero ). Aurillac 1 essai de Chanal ( 44ème ) 1 transformation et 4 pénalités ( 22ème 30ème 39èmeet 63ème ) de Ludovic Mercier. 

Public
: 4000 spectateurs .
Conditions climatiques: beau temps avec vent 
Arbitrage de Mr Bach ( Armagnac Bigorre )

UNE DÉFAITE INJUSTE

Le Stade débute la rencontre avec le vent dans le dos, occupe le camp de 
l' U.S.A.P et bénéficie d' une pénalité à 47 mètres qui ne passe pas. l' U.S.A.P se dégage, revient dans le camp du Stade et réussit une pénalité des 25 mètres. Le Stade domine gagne des ballons sur lancers adverses, produit beaucoup de jeu mais quelques maladresses l' empêche de conclure. Les Aurillacois sont de plus en plus conquérants et mettent les catalans à la faute. Ces derniers écopent même d' un carton jaune infligé au troisième ligne Deroeux. Sur la pénalité qui suit Ludovic Mercier égalise. L' U.S.A.P se rebiffe, lance une attaque qui échoue sur un très bon plaquage de Roméo Gontinéac. Sur l' action, le troisième ligne Cédric Mathieu  perce, transmet à Roméo Gontinéac qui sert Raphaël Chanal,.Ce dernier  manque le contrôle du ballon. Dommage car l' essai était au bout! Le Stade maîtrise de mieux en mieux cette rencontre mais n' arrive pas à concrétiser. Sur la deuxième incursion des "sang et or" Bellot réussit une nouvelle pénalité. Les aurillacois poursuivent leur nette domination, franchissent la ligne d' avantage et obtiennent une touche de pénalité à deux mètres de la ligne adverse. La balle est gagnée par le Stade qui progresse et s' écroule dans l' embut de l' U.S.A.P. On croit à l' essai mais Mr Bach le refuse et accorde une mêlée à cinq mètres. Les catalans réussissent à se dégager. Encore une grosse occasion manquée!  Le Stade toujours dominateur  égalise sur pénalité ( 6 à 6 ). Sur un lancer d' Ibanez le Stade gagne le ballon lance une superbe offensive mais sur la mêlée qui suit les " rouge et bleu " sont sanctionnés et Bellot en profite pour redonner l' avantage à son équipe. Pas pour longtemps car dans la minute qui suit Ludovic Mercier remet les deux équipes à égalité (9 à 9 ). La mi-temps est sifflée sur un score de parité, flatteur pour l' U.S.A.P qui aurait pu être menée de 10 à 15 points tant les aurillacois furent dominateurs.
A la reprise, face au vent , le Stade poursuit sa nette domination et suite à une belle percée de Walter Olombel obtient une touche puis une mêlée à cinq mètres de la ligne catalane. Sur une combinaison initiée par le capitaine  Eric Bertrand Raphaël Chanal perce et s' écroule entre les poteaux. Le Stade mène pour la première fois de la rencontre ( 16 à 9 ) et ce n' est que justice! Sur l' engagement Roméo Gontinéac lance une nouvelle attaque de 50 mètres mais oublie de servir son partenaire alors qu' un nouvel essai semblait assuré, et le gain du match avec. L' U.S.A.P. en profite pour investir le camp d' Aurillac. Jean François Viars perce à son tour dans une défense paniquée qui ne sait plus trop que faire face à des cantalous euphoriques.  Le Stade subit alors une série de blessures ( J.F Viars est remplacé par Petre Mitou ) et dans le même temps l' U.S.A.P fait rentrer son joker Didier  Cambérabéro qui réduit le score par une pénalité ( 16 à 12 pour Aurillac ). Quelques minutes plus tard Ludovic Mercier remet le Stade à l' abri d' un essai transformé. L' inévitable Cambérabéro semble aller à l' essai mais commet un en avant au moment d' aplatir. Sur la mêlée qui suit le Stade aurait du se dégager. Malheureusement ce n' est pas le cas et à la suite de plusieurs mêlées et touches l' arbitre accorde l' essai de pénalité jugé très sévère car le Stade avait récupéré le ballon sans avoir commis de faute. Nous sommes à la 70ème minute et l' U.S.A.P revient à 19 partout. Il reste 10 minutes à jouer, les aurillacois ne veulent rien lâcher et font passer des frissons dans le dos des supporters locaux . Deux minutes avant la fi du  temps réglementaire, estimant que ce match ne doit pas leur échapper, les stadistes prennent des risques, commettent une maladresse, et Cambérabéro en profite pour donner l' avantage à son équipe. (22 à 19). Pendant les arrêts de jeu, à la 83ème minute, un drop de Cambérabéro assure une  victoire inespérée des catalans. Logiquement la victoire n' aurait jamais du échapper aux joueurs du Cantal compte tenu du talent du courage et de état d' esprit dont ils ont fait preuve durant cette rencontre.

G .B


CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE 1    8° journée

22/01/2000

Narbonne Aurillac

Composition des équipes:
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. SOLOMIE 13.CHANAL 12. GONTINEAC 11. OLOMBEL
10. MERCIER 9. BONNET 
7.CORODEANU 8.BERTRAND ( cap )  6.MATHIEU
5. HUNTER 4. CHAMELOT
3. PALMER 2. SEYROLLES 1. CASADEI

1. THIEL 2. SEUX 3. BENEZECH
4. BRINZA 5. GASTON
6. BOTTA 8.REID 7. RAYNAUD
9. REDPATH 10. VALLS 
11. SCHISANO 12. STOICA ( cap ) 13. ROUCH 14. CALVEL
15. PINI
Rc Narbonne

Remplaçants

Aurillac: MITU DOMERGUE DUCASSE MANHES SCHEMPERS TAULE NICULAE 
Narbonne BUADA ARLETTAZ THOMPSON CASTEL PLATARET POUX RACINE

Narbonne ( Parc des sports de l' amitié )
Résultats:
Narbonne 49 Stade Aurillacois 3
Points marqués: Narbonne 6 éssais Calvel ( 5ème) Schnisano ( 20ème et 74 ème ) Raynaud ( 24ème ) Rouch ( 44ème ) pénalisation à la 71 ème .5 transformations et 3 pénalités ( 10ème, 28ème et 55ème ) de Valls  Aurillac 1 pénalité 
( 59ème ) de Ludovic Mercier
Public: 600 spectateurs .
Conditions climatiques: temps froid, vent fort favorable à Narbonne en 1ère mi-temps
Arbitrage de Mr Darrière ( Côte Basque )

UN SCORE TROP LOURD!

Aurillac débute la rencontre face à un vent très violent. Sur un dégagement contré de Ghorghe SOLOMIE l' ailier CALVEL marque le premier essai pour Narbonne. Aurillac produit du jeu mais commet des fautes sanctionnées par l' arbitre qui accorde une pénalité aux narbonnais transformée par l' ouvreur VALLS. Les aurillacois s' organisent bien, occupent le camp adverse mais n' arrivent pas à marquer. Ils commentent quelques maladresses qui permettent à Narbonne de se dégager. Les Stadistes reprennent l' initiative du jeu développent de belles actions sont sur le point de marquer mais sont pénalisés une nouvelle fois. Sur cette faute Narbonne joue vite et 
face à des aurillacois non replacés, marquent un essai de 100 mètres par l' ailier SCHISANO.
Les aurillacois ont produit l' essentiel du jeu et paradoxalement ils sont menés 15 à 0.
Les narbonnais se libèrent envahissent le camp d' Aurillac et marquent un essai par leur troisième ligne RAYNAUD sur une touche de pénalité. A 22 à 0 les espoirs des stadistes se sont envolés. Une nouvelle  faute des cantalous en mêlée, et 3 points de plus pour Narbonne! Aurillac se reprend bien et obtient une touche de pénalité à quelques mètres de la ligne narbonnaise mais perd le ballon sur la remise de Sébastien BONNET alors que cette action aurait pu se concrétiser par un essai. Encore une occasion qui s' envole !
La mi - temps est atteinte sur le score de 25 à 0 en faveur des " orange et noir " qui ont surtout bénéficié d' une réussite exceptionnelle en exploitant au mieux les fautes aurillacoises tirant habilement partie d' un arbitrage plein de mansuétude à leur égard.
A la reprise malgré de bonnes intentions des " rouge et bleu " ces derniers perdront trop de ballons qui profiteront à un adversaire qui n' en demandait pas autant.
Un quatrième essai sera marqué par le centre ROUCH. Les narbonnais peuvent alors lancer le jeu à leur guise face à une équipe aurillacoise qui n' y croit plus depuis longtemps, mais ils commentent quelques fautes qui permettent aux aurillacois de s' approcher de la ligne adverse. Les narbonnais défendent mais se mettent à la faute ce qui permet à Ludovic  MERCIER  de réussir les seuls points de cette rencontre.
Deux nouveaux essais de Narbonne viendront gonfler le score. Aurillac  fait rentrer tous ses remplaçants mais jouera les dix dernières minutes à 14  (carton blanc 4ème faute au sol )  infligé à  Roméo GONTINEAC.
Une nouvelle fois le Stade rentrera à la maison avec un lourd passif et la plus mauvaise défense du championnat Elite 1, avec une moyenne de 35 points encaissés par rencontre.
Pour réussir un match honorable à l' extérieur il est indispensable de faire douter 
l' adversaire le plus longtemps possible. Espérons que l' encadrement technique trouvera la solution. La saison est encore longue, mais il faut faire vite si l' on ne veut pas aller vers une grande désillusion.


 

La prochaine rencontre aura lieu, encore une fois à l' extérieur, le dimanche 30 janvier 2000 à 15 heures à PERPIGNAN.

G B

*****************

BOUCLIER EUROPEEN. 6° journée

15/01/2000

Dunvant Aurillac

Composition des équipes:
Stade Aurillacois
15. MITU 
14. MCAUSLAND 13.DOMERGUE 12. GONTINEAC 11. OLOMBEL
10. DUCASSE 9. BONNET 
7.CORODEANU 8.BERTRAND ( cap )  6.MATHIEU
5. CSHEMPERS 4. CHAMELOT
3. TAULE 2. SEYROLLES 1. NICULAE

1. HARRIS 2. HAWWKINS 3. FALETAU
4. N.THOMAS 5.WILIAMS
6. JENKINS 8.TUIPOLUTU 7. A.THOMAS
9.  N. LLOYD (cap ) 10. M.THOMAS
11. BERRY 12. W. LLOYD 13. DAVIES 14. JONNES
15. KILLA
Dunvant R.F.C

Remplaçants

Aurillac: VIARS  MERCIER LARROUMETS HUNTER CASADEI PALMER 
Dunvant R.F.C: D.EVANS MIDDLETON HOWELL E.EVANS GRACE

Stade Broadacre Park
Résultats:
Dunvant 15 Stade Aurillacois 10
Points marqués: Aurillac 1 essai de Gilles Domergue ( 75 ème  ). Une pénalité ( 45 ème ) et une transformation de Petre Mitu.
Dunvant 2 essai.  Tuipulotu ( 10ème ) et Jones ( 11ème ) 1 pénalité ( 16ème  ) et une transformation de Thomas.
Public: 200 spectateurs .
Conditions climatiques: temps doux et ensoleillé
Arbitrage de Mr Tyndall ( Irlande )

Le stade peut mieux faire!

On savait que le stade Aurillacois ne faisait pas une priorité du Bouclier Européen et que plusieurs titulaires avaient été mis au repos en prévision du prochain match de championnat samedi 22/01 à Narbonne.
Il faut néanmoins reconnaître que face à une équipe galloise qui n' avait pas encore gagné le moindre match depuis le début de la saison on pouvait espérer un résultat favorable aux aurillacois.
Une fois de plus, après Auch, Stade Français Newcastle et Colommier, il faut déplorer un début de rencontre catastrophique de la part des stadistes. Il serait urgent de trouver une explication  afin de remédier à ce problème.
Cette rencontre démontre que sans véritable enjeu et sans une vraie motivation il n' est pas possible de réaliser une performance ou tout simplement un match honorable. Nos joueurs sont capables de mieux faire ils l' ont prouvé à maintes reprises.

G B

*****************

BOUCLIER EUROPEEN. 5° journée

09/01/2000

Aurillac Newcastle
interviews

Rob ( ancien ouvreur de l' équipe de la Rose et directeur des Newcastle Falcons
Michel
( entraîneur du Stade Aurillacois )
Claude
( Manager du Stade Aurillacois )
Erik
( capitaine )

Composition des équipes:
Stade Aurillacois
15. MITU 
14. SOLOMIE 13.CHANAL 12. GONTINEAC 11. OLOMBEL
10. MERCIER 9. LABORIE 
7.CORODEANU 8.BERTRAND ( cap )  6.DOMINGO
5. HUNTER 4. CHAMELOT
3. PALMER 2. SEYROLLES 1. CASADEI

1. WARD 2. HORTON 3. HURTER
4. WEIR 5. GRIMES
6. O'NEILL 8. WALTON 7. ARNOLD ( cap )
9.CHARLTON 10. WILKINSON
11. WOOD 12. NOON 13. SHAWW 14. TUIGAMALA
15 MASSEY
Newwcastle Falcons

Remplaçants:
Aurillac:
BONNET DOMERGUES DUCASSE LAROUMETS SCHEMPERS MANHES TAULE
Newcastle:
CRANE WALDER CARTMEIL PEEL RUEL VYVYAN BALSHEN

Stade J. Alric d' Aurillac
Résultats:
Stade Aurillacois 17 Newcastle 10
Points marqués: Aurillac 1 essai de Sébastien Bonnet à la 63° minute. 4 pénalités réussies par Ludovic Mercier.
( 9°, 40° 71° et 82° minutes).
Newcastle 1 essai  du capitaine Richard Arnold à la 3° minute. transformation par le jeune ouvreur international anglais Jonny Wilkinson qui ajoute une pénalité à la 30° minute.
Public: 3500 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps maussade, pluie incessante, pelouse grasse et glissante.
Arbitrage de Mr Elliot assisté de Mrs Whitehouse et Simmonds, tous trois originaires du Pays de Galles.

Un match énorme !

Dans des conditions météorologiques difficiles, face à un adversaire réputé et invaincu dans le Bouclier Européen et ceci malgré un arbitrage  incompréhensible ( sanctions répétées contre  l' équipe productrice de jeu ) que les spectateurs  n' ont cessé de désapprouver durant une grande partie de la rencontre,  les joueurs du Stade Aurillacois ont réalisé un match énorme.
Dominateurs dans tous les compartiments du jeu les joueurs du Stade se sont heurtés à une défense extraordinaire de Newcastle.
Les avants ont été très performants dans la conquête et la conservation du ballon, animés en permanence d' une farouche volonté de progresser. 
David Laborie en première mi-temps et Sébastien Bonnet par la suite ont certainement apprécié  de jouer derrière un tel pack.
Ludovic Mercier, l' ouvreur stadiste a encore une fois fait valoir ses excellentes qualités de butteur. 
Au centre, Raphaël Chanal et Romeo Gontineac ont beaucoup tenté, mais se sont heurtés 
à l' intraitable  mur britannique.
Les ailiers, Walter Olombel, Gheorghe Solomié et Christophe Ducasse en seconde mi-temps ont également fait preuve d' une grande volonté d' entreprendre. 
A l' arrière Petre Mitu, qui remplaçait au pied levé J.F Viars légèrement blessé a montré 
d' excellentes qualités à un poste qu' il n' avait pas occupé depuis longtemps.
Un seul regret dans ce match, l' arbitrage, qui je le répète une nouvelle fois, a joué un rôle très négatif en privant le public et les joueurs d' un spectacle complet.
J' espère que l' excellente  performance réalisée par les stadistes donnera à ces derniers la confiance nécessaire pour renouveler un tel match à l' extérieur et prouver qu' ils sont capables de rivaliser avec les meilleurs

Après 9 rencontres le Stade reste invaincu sur son terrain. Bravo le Stade!

G B

Les interviews du match

Rob Andrew Directeur de Newcastle Falcons

Avant le match il déclare:" nous sommes invaincus dans cette compétition après nos victoires à Narbonne et à Dunvant au pays de Galles. Je suis persuadé que nous allons devoir disputer aujourd' hui un des matchs les plus durs de notre saison.
Après le match R Andrew confirme: " Ce fut en effet très dur et sans une défense héroïque de mon équipe nous pouvions encaisser 50 points! Quand à l' équipe d' Aurillac malgré le score très lourd au match aller , j' avais décelé dans cette équipe des choses intéressantes prouvant la richesse de leur jeu".

Michel Peuchlestrade
Entraîneur du Stade Aurillacois

" Ce match a été faussé par un arbitrage incohérent. Mon équipe a réalisé un match de très haut niveau en dominant outrageusement une grosse équipe de Newcastle très performante en défense. Le score ne reflète absolument pas la physionomie du match! Je constate que le Stade Aurillacois a sa place dans le  Top 12 britannique...Nos avants ont été excellents en conquêtes, performants en mêlée et ont su conserver le ballon. Quant aux attaquants, malgré les conditions climatiques difficiles ils ont souvent été à l' initiative. Aujourd'hui je suis satisfait de mon équipe même si quelques imperfections demeurent ! "

Eric Bertrand capitaine du Stade Aurillacois

" Ce match a été très difficile face à une grosse équipe anglaise.Malgré tout nous avons réussi une énorme performance. Le résultat final aurait du être encore plus flatteur pour nous. Il nous reste maintenant à renouveler ce type de performance en championnat".

Claude Combelle Manager du Stade Aurillacois

Pour Claude Combelle " les avants du Stade Aurillacois ont réalisé un de leurs  meilleurs matchs. Par leur abnégation, leurs conquêtes leur performance en mêlée, leur grosse motivation - même si le championnat reste notre priorité- ils ont réalisé d' excellents enchaînements qui auraient du permettre un score plus lourd .   


 

Archives Février 2000

CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE 1  11° journée
Aurillac Grenoble
27/02/2000

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. OLOMBEL 13.CHANAL 12. GONTINEAC 11 MORLON. 
10. MERCIER 9. BONNET 
7.BOUKANOUCHA 8.BERTRAND ( cap )  6.MATHIEU
5. HUNTER 4. SCHEMPERS
3. PALMER 2. SEYROLLES 1. CASADEI



TOLOFULA 2. J.J TAOFIFENUA 3.GOMEZ
4. VAÏTANAKI 5.LUBUNGU 
6.BAHOKEN 8. W.  TAOFIFENUA (cap ) 7. CARRE
9. CORRIHONS 10. VELO
11. COOKE 12. LAPORTE 13. STANGER 14. ALBANESE
15. VAN-RENSBURG
Fc Grenoble

Remplaçants

Aurillac: MITU LABORIE  SOLOMIE DOMINGO CORODEANU TAULE NICULAE
Grenoble : MARTIN  BRAUDON SUAREZ  RONDINELLI  JOLMES

Résultats:
Aurillac 15 Grenoble 7. (Mi-temps: 10 à 7)
Points marquésAurillac: 2 essais. Mathieu ( 9° ) Seyrolles ( 51° ) 1 pénalité ( 40° ) et 1 transformation ( 9° )  de Ludovic Mercier.
Grenoble: 1 essai. Corrihons ( 27°) transformations du même joueur.

Public
: 5000 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps ensoleillé et chaud. Belle pelouse. 
Arbitrage de Mr Matheu ( Béarn )

 

 

 

 

Une victoire méritée, précieuse et encourageante

Les Aurillacois redoutaient le puissant pack de Grenoble 1/2 finaliste du dernier championnat de France. 
Dès l' entame de la rencontre une mêlée est accordée près de  la ligne cantalienne avec introduction Sébastien Bonnet. Première mêlée et première balle perdue pour les Aurillacois qui se mettent à la faute et concèdent une première pénalité heureusement ratée par Corrihons. Les locaux se dégagent, dynamisent le jeu et envahissent le camp adverse. Sur une touche jouée par Sébastien Bonnet le ballon est capté par les grenoblois qui cafouillent. Cédric Mathieu en profite pour s' emparer du ballon et filer à l' essai. Avec la transformation en coin réussie par Ludovic Mercier le Stade mène 7 à 0. Après une brève incursion des grenoblois dans le camp des stadistes Ludovic Mercier réussit à dégager son camp d' un magistral coup de pied et trouve une touche 80 mètres plus loin. Les rouge et bleu dominent, se créent de nombreuses occasions et  marquent un essai refusé par Monsieur Matheu qui sanctionne Ludovic Mercier pour avoir rampé.  Les cantalous poursuivent leur domination réalisent de bons enchaînements mais malheureusement se font intercepter le ballon par l' opportuniste demi de mêlée Corrihons qui va marquer, contre le cours du jeu et sans opposition, après une course de près de 80 mètres. 7 à 7 , tout est à refaire!
Heureusement, malgré ce coup du sort, les Auvergnats ne se découragent pas, défendent bien et renvoient les visiteurs dans leur camp. Juste avant la mi temps Ludovic Mercier réussit une pénalité d
e 45 mètres en coin et donne l' avantage à son équipe. 10 à 7.
A la reprise les grenoblois profitent de quelques erreurs des locaux, bénéficient d' une pénalité, mais ce n' est pas le jour des buteurs isérois et le score n' évolue pas. Les cantaliens animent la rencontre produisent de superbes actions avec notamment W. Olombel , J.F Viars R Chanal R. Gontineac. Les intentions sont excellentes; presque tous les joueurs touchent le ballon sur près de 80 mètres et après un renversement d' attaque marquent un superbe essai avec le talonneur Géraud Seyrolles à la conclusion. Le rythme devient difficile à suivre pour les  lourds avants grenoblois  qui profitent du coaching , des cartons blancs et de quelques blessures pour casser l' élan de la rencontre. Avec 8 points d' avance les Aurillacois, à l' abri d' un retour grenoblois, ne cèdent rien et attendent intelligemment  avec les encouragements du public le coup de sifflet final.

Cédric Mathieu l' excellent 3° ligne aile du stade Aurillacois
auteur du premier essai cantalien.

 

Interviews du match Par Guy Batifoulier


 


Yves Dulout co entraîneur du Stade Aurillacois

G B: " Votre analyse sur cette rencontre " ?
M R : " Nous n' avons pas su saisir les occasions qui nous auraient permis de marquer des points. Nous étions venus  ici pour gagner  mais nous n' avons pas fait ce qu' il fallait pour atteindre notre objectif. Nous avons commis beaucoup trop de fautes même si nous avons réussi à perturber les stadistes sur un de leurs points forts: la touche.  Les aurillacois ont été plus réalistes et plus dynamiques  que nous. Je connais bien leur rugby et je n' ai pas été surpris par leur performance.


G B: " Votre réaction à chaud sur cette rencontre" ?
Y D : " Devant, probablement,  le meilleur pack de la poule ( je pense qu' il est supérieur en force pure à celui de Toulouse ) mes joueurs ont souffert face à des avants surpuissants mais ils ont su faire face et accomplir un énorme travail. Nous pouvions tuer le match dans la première 1/2 heure grâce à de très belles actions qui sont venu mourir sur la ligne de but adverse. La rencontre n' a peut-être pas été spectaculaire mais elle fut d' un très bon niveau. Cette victoire revêt pour nous une importance capitale.


 

13/02/2000
CHAMPIONNAT DE FRANCE ÉLITE 1  10° journée
Aurillac Toulouse

Composition des équipes
Stade Aurillacois
15. VIARS 
14. OLOMBEL 13.CHANAL 12. GONTINEAC 11 MORLON. 
10. MERCIER 9. BONNET 
7.CORODEANU 8.BERTRAND ( cap )  6.DOMINGO
5. HUNTER 4. CHAMELOT
3. PALMER 2. SEYROLLES 1. CASADEI

1. SOULETTE 2. BRU 3.ESPOSITO
4. MIORIN 5.BELOT (cap )
6.LACROIX 8. DISPAGNE  7. LIEVREMONT
9. CASALBOU 10. PENAUD
11. BONDOUY 12. STENSNESS 13. DESBROSSE 14. MARFAING
15. OUGIER
Stade Toulousain

Remplaçants

Aurillac: MITU DUCASSE LABORIE  MATHIEU SCHAMPERS TAULE NICULAE
TOULOUSE : GARBAJOSA NTAMACK FILLOL LABIT PELOUS CALIFANO TOURNAIRE 

Aurillac ( Stade Jean Alric )
R
ésultats:
Aurillacois 21 Toulouse 29. (Mi-temps: 15 à 8)
Points marquésAurillac: 7 pénalités de Ludovic Mercier ( 11°, 24°, 31°, 39°, 41°, 51°et 73°)
Toulouse: 4 essais. Marfaing ( 22°) pénalisation ( 62° ) Ntamack ( 69° ) Desbrosse ( 81°). 3 transformations et une pénalité ( 35° ) Marfaing

Public
: 10000 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps pluvieux et frais, terrain gras 
Arbitrage de Mr Menet ( Provence )


 

Les Aurillacois relèvent un défi immense 
et chutent avec les honneurs

Le Stade Aurillacois a su faire douter les champions de France en titre pendant plus d' une  heure et  obligé ces derniers à utiliser la totalité de leur énorme potentiel pour gagner cette rencontre. 
Dominateurs en touche, vaillants et entreprenants, les aurillacois ont bousculé les toulousains, les obligeants à commettre de nombreuses fautes sanctionnées par le réalisateur maison Ludovic Mercier . A la mi-temps les " rouge et bleu" menaient par 15 points à 8 et ce n' était pas cher payé. Quelques actions de jeu dont une percée de Roméo Gontinéac auraient mérité d' aller jusqu' au bout. Une autre action sur l' aile droite aurait du se terminer par un essai si Walter Olombel n' avait été plaqué sans ballon, faute sanctionnée par l' arbitre. ( 3 points de plus pour Aurillac qui aurait pu en espérer 7 ) . Bien joué Toulouse qui n' a pas hésité à commettre une faute d' anti-jeu pour éviter 4 points supplémentaires... 
Durant cette première période les cantalous ont vraiment  tenu la dragée haute aux Champions de France et d' Europe. A cet instant  les spectateurs de Jean Alric pouvaient encore croire en la victoire de leurs protégés. Cette situation n' a pas échappé au jugement avisé de Guy Noves, l' entraîneur toulousain, qui sentant le danger a fait appel en masse à son exceptionnel banc de " réservistes" qui ont pour nom: Xavier Garrajosa,  Emile Ntamack,  Christian Labit, Fabien Pelous,   Christian Califano,   Franck Tournaire... .Tous internationaux en titre!
Les Aurillacois tiendront tête à cette super équipe une vingtaine de minutes encore. Ils augmenteront même leur avance pour mener de 10 points avant de subir la loi de cette machine à broyer qu' est la mêlée toulousaine.
A la dernière  minute du temps réglementaire les locaux n' avaient qu' un seul point de retard au compteur, mais les nombreux supporters  sentaient  bien que leurs favoris auraient du mal à refaire leur léger  handicap, tant l' adversaire avait la main mise sur la rencontre.
Si la déception était énorme pour les  joueurs et les spectateurs tout le monde reconnaissait que l' équipe amenée par le valeureux  capitaine Éric Bertrand avait relevé un défi immense et chuté avec les honneurs.



Interviews du match Par Guy Batifoulier

Guy Noves entraîneur du Stade Toulousain

G.B: "Que pensez-vous de cette rencontre"?.
G.N: " Mon équipe est passée à côté du match pendant une heure. Mes joueurs étaient pourtant prévenus de la qualité de l' adversaire notamment de leur  performance en touche. Par ailleurs nous commettons beaucoup trop de fautes et avec la qualité du buteur Ludovic Mercier cela ne pardonne pas!"
G B: ,"Votre appréciation sur l' équipe d' Aurillac ?".
G N: " Les aurillacois ont réalisé un bon match et ne sont peut-être pas étrangers à notre contre performance. Nous les savions conquérants  en touche et dans le jeu au sol. Cette équipe a sa place dans le championnat  Élite  1, il leur faudrait  sans doute améliorer leur performance en  mêlée".
G B: " Si le score est inversé à la mi-temps faites vous rentrer votre banc de remplaçants ? ". 
G N : " Peut-être pas de la même façon... Mais après notre échec en première mi-temps il fallait réagir. Notre mêlée nous a sauvés".


Patrick Rocacher, co-entraîneur du Stade Aurillacois

G B: " Quel est votre analyse de cette rencontre contre les champions en titre ? ".
P R: " Je dirai tout d' abord qu' après une telle rencontre je suis déçu pour les joueurs qui n' ont pas démérité en faisant douter le champion de France pendant 70 minutes. Après Perpignan, ces deux  défaites  qui auraient pu être tout aussi bien deux victoires nous font très mal car nous avons réalisé de bons matchs. Aujourd'hui malgré un alignement très performant ( 7 balles gagnées sur lancer toulousain ) nous avons été laminés par un pack de fer dans le dernier quart d' heure. Si notre mêlée avait pu résister je pense que nous aurions pu remporter cette rencontre. Cela nous aurait mis dans une situation favorable pour la suite du championnat".

Sylvain Dispagne de Toulouse rencontre Francis Lavergne 
d' Aurillac

Retrouvailles!

Francis et Sylvain se sont connus lors de leur service militaire effectué au bataillon de Joinville.

10 ans après les deux joueurs ont eu le loisir  de se remémorer les  souvenirs de  cette époque. 
L' occasion pour  Sylvain de demander à Francis des nouvelles de Philippe Couderc un autre copain du bataillon... 

Les propos de SALVIAC
sur Stade 2. 
Un manque de respect pour les joueurs des deux équipes!

Lors de la diffusion des résultats de rugby dans l' émission Stade 2, P. Salviac annonce: " La réserve de Toulouse gagne à Aurillac"

Mr Salviac, nous vous invitons à  prendre connaissance de la liste des 22 joueurs du Stade Toulousain ayant participé à la victoire sur Aurillac.
- Pour les avants : SOULETTE, CALIFANO, TOURNAIRE, ESPOSITO, BRU, BELOT, MIORIN, PELOUS, DISPAGNE, LACROIX, LABIT, LIEVREMONT, 
- Pour les lignes arrières: CASALBOU, FILLOL, PENAUD, STENSNESS, DESBROSSE, NTMACK, MARFAING, BONDUY, OUGIER, GARBAJOSA,

Où sont les réservistes du stade Toulousain?

Depuis le début du championnat c' est la première fois que le Stade Toulousain aligne la totalité de ses titulaires 
( tous internationaux! ).

Guy Batifoulier